Naviguer : Accueil > Archive by category 'Analyses'

F1 – Rossi affole Yamaha et vise Ducati

23 janvier 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

« Le grand danger, c’est Ferrari » voici ce qu’annonce Davide Brivio, patron de l’équipe Yamaha en Moto GP à la Gazzetta dello sport, en réaction à l’annonce d’hier de Valentino Rossi dans les mêmes pages roses d’hier (voir : Rossi – Ferrari : réponse en Juin ?).

Pour la première fois, un représentant du 2ème constructeur mondial s’inquiète d’un possible transfert de Valentino Rossi en Formule 1, à l’horizon 2011. En Italie c’est un secret de polichinelle que Ferrari souhaite Rossi. Les journalistes italiens en sont même convaincus, eu qui avaient fait le déplacement à Barcelone pour assister aux essais privés du multiple champion italien.

Bernie Ecclestone, en OFF, est favorable à ce transfert, mais la DORNA, société détenant les droits du MotoGP, ne pourrait pas voir ceci d’un bon œil. Mais encore une fois, tout ceci n’est que manœuvre de négociation pour un contrat futur. Un transfert chez Ducati est tout à fait envisageable pour 2011, pour un salaire record. Ferrari ne servant que d’alternative lointaine et probablement de plate forme de lien avec Phillip Morris (Marlboro) sponsor aussi de Ducati en Moto GP. Réponse en Juin.

F1 – Rossi – Ferrari : réponse en Juin ?

22 janvier 2010 | 6 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

L’ombre de Valentino Rossi planera toujours au dessus de Maranello dans les mois à venir. En effet, il semblerait bien que Ferrari ait fait une proposition au champion moto pour devenir pilote de Formule 1 en 2011. Remake de 2006, avec probablement les mêmes conséquences : Valentino Rossi ne viendra pas en Formule 1.

Le pilote italien est encore sous contrat avec Yamaha pour 2010, mais son rêve est de piloter pour Ducati afin de terminer sa carrière en beauté. D’ailleurs, une offre de l’équipe italienne est parvenue, reste au multiple champion moto de faire un choix : « Demain mon travail consistera à piloter une moto. Je vais décider de mon avenir dans quelques mois : j’ai aussi eu une offre de Ducati. Cela va être clair pour tous dans quelques mois. » Précise Rossi.

Au mois de Juillet dernier, Rossi avait annoncé son intention de courir encore en Moto GP jusqu’en 2012, tout en précisant son intention de devenir pilote Ferrari en 2011. 6 mois après le discours de change pas. Toutefois,  La rumeur Ferrari arrivant au moment ou le pilote souhaite renouveler son contrat avec Yamaha (voir : comment Valentino Rossi utilise Ferrari). Nous savons que Rossi souhaite 16 millions d’euros par an du deuxième constructeur japonais pour 2011 et 2012. De l’autre coté, la proposition de Ducati serait de 20 millions d’euros environ.

La réalité des choses

En Juin 2010, Valentino Rossi choisira son destin, qui sera encore une fois sur deux roues. Le projet Ferrari-Rossi se basant sur cette fameuse 3ème monoplaces souhaitée par l’équipe italienne, mais sans avoir l’écho de la FOTA et de la FIA jusqu’à présent. L’image du champion moto devant servir sa cause. Mais l’image de Schumacher n’ayant pas réussit à faire briser l’idéologie, il n’est pas évidement que l’image de Rossi fasse mieux.

Enfin les performances du pilote italien. Son meilleur temps : 1’21 »9 avec la Ferrari F2008. A savoir 100 millièmes de la pôle position de Raikkonen. Oui c’est vrai, mais les conditions ne sont pas les mêmes. En effet, Raikkonen avait le réservoir pour son premier relais, donc il faut regarder les performances en Q2, et dans ce cas là, Massa avait signé 1’20 »590, ce qui fait mal à Rossi. Enfin le pilote italien a testé une F2008 équipée de pneus slicks, plus performant que les rainurées de l’époque. Ce qui fait dire que l’écart est réellement de 2 secondes entre Rossi et les meilleurs pilotes de 2008 sur le circuit de Barcelone. Un gouffre.

Un curieux remake de 2006 à venir…

F1 – Management : Robertson et Hamilton anticipe l’avenir

22 janvier 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

Dans le management de pilote, la norme a toujours été simple : un agent ne peut gérer que deux pilotes en même temps. Encore qu’il y ait un décalage générationnelle ou de stade de carrière. Sur ce principe, Steve et David Robertson et Anthony Hamilton ont établit leurs stratégies.

Le second, père du champion du monde 2008, a toujours souhaité avoir un second pilote aux cotés de sa progéniture. Depuis 2007, il arpentait les stands du GP2 dans l’espoir de découvrir une perle rare.  Associé avec le Team McLaren, dans son programme Junior McLaren, Hamilton s’occupera d’un jeune garçon de 14 ans, hollandais, du nom de Nyck de Vries (champion d’Allemagne de Karting). Le contrat avec l’équipe de Woking est basé sur un financement de carrière (comme pour Hamilton), sur une base de 10 ans (5 ans + 5 ans), tandis que l’accord de management avec la structure d’Anthony Hamilton est basé sur un contrat de 5 ans (3 ans + 2 ans).

De leur coté, Steve et David Robertson ont misé sur un jeune brésilien pour « refaire » un coup en Formule 1 dans un proche avenir. Felipe Nasr, 17 ans, a signé un accord de gestion avec le duo (10 ans) et pilotera pour l’équipe F3 de l’équipe RR (Raikkonen-Robertson) en Angleterre. L’idée ici est de reproduire d’ici 2012 maximums, le schéma d’arrivée en Formule 1 de Jenson Button et Kimi Raikkonen. Tout dépendra des performances du jeune brésilien cette année.

Si De Vries n’est pas programmé en Formule 1 avant 2015, Nasr est envisageable dès 2011.

F1 – Renault F1 : Fin des roadshows en 2010

20 janvier 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Analyses

RenaultDans le cadre des restructurations, suite au rachat par Genii Capital en décembre, et à la baisse du budget constructeur, le Renault F1 Team va fermer un secteur de marketing et communication.

Il semblerait, d’après les échos, que le Bureau d’exploitation de la F1 de l’équipe RF1, a été démantelé. La décision a été prise,  il y a 15 jours.

Le Bureau d’exploitation de la F1, est chargé, de diverses opérations marketing autour de l’équipe Renault F1 Team, comme par exemple l’organisation des roadshows en ville etc..

Avec la réduction des budgets, tous les constructeurs vont réduire leurs opérations marketings au strict minimum. Une cure d’austérité pour 2010, prévisible,  du fait du virage économique que traverse la Formule 1 et l’équipe Renault F1 Team.

F1 – Campos optimiste par défaut

20 janvier 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

campos-logoLa situation de Campos Meta 1 s’améliore t’il ? Hier, des messages positifs ont été diffusés, parce que le châssis Dallara a passé, avec succès le dernier crash test FIA. « La voiture est maintenant homologuée et nous travaillons tous très, très, dur. » indique Adrian Campos à Autosport.

Sauf que dans la composition de l’équipe espagnole, Dallara est un partenaire technique, relativement indépendant de l’équipe Campos,  à proprement dit. Il semblerait que le constructeur de châssis italien a jeté à la poubelle les dettes de son partenaire,  pour aller de l’avant. Mais avait-elle le choix ? Probablement que non, la nouvelle F1 étant trop avancée, alors que dans le même temps, la situation financière du team se détériore.

« Nous sommes très confiants quand à notre position et nous sommes désormais proches d’un accord avec un investisseur qui nous fera progresser » conclu Campos. Notre ami, Dimitris Papadopoulos, sur son blog, nous indique qu’une annonce sera faite cette semaine.

L’équipe a prévu de participer aux dernier essais de Jerez les 17 et 20 Février prochain. Bruno Senna sera en piste le 14 Mars à Bahreïn, mais la question est de savoir, pendant combien de temps ?

F1 – Petrov confirme ses liens avec Renault pour 2010

19 janvier 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Transferts

Comme entendu, Vitaly Petrov confirme qu’il est candidat pour devenir l’équipier de Robert Kubica en 2010 pour l’équipe Renault F1 Team.

« Nous sommes actuellement en négociation avec l’équipe Renault F1 Team et nous sommes aux stades de la finalisation. » confie le service presse du  pilote russe au site Infox.ru. Le pilote est soutenu par Megafon, à hauteur, présumé, de 10 ou 15 millions d’euros. La marque de télécommunication russe ayant choisie de dépendre sa présence en Formule 1, via Vitaly Petrov.

La piste Petrov et Renault s’accélère lorsque Igor Emilien, président de la Fédération du Sport Automobile et Tourisme de Russe, a précisé au site russe Infox.ru :  « Les chances de Petrov pour entrer chez Renault sont plus élevé que Campos par exemple. » Tout en précisant que « L’agent des sponsors, je ne pense pas que Vitaly, à cet égard, est plus de soutien. En raison de la crise (…) » Signifiant qu’il n’y aura pas de surenchère à prévoir.

De son coté le service presse de Petrov précise qu’aucun contrat n’a été encore signé, mais une certitude : « nous pouvons dire qu’une chose : les négociations devrait être achevées avant le 1 Février. »

F1 – Sauber – De la Rosa : un virage à 180° en 24h

19 janvier 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

«Je suis très heureux et très excité, principalement parce que je n’avais aucune chance hier et tout a changé ces dernières heures. » annonce Pedro de la Rosa à El Mundo.

Voilà la vérité, tout a changé en 24h en faveur du pilote espagnol. Mais pourquoi ? Mystère pour le moment. L’axe Fisichella – Ferrari – Sauber c’est rompu pour des raisons encore inconnus durant le week end. De la Rosa étant le plan B.

Toutefois, dimanche, Jenson Button avait révélé qu’il n’effectuerait pas les premiers tours de roue de la MP4-25 parce que c’était De la Rosa, qui était programmé le 1er février prochain, à Valence. Cette nouvelle confirmait alors les rumeurs Fisichella et confirmait aussi que De la Rosa restait au sein de l’équipe de Working comme pilote d’essais en 2010. Mensonge de Button ? Sachant qu’entre temps, Gary Paffett, a annoncé samedi,  qu’il restait pilote d’essais de Woking cette année. Et si les propos de Button dataient de plusieurs jours ?

Nous savons que Ferrari faisait pression sur Peter Sauber autour de Fisichella depuis plusieurs semaines déjà. Le choix du pilote espagnol au détriment de l’Italien est aussi une déclaration d’indépendance de l’équipe Suisse envers son fournisseur moteur ? Une pression de trop ou un refus d’un compromis ?

De la Rosa a remercié en premier McLaren-Mercedes pour son soutien « sans l’aide de McLaren je ne pouvais pas obtenir se volant, ils m’ont aidé à grandir en tant que pilote » Confirmant ainsi la volonté de Peter Sauber d’embaucher un pilote avec une large expérience de la Formule 1. Mais soyons clair, Fisichella était encore dans la course, jusqu’à il y a encore 24h. Mais le vent a tourné pour des raisons que nous connaitrons un jour et que vous lirez ici assurément…

F1 – Une Sauber noire en 2010 ?

19 janvier 2010 | 11 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs

Peter SauberAvec le départ de plusieurs sponsors, dont Petronas, une question se pose à 12 jours de la présentation de la prochaine Sauber C29- Ferrari : quelle seront ses couleurs. Probablement noir.

Retour en 1993, lorsque la jeune équipe Suisse débarque en Formule 1 avec des monoplaces noires, dotées de rétroviseurs fluos (rouge et jaune). Elle fait sensation. La couleur n’évoluera en bleu foncé,  que lorsque Petronas et Red Bull s’investiront plus au milieu des années 90. Depuis, la couleur était bleu et vert. Mais maintenant ? La boisson autrichienne investit dans son équipe et le pétrolier malaisien est parti chez Mercedes GP avec sa couleur verte.

Un retour au noir historique n’est donc pas impossible,  selon nos informations.

Rappelons que la dernière monoplace noire en Formule 1 remonte à 1998,  avec l’Arrows A19 conçue par John Barnard et propulsée par un moteur TWR-Hart V10.

F1 – Quel avenir pour Bruno Senna ?

14 janvier 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses

L’équipe espagnole Campos Meta apparemment de grandes difficultés financières juste avant le début de la saison. Son partenaires châssis, Dallara, a stoppé toute relation pour cause de facture non payés (voir : Dallara  arrête son projet F1 avec Campos). Hier, l’annonce d’un accord avec Tony Teixeira, n’a pas eu de suite. N’oublions pas que ce jour, 14 Janvier, est l’ultime date pour savoir si l’équipe Campos a un avenir. Réponse dans les prochains jours. Mais reste la question : que deviendra Bruno Senna dans cette histoire ?

Certes, hier les commentateurs de ce blog ont signalé que Bruno Senna, sur son blog, indiquait qu’il sera présent sur les grilles de départ avec Campos. Qu’il n’avait pas de contact avec Toro Rosso. Propos confirmés sur son compte Twitter par la suite. Mais la réalité est présente.

Hier, Bernie Ecclestone a encore indiqué qu’une ou plusieurs équipes ne pourraient pas être présentes en 2010 dès Bahrein et au-delà : « Ils disent que la situation n’est pas dramatique, mais je suis sûr qu’elle est dramatique. »

L’affaire du transfert de Bruno Senna chez Toro Rosso a été rejetée hier par la gestion du pilote, avec beaucoup d’énergie. Mais les faits restent les mêmes. La situation est toujours inquiétante. Une rumeur indiquait, il y a quelque temps, que Stefan GP pourrait reprendre la place de Campos Meta 1, en rachetant son droit d’entré par exemple. Bruno Senna, étant sous contrat avec l’équipe ibérique, deviendrait pilote pour Stefan GP (voir : StefanGP, Nakajima et Campos) . Attendons de voir.

Toutefois, ce 14 Janvier, l’avenir en Formule 1 de Bruno Senna est sombre. A moins d’un rebondissement de dernière minute…

F1 – Des raccourcis sur circuit pour favoriser les dépassements ?

14 janvier 2010 | 11 commentaires
Catégorie : Analyses

Bernie Ecclestone

Souvenez-vous, il y a une année environ, Bernie Ecclestone avait lancé l’idée des médailles en Formule 1. Cette semaine l’idée est encore plus folle, et concerne les dépassements :

« Je pense, par exemple, sur la piste à des raccourcis que chaque pilote peut utiliser 5 fois durant une course. » lance Bernie Ecclestone à Madonna di Campligio. « Alors personne ne sera bloqué derrière des voitures plus lentes. L’idée est aussi bonne pour la télévision. »

Une proposition qui a été refusée par les équipe de la FOTA….

L’autre idée, plus classique, consiste à toucher les freins des monoplaces, trop efficaces aujourd’hui.

Satanas et diabolo

La première proposition m’a fait penser « aux fous du volant » ou encore à Mario Kart pour les plus jeunes d’entre vous. Ecclestone part d’une bonne intention, mais touche encore une fois à la forme et pas au fond. Les circuits modernes ne sont pas adaptés aux spectacles. La diversité non plus n’est pas très bonne. Autrefois, Hockenheim et Monza avaient leurs spécificités et permettaient le dépassement. Aujourd’hui, hormis Monza, rien. Regardons autrefois le ChampCar des années 90. 3 types de circuit : routiers, urbains et ovales, plusieurs distances de 200 à 600 miles etc… Voilà la diversité. La Formule 1 tourne en rond durant 300km sur des circuits avatars.

La pédale du milieu

Concernant les freins, il est évident que la puissance de ces derniers (carbone) est un « frein » aux dépassements. Mais encore une fois, si une piste ne permet pas de le faire, le pilote ne tentera rien. Mais un retour à des freins aciers (il existe des aciers modernes très intéressant), serait une bonne solution.

Et vous vous en dites quoi ?

F1 – Dallara arrête son projet F1 avec Campos !

13 janvier 2010 | 20 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Dans les sillages des difficultés financières de l’équipe Campos Meta 1, Bruno Senna serait sur le départ chez Toro Rosso, selon la rumeur, et Dallara aurait mis fin, avec effet immédiat,  à son partenariat avec l’équipe espagnole.

En raison des retards de paiement, nos collègues allemands de Motorsport-total.com indiquent que, Dallara aurait depuis plusieurs semaines déjà, lancé deux ultimatums envers son partenaire, mais les factures ne sont toujours pas payées dans les délais. L’accord est donc rompu.

Hier, Adrian Campos avait fait une opération « démenti » indiquant qu’il n’y avait aucun problème avec Dallara (voir : Campos rejete les rumeurs…mais). Ce matin, la presse espagnole indiquait que Tony Teixeira, promoteur de l’A1GP, investirait environ 3 à 4 millions d’euros dans l’équipe (voir : Teixeira investira 4M€). La date du 14 Janvier 2010 avait été toutefois annoncée comme ultime jour de survie du projet  (voir : Campos : 14 janvier comme date ultime)

Une rupture qui a du sens ?

En effet, Tony  Teixeira, depuis une année déjà, a annoncé qu’il disposait d’une monoplace  F1 déjà dessinée et construite. Adrian Campos,  en octobre 2009 (voir : Campos : le projet au point mort) indiquait qu’il souhaitait, à terme, fabriquer son propre châssis. Cette rupture entre Dallara et Campos Meta 1 est probablement suivi d’une logique, autre que les factures non payés.

F1 – Renault F1 – Sato sous silence

13 janvier 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

L’agent de Takuma Sato a refusé de commenter les rumeurs indiquant que le pilote japonais serait l’un des favoris pour obtenir le 2ème volant de l’équipe Renault F1 Team pour la saison 2010.

Vendredi dernier je vous avais parlé de la piste Takuma Sato, comme d’une analyse. Terminant mon billet par ceci : « Le pilote nippon avait été dans la short list de Lotus, il y a quelques semaines encore. Sato l’indiquait lui-même d’ailleurs, alors pourquoi pas finalement Takuma Sato chez Renault en 2010 ? »

Voir : Renault F1 …et si Sato..

Eric Bouiller, nouveau Team Principal de l’équipe française, a indiqué la semaine dernière sur l’antenne de RMC qu’il y avait 5 pilotes sur la liste : « Nous avons fait des progrès, mais nous sommes encore loin d’être en mesure de divulguer le nom du pilote. »

Nous entendons que la piste Heidfeld fait du yoyo, Takuma Sato reste une piste sérieuse, d’autant plus que, signe intéressant, son agent ne dément pas la rumeur, mais préfère rester silencieux. Un signe…

Contre GP2/Schumacher – Mercedes occupe l’espace médiatique

13 janvier 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

La communication de Mercedes se trouble t’elle ? Probablement. Norbert Haug, en une journée a occupé le terrain médiatique, pour contrer l’image GP2/Schumacher.

Après avoir décrit les trois jours de test GP2 de Michael Schumacher sur le circuit de Jerez (voir photo ici) comme d’un « warm up », Norbert Haug a continué de minimiser l’implication du futur pilote Mercedes GP dans le développement du programme GP2 à Jerez.

« Le GP2 a été assez intelligent pour utiliser la situation en leur faveur. Avec cet essai, un grand nombre de photos de la voiture GP2 seront exposés à la télévision, journaux, magazines et sites web. » Lance, quelque peu agacé,  Norbert Haug à l’agence SID.

En effet, Bruno Michel et l’organisation du GP2 a été très habile pour utiliser l’événement,  qui devait être, soit disant, tenu secret. D’ailleurs l’essai c’est déroulé sur circuit fermé. Ces trois jours de développement, ont été présenté aux médias, comme un test pour obtenir un maximum de donnée pour la prochaine génération de GP2 (suspension, composant, nouvel embrayage etc…).

La position médiatique de Norbert Haug est destinée à rappeler que le pilote allemand est un pilote Mercedes, afin que la marque soit cité au coté du terme « GP2 » lorsque le nom de Schumacher sera prononcé.

Ce matin déjà, Haug avait occupé l’espace médiatique, en réagissant contre les critiques sur le salaire de Michael Schumacher (voir cet article sur FanaticF1.com pour en savoir plus).

Via mon blog www.marclimacher.com

F1 – Business : Le cas Virgin Racing

12 janvier 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses

virgin-racingLorsque Richard Branson a présenté le mois dernier son équipe Virgin Racing, l’annonce du budget (entre 50 et 60 millions d’euros), a soulevé certaines interrogations. Surtout que le milliardaire anglais  n’a pas eu la même approche que d’autres avant lui de la F1 et que finalement le budget sera moindre.

Le cas Benetton

Lorsque Luciano Benetton a repris l’équipe Toleman pour 1 millions de dollars, l’objectif était d’être propriétaire de son équipe, afin de toucher les droits commerciaux, naissant depuis les Accords concorde de 1981 (renégocié en 1987). Entre 1986 et 1990, Benetton prendra à sa charge, 85% du budget de son équipe F1. Il faudra attendre l’arrivée de Camel et ses 10 millions de dollars en 1991 pour permettre au team anglo-italien de progressivement devenir « rentable » pour le géant du tricot. Cet échec pour nouer des accords importants dans le sponsoring trouvait sa source dans l’image provocatrice de la marque italienne. Aucun sponsors, complémentaire ou principal, ne voulaient être cité avec Benetton. Il faudra que l’équipe gagne des courses pour que cette idée reçue change enfin.

Le cas Virgin

Le cas est différent pour Virgin. En effet, la marque anglaise n’est pas propriétaire de Manor Grand Prix, ni même de Virgin Racing. Sur la BBC Sport, Richard Branson a déclaré avoir signé un accord de trois ans pour devenir sponsor titre, mais ne comporte pas d’investissement dans le capital de l’équipe. Avec son humour, Branson a précisé « Virgin prête de l’argent à l’équipe. » Toutefois, le cas reste le même pour Virgin que pour Benetton. Peu de sponsor sont disposés à associer leur nom à celui d’une marque forte, en image et notoriété.

La subtilité de l’investissement de Virgin est finalement complexe. Deux options  :

  • 1 – Virgin a acheté 100% des droits de Manor GP et se rembourse en vendant des espaces sur la voiture. Investissement : 20 à 30 millions d’euros.
  • 2 – Virgin est le commanditaire principal, comme AT&T avec Williams. Investissement : 7 à 10 millions d’euros.

Au début de l’entente Virgin-Manor le chiffre de 30 millions d’euros a circulé, sur trois saisons, cela représente bien 10 millions d’euros annuel. Toutefois, il semble que le budget manque de ressource lui aussi. On parle d’un manque proche de 10 millions d’euros…

F1 – Campos rejete les rumeurs…mais

12 janvier 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Adrian Campos, patron de l’équipe Campos Meta 1, a démenti les rumeurs sur l’avenir sombre de son équipe, sur la BBC.

« Les gens parlent trop et nous cause des ennuis » avoue l’espagnol. « Nous parlons avec des gens qui aimeraient être actionnaire. Nous recherchons des investisseurs et des sponsors, mais le projet est bien vivant » lance Campos.

L’aveu est toutefois fait : Campos cherche des investisseurs, confirmant la faiblesse de ses ressources et que son avenir est compromis. Jamais dans ses propos, Campos n’annonce des termes positifs,  permettant de croire qu’il consolide l’avenir de son équipe. « La condition d’être actionnaire est d’accepter tous les contrats existants. Nous nous attendons à avoir plus d’investisseurs. Les médias parlent de Teixeira, mais nous parlons à d’autre aussi. » Continu Campos.

Ce que nous comprenons dans cette affaire est simple. Campos indique qu’il est proche d’un budget pour son équipe. Mais dans les faits, l’équipe ne dispose que d’un budget « virtuel », c’est-à-dire qu’il n’a aucune garantie de toucher ce qu’elle vise. La piste Teixeira est déjà à oublier selon nos informations. Campos pense à un pilote payant à hauteur de 10 millions euros minimum,  aux cotés de Bruno Senna.

Selon nos informations, Campos Meta 1 pourra débuter la saison, mais ne pourra pas la terminée. Le « business model » de l’équipe résidant sur un point : être présent sur la grille pour espérer boucler son budget.

SAAB : pourquoi un intérêt de Bernie Ecclestone ?

11 janvier 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses

Surprise jeudi soir, alors que je discutais avec Norbert Billaud de FanaticF1.com, je reçois un SMS m’indiquant que Genii Capital avait fait une proposition pour la reprise de SAAB. Nous sommes 22h environ. Après une recherche sur Bloomberg, je découvre que Bernie Ecclestone fait aussi partie du deal Genii pour la reprise du constructeur automobile suédois SAAB. Mais pourquoi ?

« C’est une bonne marque qui a probablement été négligée par les propriétaire actuels » indique Ecclestone au téléphone. Il a raison, je n’ai jamais compris pourquoi GM a préféré développer Cadillac en Europe plutôt que SAAB. Surtout qu’il y avait des projets et des idées. Bref.

Je trouve qu’il est ironique pour Bernie Ecclestone de sauver un constructeur automobile, alors que ceux-ci déserte le monde de la Formule 1 pour ses mêmes raisons économiques. Le deal Geni Capital et Ecclestone n’a pas été précisé dans le détail, mais il est facile de comprendre que l’argentier de la Formule 1 sert de partenaire minoritaire dans le système.

SAAB est évalué autour de 500 millions d’euros aujourd’hui. Genii Capital cherchait à obtenir la majorité. Suivant les cannons de reprise des fonds d’investissements dans le secteur automobile, une participation de 55/60% maxi pour 275/300 millions d’euros. Le tout avec le soutien technique de GM.

Cette association n’a d’autres objectifs que la spéculation avenir d’une marque.

Via mon blog www.marclimacher.com

F1 – Schumacher a économisé 1M€ et non 700.000€

11 janvier 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Analyses, Business News F1, Transferts

Selon les indications de la presse allemande, Michael Schumacher a négocié seul son retour en Formule 1. Economisant ainsi 700.000 euros, soit la commission qu’aurait dû percevoir son agent Willi Weber. Hors il semblerait que ce soit plus.

Lorsque les deux hommes ont prolongé leur contrat de 10 ans en 1998, la commission était fixée, à l’époque, e à 20%. Toutefois, en 2001, la faillite d’une société de Weber a contraint les deux hommes à redéfinir leur accord. Si la durée était toujours fixée à 10 ans (soit jusqu’en 2011), la commission a été baissée à 15%.

Dans les faits, ce n’est donc pas 700.000 euros que Michael Schumacher a économisé, mais bien 1 millions d’euros !

Mais les affaires restant les affaires, Schumacher et Weber restent partenaires, comme le précise le pilote allemand : « Willi Weber est et demeure mon manager et mon ami. Nous coopérerons aussi bien que jamais. »

Les revenus de Michael Schumacher pour la saison 2010 sont estimés, à 27,5 millions d’euros (voir : Revenus de M. Schumacher en 2010 : 27,5M€)

F1 – Renault F1 : et si Sato…

8 janvier 2010 | 11 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Quel second pilote pour l’équipe Renault F1 Team aux cotés de Robert Kubica ? Plusieurs noms s’annoncent mais rien n’est encore clair.

Plusieurs pistes : Montagny, Grosjean, Villeneuve, D’Ambrosio ont été récemment cité. Si Montagny a avoué qu’il était concentré sur Peugeot Sport et les 24h du Mans en 2010, son agent semble toujours très actif sur le dossier du deuxième volant Renault. Malgré le fait que Renault ne prendra pas de pilote tricolore. Le cas Grosjean semble entendu depuis un moment.

Villeneuve, le mystère plane encore, il y a des contacts, mais personne ne peut vraiment dire si tout ceci est bien sérieux. Enfin D’Ambrosio pourrait être pressenti comme 3ème pilote par exemple.

Alors qui ? D’autres pistes existent évidement. Un échange avec un pilote Red Bull par exemple. Ou bien un pilote payant (Petrov ?). Toutefois, il y a plusieurs semaines, un pilote japonais reste discret mais souhaite faire son retour : Takuma Sato.

Le pilote nippon avait été dans la short list de Lotus il y a quelques semaines encore. Le pilote l’indiquait lui-même d’ailleurs (voir : Sato de retour en 2010 chez Lotus ?) alors pourquoi pas finalement Takuma Sato chez Renault en 2010 ?

F1 – Kovalainen et di Grassi ont rompu illégalement leur contrat management avec Briatore ?

7 janvier 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Flavio BriatoreLe cas Piquet Jr ne pourrait pas être le seul qui pourrait être réglé en justice. Même si le Flavio Briatore Management a été dissout en fin d’année 2009, il pourrait y avoir des litiges avec deux autres pilotes à l’avenir.

« A l’exception de Kovalainen et di Grassi, ma relation avec les autres pilotes n’a jamais changé. Avec nos avocats, ensemble, nous allons maintenant analyser la situation et voir si nous allons intenter une action en justice contre ces ruptures de contrat. » Lance Flavio Briatore.

En effet, autant avec Mark Webber, qui avait un contrat jusqu’en 2009, l’affaire c’était réglée par une poignée de main et le pilote australien devient maître de sa destinée. Autant cela ne semble être le cas de Piquet, Kovalainen et di Grassi. Pour rappel le système Briatore est simple:  la société FBM intervient uniquement lorsque le pilote est titulaire (ou d’essais) en Formule 1, sous la forme de contrat de 3+2 ans renouvelable.

Dans le cas de Heikki Kovalainen, le contrat expirait en 2010, pour Di Grassi, son contrat expirait également en 2010. Les deux hommes, depuis la chute de Flavio Briatore,  ne sont plus gérés par ce dernier, mais par d’autres structures. Hors, la décision du Tribunal de Grande Instance de Paris, mardi, redistribue les cartes.

En effet, le cas Piquet étant à part, Kovalainen et di Grassi aurait dû racheter leur contrat management à Flavio Briatore (soit pour environ 125.000 et 1 millions d’euros), au lieu de cela, il semble qu’ils ont attendu la dissolution de la société FBM pour réaliser des actions individuelles. A suivre…

F1 – Revenus de M. Schumacher en 2010 : 27.5M€

6 janvier 2010 | 20 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

Ses revenus étaient de 26 millions d’euros en 2007, 23 millions d’euros en 2008 et 21 millions d’euros en 2009. Quelle seront les revenus de l’année 2010 ?

Le pilote le plus rentable de l’histoire de la Formule 1 est de retour. Avec lui, les chiffres. La marque Schumacher est aujourd’hui évalué à près de 90 millions d’euros, probablement le double à la fin de l’année 2010,  si la réussite est du coté du pilote allemand. Mercedes GP a signé un contrat de trois saisons de 7 millions d’euros (net) pour le pilote, soit un total de 21 millions d’euros.

Depuis toujours les revenus de Michael Schumacher sont répartir en trois niveaux : Salaire, sponsor et produits dérivés. Concernant ce dernier, la chute a été terrible en 2009 : 5 millions d’euros de dividende (au lieu de 3 initialement prévus par Willi Weber), le regain d’un retour à Valencia a relancé la machine. Pour 2010, le chiffre d’affaire total est évalué à 45 millions d’euros, soit 9 millions d’euros pour Michael Schumacher.

Le sponsoring est plus complexe. Shell retirant son sponsoring, tout comme ATU, le manque à gagner se chiffre à 8.5 millions d’euros. Reste Omega (600.000€),  DVAG (2,5M€) et dernièrement Bacardi (environ 1,4M€). Nous pouvons dire que Weber augmentera cette partie avec la signature d’un équipementier (Puma, ou autre) pour 3 M€ annuel. La partie sponsoring est évaluée à 7.5 millions d’euros.

Reste une partie méconnue du business Schumacher. Les tours (voir : Les tours Schumacher à Dubaï). Un business sous licence. Sept tours seront construites pour un total de près de 2 milliards de dollars. Un business qui pourrait rapporter au pilote allemand 140 millions d’euros pour 7 tours  (20 millions d’euros l’unité). 20% de cette somme (4 M€) reviennent directement dans les poches de Schumacher, de la même manière que les produits dérivés. La première tour sera achevée en 2010, la prochaine, à Abu Dhabi, en 2011.

Le total des revenus estimés de Michael Schumacher en 2010 se chiffre donc à 27.5 millions d’euros.




  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu