Naviguer : Accueil > Archive by category 'Technique F1'

Ferrari prépare une profonde évolution de sa F2012

30 mars 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Technique F1

Cette semaine, réunion de crise autour de Felipe Massa dans l’usine de Maranello. L’image de soutien cache pourtant un malaise suite à la performance de Sergio Perez lors du Grand Prix de Malaisie. Au volant de sa Sauber, le pilote mexicain a confirmé les bonnes impressions entrevue l’an dernier. De plus, la victoire de Fernando Alonso est inespéré pour l’équipe Ferrari. Mais le contraste avec Massa est trop important.

Alors que la Scuderia avait déjà entéré toute ambition de titre mondiale, la victoire de Malaisie redonne envie et surtout accélère le développement de la F2012. L’objectif est de limiter les dégâts pour les GP de Chine et Bahreïn, afin d’attendre une évolution importante pour le Grand Prix d’Espagne en Mai.

Pas de version B de la F2012 toutefois, selon les indications. L’équipe technique de Pat Fry prépare pour les essais privés du Mugello une mise à jour globale de la voiture. Sans changements révolutionnaires, car d’après le directeur technique anglais « Notre voiture à beaucoup de problème, par conséquent, il y a aussi beaucoup de place à l’amélioration. »

La prochaine grosse évolution concernera le système d’échappement qui s’inspirera fortement de McLaren afin de générer un maximum d’appuis. L’arrière de la voiture devrait être modifié en profondeur. L’aileron avant et arrière sera aussi modifié, selon le magazine Autosport.

Le média anglais qui rapporte que la Scuderia n’adaptera pas le système de suspension interconnectés, déjà testé l’an dernier par Mercedes GP. Le système ne serait pas encore adapté.

F1 – La puissance des moteurs 2012

29 mars 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Listes, Technique F1

Pour le compte du site grec GoCar.gr, Mark Gallagher, ancien responsable de Cosworth en Formule 1 fait le point sur la situation des moteurs après le GP de Malaisie. Avantage Mercedes-Benz.

L’an dernier, la puissance du moteur Renault R27 n’a pas été une seule fois critiqué par les responsables de l’équipe Red Bull Racing. Contrairement en 2009 et 2010. Il faut dire que le bloc français avait bénéficié d’une mise à jour de puissance entre 2009 et 2010 qui a permis de gagner 10 cv environ. Gallagher estime que le déficit est toujours important par rapport au bloc allemand.

Le moteur R27 qui propulsait la Red Bull RB7 l’an dernier avait tiré des avantages considérables du système de diffuseur soufflé. Une solution permettant de combler le déficit de puissance relative par rapport au bloc allemand, en misant sur la plus faible consommation en carburant pour se permettre de gaspiller 10% dans le système de soufflage. Mais, la FIA a banni un concept qui compensait le manque de puissance du moteur Renault.

Au point que l’ancien patron de Cosworth estime que la puissance du moteur Renault tourne autour de 750cv et que le déficit par rapport au Mercedes est de 30 cv environ. Idem concernant le moteur Cosworth qui semblait avoir été surestimé en termes de puissance. Heikki Kovalainen avait indiqué l’an dernier que la différence entre la première version du moteur Renault et le Cosworth, dans sa Lotus,  n’était pas si importante que cela. Concernant Ferrari, il semblerait que la puissance ait peu progressée depuis 2010.

Voici l’évaluation des puissances des moteurs 2012 :

  • Mercedes – Benz : 780 cv
  • Ferrari : 765 cv
  • Renault : 750 cv
  • Cosworth : 730cv

GP Malaisie 2012 – Tour 3D Pirelli

25 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix, Technique F1

GP Malaisie 2012: Les histoires du samedi (Sportune)

24 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Technique F1

Jenson Button à Sepang - @Iconsport

Ce samedi, le paddock du Grand Prix de Malaisie de F1 2012, offre quelques petites histoires intéressantes. En marge de la pole-position de Lewis Hamilton dans les qualifications, la 2e place de son coéquipiers de chez Mc Laren, Jenson Button et l’arrivée sur le podium de Michael Schumacher, on a aussi eu droit à un incendie dans le paddock pour Lotus, une Red Bull RB8 trop sensible. On vous explique également tout ce qu’il faut savoir sur la longueur des Grand Prix… C’est parti !

Découvrir la suite de l’article en cliquant ici

F1 – HRT sous pression technique

23 mars 2012 | 15 commentaires
Catégorie : Technique F1

L’équipe Hispania Racing Team reste une énigme pour ce début de saison 2012. Depuis son introduction en 2010 et une légère amélioration en 2011, le team espagnol ne semble absolument pas dans le coup pour 2012. Lors du Grand Prix d’Australie, l’équipe n’a pas participée à la course, ne réalisant pas un temps suffisant en qualification. Mais, surtout la F112 est arrivée en retard lors du contrôle technique du Jeudi à Melbourne.

HRT a joué avec l’article 24.2 du code sportif de la FIA, qui offre la possibilité d’un permis spécial en cas de perte d’un second châssis, permettant un report jusqu’au lendemain 11h. La réalité est catastrophique pour Sepang. L’équipe manque de pièces !

En effet, selon le journal MARCA, HRT ne disposera pas du système DRS pour le GP de Malaisie, car elle ne dispose pas de cette pièce. Plus inquiétant, à Melbourne la F112 n’avait pas de direction assistée, ce qui rend difficile le pilotage de la monoplace. Participer à la course en l’absence de pièces clés pour être compétitif offre une situation qui fera probablement réagir la FIA à terme. Car le problème est grave.

Aussi grave, la présence d’aluminium dans la coque carbone de la monoplace. Fabriqué dans l’urgence par Carbo Tech et ayant déjà été refusé en première tentative de crash test, il s’avère qu’il existerait une trop grande présence d’aluminium en mélange avec le nomex, afin de rigidifier la coque. Mais la pratique n’est pas autorisé par la réglementation.

Certains observateurs estiment qu’HRT a développé sa monoplace 2012 sur la base de la fiabilité avant la performance. Ce qui n’est pas une bonne chose pour cette année, tant le niveau de compétitivité est élevé au milieu du peloton.

F1 – Menace technique entre Mercedes et Renault

22 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

C’est désormais la guerre des menaces entre Mercedes et le clan Renault (Red Bull Racing et Lotus F1 Team). Suite à l’affaire du F-Duct, Ross Brawn, avait sous-entendu que certaines équipes avaient des échappements non réglementaires et qu’il était aussi possible d’établir une réclamation. Dans le quotidien allemand Bild, il existe de fort soupçon du constructeur Mercedes-Benz envers son homologue français Renault Sport.

Selon une analyse minutieuse du constructeur allemand lors du GP d’Australie, le moteur V8 français présente un son étrange, comme si il existait au minium deux bougies par cylindre. Norbert Haug précise : « Nous n’allons pas présenter une réclamation, mais nous avons posés quelques questions à la FIA et nous attendons  des réponses. » De son côté, le consultant de Red Bull, Helmut Marko rejette toute accusation : « Ils peuvent essayer tout ce qu’ils veulent, mais ils ne trouveront rien d’illégal. » Jeux de menace et protestation donc dans les couloirs de la Formule 1.

Beaucoup d’observateurs avaient indiqués que le bruit du V8 Renault avait un son résolument différent, lors des essais de Jerez. Sur le principe de souffler le flux d’échappement lors du relâchement du moteur. (voir ici pour souvenir). Permettant d’établir une sorte de traction control en sortie de virage.

McLaren, assez neutre dans ses histoires techniques depuis le début de l’année, assure observer les évolutions de chacun.

Update 14h45  : la FIA a confirmé que l’aileron arrière de la Mercedes W03 était légal, il sera donc autorisé à participer au GP de Malaisie.

Justice – Caterham et Aerolab coupable

22 mars 2012 | 7 commentaires
Catégorie : Actualités, Technique F1

Le jugement de la Haute Cour de Londres va être soumis à l’examen de la FIA dans les prochains jours à propos du procès qui opposait Force India et l’équipe de Tony Fernandes et qui avait débuté le 16 Janvier.

La sanction est donc tombée après 14 jours d’audience, l’équipe Caterham de Tony Fernandes (ex Lotus Racing, ex Team Lotus) et la société italienne Aerolab ont été jugé responsable d’utilisation illégale d’une propriété intellectuelle de l’équipe Force India. Aerolab devra s’acquitter toutefois d’une modeste somme de 25.000 euros, car le juge a estimé que les données (Fichiers CAO surtout) n’étaient pas suffisantes. Tout en reconnaissant un transfert de données techniques.

Dans le même temps, en marge de ce premier procès et en vertu de sa longueur, Force India devra payer 850.000 euros à Aerolab, pour facture impayés depuis le début de l’affaire en Novembre 2009.  Au total il semble que ce soit 5 millions d’euros de frais de justice qui seront dû par Force India. Mais, attention aux raccourcis faciles. Il y a plusieurs procès dans cette histoire. La hauteur des paiements de cette affaire doit être éclaircie dans un autre procès.

L’affaire a été entendue à la Haute Cours de Londres avec le Juge Arnold qui a trouvé que Team Lotus et Aerolab sont responsable d’une violation du droit d’auteur et utilisation de renseignement confidentiels. Certaines parties de la voiture T127 de Lotus ont été développé sur la Force India afin de gagner du temps. L’équipe indienne espère toutefois que l’affaire soit entendue par la Fédération Internationale dans les prochaines semaines.

En outre, Force India a aussi porté plainte à Londres, mais aussi en Italie contre Mike Gascoyne, Tony Fernandes et Jean-Claude Migeot et un jugement est encore attendu.

F1 – F-Duct vs Echappement Aéro

21 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique, Technique F1

Une certaine lassitude gagne Ross Brawn à propos de l’affaire du F-Duct. « Si quelqu’un pense que la voiture est illégale, alors qu’il proteste, avant le week-end, et non après. Chaque année, c’est la même chose. Il y a toujours débats et controverses. » explique au Auto Motor und Sport, le Team Principal de l’équipe Mercedes AMG.

Le système a obtenu la bénédiction de la FIA lors du GP d’Australie, malgré les doutes exprimées par Christian Horner et Eric Boullier. (voir ici). Toutefois, après avoir tenté de se justifier, Ross Brawn passe à l’attaque et révèle ouvertement que certaines équipes utilisent un système de diffuseur soufflé, pourtant interdit par le règlement en 2012.

« Chaque partie apporte ses arguments, mais dans ce cas il n’est pas dans notre intention de détourner l’attention sur les caractéristiques de la configuration des systèmes d’échappements sur certaines machines, qui sont loin d’être dans les recommandations de la FIA. »

En affirmant cela, Ross Brawn ne réplique pas nécessairement sur Lotus, mais sur Red Bull Racing et surtout sur les vainqueurs du Grand Prix d’Australie 2012, McLaren, qui reste assez neutre sur l’affaire du F-Duct de Mercedes. Pour cause.

Beaucoup d’équipes estiment que le système d’échappement de ma MP4-27 n’est pas illégal, mais reste à la limite de la réglementation. Adrian Newey étudie une solution équivalente pour le GP d’Espagne. Les autres équipes sont dans l’étude également, surtout Mercedes et Lotus. Ross Brawn indique qu’il attend de voir pour prendre une décision.

En effet, si une protestation sur son système F-Duct est officialisée dans les prochains jours, l’usine de Brackley va déployer une protestation envers les systèmes d’échappements, sous la forme de riposte juridique.

Affaire F-Duct – l’autre raison derrière la protestation

19 mars 2012 | 6 commentaires
Catégorie : Management, Politique, Technique F1

Cela a été l’une des affaires du Grand Prix d’Australie. L’aileron arrière de l’équipe Mercedes AMG, doté du système F-Duct accouplée au DRS était dans l’œil du cyclone de deux équipes. Red Bull Racing et surtout Lotus F1 Team. Eric Boullier avait indiqué durant la qualification du GP australien qu’il allait voir l’évolution de la course pour prendre une décision. Précisant que l’interprétation de l’équipe de Brackley était illégale (voir ici pour en savoir plus). Une demande de clarification a été demandée à la FIA et Charlie Whiting.

Cette menace qui n’a toutefois pas été transformé en acte de réclamation officielle. Le manque de résultat en course des Mercedes n’offre pas un argument facile, il a été décidé d’attendre le Grand Prix de Malaisie pour prendre la décision. Red Bull et Lotus sont d’avis que le principe d’aileron arrière de la Mercedes W03 n’est pas conforme au règlement mais maintienne le dialogue avec le délégué technique de la FIA, Charlie Whiting. L’explication devrait venir d’ici Jeudi prochain. En cela, Christian Horner s’attend à des discussions animées sur le sujet dans les 5 prochains jours. Surtout que McLaren reste discret sur le sujet. Martin Whitmarsh appel à la raison. Mais, l’équipe de Woking étudie depuis quelques semaines un système similaire qu’elle souhaite introduire pour le GP d’Espagne en Mai.

Caché derrière cette affaire, les coûts de la Formule 1 : « C’est un système astucieux pour ceux qui l’ont inventé, mais la question est, est-ce correct, est-ce permis ? Pour l’année prochaine il sera sans doute interdit, mais pour l’instant, cela signifie qu’il engage une course de développement qui coûte de l’argent. Les grosses équipes peuvent le faire, mais les petites équipes pas. » lance Christian Horner. En somme, si le système est confirmé pour 2012, il doit l’être aussi pour 2013 au moins, afin de justifier la course au développement que s’engage à réaliser les équipes dans les prochaines semaines.

GP Australie 2012 – Mercedes dans l’oeil du cyclone avec son F-Duct

17 mars 2012 | 7 commentaires
Catégorie : Grand Prix, Technique F1

Ce n’était qu’une légende urbaine à Barcelone, pour certain, lors des essais privés. C’est désormais réalité. Mercedes AMG F1 dispose bien du système F-Duct sur l’aileron arrière. Au point que plusieurs équipes, dont Lotus F1 Team ont déposé une réclamation après les qualifications.

Le système agit en parallèle du DRS, afin d’amplifier la vitesse de pointe. Red Bull et Lotus ont demandé à Charlie Whiting des précisions ce samedi matin pour en savoir plus. Ces dernières estiment, selon les indications de la BBC, que le système Mercedes modifie l’aérodynamique de la voiture par action du pilote. Ce qui est interdit selon l’article 3.18 du règlement technique.

Il précise que « tout système (en dehors du DRS) sur la voiture avec un dispositif ou une procédure qui utilise l’implication du pilote comme un moyen de modifier les caractéristiques aérodynamique de la voiture est interdite. » James Allison (Lotus) et Adrian Newey (Red Bull) indique que le bouton d’action du DRS ne doit agir que sur ce dernier et non pas un programme annexe.

Le problème est complexe car avec l’introduction du DRS, l’aileron arrière est devenu une pièce très technique. Charlie Whiting examinera cela après les qualifications pour prendre une décision finale.

F1 2012 – La Marussia MR01 est toujours 100% CFD

15 mars 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Technique F1

Depuis l’échec des relations entre Nick Wirth et sa doctrine 100% CFD et l’avènement du consultant technique Pat Symonds dans l’équipe Marussia F1 Team, il était permis de penser que la machine 2012 débute une nouvelle ère. C’est plus ou moins le cas et la MR01 est une machine hybride.

Fruit d’une collaboration depuis Juillet 2011 avec McLaren Applied Technologies, la nouvelle monoplace de l’équipe russo-anglaise n’est toutefois pas d’une conception classique. En effet, Pat Symonds a surtout fait une évaluation en soufflerie de l’ancien modèle 2011 pour concevoir la MR01. Une monoplace qui reste d’une conception 100% CFD, comme le confirme Graeme Lowdon le patron de l’équipe sur Autosport.

« Peu avant Noël, nous étions avec la vieille voiture dans la soufflerie, maintenant la nouvelle voiture et en passage. Nous pourrions voir les résultats au plus tôt à Barcelone. C’est intéressant. Maintenant, nous allons une nouvelle fois de nouveau aligner une voiture purement développée en CFD et qui ne porte aucune connaissance de la soufflerie. »

Ce qui signifie que le modèle 2012 est donc un héritage de Wirth Reseach, sous la coupe de Pat Symonds. Mais la MR01 sera améliorée à mesure de passage en soufflerie (limité par le règlement), selon la nouvelle doctrine de l’équipe russo-anglaise. Une démarche intéressante toutefois. A observer dans son évolution.

F1 – L’échappement, contradiction de la FIA pour 2013

12 mars 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Politique, Technique F1

Depuis les premiers essais de Jerez, une énorme lutte dans les couloirs entre les équipes et le FIA s’annonce pour la saison 2012 et même 2013. Malgré la suppression des diffuseurs soufflés par les échappements en 2012, le flux des échappements seront toujours un sujet de conversation dans les paddocks de la saison.

L’interdiction de souffler dans le diffuseur a été largement contourné par une série d’innovation, que chaque équipe met en valeur (ou imitant une autre c’est selon). Au point que l’interdiction a explosé, selon les observateurs présents à Barcelone lors des derniers essais privés. Par conséquent, la FIA a décidé de réagir maintenant.

Le délégué de la FIA, Charlie Whiting a fourni à la FIA un nouveau texte pour changer les règles en 2013, avec pour objectif de supprimer tous les essais aérodynamique des échappements. « Notre objectif était d’empêcher l’utilisation des échappements comme un élément actif du diffuseur, qui dans un sens était en violation de l’article 3.15 du règlement. En outre, nous avons ajouté quelques contraintes supplémentaires pour les cartes du moteur, tel que décrit dans le numéro de la directive technique 36. Tout cela devrait limiter la capacité d’exploiter le gaz avec effet aérodynamique «  lance Whiting, en parlant des règles actuelles.

Mais pour l’avenir ? Il faut anticiper. « Sûrement que les équipes ne perdront pas de savoir-faire qu’elles ont acquises dans ce domaine et donc je pense que le règlement devra être une nouvelle fois modifié en 2013. ». Sans en rajouter plus d’information pour le moment.

L’échappement est la dernière solution d’innovation sur des Formule 1 qui commencent à devenir commune techniquement. La FIA hésite donc à continuer sa campagne d’uniformisation de la discipline, ou alors laisser un peu de champ libre dans certain domaine, qui ne sont en aucun cas dangereux pour la sécurité (élément de base d’action de la FIA). L’an dernier, les échappements dans le diffuseur ont été interdis principalement pour une cause de surconsommation de carburant. (Raison officieuse). Devenant le symbole du nouveau volet d’action de la Fédération de l’ère Jean Todt : l’écologie.

F1 2012 – Echappement aérodynamique et retour du F-Duct

9 mars 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Technique F1

Après les derniers essais de Barcelone, beaucoup d’innovation techniques ont été découvertes et surtout plusieurs controverses. Red Bull Racing semble être au centre des interrogations et stigmatise l’attention sur une année qui multiplie les innovations par équipe de pointe de manière remarquable.

Le nouveau package aérodynamique de la RB8 lors des derniers jours a soulevé beaucoup de question. Surtout au niveau des échappements. Christian Horner a rapidement souligné le fait que l’équipe étant conforme à la réglementation. Charlie Whiting en début de semaine a été alerté par plusieurs équipes (Mercedes et Ferrari en tête) afin de demander des précisions sur l’autorisation d’utiliser les gaz d’échappements pour gagner en efficacité aérodynamique. Sur le fond c’est interdit en 2012, mais les équipes étudient plusieurs autres formes pour contourner cela.

Le système d’échappement de Red Bull ne souffle pas en direction de l’aileron arrière, mais orienté le long de la bouteille de coca (le long de la boite de vitesse) et donc la partie supérieur du diffuseur. La différence de vitesse de l’air en dessous des pontons et la pression du flux d’échappement génère un accroissement de la charge aérodynamique, permettant un appui plus important. C’est un concept assez complexe. Ferrari a testé une idéologie similaire, avant de l’abandonner pour modifier l’intégralité de l’arrière de sa F2012. L’équipe Williams a déjà prévu une évolution similaire de sa FW34 pour l’avenir, mais doute encore de sa légalité. Le spectre d’une affaire des diffuseurs soufflés comme en 2011, inquiète et retarde les décisions de développement des équipes autour d’une imitation du système Red Bull.

Autre innovation, le retour du F-Duct passif. Après le W-Duct (entrevue chez Mercedes GP, testé par McLaren), il semblerait que l’équipe de Brackley ait doté sa W03 d’un système équivalent sur l’aileron arrière. Le système, permettrait d’augmenter de 10 à 15 km/h, en plus du système DRS, selon les évaluations la vitesse de pointe. McLaren a aussi testé un aileron arrière doté d’échancrure, ainsi que Red Bull, dans le package controversé des derniers jours de Barcelone. Le système serait même activé en même temps que le DRS afin d’augmenter plus rapidement l’impact et permettre un dépassement plus net.

Mercedes GP n’a jamais vraiment maitrisé le F-Duct version McLaren en 2010 et a étudié des versions alternatives passives et actives.

F1 2012 – Le problème de la F2012

7 mars 2012 | 20 commentaires
Catégorie : Management, Technique F1

« Je voudrais comprendre pourquoi et, plus important encore, comprendre comment nous pouvons apporter des changements nécessaires très rapidement. » Les déclarations depuis le Salon de Genève de Luca di Montezemolo ne font plus l’ombre d’un doute. Il y a un problème à Maranello avec la nouvelle monoplace 2012. Un nouveau châssis serait déjà à l’étude, selon la Gazzetta dello Sport. La rumeur prend de l’ampleur.

Cette évolution importante de la F2012 devra considérer une nouvelle série de crash-test, pour obtenir l’homologation de la FIA. Le problème est déjà identifié et la zone de modification de la monoplace italienne déjà en cours d’élaboration. Mais ces dernières n’interviendront pas avant le Grand Prix d’Espagne, selon certaines sources.

Entre Jerez et Barcelone des modifications ont été apportés sur la F2012. Surtout au niveau des échappements. La dernière évolution était efficace, selon les ingénieurs de l’équipe italienne, mais trop radicale dans son flux et nuisible pour l’aérodynamique. En début de semaine, une réunion technique à Maranello a décidé de revoir la totalité de l’arrière de la monoplace. Une seconde réunion de crise, après celle de Jerez…

F1 – Pirelli utilisera la Renault R30 pour ses essais

7 mars 2012 | 4 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Technique F1

Pirelli Motorsport a annoncé qu’il allait remplacer sa voiture d’essai actuelle, la Toyota TF109 par une plus récente Renault R30 pour l’année 2012.

Cette machine 2010 sera adaptée pour simuler les dernières réglementations techniques et aérodynamiques afin de faciliter le développement des pneus.

« Il est clair que nous avions besoin d’une solution plus moderne pour notre voiture d’essai, car la Toyota TF109 nous a servi depuis trois ans maintenant. La technologie ainsi que les règlements ont considérablement évolué depuis lors et la Toyota n’est plus en mesure de générer le même type d’appui que nous avons besoin pour simuler et répondre aux contraintes de la Formule 1 actuelle. » indique Paul Hembery.

Le choix d’une monoplace 2010 était évident. Un réservoir plus important devant permettre de réaliser des distances de courses et mieux comprendre l’équilibre des pneumatiques, ainsi que le fait que le Renault n’est plus présent en tant que constructeur de Formule 1 depuis 2012. La Lotus étant désormais dénommé E20 et non R32. Les mises à jours sur la monoplace française ont été financés par Pirelli Motorsport.

Pour éviter tout favoritisme, les équipes sont invitées à chaque cession pneumatique durant cette saison.

F1 – Le mécano PURE

7 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs, Technique F1

Craig Pollock indique que le programme PURE de moteur 2014 avance bien et qu’un premier essai sera réalisé durant l’été 2012. En attendant les installations techniques de la société Suisse se déplaceront à Cologne, dans les locaux de Toyota Motorsport.

C’est un contrat exclusif, ce qui signifie que le constructeur japonais n’acceptera pas d’autre motoriste dans ses locaux. Un accord d’environ 5 ans, selon les estimations, permettant à la société suisse d’utiliser des bureaux, une partie d’un immeuble, atelier de montage moteur et un banc d’essai moteur dans l’usine TMG à son nom. Un gain de temps d’environ 18 mois pour le projet de Pollock, qui a évalué la possibilité de mettre en place sa propre structure. Mais, à la fois pour des raisons de coûts et de temps, la solution Toyota a été la plus séduisante.

Notons que PURE envisage toujours une présence en France. Essentiellement en cas d’expansion. Les locaux de Peugeot Sport à Velizy sont une priorité (voir ici pour souvenir). Sous les conseils de Gilles Simon, ancien de Peugeot Sport et Ferrari, la société suisse souhaite bénéficier de la main-d’œuvre française en matière de moteur, ainsi que des sous-traitants de hauts niveaux.

Progressivement PURE met ses bases : Le siège de l’entreprise est en Suisse, l’aspect commercial est en Angleterre, la conception et fabrication en Allemagne et prochainement en France.

La voiture cliente pour répondre à la crise ?

7 mars 2012 | 5 commentaires
Catégorie : Economie, Politique, Technique F1

Hier, Marussia a officiellement homologuée sa monoplace 2012 pour le championnat du monde, une semaine avant le premier Grand Prix de la saison à Melbourne. Un retard important, cumulé avec celui de l’équipe espagnole Hispania Racing Team, qui relance encore une fois les discussions sur les voitures clientes.

Bernie Ecclestone a indiqué dans les médias anglais qu’il avait fait une proposition pour résoudre le problème : « Ce que j’ai proposé c’est qu’une équipe située dans la partie inférieure de la grille doit pouvoir être en mesure d’exécuter la saison suivante avec une voiture d’un constructeur de l’année d’avant. » précisant un peu plus sa pensée : « L’une et l’autre équipes mentionnées (HRT et Marussia) pourrait fonctionner avec une McLaren ou une Red Bull de l’an dernier et ce, durant trois ans jusqu’à ce qu’ils soit en mesure de revenir en tant que constructeur. »

Un bon moyen selon Bernie Ecclestone de créer une marque, pour ensuite prendre de la valeur et obtenir des sponsors pour devenir un constructeur. Une sorte de remake de Super Aguri, voir de la Scuderia Toro Rosso qui de 2006 à 2008 était une Red Bull modifiée dans le détail. En 2009, l’équipe italienne avait indiqué que sa STR04 lui avait coûté 12 millions d’euros clé en main.

Une proposition que refuse Mercedes AMG F1 et Norbert Haug. L’équipe allemande, en pointe sur ses questions a noué un accord secret avec l’équipe Williams F1, pour protéger les intérêts de cette dernière qui se présente comme un team petit team indépendant, face à la prochaine horde de machine cliente, souhaitée. La panique de voir l’équipe de Sir Frank Williams rejoindre le clan des insurgés de la FOTA avec Ferrari, Red Bull et Sauber, pour négocier individuellement les Accords Concordes hante les membres influents de l’association des constructeurs. Sachant que l’équipe de Grove l’avait déjà fait en 2005.

Si le principe de la 3ème voiture cliente n’a aucun avenir, le principe de fourniture d’une monoplace cliente a encore un avenir. Eric Boulier, Team Principal de Lotus F1 Team et vice-président de la FOTA a indiqué : « La Formule 1 a longtemps été un championnat de constructeurs, afin de répondre au défi des règlements F1 de construire une monoplace compétitive. La voiture clientes est une approche différente. Nous avons besoins de changer radicalement les règlements et les esprits de la Formule 1. » En cela Boullier souhaite limiter l’introduction de la voiture cliente, mais pas l’interdire : « Il y a eu des discussions sur le sujet, parce que la situation économique est difficile et peut-être devons-nous changer de modèle économique en F1 à l’avenir et prendre des décisions sur la voiture cliente. Mais il est encore trop tôt. »

Bernie Ecclestone estime que la situation des petites équipes et différente des grosses et que la voiture cliente est une réponse : « Vous ne pouvez pas faire des accords de restrictions pour abaisser les coûts alors que vous avez des personnes qui ne peuvent pas vraiment se permettre de dépenser autant que les grandes équipes… »

F1 2012 – L’énigme de la Red Bull RB8

6 mars 2012 | 4 commentaires
Catégorie : Technique F1

« Je pense que notre hiver a été respectable. Nous avons travaillés très dur depuis le premier test et nous avons réalisés la plupart des objectifs que nous avions prévus. Ses essais sont faits pour évaluer la présence d’évènements imprévus. » Explique Christian Horner à Autosport, sans vraiment d’inquiétude. En réponse à la rumeur qui parcours vite les médias. La Red Bull RB8 n’est pas au niveau initialement prévue.

Adrian Newey a attendu jusqu’au dernier moment pour intégrer dans sa RB8 un nouvel ensemble aérodynamique. (voir ici pour en savoir plus). Nouveaux ailerons avant, nouveaux diffuseurs et système d’échappement. Mais, les pilotes de l’équipe autrichienne n’ont pas réalisé des temps impressionnants, devant ajouter à la pression psychologique sur des adversaires qui semblent aussi dans le flou. Seulement 93 tours du circuit de Barcelone et un constat : les évolutions n’apportent guère plus de performances par rapport à la première configuration de Jerez.

Le magazine allemand Auto Motor und Sport indique que l’équipe autrichienne se pose une question simple : utiliser la RB8 dans la configuration des derniers jours de Barcelone ou alors utiliser une RB7 adaptée à la hâte aux règlements 2012.

En effet, la RB8 userait plus massivement les pneus Pirelli que son ancêtre, ce qui expliquerait les chutes importantes de performances après quelques tours de piste. La cause aux systèmes d’échappements qui soufflerait trop près des pneus arrière. McLaren et Ferrari disposaient du même souci à Jerez. L’équipe anglaise a toutefois résolu son problème à Barcelone avec une solution nouvelle qui sera copiée prochainement. Pourtant Adrian Newey est confiant et estime qu’il n’y a pas de souci avec les gaz d’échappements.

La solution d’utiliser la RB7 modifiée est trop tardive pour être réaliste. Toutefois, il n’est pas impossible que Red Bull Racing débute la saison avec la configuration Jerez de la RB8 et non la dernière évolution entrevue à Barcelone. Ce qui n’est toutefois pas rassurant, car cela signifie que l’équipe technique d’Adrian Newey a plus de mal à s’adapter aux contraintes imposées par la FIA sur l’aérodynamique des voitures. A moins d’un grand coup de bluff…

F1 – « Beaucoup de travail à faire pour HRT »

6 mars 2012 | 13 commentaires
Catégorie : Management, Technique F1

Un travail acharné, 10 tours du circuit de Catalogne hier, autant pour aujourd’hui et voici l’équipe Hispania Racing Team en direction du premier Grand Prix de la saison à Melbourne. Des premiers tours de roues réalisés par l’indien Narain Karthikayan en présence de Pedro de la Rosa, Tonio Liuzzi (ah oui ?) et le jeune Dani Clos.

Karthikeyan affirme que ses impressions sont bonnes sur la voiture, qui représente un grand pas en avant par rapport à la machine de l’an dernier. Il faudra toutefois chercher la performance et atteindre les limites de la monoplace avant de faire un jugement plus précis.

« Aujourd’hui, je suis très satisfait et c’est un jour très important pour nous parce que nous avons fait quelques tests avec cette nouvelle voiture pendant cette journée promotionnel. Je suis très fier de chacun des membres de cette équipe, parce que tous ont contribué à rendre cela possible. Maintenant nous devons nous concentrer sur l’Australie, car nous avons encore beaucoup à faire. » explique le Team Principal Luis Perez Sala.

Beaucoup de travail à faire en effet…

F1 2012 – Inside HRT F112

6 mars 2012 | 15 commentaires
Catégorie : Technique F1

C’est dans les garages du circuit de Barcelone, en fin de journée que l’équipe Hispania Racing Team a présenté sa nouvelle monoplace devant participer à la saison 2012 : la F112.

Pour la 3ème fois en trois saisons, les couleurs changent avec du rouge et or sur fond blanc. Le blanc est d’ailleurs la couleur dominante car le manque criant de sponsors est largement visible.

L’avant de la monoplace est une légère surprise. Annoncé comme « non cassé » le nez de la F112 est finalement doté d’une cassure. Pas aussi accentué que sur d’autres monoplaces, mais visibles. L’impression d’un mécano, car le nez ressemble à une GP2 par exemple. Seul, à la manière des Force India un mini aileron sur l’extrémité du nez est intéressant. L’aileron avant est similaire à celui de l’an dernier et guère travaillé. Beaucoup de surface plate.

La coque ressemble beaucoup à celle de l’an dernier, ce qui signifie que la partie centrale de la monoplace n’offre pas vraiment d’évolution majeure. La sortie d’échappement est visible sur les côté et caréné dans la coque. L’arrière est encore un peu surchargé et moins épuré que sur d’autres.

L’aileron arrière est une copie de celui de l’an dernier, sans évolution dans le détail. La voiture semble être celle de l’an dernier adaptée au règlement 2012.


Page 2 sur 24123451020...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu