Naviguer : Accueil > Business News F1 > Blog article: Business F1- Budget Renault F1 2010 : -35%

Business F1- Budget Renault F1 2010 : -35%

Posté le 31 mars 2010 dans la catégorie : Business News F1

renault-2010L’implication de LADA comme sponsoring de l’équipe Renault F1 Team suggère une stratégie plus long terme, dont certains observateurs estiment que la marque russe deviendra le prochain nom du team champion du monde 2005 et 2006. L’époque de la gloire, mais une époque déjà loin.

Durant l’hiver 2009/2010, Carlos Ghosn hésite. Bousculé par l’affaire de Singapour, plus ou moins forcé de rester jusqu’en 2012, après avoir signé les Accords Concordes sous peine de payer une amende de 30 millions d’euros environ. Renault doit trouver une solution pour son avenir immédiat. Déjà l’investissement, comme pour prévenir l’avenir, passant de 170 à 60 millions d’euros (-65%) selon le Business Book GP 2010.

Lorsqu’en Décembre 2009, Genii Capital prend 75% du capital de Renault F1 Team, l’équipe est évaluée à 80 millions d’euros. L’investissement du fond d’investissement est en deux temps. Une partie de cash (20 millions d’euros) et une partie de promesse (40 millions d’euros de sponsoring). Un pari pour Gérard Lopez. Qui toutefois est en passe d’être gagné, car le team a engrangé 32 millions d’euros de sponsoring pour cette année 2010.

Toutefois, le budget pour l’année 2010 est fixé à 168,5 millions d’euros (-35% par rapport à 2009). La partie sponsoring est de 32 millions d’euros, soit une baisse de 34% par rapport à l’an dernier. 2009 qui restera une année sombre pour le team. ING avait déjà amputé de 15 millions d’euros son investissement dés le début de saison, puis d’autres sponsors ont quitté le navire suite à l’affaire du SingapourGate. Un manque à gagner total de 45 millions d’euros. Reste Total. Le pétrolier a baissé son implication en 2010. 10 millions pour le team, et 10 millions pour le financement du moteur de la marque au losange.

Total représente le plus gros sponsor de RF1 en 2010, suivit de LADA (7,5 millions d’euros en direct et 7,5 millions en soutien de Petrov),  HP (4 millions d’euros) et TW Steel (1,5 millions d’euros). Le taux de sponsoring (à savoir le nombre d’espaces occupés par des sponsors), est de 47%.

Coté salaire pilote, la chute est importante. Fernando Alonso touchait 16 millions d’euros en 2009, Robert Kubica, que, 7,5 millions d’euros.

Source Business Book GP 2010

Articles connexes :

9 Commentaires pour “Business F1- Budget Renault F1 2010 : -35%”

  1. Fred dit:

    Pour les salaire que ce soit pour F Alonso en 2009 ou Kubica en 2010, c’est simplement honteux d’en arriver là.
    En 2010 F Aloonso il n’y a que pour ses fans fanatiques qu’il s’est sorti les doigts du …16 Millions quelle honte


  2. Lebéarnais dit:

    Comme pour tout sportif, il n’y a pas de honte à toucher beaucoup d’argent :mrgreen:

    Quand un patron vous paye royalement, c’est que lui en profite plus que vous :twisted:


  3. Lotus62 dit:

    Assez d’accord avec Lebéarnais. Si FERRARI est prêt à payer 16 millions à ALONSO (+ 20 millions à RAIKKONNEN pour qu’il lui laisse la place!!!), ALONSO aurait tort de refuser.

    Comme le disait SENNA (déjà): les golfeurs gagnent plus que les pilotes de F1 et tout ce qu’ils risquent c’est de se taper sur le pied avec leur club.

    Par contre, 170 millions pour RENAULT (+ de 300 pour FERRARI et McLAREN) pour faire rouler deux voitures est-ce bien raisonnable? Max MOSLEY (même si je ne suis pas un de ses fans) avait quand même bien raison quand il voulait imposer une réduction des budgets. 50 millions d’euros, je trouve que c’est déjà pas mal.

    D’autant plus que quoi qu’en disent les adversaires, je ne suis pas convaincu qu’une F1 à 300 millions (ou 500) est nécessairement plus intéressante qu’une F1 à 50 millions.


  4. Fred dit:

    C’est la surenchère imposée aux teams très souvent orchestré par les agents des pilotes et leurs réseaux et copinage à droite et à gauche que je dénonce. Rien dire sur ce système et les méthodes c’est une sorte d’obscurantisme il se passe quoi derrière ?
    Maintenant on arrive que des pilotes gagnent de 520 à 1000 années de smics voilà une tendance qui personnellement je trouve cela honteuse point bar. Revenir à des sommes plus raisonnable et qui feront toujours bien rêver et permettront encore de mettre les progénitures des stars du volant à l’abri serait bien. Rien ne justifie les 16 millions d’Alonso en 2009 et en 2010 rien ne justifie les 7.5 millions de Kubica.
    Bien sur les pilotes seraient cons de refuser. Quoique l’étique ce n’est certes pas une qualité de pilotage mais une qualité quand même humaine. Ne faut pas s’étonner après que des Etat n’en ont rien foutre de perdre leurs GP national ou de rien faire pour le récupérer ou ne pas le perdre, surtout que généralement les pilote se domicile dans des pays qui accueillent des GP de F1 .


  5. Fred dit:

    Je voulais dire:
    Ne se domicile pas


  6. Lotus62 dit:

    Je ne suis pas convaicu que les agents des pilotes ou du « copinage » soit pour quoi que ce soit dans la décisonde FERRARI. Ils avaient décidé qu’ils auraient ALONSO à n’importe quel prix.

    FERRARI est une société privée qui ne vit pas de subventions…ce n’est pas le cas du football qui paye ses stars au moins aussi cher …avec l’argent du contribuable. Cela je le trouve honteux.


  7. Stands-up dit:

    Le vrai problème est moins la somme d’argent récoltée que ce qui revient réellement au fonctionnement de l’écurie et au développement de la voiture. Il sera intéressant de savoir à la fin de la saison quelles sont les répartitions entre les commissions (occultes parfois) les investissements en personnel et matériels et les frais d’exploitation hors sujet. Bref si l’on a oublié les méthodes d’un gros directeur flambeur…


  8. fff football dit:

    Bien 16 millions d’euros par an pour conduire quelques grand prix quand on sait que des types triment à l’usine toute une vie pour gagner ce que les pilotes gagnent en 1 grand prix (un peu plus d’une heure de course).


  9. Zdek69 dit:

    Les pilotes seraient cons de refuser leurs salaires et eux au moins sont les plus compétents à leur poste.

    Rien ne force une écurie comme McLaren ou Ferrari à payer si chers leurs pilotes. Leurs monoplaces parlent pour eux et ce serait moi je ferai comme le p’ti Bruno je roulerai quasi-gratos pour poser mes fesses dans une de ces deux monoplaces.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu