Naviguer : Accueil > Tomorrow TV > Blog article: Avant Poste – L’accord Ferrari – CVC – Ecclestone

Avant Poste – L’accord Ferrari – CVC – Ecclestone

Posté le 20 mars 2012 dans la catégorie : Tomorrow TV

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu Dimanche soir sur le Grand Prix d’Australie qui a vu la victoire de  Jenson Button devant Sébastian Vettel et Lewis Hamilton.

Voir la vidéo ? cliquez ici

L’accord Ferrari – CVC – Ecclestone

Depuis plusieurs jours, une rumeur rôde dans le paddock de Melbourne. Ce bruit est un accord entre Ferrari – CVC Capital et Bernie Ecclestone. La chaine anglaise SkyNews a révélée l’information samedi, indiquant que le fond d’investissement anglais et Bernie Ecclestone ont signé avec la Scuderia Ferrari les Accords Concordes sur la période 2013 – 2020, en échange d’une participation dans la holding de tête de la Formule 1, Delta Topco. Le même deal a été présenté pour Red Bull Racing. Luca di Montezemolo et Dietrich Mateschitz seront au conseil d’administration.

Bizarrement cette information a été supprimée du site SkyNews quelques heures après sa diffusion. Cette opération valoriserait la Formule 1 entre 10 et 15 milliards d’euros et serait mené par mandat par la banque américaine Goldman Sachs. Sur le même principe que l’établissement US avait réalisé avec Facebook, avant l’introduction de cette dernière en bourse il y a un mois. Il y a deux ans, Goldman Sachs avait créé une sorte de bourse privée pour valoriser le réseau social de manière significative. En Novembre dernier, Bernie Ecclestone indiquait, qu’en plus d’une introduction en bourse à Singapour d’ici 2015,  qu’il n’était pas impossible qu’un croisement de participation entre la Formule 1 et les équipes soient réalisés à terme. Vendredi, la FOTA avait indiqué qu’elle n’était pas intéressée par les 15% que détient l’autre banque américaine Lehmann Brother dans la Formule 1. Cette participation devant être cédé à l’horizon 2014.

C’est un retour en arrière pour Bernie Ecclestone. Déjà en 1997- 1999, il avait songé à introduire la Formule 1 en bourse, mais l’opacité de son entreprise (beaucoup de société écran à l’époque) avait rendu impossible ce projet. L’opération avait été menée par la banque Lehmann Brother, mais avait été contesté par l’Union Européenne.

Pourquoi signer avec Ferrari et Red Bull les nouveaux accords Concordes 2013 ? Pour deux raisons.

Concernant Ferrari, cela permet d’arrêter les spéculations d’OPA de NewsCorp et surtout Exor, le véhicule financier de la famille Agnelli (FIAT). Enfin cela permettra à Ferrari d’obtenir une prime de garantie sur la période estimée à 100 millions d’euros environ par année.  Un détail important lorsque l’on sait que la Scuderia dispose d’un accord de valeur équivalente avec le manufacturier de tabac Philip Morris jusqu’en 2015.

Concernant Red Bull, l’impact est intéressant aussi, car la société autrichienne est une marque mondiale et elle est aussi destinée à avoir un impact psychologique sur les autres teams.

Cette affaire relance un souvenir. Un souvenir d’une affirmation de Flavio Briatore l’an dernier, qui avait indiqué que le sponsoring d’une équipe devait être un bonus. Précisant que le budget des équipes devait à 75% être obtenu par les résultats en saison, via les droits de la Formule 1. Un axe de pensée qui existe entre Briatore et Ecclestone et qui est désormais une réponse à l’enlisement des négociations des Accords Concordes depuis Juin 2011.

Articles connexes :

10 Commentaires pour “Avant Poste – L’accord Ferrari – CVC – Ecclestone”

  1. Nagita dit:

    La F1 appartient à :
    63.3 % CVC Capital Partners
    15.3 % lehman brothers
    8.50 % Bambino Holdings
    5.30 % Bernie Ecclestone
    7.30 % Autres

    Ecclestone & le CVC ont proposé à Ferrari une participation dans la F1 en échange de la signature des Accords Concordes 2013-2020. Participation qui se traduirait par un siège au Conseil d’administration + 100 millions d’euros/ an de dividendes (hors droits TV).

    Ecclestone & le CVC ont proposé à Red Bull le même deal.

    Aujourd’hui la valeur de la formule 1 est estimé entre 5 et 8 Milliards de dollars. Si le deal CVC – Ecclestone – Ferrari – Red Bull, la valeur de la Formule 1 pourrait progresser à 10 – 15 Milliards $ par une valorisation interne avant une prochaine entrée en bourse.

    Quelques questions :

    _Les revenus de la F1 est d’environ 1 milliard d’euros. Les écuries se partagent 50.00 %, soit environ 500.00 millions d’euros en droits télé et 50.00% reviennent aux actionnaires.

    Si Ferrari et Red Bull obtiennent 100 millions d’euros de dividende chacun, ils détiendraient chacun 10.00% de la F1 (10% qui représente actuellement entre 500 – 800 millions d’euros actuellement?) ce qui parait énorme en contrepartie des Accords Concordes et d’un soutient politique. Cette participation dont parle Ecclestone & le CVC pourrait se traduire par un « droit prioritaire » pour le rachat des parts (ou d’une partie) de lehman brothers.

    _Ferrari appartient à FIAT, qui appartient en parti au groupe Exor – Agnelli. Pourquoi Ferrari veut stopper la prise de pouvoir du groupe Exor – Agnelli?

    _ Quid Mclaren & Mercedes vis à vis des Accords concordes (Hors FOTA)?


  2. Shogun_971 dit:

    +1 pour la valorisation comparativement au pourcentage de part détenue.


  3. Limacher Marc dit:

    Tu as raison Nagita à 100%
    En fait, dimanche, l’information était un peu limité je dois le dire. Aujourd’hui nous en savons plus. En fait, j’ai écris le détail
    http://www.tomorrownewsf1.com/accord-2013-red-bull-et-ferrari-grands-gagnants-27103
    et
    http://www.tomorrownewsf1.com/accord-2013-les-propositions-financieres-27098

    D’après les calculs RBR et Ferrari touchera environ 100 millions d’euros par année (un peu moins pour RBR). Mais la part détenue sera de 2,5% de la Formule 1 d’après les infos. Ce qui représente une valorisation (250 millions non ?). De plus la F1 est très rentable et assure une marge de 20% aujourd’hui, même avec des équipes qui absorbe 50% de ses revenus. Alors avec le nouvel accord c’est un bonus 5 ou 10 millions d’euros en plus pour Ferrari et RBR.


  4. Shogun_971 dit:

    très rentable aujourd’hui…mais beaucoup de menace pèsent sur la discipline…je doute que d’ici 3-4 ans on en soit au même point.
    Le nombre de circuit à augmenter, mais les promoteurs sont de moins en moins prêts a mettre des sous. Deplus en fin de chaine, l’accès aux circuit revient trop cher pour le fan Lambda.
    Enfin les chaines sont de moins en moins prêtes à débourser pour rediffuser la f1.
    Les revenus pubs sur les circuits ne sont pas encore en baisse, mais bientôt, on sera en droit de se demander ce qu’il restera du gateau.
    Les pilotes des pays émergents peinent à être de vrai stars pour refaire le jeux genre (MSC-VET en Allemagne ou ALO en espagne) et l’attrait pour les états unis parait plus que surfait.


  5. Shogun_971 dit:

    Hate de voir les audience de TF1 avec 3 français sur la grille de départ,soit dit en passant.
    Deplus, si la FOM prend en charge un certaine diffusion via ces propres canaux, les chaines seront encore moins prêtes a payer.
    Soit on est dans une période de transition vers un repositionnement fort sur les pays émergent qui referont le modèle européens, soit on part dans tous les sens et alors la je vois pas trop où on va.


  6. Zdek69 dit:

    C’est quand même fort de café de proposer 100 millions à Ferrari et Red Bull et rien aux autres écuries non ?

    Parce qu’être organisateur et compétiteur, juge et partie, ça va mal passer du côté des Boulliet, Dennis ou Brawn …


  7. Limacher Marc dit:

    Ou alors c’est pour faire exploser la FOTA…tout ceci n’est qu’un leurre


  8. Nagita dit:

    Les Chiffres sont pharaoniques!

    Si 2.5% représenterait 100 millions d’euros de dividende
    les 100% représenteraient 4 milliards!

    La part du gâteau est énorme!

    _ De plus Eclestonne a ciblé les 2 écuries les plus importantes du moment :
    Ferrari : l’écurie la plus emblématique, la plus titrée, présente depuis la création du Championnat et comptant le plus grand nombre de Fan.
    Red Bull : L’écurie du moment qui apporte à la F1 une image de sport jeune et extrême.

    _ Ces deux écuries sont liés directement ou indirectement à 2 autres teams : Toro Rosso & Sauber ; réduisant ainsi l’opposition et faisant disparaitre le risque de championnat parallèle.

    Le fait d’exclure les petites équipes est un choix judicieux de la part d’Eclestonne, elles représentent la majorité des membres de la FOTA. Que peuvent-elles espérer dans cette situation.
    _ Rester souder au sein de la FOTA pour négocier les 75% des accords concordes.
    _ Trahir la cause, affaiblir la FOTA et négocier un bonus important.


  9. Limacher Marc dit:

    @ Nagita
    Reste pas bloqué sur les 100 millions s’il te plait…tu te trompe en pensant comme cela ;-)
    Tu as lu les autres billets sur le sujet ?


  10. Nagita dit:

    @ Marc

    Oui, je vois ce que tu veux dire. Et j’ai lu avec un grand intérêt les autres articles :mrgreen: .

    Ce que je voulais souligner c’est le montant énorme des primes. Elles représentent une part non négligeable sur les 50% des actionnaires.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu