Naviguer : Accueil > Archive by category 'Analyses'

F1 – Le pari risqué de Liuzzi – HRT

18 février 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

L’équipe Hispania Racing Team envisage de tester Tonio Liuzzi sur le circuit de Barcelone ce week-end afin d’évaluer un second volant aux côtés de Narain Karthikeyan.

Selon Autosport, un porte-parole de l’équipe espagnole a annoncé que Liuzzi sera au volant de la F111 samedi à Barcelone. Cette semaine, le pilote italien avait annoncé qu’il discutait avec trois équipes pour cette saison. Des contacts et non des négociations.

HRT est la seule option de volant de course pour 2011. Mais, il est aussi possible que l’équipe utilise Liuzzi comme référence à Karthikeyan et d’autres pilotes payants.

La candidature de l’ex pilote Force India chez Hispania Racing Team est étonnante,  car preuve d’un double discours. D’un coté, l’équipe recherche un pilote capable d’apporter entre 8 et 10 millions d’euros, afin d’assurer l’avenir financier de la saison 2011. De l’autre, elle souhaite évaluée Liuzz, qui n’apportera pas beaucoup d’argent (environ 2 millions d’euros de sa rupture avec Force India). Mais, HRT dispose d’un modèle économique qui expliquerait la situation.

Depuis la fin de l’année 2010, Colin Kolles est en conflit ouvert avec Karun Chandhok. Ce dernier est accusé de ne pas avoir déboursé les 8 millions d’euros promis pour la saison 2010. L’indien ayant simplement déboursé 2 millions d’euros en début de saison. Reste alors 6 millions d’euros qui sont réclamés par l’équipe. Un procès semble être étudié. HRT étant sûr de son fait, le modèle économique pour prendre Liuzzi semble trouver.

Avec un hic toutefois, si le team espagnol ne touche pas l’argent demandé à Chandhok, Liuzzi sera remplacé par un pilote payant pour le reste de la saison 2011. Risqué donc…

Kubica : Cette news qui n’a pas été traduite ce matin

15 février 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Quelques choses d’étonnant ce matin qu’il faut que je raconte. Hier, la rumeur sur l’état de santé de Robert Kubica et les déclarations de sa petite amies ont bouleversés le petit monde de la Formule 1, au point de mettre en doute toute autres informations. Comme si,  croire que le polonais allait mal était une bien meilleure nouvelle que le contraire. Passons…

Ce matin, l’agence de presse australienne GMM a publiée une dépêche sur le sujet. Une dépêche qui n’a curieusement pas été traduite en français. La voici traduite :

« Un proche de Robert Kubica a critiqué les rumeurs sur les détériorations de l’état de santé du pilote hier. La rumeur sur le pilote polonais, lundi, citait la petite amie, Edyta Witas comme disant que l’état physique et mental de Kiubica s’était aggravé à la suite de sa dernière intervention.

Renault a publié un démenti vague, en insistant sur le fait que le pilote de 26 ans est dans une « condition qui reste positive » et en soins intensifs avant une nouvelle intervention chirurgicale ce mercredi.

Mais pour protester, le consultant en communication de l’équipe Lotus Renault GP, Stéphane Samson a déclaré,  à propos des déclarations de la petite amie, à la presse allemande : « Cela est complètement faux. »

Dans le même temps, Rubens Barrichello précise sur son twitter qu’il a reçu un appel de Kubica lundi : « Dieu Merci, il est ok, il parle normalement. J’étais si heureux. »

L’hôpital qui prend en charge le polonais a aussi communiqué sur l’état de santé du pilote hier, confirmant qu’il allait bien. « Son état général est assez satisfaisant pour permettre sa dernière intervention chirurgicale qui aura lieu ce mercredi. »

Plutôt un ensemble de bonnes nouvelles, mais qui n’ont pas été traduites par les autres sites de Formule 1,  qui pourtant utilisent cette agence comme source principale d’informations. Etonnant donc. Maintenant vous le savez…

Remplacement Kubica – La fausse piste de réflexion Barrichello

11 février 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Rubens Barrichello chez Lotus Renault GP à la place de Robert Kubica – Nick Heidfeld pour la saison 2011 ? C’est ce que considère la journaliste de la BBC, Lee McKenzie.

« Ils doivent avoir un pilote expérimenté, vraiment, pour mettre en place la saison et être en mesure de sauver la saison. (…) Faut-il racheter Rubens Barrichello à Williams parce que Williams à besoin d’argent ? Il y a tellement de solutions différente. » Lance la journaliste qui considère toutefois que Nick Heidfeld comme le grand favori.

Selon nos informations, li n’a évidemment jamais été question de reprendre le contrat de Rubens Barrichello à Williams. Il n’est d’ailleurs absolument pas question de  reprendre aucun contrat de pilote, à l’heure d’aujourd’hui. Ceci est une belle preuve de réflexion à voix haute qui peut faire l’objet d’une rumeur.

D’autant plus qu’Eric Boullier reste flou sur l’identité du futur pilote Lotus Renault GP. Alors, imaginons ce trouble, ajouté avec la réflexion de McKenzie et vous avez une nouvelle rumeur pour demain ou l’avenir dans les médias F1.

Dans ses conditions, il est mieux de prévenir que de guérir…

Remplacement Kubica : Heidfeld contre les autres pour les médias

11 février 2011 | 11 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Alors que Nick Heidfeld débutera ses essais à partir de demain pour le compte de Lotus Renault GP, les prétendants s’annoncent et l’équipe continue d’entretenir le doute. Reste un fait majeur : de tous les noms ci-dessous, seul le pilote allemand est évalué cette semaine.

Eric Boullier a annoncé lors d’une conférence de presse qu’il était toujours à la recherche du remplaçant de Robert Kubica. Nous voici de retour au début de la semaine avec une liste de noms mentionné : Pedro de la Rosa, Nick Heidfeld et Tonio Liuzzi. Boullier a toutefois qualifié de « pure spéculation » le cas Kimi Raikkonen.

Heidfeld est le très grand favori, principalement parce qu’il va déjà tester la R31 cette semaine, alors que les autres ne sont que des déclarations orales. Enfin, rappelons que Mardi, l’agent du pilote allemand avait fortement démenti tout rapport avec l’équipe d’Enstone, alors que le pilote était sur place la veille, pour finalement entendre Mercredi soir que l’ex pilote BMW Sauber allait tester la nouvelle arme en compagnie de Bruno Senna.  Il ne serait pas étonnant de lire d’ici Lundi ou Mardi que Renault signe Heidfeld pour la saison 2011, pour finir.

Fondamentalement, Renault est toujours à la recherche de la nouvelle star pour succéder à Robert Kubica, pour les médias. Mais, elle l’a trouvée sous les traits de Nick Heidfeld, qui reste le seul à cumulé assez d’expérience du KERS, de fiabilité en piste et à être disponible immédiatement pour répondre à l’avenir de Lotus Renault GP.

F1 – Des contrats plus stricts à l’avenir pour les pilotes

10 février 2011 | 14 commentaires
Catégorie : Analyses

Une des premières réflexions que j’ai eu après avoir appris l’accident de Robert Kubica, était de penser qu’à l’avenir les contrats des pilotes vont être plu strictes que jamais. C’est ce que pense aussi l’avocat sportif Maître Dominic Crossley.

Les contrats futurs des pilotes de Formule 1, avec le cas Kubica, voir même le cas Mark Webber avec son épaule, seront beaucoup plus stricte. Croslley confie,  à Pitpass.com, même qu’une clause « sport extrême en parallèle à l’emploi de pilote de Grand Prix sera interdit à terme : « Il faudra certainement tirer des leçons des événements récents. » donc les futurs pilotes et contrats donneront une marge de manœuvre encore plus réduite.

Historiquement Robert Kubica n’est pas le seul pilote à avoir une activité sportive au-delà de la Formule 1. Kimi Raikkonen était célèbre pour ses courses de jets ski en Finlande ou tout ce qui porte un moteur de course. Mais autant les cas son connu – Webber en VTT, Montoya en Tennis Quad – autant le cas de Robert Kubica est unique d’une certaine manière. Il entre dans une compétition automobile.

Le contraste est toutefois saisissant. Les pilotes de Formule 1, qui autrefois affrontaient le risque et même la mort, ont plus de risque aujourd’hui de se faire physiquement mal dans une autre discipline que la Formule 1. Paradoxe.

Remplacement Kubica : entre désir et pragmatisme

9 février 2011 | 11 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

L’équipe  Lotus Renault GP hésite. Les dernières déclarations de Gérard Lopez jettent le trouble sur la stratégie de l’équipe. Au point de prendre une décision après les essais de Barcelone.

Sur le IVG.it, le patron de l’équipe Lotus Renault GP explique que la stratégie du team et d’évaluer les jeunes pilotes,  pour profiter de les faire rouler le plus possible à Jerez et Barcelone. Signifiant que Bruno Senna prendra le volant de la R31 dès demain selon toute vraisemblance. Sauf que, contacté par le site hollandais F1Today.nl, le brésilien a déclaré : « Je ne sais pas quand je pourrais tester la voiture. Il a toujours été prévu que je serais présent avec l’équipe, mais aucune idée si je serais sur la piste. » Trouble entre l’annonce du patron et du 3ème pilote de l’équipe.

Lopez explique que l’équipe a besoin d’un pilote d’expérience, mais aussi capable de gagner le titre mondial et donc des victoires. « Des pilotes comme Heidfeld et Liuzzi ont fait de bonnes courses, mais nous ne savons pas ce qu’il feront dans notre voiture. Il en est de même avec Bruno Senna. (…) Avec Robert nous sommes sûrs, car nous le connaissons très bien. Sans lui nous ne savons pas. »

Sauf que,  le portrait robot de Lopez est différent et plus exigeant que celui de Boullier. Selon les critères de Lopez, Heidfeld peut-être exclu tout comme Liuzzi et les autres pilotes. Reste donc à la lumière du marché des pilotes que….Jacques Villeneuve, seul champion du monde et vainqueur en Grand Prix à être disponible. Ironique. L’an dernier, Lopez avait semé la zizanie avec l’affaire Raikkonen – Renault F1 Team.

La stratégie de Lotus Renault est étonnante, car si elle ne sait pas ce que donneront des pilotes d’expériences dans son équipe, elle ne leurs donnera toutefois qu’une seule séance à Bahreïn pour se familiariser avec l’équipe. Paradoxe. Une séance test aurait été intéressante pour Jerez, comme l’ont fait d’autres équipes par le passé.

Comme l’an dernier, les déclarations entre le patron et les souhaits de son Team Principal ne correspondent pas. Au point, même,  de se demander s’il faut vraiment croire les désirs du grand patron,  qui souhaitait Raikkonen aux cotés de Kubica, pour finalement avoir Petrov une nouvelle année….Entre désir est pragmatisme, Boullier l’emportera vraisemblablement.

Remplacement Kubica : l’équation d’Eric Boullier

9 février 2011 | 26 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Même si la stratégie de communication de l’équipe Lotus Renault GP,  sur le remplaçant de Robert Kubica pour une bonne partie de la saison 201, est troublante. Il existe une logique qu’il faut respecter pour comprendre la probable réflexion d’Eric Boullier.

Lundi matin, les médecins de l’hôpital Santa Conrona de Gène ont indiqués qu’un traitement sur la main droite du pilote durant une semaine permettra de faire un constat définitif. Le traitement fonctionnant bien, une seconde intervention sera pratiquée ce week-end. A partir de ses éléments, le Team Principal aura une évaluation de l’indisponibilité de son pilote.

Si le délai est de 6 mois – sachant que le rétablissement de sa jambe prendra environ 4 mois – la solution temporaire du 3ème pilote serait logique. Bruno Senna remplaçant Kubica durant cette période, pour ensuite le remplacer par le polonais en fin de saison 2011.

Si le délai est d’une année, la solution extérieure d’un pilote d’expérience, type Heidfeld qui reste l’ultra favori, sera favorisée.

Mais il existe des alternatives suivants les discussions. Nous ne savons pas aujourd’hui si Lotus Renault fera le choix d’un contrat ferme d’une année ou d’un contrat à la course. Auquel cas, cette dernière solution ouvrirait des perspectives plus ouvertes. Un peu à la manière de Mika Salo chez Ferrari en 1999. Mais cela donne aussi une indication d’une équipe vivant au jour le jour, donc instable de l’extérieur.

L’aspect financier ne devrait pas être un problème, car les assurances combleront probablement une partie du salaire de Kubica en 2011. Ce qui permettra l’ouverture pour embaucher un pilote à plusieurs millions d’euros.

L’équation est donc difficile pour Eric Boullier et Lotus Renault GP qui débute assez difficilement la saison 2011.

Remplacement Kubica : Senna, Liuzzi et Heidfeld

9 février 2011 | 21 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Hier en fin d’après-midi Eric Boullier a indiqué une short list de trois pilotes : Bruno Senna, Tonio Liuzzi et Nick Heidfeld.

Bruno Senna

Troisième vrai pilote Lotus Renault GP, le brésilien est donc en ligne direct pour remplacer Robert Kubica. Toutefois, par le passé, il a déjà été remarqué que ce fameux troisième pilote ne remplace pas le titulaire. Notons que si Senna manque ce volant, cela fera la deuxième fois qu’il rate une voiture compétitive (souvenir de la Honda-Brawn de 2009). Sur le papier, il est le moins expérimenté des trois.

Tonio Liuzzi

Pilote rapide mais inconstant. Sa saison chez Force India restera assez bizarre. Le mystère Liuzzi pourrait t’on écrire. En Formule 1 depuis 2005, Liuzzi dispose donc sur le papier une expérience relative, mais il a surtout  eu une carrière difficile avec beaucoup de bas. Notons qu’il a été viré en cours de contrat par deux équipes : Toro Rosso et Force India. Un détail qui peut avoir son importance dans le choix.

Nick Heidfeld

Boullier décrit le remplaçant de Kubica en offrant un portrait robot du pilote allemand. Heidfeld est un pilote solide, capable d’offrir des points et des podiums si la voiture est compétitive. IL a aussi dominé en 2007 et 2009 Kubica chez BMW-Sauber. Défaut : si chez BMW et Sauber il connaissait déjà une bonne partie de l’équipe, Enstone sera un monde nouveau pour lui avec une manière sensiblement différente dans le travail. Il y aura donc un délai d’adaptation de quelques mois.

Mise à jour : La liste peut aussi s’allonger avec des noms que Klien, Grosjean, Fisichella voir Jacques Villeneuve aussi…

F1 – Pirelli trop fragile ?

4 février 2011 | 11 commentaires
Catégorie : Analyses

Valencia a été le théâtre, au-delà des nouveautés des équipes, des premiers essais officiels du manufacturier italien Pirelli. Un premier essai qui ne ressemble pas à un coup de maitre selon plusieurs de nos observateurs sur place en Espagne.

Beaucoup s’étonnaient des performances des monoplaces et des écarts qui pouvaient être assez importants. Une question de stratégie ? Ce facteur est à prendre en compte, mais un phénomène n’est pas à négliger : les pneus Pirelli.

Ils ont été remarqués que l’usure des gommes italiennes étaient très importantes après quelques tours seulement. « Ils se délaminent » indique même un de nos observateurs qui ont remarqué le phénomène visuellement. Les voitures patinent même à l’aciération en deuxième et même troisième vitesses en entrée de ligne droite !

Le produit du chrono est aussi à signaler. Pirelli avait indiqué auparavant que ses gommes étaient agressives. Les italiens ayant misés sur des pneus à faible durée de vie sur la piste, pour favoriser les ravitaillements et donc le spectacle théorique. Sauf qu’après 10 tours environ, les pneus perdent leurs efficacités en perdant entre 3 et même 4 secondes de performance. Soit l’équivalent d’une GP2.

Des observations qui inquiètent outre mesure et qui pourraient aussi avec des conséquences sur les efforts aérodynamiques des équipes et redistribuer les cartes pour le début de saison 2011.

F1 – Le projet Bourse de Williams F1

3 février 2011 | 13 commentaires
Catégorie : Analyses

Le Wall Street Journal, dans une de ses dernières éditions, indique que l’équipe Williams entrera en Bourse de Frankfort d’ici la fin du mois en délivrant sur les marchés environ 28% de son capital.

Il y a quelques semaines, Frank Williams avait annoncé son intention d’introduire sur les marchés son équipe de Formule 1, afin d’assurer l’avenir. Un avenir financier surtout. Actuellement, 63% de l’équipe est détenue par son patron, 27% par Patrick Head et 10% par l’homme d’affaire Toto Wolff. L’équipe est évaluée entre 120 et 200 millions d’euros aujourd’hui.

Le 21 Décembre dernier, une société a été constituée : Williams Grand prix Holding Plc (WGPH) de droit britannique et basée à la même adresse que l’équipe depuis le 30/12/2010. Il y a actuellement quatre administrateurs (dont Adam Parr). Une démarche parlant plus aux fans qu’aux investisseurs.

En effet, ce concept et nouveau et ressemble à un investissement émotionnel. La raison du cœur et non de l’intérêt.

28% semble important, alors que le droit allemand (et anglais) indique une minorité de blocage de 25% des parts et des droits de vote. Sauf que l’action Williams Plc n’aura pas de droite de vote, ce qui est une manière d’exclure des opérations spéculatives ou de rachat de petits actionnaires, par une société d’investissement ou autre milliardaires. Les décisions seront toujours prisent par Frank Williams (70% des droits de votes) et Patrick Head (30%).

Williams_bourse

Lewis Hamilton avec IMG dans 2 semaines ?

3 février 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Lewis Hamilton a annoncé dans la presse anglaise qu’il aura un nouvel agent d’ici les deux prochaines semaines. Une chose est sur, ce ne sera pas son père Anthony.

Depuis 2009, Lewis Hamilton c’était désengagé de son père pour diriger sa vie sportive. Chapeauté en cela par l’équipe marketing de McLaren. Toutefois, certains épisodes de comportement en 2010 ont démontré que le jeune champion du monde 2008 avait tout de même besoin d’avoir un point d’appuis, à la fois commerciale et de management. Plusieurs agents prestigieux, comme Julian Jakobi (ex agent de Prost – Senna et Montoya) l’ont approché ses 9 derniers mois.

Selon un rapport daté d’aujourd’hui, venant du Tabloïd anglais The Sun, Hamilton sera sur le point de signer avec l’agence américaine IMG (International Management Group), agent de Tiger Woods, Jeff Gordon, Roger Federer, ainsi que Heidi Klum, Bianca Balti, Laetitia Casta, Liv Tyler, Miranda Kerr etc…

L’an dernier, Lewis Hamilton avait exprimé son désir d’avoir un impact plus important aux Etats-Unis et dans le monde. Sur le principe de David Beckham.

Cette société fondé par l’avocat Mark McCormack en 1962 a été la représentante de Jackie Stewart en 1968, afin d’imposer le professionnalisme dans le sport.

F1 – le secret de la R31 sera copié

2 février 2011 | 33 commentaires
Catégorie : Analyses, Technique F1

Le mystère est résolu. A peine 24h après la présentation de la curieuse R31, le principe du système d’échappement de la dernière née d’Enstone étonne et inquiète, voir rassure. Mais une chose est désormais assurée : il sera copié.

Beaucoup de commentaires sur ce blog, hier, pour dire que ce ne sera pas possible en l’état. Les arguments sont tenables, mais malheureusement, de récentes déclarations affirment le contraire. Les espions du magazine allemand Auto Motor und Sport, affirme que la prochaine McLaren MP4-26 est doté d’un système équivalent mais, déjà la concurrence travaille sur une copie.

« Renault a pensé dans la bonne direction. Nous travaillons sur une solution similaire » expliquait hier Ross Brawn aux journalistes. De son coté, Toro Rosso disposerait aussi une solution intéressante avec le flux de gaz d’échappement. Du coté de Red Bull, Adrian Newey reste calme et annonce des nouveautés pour Bahreïn.

Un système que notre commentateur « Lucky » décrit de la manière suivante :  » Quand la voiture « lève » trop sur les bordures et qu’ensuite elle se remet « à plat » il y a un trou « de transition » un peu comme au temps des 1ers turbo entre accélération et arrivée de la puissance. »

Technique F1 – le système secret de la R31

1 février 2011 | 19 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Technique F1

La question hier, lors de la présentation de la nouvelle R31 de l’équipe Lotus Renault GP était sur toute les lèvres : « mais où se trouve les échappements ? » la réponse d’un membre de l’équipe : « si vous savez chercher vous trouverez. »

Il semble bien que le système d’échappement ne dirige pas le flux vers le diffuseur, à l’arrière de la R31, comme cela pourrait être la norme, mais sur l’avant des pontons. L’an dernier l’équipe Red Bull Racing avait réintroduit le principe d’échappement soufflant dans le diffuseur afin de crée de l’appui supplémentaire. Une solution intermédiaire, imaginé par Ferrari, dans un premier temps, a permis de souffler les gaz sur le dessus du diffuseurs, comme avant les années 1995-2000. Mais l’équipe Lotus Renault propose un moyen différent en misant sur flux de gaz sur le bord avant du plancher.

Sur le principe : imaginer une sortie d’échappement unique partant vers l’avant d’une monoplace au niveau des pontons et dont le flux de gaz est dévié via un tuyau sous ses pontons et au niveau du plancher. La vitesse du flux d’échappement, ajouté à celui de l’air ambiant ajoute de la masse  et donc de l’appui sur la voiture.

Avec ce système, Renault réinterprète l’effet de sol, mais de manière mécanique en jouant sur le flux des gaz d’échappements.

L’ensemble est ingénieux mais le risque de température est élevée, mais maitrisée selon les ingénieurs de Renault et les analystes techniques.

Merci à Patatrice pour sa source et à ScarbF1

Le business modèle de Mercedes GP

28 janvier 2011 | 5 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

La sortie de l’actionnariat du groupe McLaren a été positif financièrement pour le constructeur Mercedes-Benz qui estime que le bilan financier de 2010, malgré les critiques internes, a été du fait d’un bon business model.

Peut de temps après le rachat de Brawn GP, une large vague de protestation à Stuttgart a semé le trouble dans lé décision du board d’investir massivement en Formule 1. Un investissement de 55 millions d’euros selon l’édition 2010 du BusinessBookGP et qui a été en partie financer par McLaren.  « Le fardeau financier pour l’équipe, par rapport à l’époque où nous étions partenaire de McLaren est nettement inférieure » estime Joachim Schmidt au journal Bietigheimer.

En effet, l’argent du sponsoring et l’argent des droits TV rendent le business plan d’une équipe de Formule 1 plus attractif. Mercedes se borne à faire le complément financier pour établir un budget en concertation avec Ross Brawn.

L’opération de sortie du Group McLaren rapportera près de 180 millions d’euros au constructeur allemand. De quoi tenir environ 3/4 années pour le budget de son équipe Mercedes GP.

Un modèle économique astucieux afin d’assurer une présence dans une équipe sans vraiment débourser directement de l’argent pour celle-ci.

Force India 2011 – le cas Liuzzi

26 janvier 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

D’ici la fin de la journée, Force India annoncera son futur Line Up,  que tout le monde connait déjà en partie, lors d’une conférence de presse à Glasgow. Mais le cas de Tonio Liuzzi est à signaler.

Dimitris Papadopoulos, pour le compte du webzine grec GoCar.gr, a contacté il y a quelques jours le pilote italien pour obtenir des précisions sur son avenir et confirmer (ou non), les rumeurs autour de lui. Tonio Liuzzi a simplement répondu qu’il ne connaissait pas les détails et son avenir à propos de l’annonce de Force India. Tout en précisant qu’il dispose d’un contrat pour 2011, mais qu’il regarde l’avenir positivement.

Toutefois, Liuzzi  a avoué également que Peter Collins, son agent, avait obtenu un rendez -vous avec Hispania Racing Team avant Noël 2010. D’autres précisions viendront avec le temps.

Source GoCar.gr

F1 – Le cas Romain Grosjean

21 janvier 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

L’avenir de Romain Grosjean est toujours d’actualité. Eric Boullier ayant indiqué la semaine dernière qu’il ferait tout – lui et Genii Capital – pour que le pilote franco-suisse soit présent en Formule 1, même dans un poste d’essais. « «Nous travaillons dur pour donner un siège à Romain Grosjean et de soutenir d’autres jeunes talents. La France a besoin d’avoir un nom de la concurrence en Formule 1. » Précisait cette semaine le patron de l’équipe Lotus Renault GP.

L’annonce de Fairuz Fauzy comme pilote de réserve (et non 3ème pilote) ouvre, toutefois le volant de 3ème pilote à Grosjean pour certain. Un amalgame entre les deux fonctions provoque une confusion dans les médias. Mais, ce matin, d’après un bruit de couloir, Romain Grosjean n’est pour autant 3ème pilote de l’équipe Lotus Renault GP. Il est un candidat parmi d’autres.

Reste que la piste Lotus Renault GP est semée d’embuches pour Grosjean, après une phrase d’Eric Boullier,  qui n’a pas été relevée : « (…) Mais rien n’est simple. Nous avons besoin d’un pilote avec une grande valeur, comme Vitaly Petrov et sa contribution financière. »

Sous entendu, que le 3ème pilote Lotus Renault GP en 2011 apporte « une valeur financière » ? Notons que le cas du pilote franco-suisse est un désir d’Eric Boullier, principalement. Mais peut-être pas de l’intérêt général du duo Genii Capital et de son partenaire financier Lotus Group.

Romain Grosjean, après une demi-saison terne chez Renault a rebondi en AutoGP en 2010 et en Endurance. Il avait été proposé à l’équipe Williams pour 2011 (voir ici) avant de devenir pilote d’essais pour Pirelli en remplacement de Nick Heidfeld.

Test pilote Pirelli : un avantage ?

21 janvier 2011 | 5 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

« Je pense qu’il est évident que cela y contribue. Nous sommes en pourparlers avec quelques équipes et tout le monde sait que je suis pilote de développement pour Pirelli. Alors oui, c’est un bonus et oui, il y a des pourparlers définitif pour la saison prochaine, mais jusqu’à présent aucune signature. Je suis assez confiant pour faire un retour sur les grilles de départ l’an prochain. Je suis très reconnaissant envers Mercedes qui m’ont laissé partir. Ils ont toujours dit qu’ils ne s’opposeraient pas à mon avenir. » Pensait Nick Heidfeld,  à propos de son implication au développement des gommes Pirelli en Septembre 2010. Mais depuis…

Quelques courses solides pour le compte de l’équipe Sauber en 2010, des discussions entre Force India et Renault F1 pour 2011 et finalement, une maigre rumeur en début du mois de janvier pour un retour comme 3ème pilote Mercedes GP. Un retour à la case départ pour le pilote allemand, qui n’a pas, comme il le souhaitait, bénéficié de l’apport du développement des futurs pneus Pirelli, comme titulaire.

Le cas d’Heidfeld est similaire pour Pedro de la Rosa et Romain Grosjean. Le pilote espagnol visait un poste de pilote titulaire chez Hispania Racing Team, mais l’argent est devenu indispensable dans l’équipe depuis plusieurs mois. il vise désormais un rôle de pilote d’essais en 2011 pour tenter une nouvelle fois en 2012 de revenir en course. Notons que Lewis Hamilton avait souhaité son retour chez McLaren pour 2011. A suivre…

Idem pour Romain Grosjean, malgré les rumeurs et les déclarations d’Eric Boullier sur l’avenir du pilote franco-suisse et une petite rumeur de remplacement de Nico Hulkenberg chez Williams. Les pistes sont très minces pour 2011.

Contrairement à ce qu’imaginais Nick Heidfeld – et beaucoup d’observateurs – être ou avoir été pilote de développement des pneus Pirelli ne procure aucun avantage pour obtenir un volant de pilote titulaire. L’expérience ne compte plus vraiment. Seul l’argent permet de faire vivre les équipes sur le court terme désormais.

HRT en difficulté d’image et politique

20 janvier 2011 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Rien ne va plus du côté de Murica ou l’équipe Hispania Racing Team semble au point mort selon les médias espagnoles.

Après l’annonce de vouloir un 2ème pilote à 10 millions d’euros le volant, réaliser la saison 2011 avec une monoplace 2010  modifiée et le retrait (forcée ou pas) de la FOTA, Hispania Racing Team n’offre pas une image positive dans ses démarches pour séduire un partenaire financiers.

Dans l’affaire FOTA, le ton monte entre Colin Kolles et Martin Whitmash sur le principe du retrait volontaire ou pas de l’équipe espagnole de l’association. Il est probable qu’en découvrant les dégâts en terme d’image – une équipe en marge et isolée du monde qu’elle appartient – les dirigeants d’HRT ont tenté de retourner la situation. En vain. Au point de se demander si le team réalisera toute la saison 2011 et même participer à la première course.

Le quotidien AS indique que les choses ne sont pas bonnes pour Hispania. La crise généralisée dans l’équipe empêche l’entrée d’investisseurs puissants et les sponsors ne souhaitent pas s’associer à une mauvaise image que l’image entretien dans les médias par des déclarations hasardeuses.

F1 – Fauzy, Lotus, GP2 et LRGP Academy

19 janvier 2011 | 17 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Fairruz Fauzy a été annoncé, hier, officiellement comme pilote de réserve Lotus Renault GP pour la saison 2011 et pilote GP2 pour le compte de l’équipe Super Nova.

Depuis quelques temps déjà, le projet du retour, de manière différente du RDD (Renault Driver développement) était dans l’air du coté d’Enstone. La création du Lotus Renault GP Academy détermine cette démarche devant permettre aux jeunes pilotes d’être épaulés autour d’un challenge F1,  dans le baquet, comme en dehors. Entrainement physique, formation médias et pilotage d’une F1 (une R29 par exemple) sont aux programmes. En plus de Fauzy, d’autres pilotes viendront compléter le programme.

Eric Boullier avait précisé que ses futurs pilotes devait impérativement participer à un championnat GP2 ou World Series Renault 3.5.

Le Lotus Renault GP Academy est indépendant du programme Gravity Management, auquel appartient Romain Grosjean.

Fauzy est un pilote soutenu par Proton/Lotus. Il avait déjà été sous contrat durant 5 ans pour devenir le 3ème pilote Lotus Racing en 2010.  Mais,  la rupture entre l’équipe de Tony Fernandes et le constructeur de voiture de sport a provoquée la mutation du pilote malaisien chez Lotus Renault GP, avec un nouveau contrat de 5 années. Fauzy est le premier pilote 100% LRGP Academy.

Un détail toutefois intéressant est de remarquer que le pilote a signé un contrat avec Super Nova,  il y a 10 jours,  et que cette structure n’a aucun lien avec ART GP, avec qui, pourtant Lotus Group est fortement impliqué depuis cette année…

F1 – Une MP4-26 à Berlin sous demande de Vodafone

17 janvier 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses, Business News F1

« C’est une demande de Vodafone. Ils voulaient un lancement à Berlin dans le cadre de Vodafone Allemagne » précise cet après-midi McLaren pour préciser la présentation sa MP4-26 sera présentée dans la capitale allemande.

Reste à savoir, pourquoi Vodafone Allemagne ?

Le rapport annuel de Vodafone indique que l’Allemagne est son premier marché en Europe en 2009 avec 34,5 millions de clients (deuxième étant l’Angleterre avec 19 millions). L’ensemble du chiffre d’affaire de la société dans notre partie du monde est de 35.7 milliards d’euros. L’Allemagne cumul à elle seule 9.38 milliards d’euros.

C’est en  2000, que Vodafone, alors premier opérateur de téléphonie mobile du monde fusionne avec le groupe allemand Mannesmann pour 181,4 milliards d’euros (la plus grosse en Europe). Une fusion qui permet à Vodafone de confirmer son statut de leader en Angleterre, Allemagne et devenir N°2 en Italie et en Espagne et France (via son partenariat dans SFR). Notons que l’alliance avec le groupe Mannesmann a été à l’origine de la vente d’Orange à France Télécom pour 41 milliards d’euros courant 2000.

Lorsqu’en 2002, Vodafone signe avec Ferrari, la présence de Michael Schumacher est un élément important dans la prise de position du sponsor. Vodafone sera d’ailleurs un sponsor personnel très important pour le septuple champion du monde (3M€ annuels jusqu’en 2006).

La présentation à Berlin sous demande de Vodafone n’est pas anodine. Notons toutefois, que L’Inde (100 millions de client) est le plus marché que contrôle complètement Vodafone (hors joint venture ou partenariat). Un futur endroit pour une présentation McLaren ?


Page 10 sur 60« First...89101112203040...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu