Naviguer : Accueil > Archive by category 'Analyses'

Santander, McLaren et l’avenir

29 novembre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Business News F1

« Nous avons une transition avec McLaren et qui sait si, à l’avenir nous garderons un rapport avec elle et ses pilotes. » indique le vice-président en charge du marketing de Banco Santander  Juan Manuel Cendoya dans la presse espagnole.  Une interprétation qui laisse penser à une fin d’aventure entre les deux parties durant l’hiver.

Retour le 14 septembre 2009. La Banco Santander annonce officiellement l’activation de sa prolongation de contrat avec McLaren. Quatre jours après l’annonce de l’accord avec Ferrari. Un contrat qui revient toutefois de loin et disposait d’un élément qui n’a jamais été mis en œuvre.

Le départ de Kimi Raikkonen de Ferrari fin 2009,  a été orchestré autour de l’arrivée de Fernando Alonso et Banc Santander. Cette dernière, soucieuse de son investissement d’image, débute une évaluation des dégâts de l’impact médiatique du départ de Kimi Raikkonen. L’établissement bancaire espagnol ne souhaitait pas être celui qui chasse un des pilotes les plus appréciés des fans et champion du monde 2007. Un pré-accord avec McLaren sera la sortie de secours. Dès le lendemain de l’annonce de son union avec Ferrari, la rumeur, largement entretenue par la banque,  indiquait alors qu’elle allait aussi prolonger l’aventure avec McLaren pour un total de 50 millions d’euros sur deux années. Soit beaucoup plus que lors de la période 2007-2009. A une condition : que Kimi Raikkonen soit aux cotés de Lewis Hamilton.

Banco Santander devait payer une large partie du salaire de Raikkonen (25 millions d’euros à l’époque) et l’accord de deux années a été annoncé. Sauf que le pré-accord entre Raikkonen et McLaren n’a pas abouti et Jenson Button a signé son contrat.  Proposant à Santander un duo de champion du monde unique depuis l’époque Clark – Hill chez Lotus. Une alternative séduisante, mais qui a aussi réduit l’investissement de la société.

De 48 millions d’euros sur la période 2007-2009, l’investissement a été évalué par le BusinessBook GP 2010 (version PDF à 20 euros en cliquant ici) à 6 millions d’euros cette année, soit 12 millions d’euros sur une période de deux années. Un investissement relatif pour une visibilité importante.

F1 – Le 3ème pilote trouble le marché des transferts

27 novembre 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

3ème pilote F1 en 2011L’annonce de Daniel Ricciardo comme 3ème pilote Toro Rosso pour 2011,  destiné à réaliser des essais le vendredi matin,  explique beaucoup de choses sur le marché des transferts. En effet, le poste de pilote d’essais, du moins pour les petites équipes, sera convoité,  au même titre que celui de titulaire.

Karun Chandhok estimant que son avenir sera probablement dévoilé d’ici Noël, tout en estimant que les discussions progressent. Mickaël Aleshin, indiquant qu’il sera en F1 et qu’il dispose d’un contrat pour 2011, Guido Van der Garde précisant de son coté qu’il espère une réponse positive d’ici décembre. Pastor Maldonado qui espérait une annonce cette semaine sur son avenir. Jérôme d’Ambrosio confiant, Christian Klien et Pedro de la Rosa aussi. Bref c’est la positive attitude dans le rang des pilotes payants.

Toutefois, éliminons les deux volants Force India (dévolu à Sutil et Hulkenberg), les deux volants Lotus (Trulli et Kovalainen ont déjà prolongé mais attendent la décision de la Haute Cours de Londres)  et le volant Renault (promis à Petrov), il ne reste qu’un volant Williams, Virgin et deux volants Hispania Racing Team. Vraiment ? visiblement non, il faut rajouter un autre volant, celui de 3ème pilote.

Cette année, Force India a permis à Paul di Resta d’être pilote du vendredi. Il n’est donc pas impossible qu’un pilote (payant) de type Chandhok puisse devenir le 3ème homme de l’équipe. Idem chez Lotus, ou un troisième homme sera annoncé selon toute probabilité,  aux cotés des titulaires pour quelques piges.

Williams pourrait aussi succomber à cette mode,  afin d’arrondir ses fins de mois difficiles,  aux cotés de Pastor Maldonado. Cela permettrait aussi d’avoir une assurance en cas de contre performance du pilote vénézuélien.

Virgin cherche un pilote doté de 8 à 10 millions d’euros. Il n’est pas impossible que le duo Van der Garde et D’Ambrosio se partage finalement le volant le vendredi matin.

Enfin, Hispania cherche deux pilotes payants, mais son avenir technique est trouble et ne représente pas une alternative intéressante pour satisfaire un investissement financier lourd (8 millions d’euros minimum).

Hulkenberg vise Force India et Mercedes

26 novembre 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Nico Hulkenberg - WilliamsNico Hulkenberg discute avec Force India pour devenir l’équipier d’Adrian Sutil en 2011 dans l’équipe Force India. Un line-up 100% allemand qui est positif pour Mercedes-Benz.

En effet,  l’ombre du constructeur allemand sur l’arrivée de Nico Hulkenberg est de plus en plus clair désormais. Willi Weber avait déclaré en début de semaine que son intention était d’obtenir un volant 2012 au sain de l’équipe de Brackley (à la place de Michael Schumacher selon les échos). Pour Hulkenberg deux alternatives :

  • Force India comme pilote 2011 et ensuite probable pilote Mercedes en 2012
  • 3ème pilote Mercedes avec l’assurance d’être pilote titulaire en 2012.

Le duo 100% allemand

A la fin du Printemps 2010, Norbert Haug avait signifié à Vijay Mallya un projet, alléchant financièrement, mais aussi contraignant : réduire de 50% la facture moteur (4M€) si l’équipe indienne aligne en 2011 un line-up 100% allemand. Le constructeur à l’étoile et l’équipe de Silverstone négocie pour prolonger leur union jusqu’en 2014 (voir ici). Coté salaire, le duo ne sera pas très coûteux pour Mallya. Car,  si Sutil demande 1 millions d’euros pour 2011 de salaire, il sera aidé par Mercedes-Benz.

Coté Hulkenberg, son salaire pour l’an prochaine devrait cumuler  1.4 millions d’euros environ, dont 200.000 de la part de Force India. Une bonne affaire donc.

L’avenir de Tonio Liuzzi

Si le pilote italien était confiant pour son avenir avec Force India c’est qu’il disposait d’un contrat avec cette dernière qui sera (ou a été) cassé. Cela se traduira par un dédit de plusieurs centaines de milliers d’euros.

Transfert : L’effet domino du 2ème volant RF1 2011

25 novembre 2010 | 18 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Renault F1 TeamLes pistes pour le second volant Renault en 2011 à la place de Vitaly Petrov, pourrait bien se traduire par une véritable prolongation de Vitaly Petrov sur le long terme. L’effet domino des prétendants est  désormais de plus en plus clair.

Il y a quelques temps, Eric Boullier avait noyé la liste en annonçant Nick Heidfeld, Adrian Sutil  comme prétendant, mais aussi Timo Glock et Mark Webber (voir ici pour souvenir). Voici la situation 15 jours plus tard :

Nick Heidfeld

Le pilote allemand a très récemment indiqué qu’il envisage de ne pas rester en F1 en 2011. Heidfeld est le premier pilote à dénoncer les pilotes payants en Formule 1. Ce qui signifie qu’un apport financier lui a été demandé pour 2011. De plus, Renault n’est jamais vraiment mentionné que par Renault pour Heidfeld.

Adrian Sutil

Le pilote allemand était une des priorités de Renault F1 Team, mais finalement Adrian Sutil prolongera d’une ou deux années chez Force India dans quelques jours. Le contrat a déjà été signé et doit encore être validé pour être confirmé.

Timo Glock

Le troisième pilote allemand de la liste vient d’annoncer qu’il restera chez Virgin à 99%. (voir ici). Ce qui l’élimine aussi de la liste pour l’an prochain.

Mark Webber

Le pilote australien, après une réflexion difficile et surtout après avoir obtenu les garanties morales de Red Bull, restera dans l’équipe RBR en 2011. De plus son salaire était trop élevé pour être pris au sérieux.

Vitaly Petrov

L’agent du pilote russe avait annoncé, il y a quelques semaines,  avoir signé un contrat sur une base de 4 ans avec une équipe (de management ?). Les récentes nouvelles de Russie précisent qu’il prolongera chez Renault F1 Team l’an prochain et disposera de 10 millions d’euros de soutiens financiers sur une période de 4 ans. Sa prestation à Abu Dhabi aura, une nouvelle fois, remis les choses en questions du coté d’Enstone.

F1 – Alguersuari débute sa guerre psychologique avec Buemi pour 2012

25 novembre 2010 | 11 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Jaime AlguersuariBataille pour la succession de Mark Webber chez Red Bull Racing entre Sébastien Buemi et Jaime Alguersuari. Une bataille verbale et sur la piste qui signifie surtout, continuer la Formule 1 ou l’abandonné pour toujours ou presque.  Le premier à avoir tiré était le suisse, qui avait indiqué ouvertement, puis démenti, qu’il visait la place du pilote australien dans l’équipe première du taureau rouge.

Puis, c’est aujourd’hui ou tour d’Alguersuari, renforcé par une fin de saison solide, mais sans éclats, qui précise au quotidien AS : « un jour j’espère être chez Red Bull. Je suis fière de ce que Tost a dit parce que je pense que je me suis amélioré cette année et j’ai l’intention de continuer dans cette ligne. »

Et c’est là qu’arrive LA phrase qui déclenche une rumeur à propos de l’avenir de son équipier Buemi : « Je ne sais pas ce qui va arriver. Ce que je peux dire, c’est que si mon équipier pilote une Red Bull, il ferait mieux que Ricciardo sans doute. » A partir de ce moment précis, la rumeur va indiquer que le pilote suisse n’a pas son volant sécurisé !

Dans les faits, Sébastien Buemi a signé un contrat avec Red Bull (pas avec STR) de 4 années (2009-2010-2011 et 2012), ce qui lui garanti une présence en Formule 1 en fonction de ses performances. La saison 2010 a été compliqué pour le suisse, mais il a été rapide et souvent devant son équipier. A Abu Dhabi, à la télévision suisse romande, Buemi a affirmé qu’il sera là et qu’il a signé son accord avec Toro Rosso pour 2011. Après tout dépendra de ses résultats l’an prochain.

Finalement, autant Alguersuari que Buemi souhaite le 2ème volant Red Bull Racing. La déclaration de l’espagnol fait débuter une guerre psychologique qui sera largement entretenue par les médias à l’avenir.

Business F1 – La métamorphose de Lotus Cars

24 novembre 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

Lotus EspritCette métamorphose de la marque ses derniers mois étonne. D’un constructeur qui depuis 30 ans végète dans un marché de niche, Proton veut en faire une marque capable d’être comparée à Ferrari et Porsche. L’héritage de Colin Chapman en rappel historique. Mais surtout une démarche de la dernière chance.

Le constructeur malaisien accorde un budget de 913 millions d’euros pour sa filiale, afin de la relancer. L’objectif de rentabilité est 2015. Sinon ? Une vente certaine est programmée en plan B d’ici là. Au récent Salon de Paris, la marque a présentée cinq voitures d’avenir,  destinées à sortir des chaines d’ici 2014. Mais le temps presse, d’après certain écho, la Lotus Esprit sortira en 2012 et Proton n’offre le budget que voiture après voiture. 533 millions d’euros seront consacrés à la conception des nouvelles voitures, le reste (soit 380 millions d’euros) ? « Pour construire la notoriété » lance Dany Bahar sur Autoblog.com. La Formule 1 fait donc partie de cet élément.

Opération F1

La Formule 1 et le sport  n’est donc pas considéré comme un coût dans le budget de 913 millions d’euros, mais comme un centre de profit.  L’usine d’Hethel sera modernisée, un atelier de 5.000M2 dédier pour le sport mécanique sera construit et la piste d’essais de l’usine certifiée FIA.

L’opération avec Renault F1 Team entre dans cette logique. Lotus Cars sera l’unique sponsor de l’équipe,  dans un premier temps, à hauteur de 24 millions d’euros annuels. Ajoutons environ 20 millions d’euros pour 20% de l »équipe, avec une option pour reprendre l’équipe à l’horizon 2013/2014 et vous comprendrez la logique. Pourquoi Lotus Cars ne souhaite plus soutenir le projet de Tony Fernandes ? Une histoire de temps. En effet, il faut environ 5 ans (voir l’exemple de Red Bull) pour gagner des courses et remporter un titre, or cela signifie que le projet Fernandes sera viable à partir seulement de 2014/2015. Entre une équipe qui a terminé 4ème et une autre 10ème en 2010, le choix a été rapide.

Dead or alive

« Si vous ne faites rien, c’est la mort. Si vous investissez massivement, c’est peut-être la mort » lance Bob Lutz, ancien homme fort de Général Motors à propos de Lotus qu’il a bien connu dans les années 80. Finalement Lotus ne tentera pas d’obtenir un nouveau marché avec son vaste projet, dans sa logique elle essayera de revenir sur un marché qu’elle a abandonné. La référence à Colin Chapman est importante : « Vendre des voitures pour financer notre activité sportive, comme du temps de Colin Chapman » explique Bahar. En investissant de cette manière, maintenant, dans un marché qui reste déprimé, Lotus Cars s’attend à être forte en cas de rebond. Un pari risqué malgré tout.

F1 – Le talent d’avoir un réseau

24 novembre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Business News F1

reseauDe tout temps la Formule 1 a eu des pilotes payants. Ils arrivaient avec fortune personnel dans les années 50/60, puis des sponsors. Mais, maintenant la crise économique est passée par là et la meilleure façon d’accéléré votre carrière reste un réseau. Politique surtout.

Sergio Perez va arriver avec 15 millions d’euros environ par année (primes comprises), le pilote mexicain est soutenu par la société Telmex, propriété d’un des hommes les plus riche du monde, Carlos Slim. Le lien ? Slim connait depuis 20 ans le père de Perez.

La même chose pour Pastor Maldonado, qui sera le probable pilote Williams de la saison 2011, fort de ses 10 ou 15 millions d’euros. Hugo Chavez est un ami personnel. Ainsi les sociétés d’Etats contrôlés par le « président » Vénézuélien soutiendront le pilote dans son aventure F1.

Reste enfin le cas Vitaly Petrov. Le garçon sera soutenu par Vladimir Poutine et ses amis. Mais également par les chantiers de constructions Vyborg Shipyard et a également aidé par le Flagman, qui produit de la vodka. Papa, Petrov dispose de lien avec Vyborg Shipyard. Le reste est ensuite logique.

La crise économique rend les choses plus difficiles. Les sponsors quittent progressivement le navire. La solution ? se tourner vers une élite financière et politique. Dans ces opérations légèrement nationalistes il y a surtout la volonté de faire de la publicité à l’échelle du monde. La Formule 1 reste un outil marketing avant tout. Une dérive peut-être, aujourd’hui…

Formule 1 – L’avenir de Nico Hulkenberg

23 novembre 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Nico Hulkenberg - Williams« Etre troisième pilote dans un top team ou être le premier pilote dans une équipe débutante ? » voici la réflexion de Willi Weber pour son protégé Nico Hulkenberg,  qui trouve devant lui de moins en moins d’option. Surtout que Force India semble s’éloigner à mesure qu’Adrian Sutil obtient ce qu’il souhaitait depuis quelques mois. Reste alors l’option du 3ème homme.

L’option Renault a été écartée rapidement, reste donc Mercedes, Ferrari et McLaren. Weber souhaite signer un contrat de 3ème pilote en 2011 avec un retour contractuel  pour 2012 comme titulaire. Mais l’option du constructeur allemand reste froide.  Pire, Norbert Haug conseille au poleman du GP du Brésil de devenir un pilote dans une plus petite équipe, que d’être 3ème pilote.

Coté Ferrari, des contacts ont eu lieu. Mais nous entendons qu’ils s’agissent plutôt d’un précontrat pour remplacer Felipe Massa en 2012, activé par la Scuderia. Toutefois, cela reste une manière d’augmenter les revenus du jeune pilote allemand pour l’an prochain.  Le poste de 3ème pilote a été donné à Jules Bianchi en 2011.

Reste McLaren qui doit préparer l’avenir. Auto Motor und Sport indique que le duo Hamilton – Button n’ira pas au-delà de 2011. A suivre, mais il est aussi vrai que l’équipe de Woking cherche un pilote pour devenir son 3ème homme de simulateur. A la fin de l’été, Heikki Kovalainen a été contacté pour ce rôle de manière très sérieuse. L’idée pourrait séduire Hulkenberg avec une perspective d’un volant 2012 dans l’équipe.

L’avenir de Lotus : réponse Vendredi 19/11

18 novembre 2010 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Lotus RacingVendredi, demain donc, il faudra attendre cette date pour savoir comment se nommera l’équipe de Tony Fernandes. Lotus Cars tiendra une déclaration pour probablement confirmer sa signature mercredi  17 novembre (voir ici) avec Renault F1 Team et donc ses projets pour 2011.

De son coté, Fernandes espère conserver le nom de Lotus, surtout que l’action en justice est toujours en cours  : « Ce que nous ne voulons certainement pas, c’est que le nom de Lotus soit vilipendé d’une façon brutale. Je pense que notre équipe a fait tout son possible pour honorer le nom de Lotus et nous pensons que ce nom appartient à notre équipe. » lance l’homme d’affaire malaisien à l’agence Reuters.

Selon plusieurs observateurs, la bataille semble avoir été remportée par Lotus Cars, sur le papier. Car si, demain, la marque anglaise confirme ses intentions envers Renault F1 Team, l’équipe de Tony Fernandes ne souhaitera pas faire de vagues et changera de nom. Mais, il existe un détail.

Ce détail est que, Fernandes joue le jeu du désespoir, tout en sachant qu’il a raison et que, lors de ce procès autour du nom de Lotus, il remporte le droit de nommer Team Lotus son équipe. Ce sera alors, Lotus Group qui se retrouvera dans une position délicate,  car non légitime historiquement en Formule 1.

A suivre donc…

F1 – La vérité sur la stratégie Ferrari à Abu Dhabi

17 novembre 2010 | 28 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

La vérité sur Ferrari à Abu Dhabi La stratégie de Ferrari lors du Grand Prix d’Abu Dhabi laisse encore perplexe beaucoup de personnes. Ce fameux 15ème tour ou tout a basculé pour Fernando Alonso. La décision finale a été prise par Chris Dyer et l’information transmise pas Andrea Stella, l’ingénieur du pilote espagnol. Voici les communications radio entre les stands et Alonso révélée par la Corrière della Sera :

Tour 9 : Stella prévient Alonso : « Vous avez été plus rapide de 3 dixièmes sur Webber. Même Felipe s’approche. »

Tour 12 : Stella informe Alonso : « Webber s’est arrêté et Vettel perd du terrain sur Hamilton » - réponse de Alonso : « Si vous voyez que Felipe peu le dépasser dans un tour appelez le avant moi. – réponse des stands : « nous y pensons, concentrez vous sur Button. »

Tour 14 : Alonso : « comment est Felipe ? «« il est sorti derrière Webber »,  lui répond le stand.

Tour 15 : Le stand Ferrari prend la décision fatale : « Ok rentez maintenant » – Alonso répond « OK » – le stand lui précise alors : « vous sortirez près de Webber. Vous êtes devant. »

Tour 17 : Alonso demande : « Quelle est la situation ? » – Stella lui répond : « Nous devons dépasser la Renault devant nous, elle en s’arrêtera plus. Ensuite il y a Rosberg. »

Tour 22 : La situation est désormais claire. Le stand appel Alonso et semble désespérer. Stella indique : « Je le sais que tu nous en veux, mais il est fondamental de dépasser Petrov. »

Plus tard, le stand Ferrari poussera Alonso à réaliser un dépassement sur le pilote russe qui n’a jamais eu lieu.

Il est intéressant de constater que la stratégie de Ferrari a été faite au détriment de l’équipe et en fonction d’un  acteur. Poussant Alonso à subir une course, plutôt que de l’animer. Webber était la cible de l’aveuglement de la Scuderia, qui n’a pas évalué les arrêts de Rosberg et Petrov durant la voiture de sécurité. De plus, la stratégie de Massa ayant échoué, il est étonnant de voir que Ferrari s’entête à continuer dans ce sens. Enfin,  Contrairement à ce que Stefano Domenicali a indiqué dans sa déclaration d’après GP (voir ici), il n’y avait donc pas de problème de pneus sur la machine de l’espagnol. Juste une grosse erreur de Chris Dyer, le stratège de la Scuderia Ferrari.

Ferrari prépare une petite réorganisation

17 novembre 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Fernando Alonso - FerrarHier, dans son communiqué officiel, Luca di Montezemolo indiquait à ses hommes de Maranello d’avoir une mission de remporter le titre en 2011. Aucun bouc émissaire dans la prochaine restructuration de la Scuderia. Chris Dyer restera probablement en place, tout comme Stefano Domenicali.

Pat Fry, arrivée en cours de saison prendra le design de la prochaine monoplace 2011 et travaillera de concert avec Aldo Costa. L’entente entre les deux hommes,  sera l’élément technique clé pour l’an prochain. L’ingénieur anglais a beaucoup travaillé cette année, mais pas pour l’équipe de course. L’an prochain, il pourrait prendre une place de stratège sur le mur des stands, à la manière de Ross Brawn à l’époque. Car l’aspect stratégique a été un point faible de la Scuderia cette année.

Andrea Stella et Rob Smedley, respectivement ingénieur d’Alonso et Massa, resteront en place mais,  reviendront à leur poste de technicien,  plus de stratège comme cette année.  Notons que jusqu’à l’an dernier, Luca Baldisieri était l’homme des tactiques dans la Scuderia mais,  il a été remplacé, après plusieurs erreurs, par Chris Dyer. Ferrari concentrera comme à l’époque Ross Brawn, les stratégies autour de deux personnes.

Montezemolo redonne donc une chance et réorganisera la Scuderia Ferrari par petite touche. Mais si l’échec en 2011 est effectif. Un ménage s’effectuera de manière beaucoup plus radicale.

F1 – L’avenir trouble d’Hispania Racing Team

16 novembre 2010 | 7 commentaires
Catégorie : Analyses

Yamamoto Hispania RacingSuite à l’annonce de Toyota Motorsport de rompre ses contacts avec l’équipe Hispania Racing, cette dernière a exprimée sa « surprise ». D’autant plus que Colin Kolles, dimanche encore, paraissait très optimiste pour l’avenir, indiquant même qu’il avait eu une discussion avec la famille Carabantes avant le Grand Prix et que tout serait réglé. Preuve que non.

Toyota attendait un premier versement d’environ 6 à 10 millions d’euros hier, Lundi 15 visiblement et rien n’est venu à Cologne. Tard hier soir, Hispania Racing Team indiquait qu’elle allait demander des précisions sur la décision du constructeur japonais. Mais l’ensemble ressemble à une dissonance entre le discours privé et les actes. Prouvant, d’autant plus,  que l’équipe est en réelle difficulté financière en cette fin de saison.

Un avenir technique difficile

Il y a quelques temps, une rumeur indiquant que l’équipe HRT allait faire courir ses châssis 2010 Dallara en configuration 2011 avec une transmission Williams redevient d’actualité aujourd’hui. Une solution intermédiaire catastrophique pour la crédibilité, mais indispensable pour être présent sur la grille de départ l’an prochain. Reste à savoir si la FIA acceptera ce mécano durant l’hiver (sur le principe de sécurité et performance). Autre question, si HRT n’a pas payé depuis Juillet l’échéance de son accord avec Toyota, quid de la transmission Williams à 1,5 millions d’euros ?

Le châssis 2010 pourrait être utilisé jusqu’au premier Grand Prix européen, ce qui laisserait du temps à Colin Kolles pour trouver une alternative. Mais les relations entre le team-manager et le propriétaire de l’équipe espagnole vont probablement se détériorer,  suite à l’épisode Toyota, dans les prochaines semaines. Rien n’est moins sûr.

Tout est à refaire pour Kolles et HRT : trouver un nouveau fournisseur de châssis dans les plus brefs délais et espérer que les finances suivent. Une tâche qui risque d’être difficile.

Renault F1 et Mark Webber

10 novembre 2010 | 10 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Renault F1 Dans une interview pour le compte d’Auto Motor und Sport, Eric Boullier indique ceci à propos des chances de Nick Heidfeld et d’Adrian Sutil d’obtenir le volant de Vitaly Petrov l’an prochain: « Oui. Mais nous devons d’abords faire une évaluation claire de Petrov. C’est alors, seulement que nous pouvons entrer dans des négociations sérieuses avec eux. Nick est libre pour l’année 2011, nous le savons et il veut venir avec nous. »

Toutefois, le site hollandais F1Today.nl , précise qu’une source fiable dans l’équipe française ajoute deux noms : Timo Glock et Mark Webber.

Si le cas Heidfeld provient de l’intérêt d’avoir été pilote d’essais Pirelli. Les contacts avec Glock et Sutil ont été entretenus depuis l’an dernier de manière régulière. Reste le cas, nouveau,  de l’australien.

« Mark Webber a été ajouté à cette liste. Il est clair que la tension avec Red Buil a encore été accentuée la semaine dernière. Webber est un pilote politique et intelligent. La chance qu’il parte de Red Bull Racing et signe avec nous,  est assez importante, je pense. » lance la source.

Durant le week-end d’Interlagos, une rumeur indiquait que Mark Webber allait partir de Red Bull en fin d’année, pour signer avec Ferrari.

Reste à connaitre les futures conditions de l’équipe pour 2011. Avec un duo Kubica – Webber la situation sera complexe à la fois financièrement et sportivement. Dans un premier temps, le salaire minimum de Webber sera de 8,5 millions d’euros l’an prochain (c’est son salaire Red Bull 2011). Si Webber signe avec Renault, le salaire sera au moins au niveau de Kubica (environ 10 millions d’euros). Mais aussi avec l’assurance d’une égalité technique logique. L’australien joue le championnat du monde cette année et se retrouve renforcer dans sa valeur sur le marché pour une paire d’année encore.

Reste un détail. Lorsque Renault a prolongé Kubica, l’idée de construire l’équipe autour du polonais était très claire. Ajouter un pilote comme Webber perturberait la belle union franco-polonaise. A moins que le nom de l’australien ne se transforme en un remake d’une histoire qui a mal tournée il y a quelques temps…

Le Qatar : plan B économique de Williams F1

10 novembre 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Business News F1

aspire-logoLes problèmes économiques de l’équipe Williams sont réels, mais pourraient n’être qu’un vieux souvenir. Un plan B pour préserver Rubens Barrichello et Nico Hulkenberg à leur poste.

Selon le magazine allemand auto Motor und Sport, un partenaire d’origine Qatari pourrait devenir le sponsor principal de l’équipe de Grove dès l’an prochain. Exit dont l’option Pastor Maldonado et ses 10 millions d’euros, qui seront largement appréciés du coté d’Hispania Racing par exemple.

Aucune donnée ne précise pour le moment, mais le Qatar est très actif pour établir sa promotion dans le monde à travers le sport. Du Football en passant par une course vélo et une manche du championnat du monde moto. Notons que le Qatar est aussi candidat pour les Jeux Olympique de 2020 et de la Coupe du monde de Football en 2022.

En plus de la marque « Qatar », l’académie sportive du pays, ASPIRE avait sponsorisé plusieurs sportifs par le passé (3M€ par année pour le joueur brésilien Ronaldinho).

Williams a un projet de centre technique au Qatar (voir ici pour en savoir plus).

Lotus Racing et les droits TV

10 novembre 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

LotusSelon certaines réflexions du journal finlandais, Turun Sanomat, l’actuelle équipe Lotus Racing pourrait renoncer aux droits TV 2011, malgré sa 10ème place comme résultat au championnat du monde des constructeurs 2010. Simplement pour un changement de nom.

Nous parlons ici d’une prime d’environ 20 millions d’euros, qui permettrait à l’équipe de Tony Fernandes d’espérer des lendemains meilleurs. Pour qu’une équipe ne touche pas ces droits TV, deux principes ne doivent pas être respectés :

  • 1 – Ne pas avoir les mêmes racines et les mêmes conditions techniques  que l’équipe d’avant
  • 2 – Etre inscrite sur un autre nom pour le championnat suivant en ayant déjà payé la sa licence pour l’année suivante.

Souvenir de l’épisode Jordan – Midland- Spyker – Force India. Les racines sont les mêmes et les conditions techniques (localisation de l’usine par exemple) doivent être identique. Pour le cas de Lotus by Fernandes, l’usine est localisé au même endroit pour l’an prochain et les racines sont les mêmes. Donc ce n’est pas une raison.

Enfin, l’inscription pour 2011, comme pour 2010 a été faite sous le patronyme de 1Malaysia, ce qui signifie que, même si l’an prochain le nom change, la réalité sera bien différente.

F1 – Les vérités de David Hunt sur Team Lotus

9 novembre 2010 | 7 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

lotus-logoTrès intéressante et longue interview de David Hunt (ex propriétaire de Team Lotus) avec Peter Windsor. Le frère de James Hunt dément fortement et avec arguments historiques étonnants,  les allégations de Proton et Lotus Group à propos de sa légitimité en temps qu’ancien propriétaire de Team Lotus (marque, historique etc…).

En substance, Hunt indique qu’à plusieurs reprises, Proton a mené procès sur procès sans succès depuis 1998. Il y avait même eu un projet de retour à la fin des années 90 de l’équipe avec le constructeur malaisien et Team Lotus  sous le concept : « Projet Malaysia Team Lotus », mais Proton pensait,  de son achat pour 80 millions de dollars en 1997 du constructeur anglais, que Team Lotus était dans la transaction.

Lire la transcription en français en cliquant ici

Notons qu’en lisant l’interview de David Hunt, le sentiment que Tony Fernandes et son projet de retour de la marque Lotus et l’engouement pour la marque en Formule 1, cette année, a provoqué un changement de cap du coté de l’usine d’Hethel. Lotus Cars semble vouloir aussi profiter de l’impact d’image.

FIA – victoire pour la démocratie d’avenir

9 novembre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

yes_we_can_Vendredi 5 Novembre, les mouvements dans les couloirs de la FIA ressemblaient à un véritable thriller psychologique. Il y a  quelques semaines, le jeu de pouvoir entre Todt et Mosley (voir ici pour en savoir plus) et les manœuvres d’avenir (voir ici), ont été relatés sur ce blog.  Les jours sont passés et finalement, Jean Todt est sorti grand vainqueur de son bras de fer.

Unanimement,  le vote a été en faveur du président Jean Todt. Une étape cruciale pour le reste de son mandat, après une année de travail contestée en interne par certaines personnes, comme l’a indiqué le site 422race.com. Durant un discours de 2 heures,  le président français a souligné les efforts durables pour la suite de son mandat. Car, il est vrai que Jean Todt a beaucoup dépensé d’argent pour ses déplacements en une année, mais c’était pour le bien de l’union.

Vendredi dernier, les principes de suppression de licences des pilotes en cas d’infraction aux codes de la route, ainsi que les amendes fixées à maximum à 250.000 euros,  envers les équipes ont été accepté. Egalement voté, le plan d’action pour réduire drastiquement le nombre de morts lors des accidents de la route en 2011.

L’Eté meurtrier

Jean Todt revient toutefois de loin et peut dire merci aux manœuvres du duo Mosley – Ecclestone,  pour réduire ses actions. Le site italien 422race.com dévoile la vérité du complot.

Mercredi 25 Août 2010 à 00h36 un E-mail titré « Transparence FIA », sous pseudonyme,  attaque Jean Todt sur ses agissements. Le contenu du courrier indique,  en substance,  que les propositions du président de la FIA sont dangereuses pour l’ensemble du système de décisions de la FIA. Précisant que le président de la FIA aura trop de pouvoir et que le Conseil Mondial et le Senat beaucoup moins.  (voir le document en cliquant ici).

Le lendemain, 26 Août vers 9h30, un autre mail de l’assistant de Jean Todt lui indique le contenu du mail « hystérique, inexacte et stupide ». Jean Todt répondra que c’est effectivement faux et que ses propositions (présentent dans son programme de campagne l’an dernier)  renforçaient les pouvoirs du Conseil Mondial et du Senat et diminuerait celui du Président.

Finalement, vendredi tout a été voté et le premier pas vers la démocratisation de la Fédération Internationale de l’Automobile est en marche.

Changement de livrée pour Lotus – Renault en 2011 ?

9 novembre 2010 | 7 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs

Lotus Indycar

L’an prochain Renault pourrait changer de manière radicale la livrée de sa futur R31. Même si Lotus Cars hésite encore dans la configuration, le principe du noir et or by JPS, célèbre livrée des Lotus des années 70 et 80 serait favorisée.

Entre Rouge-Or et Blanc (couleur du premier manufacturier de tabac de Lotus), Noir et Or et Jaune et Bleu (couleur du dernier manufacturier de tabac entre 1987 et 1990), Lotus Cars semble choisir l’historique. Celle qui a permis de rebaptiser les célèbres Lotus 79 : Black Beauty.  Mais il y a un problème.

En effet, avec l’interdiction de la publicité de tabac, il n’est pas possible que la marque John Player Spécial (JPS) revienne sur les flancs de la prochaine monoplace. La rumeur à Interlagos (toujours active sur ce cas présent) indiquait que des discussions entre Lotus Cars et Imperial Tobacco (propriétaire de la marque JPS) ont eu lieu. De la même manière que Marlboro avec Ferrari depuis 2007. En effet, en vertu des lois anti-tabac, le logo de la marque pourrait apparaitre dans certain pays à l’avenir. Mais, le principe ne semble pas être politiquement correct.

Reste la solution inspirée par les voitures. Par le passé, des Lotus Elises aux couleurs noirs et or ont été fabriquées en édition limitée. Ce type de principe pourrait être repris pour les monoplaces 2011. Notons que cette année, les Lotus en Indycar ont été décorée de cette manière (voir ici) La meilleure solution…

F1 – Les conséquences du deal Lotus – Renault F1

9 novembre 2010 | 25 commentaires
Catégorie : Analyses

Renault F1Carlos Ghosn annonce qu’il n’y a pas que Lotus dans les discussions pour l’avenir. Ouvrant ainsi la porte aux négociations sur l’avenir de l’équipe Renault F1 Team. Des discussions ont lieu pour le moment et les spéculations sont importantes.

Une fois la rumeur lancée (voir ici) et quelques détails fournis (voir ici), il reste encore beaucoup de questions autour du deal Lotus – Renault F1. Car si la marque anglaise sponsorisera pour 60 millions d’euros (2011-2012-2013) avec option pour 2014 et 2015 selon les sources l’équipe d’Enstone, il n’est pas nécessaire de changer de nom. Pour l’instant la marque de Colin Chapman n’agit que comme un sponsor, à la manière d’AT&T avec Williams. Une sorte de Naming d’équipe.

Le Naming sans contrainte

Ce principe de sponsoring, invité par l’opérateur télécom américain avec Williams, permet de renommer une équipe sans demander l’avis des autres constructeurs. Le même cas apparait en Football pour les stades par exemple. Ce qui signifie que l’équipe devrait toujours s’appeler Renault et que les contrats des pilotes ne changeraient pas.

Singapour 2008 syndrome

Souvenir de l’an dernier. Après l’affaire du Grand Prix de Singapour 2008, la FIA a condamné avec sursis l’équipe Renault F1 Team à deux années (2010 et 2011), ce qui l’oblige moralement d’être présent en Formule 1. Le constructeur a aussi signé les Accords Concordes qui expireront en 2012, mais cet accord n’est pas une raison valable pour rester (voir BMW et Toyota).

L’affaire de Singapour avait aussi provoqué la révision du contrat de Robert Kubica pour 2010. Si le pilote polonais a prolongé en 2011 et 2012 (sur la base d’options complexe), il s’établit en fonction de la présence du constructeur français en Formule 1. L’an prochain, le losange sera toujours présent, donc le polonais restera dans l’équipe. Logiquement.

La fin de la période Petrov

En effet, avec l’arrivée de Lotus Cars comme sponsor principal de l’équipe française, le cas de Vitaly Petrov et de ses soutiens s’annule. Le pilote russe et ses millions n’ont plus lieu d’être du coté d’Enstone. Avec cet accord, Genii Capital remplie une nouvelle fois son contrat avec un sponsoring estimé à 45 millions d’euros pour l’an prochain. Même si le cas Total est encore à définir comme sponsor de l’équipe. Un budget qui permettra d’obtenir un nouveau pilote à la place de Petrov. Mais pas trop coûteux, car le contrat de Robert Kubica est relativement élevé pour 2011 (entre 9 et 10 millions d’euros). Un jeune pilote d’avenir par exemple.

Enfin, Genii Capital trouve aussi un interlocuteur de choix, fort d’un budget 360 millions d’euros sur 5 années, pour vendre ses parts après son contrat avec Renault SA, expirant en 2012.

Le mystère du prêt SNORAS

Même si la banque lituanienne a démenti toute tentative de rachat de l’équipe Renault F1 Team, elle n’a toutefois pas démenti le fait d’avoir établi un prêt auprès du team d’Enstone. Il semblerait que durant l’été, un « relais » c’est-à-dire un découvert ait été accordé par la banque balte, pour couvrir ses problèmes de trésoreries. Nous pouvons estimer entre 8 et 10 millions d’euros ce découvert qui doit être résorbé d’ici 2012, selon les différentes lois bancaires.

F1 – L’insécurité au Brésil

7 novembre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités, Analyses

Jenson Button - McLarenL’épisode médiatique de l’agression de Jenson Button (voir ici pour en savoir plus), n’a pas été la seule du week-end pour le petit monde de la Formule 1. En effet, un groupe d’ingénieurs Sauber ont été victime lors de leur retour, hier soir,  à leur hôtel d’un vol à main armée, peu après celui du champion du monde 2009.

Depuis le passage du GP du Brésil sur la piste d’Interlagos, à proximité des bidonvilles, des mesures de sécurités ont été instaurés, comme par exemple le fait que le personnel des équipes ne doivent pas sortir du circuit en tenue F1 qui puissent les distingués. En 2006, toutefois, des membres de l’équipe Toyota ont été victimes d’une attaque à main armée.

Reste que les deux incidents cette année, avec le passif connu auparavant, fait mauvais genre dans un pays qui lutte activement contre la délinquance. Depuis 2003, durant les mandats du président Lula, ses actes avaient pour justification la pauvreté. Mais, dans un pays qui a crée 10 millions d’emplois  en 7 années (taux de chômage de 12,3 à 7% sur la période) et la fierté d’organiser la prochaine Coupe du Monde 2014 et surtout les Jeux Olympiques en 2016, des efforts doivent être fait en ce sens pour éviter le scénario de frustration de l’Afrique du Sud (Coupe du Monde de Football 2010) cette été.

L’agression de Jenson Button tombe toutefois mal pour la nouvelle présidente du Brésil, Dilma Rousseff,  dont le programme était basé sur la santé et surtout la sécurité dans le pays (voir ici pour en savoir plus).


Page 13 sur 60« First...101112131415203040...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu