Naviguer : Accueil > Actualités > Blog article: 24H du Mans 2011 – Audi devant les 3 Peugeot

24H du Mans 2011 – Audi devant les 3 Peugeot

Posté le 12 juin 2011 dans la catégorie : Actualités

(c) Copyright Thomson Reuters 2011 / Régis Duvignau« Cette année, nous avons privilégiés la fiabilité. Mais finalement ont ne gagne pas » lance Olivier Quesnel, patron de Peugeot Sport au micro de France Télévision. Il est en larme. Les yeux rouges d’émotions comme l’image de 24H d’une tension extrême,  ou une Audi s’impose  seulement 15 secondes devant une Peugeot.

L’Audi N°2 franchit la ligne d’arrivée devant plus de 250.000 spectateurs. Avec un peu de France au volant de la machine allemande, car Benoît Treluyer a montré qu’il était la révélation de cette édition,  par une performance mythique.

Tout avait pourtant mal débuté pour la marque allemande. 50 min après le début de course, Alan McNish abandonne, dans ce qui sera l’image du Samedi. La série noir pour les R18 continuera à 22h50,  avec le choc entre la Ferrari d’un pilote américain amateur et l’Audi officiel de Mike Rockenfeller. Abandon. Résultat d’un début d’édition très tendue entre les deux marques. Les français, espérant que leurs rivaux craqueraient sous la pression d’une fiabilité moins éprouvée.

Cette 10ème victoires d’Audi en 13 éditions est aussi une victoire du panache. En effet, n’ayant plus rien à perdre, le Dr Ulrich, patron d’Audi Sport et ses hommes ont tenté le pari de réaliser 5 relais avec un même train de pneumatiques Michelin. Les ingénieurs du Bibendum, n’étaient pourtant pas très rassurés par la tentative, mais elle aura été payante. 55 tours, soit l’équivalent de 750 km ont été réalisé par le pilote français Benoît Treluyer. Une séquence qui va permettre à l’Audi N°2 de terminer la course en pneus neufs. Important en cas de sprint final.

Finalement, avec panache,  Audi remporte cette édition 2011 des 24h du Mans, face à trois Peugeot 908, très fiables, mais moins performantes sur la piste sarthoise. Un résultat qui laisse toutefois penser qu’une page se tournera du côté de la marque sochalienne,  après cette édition 2011, encore marquée par l’échec.

Il serait peut être temps de changer certain line-up pilote et de stratégie technique voir sportive. D’autant que l’image retenue de ses 24h restera le crash de McNish, élément sensationnelle de la course automobile, mais pas la transcription d’une tension sur la piste et dans les stands entre les deux rivaux. 30 min avant la fin, 7 secondes séparaient seulement les deux premiers. Dommage que la couverture médiatique ait été plus efficace sur internet que sur les médias « classiques ».

Une belle édition et rendez vous l’an prochain !

Articles connexes :

Commentaires fermés.


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu