Naviguer : Accueil > Actualités, Business News F1 > Blog article: Baisse de salaire, le choix entre Dollar et Euro

Baisse de salaire, le choix entre Dollar et Euro

Posté le 18 décembre 2008 dans la catégorie : Actualités, Business News F1

Stefano Domenicali directeur sportif de l’équipe Ferrari a annoncé : « Je pense que dans le climat actuel, les grosses équipes n’ont pas la capacité d’offrir à certains pilote un salaire important ».

Intéressante annonce de la part d’une équipe qui offrira encore 40 millions d’euros à son champion du monde 2007, l’année prochaine et dont le deuxième pilote, Felipe Massa, dispose d’un contrat indexé sur le dollar (20M$), alors que la Scuderia paie en Euros. Ce qui mécaniquement augmente le salaire de 2 millions d’euros suivant le taux de change (12M€ en 2008, 15M€ en 2009).

Les esprits mal tournés penseront toujours à Fernando Alonso dans la phrase sous entendu de Domenicali. Hors le line up Ferrari est encore plus élever niveau salaire qu’à l’époque Schumacher (60M$ en 2007, 110M$ en 2008) qui était de 35 millions de dollars en 2006 et 42 en 2005, sans les primes. De toute manière les salaires sont déjà revus à la baisse pour 2009, la tendance ayant débuté durant l’été.

Nous savons que Fernando Alonso a vu son salaire représenter une courbe progressive entre 2006 et 2009. Passant de 12 millions de dollars pour son deuxième titre, à 30 millions de dollars en 2007, 30 millions en 2008 et 35 millions en 2009. Il est probable qu’avec un nouveau titre son salaire augmentera, mais dans le contexte actuelle, nous pouvons penser qu’il diminuera afin d’en faire une valeur étalon. En effet, Michael Schumacher, malgré ses titres de champion du monde, a dû subir une baisse de son salaire de 5 millions de dollars entre 2003 et 2004.

D’autre spéculation annonce un retour à la valeur étalon des années 90, c’est-à-dire qu’un pilote est considéré à partir de 6 ou 7 millions de dollars, pour un champion du monde. Mais la grande question restera si la Formule 1 va enfin choisir entre l’Euro et le Dollar pour établir sa base future.

Articles connexes :

3 Commentaires pour “Baisse de salaire, le choix entre Dollar et Euro”

  1. Starbuck dit:

    Je me demande depuis un moment si le « service salaire » n’est pas une chose qui devrait en toute logique être régulée par un règlement FIA et alimenté par les fond FOM. (je sais, ça va crier fort ^^)

    Je m’explique.
    En se basant sur les résultat de fin de saison, on déterminerait quel pilote gagne combien. Il y aurait un salaire plafond à ne pas dépasser et un salaire plancher en dessous duquel on ne pourrait pas descendre.

    Simple exemple pour 2009 en se basant sur le classement final de 2008 :

    Hamilton : 10 millions
    Massa : 8 millions
    Kubica : 6 millions
    Raikkonen : 5,6 millions
    Alonso : 5 millions
    Heidfeld : 4,5 millions



    Sutil : 500 000 € (ou $)

    Ne serait-ce pas plus simple et à la fois plus « sain » que les pilotes touchent leur part de droit FOM ? Ce sont eux qui assurent le spectacle. Et d’autre part que les plafond et plancher soient régulé par un règlement de la FIA affin d’éviter une escalade dont on voit aujourd’hui le résultat…


  2. Le Gabat'ch dit:

    @starbuck
    L’idée est intéressante de normaliser les salaires, mais il faudrait faire de même avec l’ensemble des intervenants de la F1.
    Aprés tout, pourquoi un ingénieur ou mécanicien serait il mieux payé qu’un autre ( hors fiscalité s’entend).


  3. Starbuck dit:

    Avec un peu de volonté… on pourrait rendre la F1 communiste.
    lol



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu