Naviguer : Accueil > Exclusif > Blog article: Entretien avec David Zollinger; Saison 2008, 2009, la crise financière et le Grand Prix de France

Entretien avec David Zollinger; Saison 2008, 2009, la crise financière et le Grand Prix de France

Posté le 19 décembre 2008 dans la catégorie : Exclusif

J’ai pu discuter avec David Zollinger, Double champion de France de Sprint Proto, il y a quelques jours. Beaucoup de sujets abordés et de bonnes réponses ! Parmi les sujets évoqués, la Saison 2008 de David, ses ambitions pour 2009, son budget 2008 et la crise financière sur le sponsoring et enfin le Grand Prix de France de Formule 1.

1/ Tu es champion de France 2008 de Sprint Proto pour la deuxième fois d’affiler, c’est la première fois dans ta carrière que tu enchaîne deux titres. Mais la saison a été difficile ?

Oui effectivement, j’ai enfin réussit à briser le signe indien qui durait depuis 6 ans et qui me voyait enchaîner les titres de Champion avec ceux de Vice Champion. (Champion 2003/05/07/08 et vice champion 2004/2006).

Le troisième titre de Champion de France en quatre ans ça fait plaisir.

Effectivement, cette saison n’as pas été aussi facile qu’on pourrait le croire. Déjà, c’est jamais facile de gagner et encore moins un championnat. J’ai eu la chance ces deux dernières années de me battre contre le meilleur adversaire que j’ai croisé depuis le début de ma carrière. En effet Damien Toulemonde et un mec au talent incroyable, et surtout nous avons une vision commune de la course. Nous avons toujours été réglo l’un envers l’autres, viril mais toujours clean. Et en dehors du baquet on et pote, on fait la fête ensemble, on s’appel entre les courses.

C’est un fait très rare qu’il faut souligner. (J’ai d’ailleurs noué le même genre d’amitié avec mon adversaire des qualifs d’endurance Ander Vilarino, extra lui aussi. Voir son palmarès…)

Donc pour en revenir a cette saison, j’ai vécu une période exceptionnel.

J’ai remporté les 8 dernières course 2007 et les 5 premières de 2008, un an complet de victoires d’affilés.

Voilà ce qui avait fait germé l’idée dans ma tête que le titre serait acquis assez tôt dans la saison.

Mais Damien et son équipe on bossé comme des fous, investi beaucoup d’argent pour nous contrer, et c’est le jeu.

J’ai juste eu un passage difficile en septembre octobre avec quelques soucis mécaniques bénin mais qui m’ont fait perdre quasi toute mon avance avant le dernier meeting de Pau.

Nous étions donc dos à dos pour le dernier week-end. La pression était bien là.

Damien commença par casser sa Norma en essais privé le jeudi alors que nous étions que tout les deux sur la piste. Ensuite je pense que d’avoir déjà vécu des situations similaires j’avais un avantage. Il s’est confirmé avec la pole (pour 4 centièmes dans le dernier tour), la victoire et le meilleur tour de la course 1.

Il ne m’en fallait pas plus pour conserver mon titre…Qui a donc été décroché dans le dernier meeting. Top pour la tension nerveuse…

Enfin je garde un souvenir impérissable de toute les qualifs que nous avons disputé le couteau entre les dents. En ordre normal de marche nous avons eu 5 millièmes à Dijon comme plus petit écart à 4 centièmes comme plus gros (Ledenon, Pau, Magny). Difficile de faire plus serré…

En fait la présence et la compétition avec Damien m’a permis de passer encore un step dans mon pilotage en vitesse pure. Je n’avais jamais connu des qualifs pareils…

(A noté cette années que je me suis confronté et à mon avantage a chaque sur le même proto à Jean-Philippe Dayraut en sprint au Vigeant, Ander Vilarino (Champion Formule Super Toyota, F3 Espagne, 4e et meilleur rookie en World Series by Nissan devant Kovalainen, Sarrazin, et 2 fois Champion d’Europe de La montagne en F3000, et dernier camarade de jeu Alain Ferté, poleman au 24H du Mans, pilote Jaguar Siltkut, 905 Peugeot, Usine MAN…)

2/ Ton programme pour 2009 et tes ambitions ?

Pour 2009, je devrais repartir en Championnat d’Europe d’endurance proto 2L avec ma Norma M20F du Picard Racing et toujours avec Palmyr aux commandes. Mon équipier de cette année Philippe Mondolot est partant pour nous suivre dans l’aventure.

Côté ambitions, vous l’aurez compris j’ai pris l’habitude de ramener un titre à la maison en fin de saison, donc après avoir gagné le sprint avec cette voiture, nous allons partir pour lui faire gagner l’endurance…

Philippe mon équipier à toutes les qualités requise pour finir le travail et décrocher des victoires, nous avons raté les 3 dernières de cette saison pour des bêtises, l’an prochain nous seront près….

D’un autre côté je bosse actuellement au montage d’un programme en FFSA GT3 sur une Viper, on verra bien.

Le sprint proto n’existera plus, il est remplacé par un sprint monoplace en FR2.0, alors suite à mes quelques victoires en WEC Challenger Cup cette année, il se pourrait que j’y participe à quelques reprise pour le fun…

Et bien sur nous arrivons aux 24 Heures du Mans. C’est toujours et plus que jamais mon objectif, j’y travail également en ce moment. Quoi qu’il arrive vous m’y verrez un jour c’est sur, je vous en fais la promesse…

3/ Les lecteurs de TomorrowNewsF1 sont intéressés par l’aspect business, pourrait tu donné ton budget de l’année 2008 en Sprint Proto ? Et est ce que la crise a déjà eu des répercutions sur ton budget 2009 ?

Des 76 courses que j’ai fait en deux ans il n’y a que le sprint proto que je finance moi même, le reste je suis directement appelé par des équipes ou des pilotes, c’est déjà une chance énorme…

Mon budget 2008 pour le sprint proto représentait environ 10 000 € HT par meeting hors amortissement de la Norma qui m’était mise à disposition par le Picard Racing. Ca fait environ 80 000 € en sachant que je n’étais pas assuré, pas d’essais entre les courses et pas de pneus neufs en essais libres, nous avons dépensé juste le minimum…

Du côté de la crise, elle a bien sur déjà eu des répercutions sur mon budget… mais déjà en 2008, puisque plusieurs partenaires n’ont pas honoré leurs engagements, et je suis donc en train d’essayer de combler le trou 2008 avant de m’attaquer à 2009, ce qui ne me place pas dans les meilleurs conditions possible je vous l’accorde… Mais 2009 risques d’être difficile dans tous les domaines. Il va falloir survivre…

4/ Une question de FanaticF1.com : Ton avis sur la disparition du Grand Prix de France de Formule 1 ?

Concernant la disparition du Grand Prix de France, c’est une catastrophe.

Je ne suis pas un défenseur de Magny-Cours, qui est pour moi un circuit sans intérêt à part le gauche des stands et Estoril, c’est même le seul circuit que je n’apprécie pas…

Mais je pense qu’il y a moyen d’organiser le GP, sur un autre tracé existant ou non.

Ca va faire rire beaucoup de monde, mais je suis assez nostalgique, des GP de France à Charade, Dijon, le vieux Paul Ricard, voir Pau Ville, j’adore tous ces circuits qui ont une âme, où le pilotage prend toute sa dimension.

J’ai roulé dernièrement à Pau Arnos, c’est un circuit ou déjà avec les protos c’est limite chaud (demandez a Damien..), mais quel plaisir de ne pas avoir le droit a l’erreur à ce point là. Tout ce qu’ils font en ce moment c’est dénaturer les circuits au nom de la sécurité, très bien…

Mais arrêtons de niveler par le bas. Laissons les vrais derniers circuits en fonctionnement.

Le mot pour finir, je pense que le Bugatti au Mans avait toutes les infrastructures et les normes nécessaires à l’organisation du GPF1…

Articles connexes :

2 Commentaires pour “Entretien avec David Zollinger; Saison 2008, 2009, la crise financière et le Grand Prix de France”

  1. David Bénard dit:

    « En sachant que je n’étais pas assuré » : j’ai peur de (ne pas) comprendre… Il parle de ne pas être assuré en cas d’accident ???


  2. Limacher Marc dit:

    tu as bien lu oui…
    Il a dépensé le stricte minimum



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu