Naviguer : Accueil > Archive by category 'Analyses'

F1 – Montezemolo, Penske et la 3ème voiture

16 décembre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Rumeurs

Luca di MontezemoloL’idée revient comme un boomerang, la troisième voiture que Luca di Montezemolo appelle de ses vœux depuis plusieurs années pourrait avoir un avenir à l’horizon 2013, date de l’introduction des prochains Accords Concordes.

Autosprint rapporte que Montezemolo aurait dit :  » Ce serait bien de voir une troisième Ferrari alignée par une société privée américaine peut-être. Et je pense à une équipe comme Ganassi et Penske. La question de la troisième voiture, nous sommes déterminés. « 

Une troisième voiture Ferrari via une équipe américaine est déjà une idée entrevue en Juin dernier avec des discussions avec Chad Hurley et Alejandro Agag pour 2012 (voir ici). Visiblement, Montezemolo vise Ganassi et logiquement Penske.

Le cas Penske

L’équipe la plus prestigieuse outre-Atlantique est un serpent de mer pour la Formule 1 depuis 15 ans. Ayant déjà participé au championnat du monde de Formule 1 entre 1975 et 1978, Team Penske est l’équipe la plus proche des standards F1 depuis toujours. Constructeur de son propre châssis de 1978 à 1999 pour l’Indy Car, il avait déjà fait l’objet d’un pseudo retour avec Toyota et BMW en 2008 et 2009 (voir ici et ici). Mais il y a un détail très important à comprendre pour le cas Penske.

L’annonce est aussi stratégique pour Montezemolo. En effet, le groupe Penske est actionnaire et un de ses représentants sièges au conseil d’administration de Phillip Morris USA (séparé de Phillip Morris International depuis 2008). Fin 2011, le sponsor tabac de Ferrari ne renouvellera pas son accord. Un manque à gagner pour la Scuderia, même avec la forte réduction des coûts pour l’horizon 2017. L’annonce de Penske pourrait,  être le bénéfice de garder le sponsor, mais via la marque US, et non plus internationale comme aujourd’hui. Même si l’équipe américaine ne présente plus les célèbres livrées blanches et rouges sur ses monoplaces…

Williams et la 3ème voiture

Montezemolo dans son intervention a aussi précisé que l’équipe Williams, autrefois opposée à la 3ème voiture est désormais plus ouverte, car cela signifie que que des affaires peuvent être réalisés à terme.

F1 – Genii Capital recadre déjà Lotus Cars ?

14 décembre 2010 | 21 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Genii CapitalIl semble que Lotus Cars ne soit qu’un simple sponsor de Renault F1 Team en 2011. Selon nos informations, aucun pourcentage n’a été pris par le constructeur anglais dans l’équipe. Aujourd’hui, Genii Capital dispose de la propriété du Renault F1 Team depuis quelques temps. Ce que rappelle d’ailleurs Eric Boullier dans une intéressante interview dans le site 422race.com

A propos de l’annonce de Dany Bahar qui confirme qu’Eric Boullier restera directeur de l’équipe et est-ce que Lotus Cars aura un représentant dans l’équipe. La réponse est claire : « Non, rien ne changera. Genii Capital commande l’équipe et c’est pourquoi il n’y aura pas de changement de gestion. »

Sachant que dans le droit anglais, 25% du capital représente une minorité de blocage dans les décisions, si le fonds luxembourgeois « commande l’équipe », cela signifie surtout que Lotus Cars n’a aucune part dans l’équipe. Notons que Genii Capital a racheté le reste des actions de l’équipe à Renault.

Boullier estime que Lotus est le sponsor principal et le confirme à deux reprises dans son intervention : « Lotus est l’un de nos sponsors et, en tant que sponsor principal, il a le droit de figurer dans le nom de l’équipe, comme l’exige la réglementation. Il n’y aura donc aucun changement du point de vue commercial. » Surtout, il répète à propos du souhait de Lotus Cars de garder Vitaly Petrov en 2011 : « Je le répète, ils sont les sponsors, les partenaires et ce n’est pas eu qui déciderons qui ils veulent. (…). Si nous pouvons satisfaire les désirs de Dany Bahar (Lotus Cars), ce sera positif, mais la décision sera prise par l’équipe. »

La réaction est sèche et le début de l’aventure un peu trouble entre les deux parties. En effet, il est tout à fait possible que Genii Capital estime que le marketing de Proton/Lotus Cars est agressif et exagéré. Dany Bahar parle beaucoup depuis quelques jours. Peut être trop. Mais les patrons sont Genii Capital et Eric Boullier…

F1 2011 – Force India et le contrat de Liuzzi

13 décembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Transferts

Force India

Une décision sur le futur line-up Force India en 2011 devrait être prise d’ici Noël selon les indications. Cette semaine, Paul di Resta rencontre les dirigeants de l’équipe de Silverstone pour définir son avenir, qui semble se dessiner comme 3ème pilote, avec plus de participation lors des journées du vendredi. Le cas Sutil est réglé par une entente entre les deux parties qui réserve la priorité à Force India du sort du pilote allemand. Tandis que le cas Tonio Liuzzi est encore à définir.

Sous la pression de Nico Hulkenberg, Force India doit prendre une décision et envisage de racheter le contrat du pilote italien. Ce dernier, dispose d’un contrat pour 2011, en vertu de son accord signé en 2008 pour 2009-2010 et 2011. Mais, au lieu de casser un contrat qui lui coutera une fortune, Force India entre dans une logique plus intelligente.

Dans le cas de Liuzzi son contrat est estimé à 600.000 euros sur trois années. Un rachat de Force India pour le libérer devrait coûter environ 400.000 euros (la saison 2011, plus un bonus). Permettant à l’équipe indienne de libérer son second volant pour Nico Hulkenberg.

F1 – (sur) le principe de la taxe carbone

13 décembre 2010 | 22 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

gaz-a-effet-de-serreCritiquer sans expliquer c’est comme parler pour ne rien dire. Dans l’Equipe, la ministre des sports et ex-ministre de l’écologie, Chantal Jouanot a soumis l’idée d’une taxe carbone compensatoire pour la Formule 1, insistant sur le fait que la discipline devrait être plus active en matière d’environnement. Avec une proposition :

« J’ai proposée à Jean Todt, d’entamer des discussions sur une compensation carbone pour toutes les courses. » Mais cela veux dire quoi et quelle est la situation actuelle ?

Le principe de compensation carbone

Sur le principe de la taxe carbone, le système de compensation, né en 2009 suite au Grenelle de l’Environnement 2007, indiquait que l’idée était de faire en sorte que les personnes les plus fragiles puissent bénéficier de compensations. L’objectif est notamment de facilité d’acceptation économique et social d’une taxe carbone en compensant les hausses de coûts subies par les ménages et les entreprises. » Traduction : on donne une taxe psychologique pour ensuite la récupérer pour éviter d’être moins compétitif. A l’époque, dans les bureaux de Bercy, siège du ministère de l’économie et du budget, on indiquait que la mesure, de recette redistribuée, « ne rapportera rien aux caisses de l’Etat. » Alors à quoi bon faire de la compensation qui n’apporte rien de spécifique ?

L’application sur les circuits

Dans le principe, la compensation doit permettre, comme l’indique dans son commentaire flibustouf : « Une idée pour la F1 serait par exemple de planter 1.000 palmiers à proximité du circuit de Bahrein à chaque passage. « Pourtant, cette idée est une fausse bonne idée selon Rue89 (voir ici).

L’industrie F1 paie déjà une taxe carbone

La ministre estime que la Formule 1 ne contribue pas à l’écologie. En 2001, la Grande-Bretagne a mis en place un Impôt sur le changement climatique. Cette taxe pèsent à la fois sur les particuliers et les entreprises. Ce dispositif vise seulement à dissuader les entreprises d’utiliser des énergies fortement polluantes. Cet impôt a permis de réduire de 17% les émissions de gaz à effet de serre entre 1990 et 2007. Sachant que 8 équipes sur 12 sont établis de l’autre coté de la Manche cela représente une avancée à signaler.

Une taxe carbone pour le sport ?

La proposition de la ministre de l’écologie (oups des sports pardon) est intéressante car,  elle permet de poser la question suivante : est-ce que le principe annoncé pour la Formule 1 sera appliqué pour le sport ? Ce qui signifie que les travaux pour accueillir les JO d’Hiver d’Annecy ne seront pas polluants ? Ni la construction des stades pour l’Euro 2018 ? Sachant que toutes manifestations sportives font gonfler la consommation de CO2 du pays hôte, est-ce que le principe de compensation sera suffisant ?. A moins, que les partisans du grand complot mondial présentent la chose comme un concept d’acceptation du principe d’une « taxe » par des fédérations puissantes, alors que les Etats n’arrivent pas à se mettre d’accord depuis le Sommet de Copenhague…

Alambiqué comme proposition…

HRT souhaite vendre jusqu’à 25% de son capital

11 décembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Business News F1

L’affaire Hispania Racing Team prend une nouvelle tournure. Après l’annonce de la rumeur de vente du quotidien AS (voir ici), puis le démenti l’après midi même à l’agence Reuters de l’équipe (voir ici), José Ramon Carabante s’explique dans le quotidien sportif….AS…

L’homme d’affaire explique que l’équipe n’est pas à vendre et elle ne l’a jamais été. Mais il concède avoir un problème de financement pour 2011. Toutefois, son argument est que tout le monde est dans le même cas que lui en Formule 1.

Reste que 10, 15 ou 25% de l’équipe sont à vendre, mais Carabante souhaite toujours être majoritaire dans le projet. Les discussions pour cette cession sont en cours avec des groupes ibériques, investisseurs et sociétés, tout en étant délicates et lentes.

Le 13 Mars prochain, à Bahreïn,  il y aura une monoplace HRT sur la grille de départ. La machine 2011 est actuellement en construction en Angleterre et en Allemagne. Mais, l’homme d’affaire insiste qu’il a besoin d’aides. Jouant sur l’aspect « fibre patriotique. »

Alors, pourquoi investir en Formule 1 pour agir de la sorte ? Pour faire des affaires ? Voici la réponse de Carabante : « Bien sûr que non, on ne fait pas de la Formule 1 pour de l’argent, tout ce que vous pouvez gagner est investit dans l’amélioration de la voiture, la Formule 1 ouvre ses portes dans le monde entier, c’est un support pour d’autres entreprises. »

F1 – Renault et son retrait intelligent

10 décembre 2010 | 21 commentaires
Catégorie : Analyses

Renault F1 TeamPas vraiment Lotus et toujours Renault, la nouvelle équipe Lotus Renault GP reste encore complexe et ne permet pas entièrement de dire que le constructeur français quitte la Formule 1 en 2011.

Certes la part restante dans le capital a été vendue à Genii Capital, puis à Proton. Mais la monoplace se nommera toujours R31 selon les échos et aucun changement de nom n’a été proposé, ce qui signifie que Lotus Cars est clairement un sponsor qui ajoute son nom à celui de l’équipe existante.

Genii Capital, a indiqué dans le Daily Telegraph : « Nous sommes partenaires numéro 1 de Renault. (…) Nous avons également un accord avec Renault pour les trois prochaines années, qui montre comment les choses fonctionnent maintenant ». Ce qui signifie un accord jusqu’à la fin 2013.

Un retrait de Renault ?

Finalement l’accord de fourniture moteur jusqu’en 2013, explique surtout que le constructeur français souhaite s’impliquer encore en Formule 1 en investissant dans le nouveau bloc que prépare la FIA. Une volonté d’avenir sensible qui marque aussi une étape importante.

Contrairement à BMW et surtout Toyota, l’implication du constructeur français, bien que largement critiqué, reste le plus intelligent. Finalement, Renault ne se retire pas de la Formule 1. Elle est restée actionnaire en 2010, elle deviendra motoriste/partenaire en 2010 et prépare 2013. Une bonne base pour probablement revenir d’ici là justement.

Souvenez-vous en 1997, Renault avait annoncé son retrait pour 1998. Le constructeur continuait de fournir en moteur (sous le label Mecachrome et Supertec) des V10 à Williams, Benetton, BAR et Arrows, avant de racheter l’équipe Benetton en 2000 pour 120 millions de dollars. Trois années seulement. 1977 – 1986, 1989- 1997 et 2001-2010. Le losange fonctionne comme un cycle de 10 ans environ et des périodes de trois ans de pseudo retrait. Nous sommes entrés dans cette période là.

F1 – HRT pas à vendre et une monoplace pour Bahrein

10 décembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

hispania Racing Team - HRTRapide réaction de l’équipe Hispania Racing Team aux rumeurs de sa future vente dans la presse espagnole ce matin. Le porte parole du team espagnol a indiqué à l’agence Reuters : « L’équipe n’est pas à vendre, nous travaillons pour 2011. Carabante travaille pour obtenir des sponsors et des investisseurs. Un groupe espagnol est intéressé à se joindre à l’équipe, mais ce n’est pas si facile que cela de nos jours. »

Entre temps, plus de précision sur le futur châssis de l’équipe. Il est désormais entendu que le team apportera une nouvelle voiture l’an prochain. L’adaptation du châssis Dallara pour les nouvelles règles est impossible, tout comme l’ajustement de la transmission Williams. Au point que Colin Kolles a pris la décision de faire débuter la future monoplace lors du premier Grand Prix de l’année à Bahreïn en 2011 !

Coté pilote, Kolles a indiqué hier que le règlement FIA indiquait que l’équipe avait jusqu’à trois jours avant le début de la saison pour indiquer son line-up. Une mesure qu’il compte bien prendre en compte.

Reste une question : avec une nouvelle machine, tardive, est ce que HRT compte faire le remake de 2010 et compte-t-elle vraiment survivre en 2012 ?

HRT – L’ombre de C. Hurley ?

10 décembre 2010 | 7 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

usa-flagHispania Racing Team serait à vendre et le quotidien AS indique qu’il y a eu des discussions avec un groupe d’investisseurs américains dans les nouvelles technologies. Youtube is back ?

En Mai dernier, Parris Mullins, un ami proche du fondateur de Youtube, Chad Hurley, avait indiqué qu’il visait le rachat d’une équipe existante et pourrait même s’inspirer de Genii Capital dans ses projets. (Voir ici pour le souvenir).

Un mois après, le projet de 3ème voiture Ferrari a permis un rapprochement entre l’équipe italienne et le duo américain pour 2012 (voir ici). L’homme « des nouvelles technologies », américain, est le seul connu dans le petit monde de la Formule 1. Nous pouvons donc penser que Chad Hurley est toujours intéressé par la Formule 1 d’une manière ou d’une autre. L’opportunité de vente de l’équipe HRT pourrait être intéressante. Tout dépendra du prix demandé.

La déstructuration d’HRT

L’équipe espagnole est une équipe très « années 90 ». Elle n’a pas vraiment d’usine (châssis stoker en Espagne, mais préparé chez Kolles Motorsport en Allemagne. Pas de directeur technique (Goeff Williams est consultant), ne construit pas son châssis (Dallara était le sous-traitant), pas de transmissions (X-Trac) et n’a pas vraiment de financement (pas de sponsor hormis ceux apportés des pilotes). Une situation idéale pour un acheteur.

F1 – La vérité sur le nom de Lotus Renault GP

8 décembre 2010 | 21 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Lotus Renault GP

Un détail très intéressant nous a été dévoilé par James Allen dans son blog à propos de la dénomination de l’équipe Lotus Renault GP. Un détail qui s’accorde avec la loi dans la Formule 1.

Aujourd’hui, nous avons une équipe nommée Team Lotus (officialisation par la FIA, même aujourd’hui) et Lotus Renault GP. Toutefois cette dernière désignation représente un nouveau départ. L’équipe n’utilise pas le terme « F1 » dans son nom pour deux raisons :

  • Elle n’est pas autorisée à utiliser en même temps les mots « Team » et « Lotus » dans son nom et la FOM stipule que toute équipe utilisant le terme « F1 » doit utiliser aussi celui de  « Team » en même temps.
  • Ensuite, la nouvelle direction ne souhaite pas une association avec Renault F1 Team, synonyme de scandale à Singapour en 2008.

Ce qui signifie que Team Lotus ayant été désigné récemment par la FIA, Lotus Renault GP ne pouvait pas s’appeler Lotus Renault F1 Team. Pour les raisons ci-dessus.

En faite, la nouvelle équipe ne se réclamera pas du patrimoine de Team Lotus, mais de l’héritage de Toleman, Benetton et Renault. Le nom Renault restant dans la dénomination pour les droits TV FOM de 2011 et en respect de l’accord avec la FIA conclu en septembre 2008 suite à l’affaire du crashgate de Singapour qui oblige la marque au losange d’être présente en 2010 et 2011. Toutefois, la marque a aussi signé, via les Accords Concordes, sa présence jusqu’en 2012.

Notons, qu’en droit anglais 25% représente une minorité de blocage très intéressante pour la suite des événements…

F1 – Quand Renault sème le trouble sur le nom de Lotus

8 décembre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses

lotus-logoIntéressant communiqué de Renault qui annonce la création de Renault Sport F1 (voir ici pour en savoir plus). Rajoutant aussi de la confusion sur les interprétations.

En effet, le constructeur annonce fournir trois équipes en 2011 : Lotus Renault GP – Red Bull Racing Renault et…1Malaysia Racing Team (UK) Ltd. Le trouble !

Dans les faits, comme cela avait déjà été expliqué, tous les contrats de l’équipe de Tony Fernandes sont au nom de 1Malaysia Racing Team Ltd qui est la holding de tête de droit anglais. Mais cela ne signifie pas que l’équipe s’appellera en 2011 : 1Malaysia Racing Team !

La FOM sur le site officiel Formula1.com a présenté le deal Lotus – Renault F1 Team comme un simple accord de sponsoring, précisant à la fin ceci : Lotus Racing, Tony Fernandes’ Malaysian-backed squad that returned the Lotus name to Formula One under license this season, will continue to compete next year, switching from Cosworth to Renault power. The 2011 championship entry list published by the FIA last week listed them under the team name of Team Lotus.

Tout cela semble logique. Renault n’était plus actionnaire de son équipe désormais, elle a tout intérêt à  faire la distinction entre Lotus Renault GP et une 1Malaysia Racing Team au lieu de dire Lotus Renault GP et Team Lotus, afin de jouer le jeu du nouveau propriétaire Lotus Cars.

Mais cela renforce la confusion entre les noms…

F1 – L’enjeu de la marque Lotus

8 décembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses

team-lotus-logo« Après le retour du nom de Lotus en Formule 1 en 2010, sous licence de Lotus Group, cette annonce historique marque le retour complet du constructeur Lotus dans le sport, avec le plein appui de sa société mère Proton. »

Voici ce qu’annonce le communiqué Lotus Renault GP dans un premier temps. Ce qui signifie que Tony Fernandes, a permis au constructeur anglais d’obtenir une légitimité en Formule 1 qui lui faisait défaut…

Mais le plus intéressant est la déclaration de Dany Bahar, patron de Lotus Group : « Je ne vois pas de meilleure plate-forme de communication pour une  marque automobile de sport automobile que la F1 qui est le summum. Nous sommes bien conscients qu’il ya eu beaucoup de controverse autour de l’utilisation de notre marque en F1 et je suis ravi d’être en mesure de clarifier formellement notre position une fois pour toute: Nous sommes Lotus et nous sommes de retour. »

Selon The Telegraph, la situation des deux Lotus ne tiendra pas bien longtemps et les tribunaux britanniques ne seront probablement pas d’accord avec cette analyse de Bahar. Le quotidien estime qu’une décision sera prise l’an prochain (aucunes dates précises) et que Lotus Group espère manifestement que la position de Fernandes devienne désormais intenable en s’imposant comme la seule et unique équipe Lotus.

Fondamentalement, Tony Fernandes n’a pas le soutien de l’ancien premier ministre Dr. Tun Mahathir Mohamad qui a déclaré à propos du projet F1 de Lotus Cars: « C’est un développement passionnant qui offre des avantages stratégiques à la fois pour Lotus Group et Proton. Je soutiens pleinement la société. »

Donc le pire scénario s’annonce : deux équipes Lotus avec les mêmes couleurs pour 2011 débuteront la saison prochaine, avant que les tribunaux estiment qu’une décision devra être prise…

Lotus vs Lotus : La couleur de l’influence

8 décembre 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses

lotus-vs-lotus

Or et noir et noir et or, il y aura deux couleurs identiques (à des nuances prêts) et deux marques Lotus l’an prochain en Formule 1.

Si Team Lotus de Tony Fernandes a lancé il ya  quelques semaines un concours auprès de ses fans pour l’an prochain (voir ici pour en savoir plus), Lotus Renault décrit leur conception pour l’an prochain de cette manière :

Cette livrée a été mise sur la table à dessin depuis plus de deux mois, afin de réinterpréter une signature graphique emblématique pour répondre aux exigences modernes des médias et jouer sur une corde sensible chez les amateurs de ce sport à travers le monde.

Dès le Grand Prix du Brésil, la rumeur indiquait que les couleurs noir et or allaient être utilisés, si l’accord devait être conclu.

Proton soigne son image au salon de Kuala Lumpur

6 décembre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Analyses

proton_lekirIntéressant prototypes qu’a présenté la marque Proton lors du salon de Kuala Lumpur. Deux machines, rebagées, proche de la série, car dérivée de modèle ayant déjà connue les chaînes de montages. Mais ce coté sportif de Proton est peut-être un signe d’avenir.

Proton a donc présenté la Leikir, qui est une ex Lotus Europa avec un nouveau logo et une nouvelle motorisation. Cette voiture était déjà construite par la marque Malaisienne pour le compte de Lotus Cars avant d’être stoppé pour des raisons économiques (vente en net retrait depuis quelques temps). Mais, la marque a aussi présenté la Jebat, qui est une Mitsubishi Lancer Evo X avec un nouveau logo et moins de puissance.

Ses deux modèles, ajouté avec des séries spéciales Lotus Racing très sportive, démontre une certaine envie de sportivité et de légitimité sportive pour la marque Proton.

Généralement, l’aspect sportif pour un constructeur permet de réaliser deux choses : Démontrer son dynamisme ou alors confirmer un engagement sportif

L’IndyCar durcit les règles pour les petites équipes

3 décembre 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

La Formule 1 fait des émules dans le sport mécanique aux USA. En effet, la discipline IndyCar a annoncé qu’elle allait être plus ferme avec les petites équipes sans le sous,  en limitant les primes à 22 pilotes et non plus 24 comme auparavant, avec la possibilité de réduire encore la dotation d’ici 2012.

« Il est très important que nous considérons cette décision. Nous entendons souvent des fans qu’ils veulent voir de meilleures courses. Nos fans veulent le meilleur du meilleur. Pour ce faire, nous voulons éviter qu’un pilote n’étant pas compétitif puisse acheter un volant. Avec les mesures que nous avons prises,  les pilotes devront terminer dans les 22 premiers. » Indique Randy Bernard, le patron de l’IRL.

Fini la quantité, place à la qualité pour l’IndyCar, avec le risque de perdre son âme, comme la Formule 1 a changé dans les années 2000 en utilisant cette politique. L’idée est saine : ne pas permettre à des pilotes n’ayant pas le niveau de pouvoir toucher des primes en terminant 24ème par exemple. Mais, cela va surtout restreindre le nombre de petites équipes à l’avenir. Surtout si la mesure est durcie encore en 2012.

Souvenir de la Formule 1, qui en 1994/1995 demandait 250.000 dollars pour s’inscrire au championnat, avant de passer en 1998 à 48 millions de dollars, et revenir en 2009 à 500.000 dollars environ. La décision de 98-2008 a été dramatique pour la diversité de la discipline et à installer les constructeurs comme seule alternative économique. Avec le résultat que l’on connait aujourd’hui…

La Malaisie et ses ambitions pour Proton

3 décembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

malaisieLe gouvernement malaisien a décidé d’ouvrir son marché automobile aux acteurs extérieurs, tout en souhaitant renforcer ses acteurs locaux, en les poussant à fusionner. En effet, Proton et Perodua, les deux constructeurs locaux, vont se rapprocher à terme pour créer un groupe plus puissant et compétitif pouvant produire plus de 400.000 voitures par années. Cette volonté politique d’offrir un acteur compétitif dans cette région du monde, explique pourquoi Proton souhaite pousser sa marque Lotus Cars sur le devant de la scène.

En septembre dernier, le gouvernement du pays a annoncé son intention d’être plus compétitif fiscalement afin d’attirer des investisseurs étrangers dans sa péninsule. Une forte réduction d’impôt et des avantages territoriaux ont été approuvés pour permettre l’installation d’usine en Malaisie afin de doper l’économie locale.

Un changement politique important, car le pays était très fermé sur son industrie ses 20 dernières années, afin de privilégier sa marque Proton et son expansion. La marque avait annoncé en 2007  un projet de voiture islamique, sorte de Dacia Logan exclusivement vendue dans les pays musulmans. Mais aussi la volonté de produire 30.000 voitures écologiques électrique) d’ici 2011/2012.

Team Lotus n’aura pas le KERS début 2011

2 décembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

team-lotus-logoTeam Lotus, via son directeur technique Mike Gascoyne,  indique que la prochaine monoplace de l’équipe ne disposera pas du système KERS, ni même de l’aileron arrière ajustable pour le début de saison.

« Nous aurons le KERS et l’aileron arrière ajustable, mais pas pour le début de saison, c’est dans le développement de la voiture qui n’a rien à voir avec une cause de ressources d’ingénieries. » lance Gascoyne.

Team Lotus devrait obtenir le système de récupération d’énergie du constructeur Renault, comme le confirme le directeur technique anglais : « le KERS ne va pas faire la différence au début d’année, c’est sur les autres choses que nous nous concentrons. Renault est très actif sur les technologies vertes et KERS, donc c’est quelque chose qui nous aidera à progresser. »

Pat Symonds, pour le compte du podcast Motorsport, a précisé cette semaine qu’en fin d’année 2009, Renault F1 Team a investit 7 millions d’euros dans le développement de son système KERS.

F1 2011 : Quel châssis pour HRT ?

2 décembre 2010 | 7 commentaires
Catégorie : Analyses, Technique F1

hispania Racing Team - HRT« Tout ce que je peux dire, c’est que nous allons bientôt revenir avec des nouvelles » a lancé un porte parole de l’équipe Hispania Racing Team au site hollandais F1today.nl.

L’interrogation technique autour de l’équipe espagnole est toujours forte. L’an prochain la réglementation impose une répartition 45/55 pour 2011. Une adaptation de l’actuel châssis sera donc indispensable et probablement coûteuse (mais aussi coté performance de l’ensemble).

Mais les options techniques sérieuses sont probablement au nombre de 4 pistes : Lola, Formtech, Wirth Research le Dallara actuel.

Lola avait développé un châssis aux normes 2009, sans le double diffuseur et adapté aux contraintes techniques du Cosworth. Toutefois un bémol, le tarif : Si HRT n’a pas été capable d’obtenir un accord avec Toyota (plus de 15 millions d’euros annuel), il est difficile d’imaginer plus avec Lola pour l’an prochain.

Formtech représente l’héritage de Super Aguri. En 2008, l’équipe japonaise projetait d’utiliser la difficile RA107 de Honda pour cette saison là. Depuis l’équipe a continuée le développement (la Brawn GP01 a bénéficié de ses études), mais depuis, plusieurs ingénieurs ont quitté le navire. Une solution low cost pour HRT car Formtech pourra modifier le châssis Super Aguri SA03 (Honda RA107), aux spécifications 2011. Mais cela serait une solution techniquement obsolète.  Mais un projet financier beaucoup moins coûteux.

Wirth Research, le fournisseur de l’équipe Virgin Racing a étonné beaucoup de personne lorsqu’il avait signé un accord avec Villeneuve Racing, afin de lui vendre et développer des châssis 2010 adaptés pour 2011. Le châssis est adapté pour le Cosworth et seule la transmission peut être changée. Une solution estimée entre 6 et 8 millions d’euros annuel, permettant d’avoir un châssis plus moderne et un peu plus compétitif. Le c

Le châssis Dallara adapté aux contraintes (donc sans aileron arrière ajustable, sans KERS, mais avec la répartition de poids et une nouvelle suspension avant pour les pneus Pirelli et arrière pour la transmission Williams. Un mécano qui ne garantira en rien la compétitivité de l’ensemble.

Montezemolo, la politique, l’Italie et Briatore

1 décembre 2010 | 8 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Luca di MontezemoloDepuis l’été, la rumeur du départ de Luca di Montezemolo pour épouser une carrière politique devient de plus en plus forte. La crise en Italie est de plus en plus difficile et le premier ministre, Silvio Berlusconi, perd pied. Ses alliés commencent à quitter le navire et la pousser de la Ligue du Nord inquiète outre mesure. Pire le pays est en crise économique.

Après la Grèce hier, L’Irlande aujourd’hui, le Portugal peut-être demain, L’Italie sera-t-elle aussi sur la liste ? Selon l’éditorialiste Oscar Giannino, dans l’hebdomadaire Panorama, proche du pouvoir en place (propriété du groupe de Silvio Berlusconi), la dette publique de l’Italie augmente de 150.000 par minute, soit plus de 200 millions d’euros par jour !

L’endettement représente 120% du PIB (86% pour la France), ainsi le budget 2011, adopté par la Chambre des députés le 19 Novembre dernier chiffre à environ 80 millions d’euros les intérêts de l’Etat Italien (45M€ pour la France) à rembourser en 2011. La croissance patine à 1%. Une situation empirique et pour la première fois les patrons de FIAT et Ferrari critique la politique du gouvernement Berlusconi. Sergio Marchionne et Luca di Montezemolo estiment que rien n’a été fait pour l’économie. Pire, FIAT est obligée de contracter un prêt pour un total de 4 milliards d’euros pour assurer son avenir (au lieu d’être garantie par l’Etat Italien, comme la France avait aidée Renault et PSA en 2009).

Montezemolo ne parle pas, laisse faire les choses pour le moment mais,  semble pousser par ses amis politiques du centre-droit. Il a même déclaré en Novembre « le one-man show Berlusconi est terminé. » au point que les amis du Cavalière voient en lui une menace. Souvenir de la critique d’un ministre italien du gouvernement actuel après la défaite de Fernando Alonso à Abu Dhabi…manipulation politique.

Reste que si Luca di Montezemolo quitte Ferrari qui pour le remplacer ? Peut-être Stefano Domenicali qui prendrait du galon. Mais alors qui pour remplacer Domenicali ? Peut-être que Fernando Alonso a lancé une indication sur l’avenir alors qu’il était interrogé par la radio espagnole Onda Cero. « Peut être qu’un jour je retravaillerais avec Flavio…. »

F1 2011 : Team Lotus avec Trulli et Kovalainen

30 novembre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses

Analyse sur la liste qu’a publiée la FIA sur les engagés 2011. (voir ici)

Surprise Lotus

Renault F1 Team est toujours Renault F1 Team et Lotus Racing se transforme en Team Lotus. Cela tiens du fait que c’est via ce nom que l’équipe de Tony Fernandes a été inscrite pour l’année prochaine.

Mais la FIA valide le changement de nom dans sa liste, donc il est fort probable que finalement l’équipe se prénomme de cette manière dès l’an prochain. Coté pilote, Jarno Trulli et Heikki Kovalainen, qui avaient déjà signés un précontrat, son officiellement inscrit comme titulaires du team.

Mystère Force India, Toro Rosso et Virgin

Alors qu’Adrian Sutil a signé son contrat pour 2011, il n’a toujours pas été validé pour que la FIA l’inscrive comme titulaire de l’équipe indienne. Son équipier est lui aussi inconnu pour les mêmes raisons.

Coté Virgin, si Timo Glock a annoncé sa présence chez Virgin Racing, qui deviendra Marussia Virgin Racing,  à 99% il n’est toutefois pas inscrit comme titulaire dans l’équipe.

Coté Toro Rosso, c’est aussi la surprise. Alors que Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari affirment avoir un contrat pour 2011, ce n’est pas encore visiblement le cas.

FOTA et son inquiétude sur 2011

29 novembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Technique F1

fota_logoLe règlement 2011 n’est toujours pas totalement défini et cela inquiète une bonne partie des patrons d’équipe. Patrick Head, directeur technique historique de Williams,  précise même que « rien n’est encore gravé dans la pierre. »

Si les pneus Pirelli et la réintroduction du système de récupération d’énergie cinétique (KERS) seront les parties les plus visibles du règlement 2011. La différence sera un peu plus profonde.  Fin du double diffuseur dans sa définition pratique, place à un aileron arrière ajustable devant permettre à un pilote derrière un autre de le doubler en faisant incliné son aileron arrière,  pour gagner de la vitesse (schématisation du principe vous l’aurez compris).

Toutefois, si l’ensemble technique parait clair sur le papier, c’est le protocole entre la FIA et la FOTA sur « ce qui est permis et ne l’est pas » qui coince. En effet, comme tout nouveau règlement, il y aura de nouvelles idées et en cela, certain membres de la FOTA s’inquiète d’une certaine liberté d’expression et du manque de positionnement de la FIA sur le sujet.

Pour sur que chaque membre de la FOTA redoute l’épisode Double diffuseur de la saison 2009 et les manœuvres de la FIA pour favoriser BrawnGP (selon l’interprétation de Ferrari). Une jurisprudence qui est la cause principale du doute sur 2011, plus que le règlement en lui-même.


Page 12 sur 60« First...1011121314203040...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu