Naviguer : Accueil > Archive by category 'Business News F1'

Ecclestone ferme sur les Accords Concordes 2013

30 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

La petite phrase est anodine dans le flux d’une interview, mais finalement elle est importante dans le bras de fer qui oppose certain membre de la FOTA et Bernie Ecclestone pour les revenus de la Formule 1.

Les équipes souhaitent obtenir 75% des revenus, au lieu des 50% d’aujourd’hui. De cette augmentation, Bernie Ecclestone est un opposant farouche depuis le début. C’est alors que les projets de rachat ont été annoncés dans la presse. Toutefois, il semble que l’argentier de la Formule 1 ait repris la main sur les décisions politiques de la discipline.

A la question du Salzburger Nachrichten, sur la possible augmentation des revenus pour les Accords Concordes 2013-2017 au profit des équipes de la FOTA, la réponse de Bernie Ecclestone est cinglante : « Non, parce que rien ne changera. »

Il semble que l’un des arguments contre l’augmentation soit le fait que le chiffre d’affaire de la Formule 1 augmentera d’environ 10% par année et que, donc, la part des équipes augmentera mécaniquement

BusinessNewsF1 – GP Espagne 2011

24 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Départ GP Espagne 2011

Nick Heidfeld a investit dans la société immobilière, The Hideaways Club . Après avoir été un membre du club en 2008, le pilote allemand avait noué des liens avec la société. Désormais il a accepté de devenir un actionnaire et également un ambassadeur officiel. La société propose 120 appartements et 100 villas à travers le monde. Un service ultra select.

Toro Rosso a exposé le logo d’un nouveau partenaire à Barcelone sur le nez de sa monoplace, l’aileron avant et la combinaison des pilotes. Ce partenaire est la banque privée Suisse Falcon, qui ce concentre sur les domaines de gestion d’actifs pour clients privées, familles riches et investisseurs institutionnels. Evaluation du deal : 700.000 euros par an.

La Sauber F1 Team a présenté un nouveau partenaire pour cette saison 2011 : pris à bord d’un autre nouveau partenaire dans l’actuelle saison 2011 : Money Service Group devient partenaire officiel avec effet immédiat. Le fournisseur de services financiers spécialisé dans les services de conseil est basé au Liechtenstein, Allemagne et Autriche. Son logo apparaîtra sur les camions, les équipements voie des stands, vêtements de l’équipe et les autres appareils de Sauber F1 Team. Evaluation du deal : 150.000 euros par an.

Baisse de fréquentation lors du Grand Prix d’Espagne. Un total de 185.000 spectateurs a été compté sur les quatre jours du Grand Prix. Le dimanche le chiffre de 78.130 spectateurs dans les tribunes a été annoncé, mais l’ensemble était plus proche de 60.000.  En 2007, le circuit avait vendu 355.700 billets pour les quatre jours. Le record du circuit.

Les marques de prestiges suisses qui avaient rejoint Michael Schumacher lors de son retour en Formule 1 en 2010 s’impatientent ouvertement. Les marque Jet Set AG, Navyboot AG et surtout Audemars Piguet. Ses marques ont misé sur l’aspect « légende « de Schumacher mais ses événements auprès des clients ne sont pas très populaire. Le capital de marque du septuple champion du monde s’érode peut à peu. Il aurait perdu 30% de sa valeur depuis son retour. Encore une saison blanche et la chute sera plus importante encore. En 2010, Schumacher avait cumulé 27 millions d’euros de revenus annexes.

F1 – Les détails du contrat de Fernando Alonso – Ferrari (2013-2016)

20 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1, Transferts

La prolongation hier matin de Fernando Alonso chez Ferrari jusqu’en 2016 délivre désormais plus de détails. Selon nos informations le salaire cumulé du double champion du monde espagnol sera de 96 millions d’euros.

Mais il existe des détails. Le premier et le plus important est que Fernando Alonso n’a pas renouvelé pour quatre années fermes, mais deux années, avec deux autre années en option. Signifiant qu’il est disposé être libre après 2014. (L’année de l’expiration de Sébastian Vettel et du prochain contrat de Lewis Hamilton). Pour rappel, l’actuel contrat de Fernando Alonso avait une durée de 5 années (2010/2011/2012 et 2013/2014 en option). Ce contrat est un nouveau, avec un salaire revu à la baisse.

Selon le BusinessBookGP (voir ici pour découvrir la dernière édition 2011), Fernando Alonso touche un salaire de 30 millions d’euros annuels *. Un salaire qu’il touchera encore l’an prochain. Le nouveau contrat avec Ferrari lui offrira 24 millions d’euros par an**, soit une baisse de 20%.

* Un salaire brut car il faut retirer 25% de commissions des agents (15% pour Luis Garcia Abad et 10% pour Flavio Briatore), ce qui donne 22,5 millions d’euros net.

** Son salaire net sera de 18 millions d’euros annuels.

Affaire Gribkowsky : un contrat conseil à charge

18 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

A Munich, l’affaire Gerhard Gribkowsky, prend une nouvelle tournure avec d’autres révélations sur un détournement de fonds et évasion fiscale. Une affaire qui n’a rien à voir directement avec la vente des droits en 2005/2006, mais qui offre une preuve des méthodes du banquier allemand.

Selon la porte-parole du parquet de Munich, citée par le Münchner Merkur,  en plus de l’affaire des 50 millions de dollars (35 millions d’euros) venant de la vente des droits de la Formule 1,  aux fonds d’investissement CVC Capital en 2005/2006, un autre dossier « d’un contrat conseil » d’une valeur de 250.000 euros serait plus que douteux et dont le bénéficiaire serait une société en relation avec Gribkowsky, à l’étranger.

Ses allégations viennent dans le cadre des enquêtes pour corruption présumés dans la vente des droits F1 et conforte les charges de détournement de fonds et évasions fiscales. Ce nouveau volet de l’affaire Gribkowsky a eu lieu en 2008. La banque BayernLB a refusée de commenter ses révélations. L’avocat du banquier, maître Reinhard Hoss, n’a pas encore fait de commentaires.

Le GP d’Inde à un sponsor

16 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, Rumeurs

Le géant Télécom Airtel aurait signé un accord pour devenir le sponsor titre du Grand Prix d’Inde jusqu’en 2015.

Cet accord de 5 ans d’une valeur de 47 millions d’euros environ (9.4 millions d’euros par an) n’a pas été confirmé. Toutefois, le chiffre parait assez élevé et au-delà des standards du moment. La norme pour devenir un sponsor titre d’un GP étant désormais de 3 millions d’euros. L’ensemble étant compensé par l’arrivée récente de gros sponsors comme UBS.

A moins qu’un package (VIP Paddock, présence différente) ne soit envisagé.

F1 – 14 marques que la Formule 1 pourrait suivre

13 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

L’étude de la société Millward Brown sur les marques ayant le plus de valeur dans le monde, permet de mettre aussi en lumière des futurs acteurs, ayant annoncés leurs intentions de devenir de très grandes sociétés mondiales ou sont en difficulté d’image, pouvant intéresser les hommes du marketing de la Formule 1.

Voici 14 marques :

  • Next (vêtement)
  • Beck’s (Bière)
  • Brahma (Bière)
  • Audi (Automobile)
  • Mastercards (service banque)
  • American Express (service banque)
  • Zurich Assurance (Assurance)
  • Lokoil (Petrole)
  • Montain Dew (Soft Drink)
  • Sony (Electronique)
  • Nokia (Electronique)
  • Siemens (Electronique)
  • O2 (Telecom)
  • Movistar (Telecom)

Next est une marque de vêtement qui monte depuis quelques années. Elle est, en terme de notoriété, devant Hugo Boss (sponsor de McLaren), mais encore loin derrière d’autres. Beck’s a été sponsor de Jaguar au début des années 2000, mais elle a perdue du terrain sur les autres grandes marques de son secteur. Tout comme le brésilien Brahma,  qui vise le monde comme marché depuis quelques temps.

Audi est le 3ème des constructeurs premium derrière BMW et Mercedes dans ce classement. La marque allemande est même derrière Nissan et Ford et au coude à coude avec Lexus. Côté services bancaires, Mastercard, autrefois un sponsor de Jordan est loin derrière Visa qui domine le marché. American Express souffre aussi de son côté. Les autres banques sont trop régionales pour viser un programme F1 (à moins d’imiter Santander).

Zurich est le plus petit des grands de l’assurance européens. Notons toutefois qu’AXA est désormais dépassé par Allianz. Si ExxonMobil et Shell domine dans le secteur du pétrole devant Petrobras (ex sponsor Williams), Total est 10ème et Lukoil (le numéro 2 russe) aurait besoin d’un coup de pousse, tout comme Gazprom.

Sur un marché dominée par Coca Cola, Pepsi et Red Bull, notons que Montain Dew est la marque qui monte. Côté télécom, O2, filiale de British Telecom, est en retard en terme de notoriété, tout comme Movistar (Telefonica).

Enfin dans le secteur de l’électronique, Sony, Nokia et Siemens (ex sponsor McLaren) sont malade face à une concurrence très forte. Samsung pourrait être aussi une cible (le marketing F1 est après depuis 10 ans), tout comme BlackBerry,  qui peine depuis quelques mois entre son image populaire jeune et sérieuse avec ses cadres qui passent à l’Iphone.

NewsCorp – EXOR : Raine Group, un nouvel acteur financier entre dans le jeu

12 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Le projet NewsCorp – EXOR prend de l’ampleur avec un nouvel acteur, très connu à Wall Street, une banque d’affaire : Raine Group LLC qui entrerait dans les négociations avec d’autres personnes impliqués dans Google et Facebook entre autre.

Selon SkyNews, Raine Group pourrait rejoindre le consortium NewsCorp – Exor via un fond de 500 millions de dollars. Mais, l’argent n’est pas la principale raison : sa relation stratégique avec le groupe IMG (Internation Management Group) rival historique de Bernie Ecclestone dans le domaine du sport est intéressant à souligner.

Le journaliste Mark Kleinman, indique que le fond Raine Group rassemble plusieurs acteurs des médias : Eric Schmidt (ex président de Google), Sean Parker (co fondateur de Facebook et Napster), Terry Semel (membre de Yahoo) et Masayoshi Son (fondateur de la Softbank Media, très active depuis quelques semaines dans le domaine des médias).

NewsCorp – EXOR – Raine Group : le principe de la Max Strategy

12 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

L’apport de personnage « Web » à l’ensemble NewsCorp – EXOR – Raine Group est très intéressant et permet de penser qu’une plus grosse exploitation médias de type « max strategy » sera envisageable pour la Formule 1. Un système qu’affectionne particulièrement Eric Shmidt qui l’a appliqué à l’extrême alors qu’il était PDG de Google durant 10 ans. La théorie se résume en quelques mots : « prenez ce que vous faites et faites en un max en terme de distribution. Autrement dit, le coup de distribution étant marginal, vous pouvez être partout. »

Prenons l’exemple de la Formule 1. Une chaine de télévision est d’accord pour diffuser la saison, mais cela n’est qu’une partie de la stratégie. Dans le livre de Chris Anderson, Free, cette théorie est présentée autour de la série Sopranos et le réseau HBO. Je l’ai appliqué pour la Formule 1.

Après avoir signé un accord avec une chaine de télévision, il faut créer un blog pour attirer un peu l’attention avant la diffusion de la saison. Puis, à l’approche du lancement, une agence de relations publiques diffusera des articles de presse. Une page Facebook officielle, quelques vidéos virales. Puis, une fois la saison lancée, un service de SMS ou Twitter pour tenir au courant le public et retenir son attention. Cela l’attirera vers le site officiel Formula1.com où il pourra en savoir plus, ce qui augmentera son intérêt.

Puis nous prendrons les prises spectaculaires de chaque GP pour les mettre dans Youtube (ou alors des séquences pas vues à la télévision), pour attirer encore plus l’attention. L’organisation de concours etc… et voici ce qu’est la Strategie Max. Les habitués de la BBC auront reconnues le principe.

Un bon projet pour la Formule 1 non ?

Business : L’autre B2B de Team Lotus

11 mai 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Analyses, Business News F1

Depuis quelques temps un argument économique est dressé par les pro Team Lotus contre Lotus Renault GP et surtout le système économique B2B mis en place par Genii Capital (voir ici pour en savoir plus). Les détracteurs indiquent que le système du fond luxembourgeois ne fait pas d’argent et reste une coquille vide.

L’autre argument est de dire que les principaux partenaires du système Genii Capital sont des sociétés en périphérie direct de l’équipe. Le dernier exemple est le rapprochement entre Proton et Genii Capital. Toutefois, l’argument ne tien pas la route,  cardu côté de Team Lotus, le succès économique est loin d’être évident.

Le BusinessBook GP 2011 (voir ici pour en savoir plus) indique un budget pour Team Lotus d’environ 73 millions d’euros. Mais, lorsque l’on regarde de plus près, nous découvrons que les sociétés de Tony Fernandes investissent au total près de 50 millions d’euros dans l’équipe.

AirAsia, Tune, EQ8, Naza Group et probablement Catheram d’ici Juillet contribuent au budget de Team Lotus. Une dépendance qui a augmenté par rapport à 2010 ou les sociétés en périphérie de Tony Fernnades investissaient l’équivalent de 37 millions d’euros (voir ici). Le modèle de Team Lotus s’inspirant en cela de Force India et Vijay Mallya qui est le principal commanditaire de son team. Une manière aussi de faire du B2B aussi…

TAG Group – l’autre projet similaire à EXOR en 1999

9 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, Histoire F1

«Exor est la société de la famille de l’actionnaire principal du groupe Fiat. Vous avez d’autres exemples en F1 où vous avez des organisateurs qui sont actionnaires de certaines équipes. » lance Jean Todt pour conclure les débats autour du projet NewsCorp – EXOR sur le rachat de la Formule 1.

Il est vrai qu’il a existé par le passé deux exemples. L’époque était à l’introduction en bourse de la Formule 1 et deux propriétaires d’équipes ont eu l’intention de prendre le contrôle de la société de Bernie Ecclestone. En vain.

1999, La Formule 1 est à vendre, Bernie Ecclestone estime son empire à 2 milliards de dollars et cherche un partenaire afin de préparer la prochaine décennie. La banque Morgan Grenfell, mandatée par la Deutsche Banck son organisme de tutelle, prendra 12,5% de la SLEC pour 325 millions de dollars à la rentrée. Mais TAG Group était, aussi, sur les rangs et sérieusement intéressé.

Durant l’été 1999, le monde des affaires autour de la F1 fourmillait de rumeur. En plus de la banque américaine, la famille Benetton via sa structure 21 Investimenti et même Silvio Berlusconi, font l’objet de rumeurs les plus folles sur le rachat ou l’investissement dans l’empire de Bernie Ecclestone.

Pendant ce temps, Mansour Ojjeh négocie la vente d’une de ses sociétés phares : Tag Heuer. Le groupe LVMH dépose une offre de 725 millions d’euros (792 M$) afin de prendre le contrôle de l’horloger. Tag Group qui dispose de 28.5% des actions de la manufacture obtient plus de 200 millions d’euros (225 M$). Argent qu’il souhaite rapidement investir.

C’est pourquoi une offre a été faite à Bernie Ecclestone de prendre 10% de la SLEC (pour 260M$). L’offre sera refusée et Bernie Ecclestone signera avec Hellman & Friedman en décembre 1999 pour 1 milliard de dollars et 37,5%.

Le projet EXOR est donc une prolongation d’une idée introduite il y a plus de 10 ans, avec le projet de Bourse de Bernie Ecclestone, devant permettre aux équipes de Formule 1 d’être actionnaire de la discipline, pour influencer son développement…

Le retour de l’introduction en bourse de Cosworth

9 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Il existerait un projet d’introduction en bourse de Corworth qui serait valorisé autour de 280 millions d’euros. Il y a une année, la rumeur indiquait la même chose (voir ici pour souvenir).

Pirelli vise le long terme

7 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Pirelli a annoncé être prêt à s’engager sur du long terme en Formule 1.

La déclaration provient du président de Pirelli,  Marco Tronchetti Provera qui se dit « satisfait du travail que sa compagnie a fait jusqu’à présent et voit toutes les raisons pour que son entreprise reste en F1, si elle continue à présenter un intérêt financier. » Voilà une déclaration qui en dit long sur les projets de l’entreprise italienne.

Seulement, la continuité présente certaines conditions. « La F1 est un projet à long terme si elle est abordable. Si elle n’est pas trop coûteuse, alors nous serons prêts à continuer » déclare le président du manufacturier. Rappelons pour le contrat actuel (2011-2013), chaque équipe payent 1.35 millions d’euros pour la fourniture des pneus par an, faisant de la publicité le seul coût réel pour Pirelli.

Le contrat de Pirelli expire en 2013 et la possibilité de voir de la concurrence ne fait pas peur à l’entreprise italienne, qui se dit même ouverte à elle. « Nous sommes ouverts à la concurence. Mais cela dépend toujours des coûts. »

Face à une possible concurrence et à une possible offre en baisse, est-ce que Pirelli restera? Telle est la question qui ne connaîtra qu’une réponse dans les deux années à venir.

Economie – Vers une séparation FIAT – Ferrari ?


Il semblerait qu’il existe un projet pour séparer Ferrari de FIAT et une sorte de société spin-off sur le modèle de la récente restructuration du groupe italien.

Obligé de se restructurer après son rapprochement auprès du constructeur américain Chrysler, le groupe FIAT a introduit le 3 Janvier 2011 en bourse FIAT Industrial, la division camion (Iveco) et engins agricole et de construction (CNH). Une division qui serait à vendre selon La Repubblica de cette semaine. De l’autre côté du mécano, Le groupe FIAT SpA (Alfa Romeo, Ferrari, Maserati, FIAT, Lancia et Magnetti Marelli) envisage un rapprochement avec le groupe Chrysler depuis le début de l’année. La société italien vise près de la moitié du capital de l’américain d’ici le mois prochain.

Toutefois, la situation EXOR – NewsCorp visant le rachat de la Formule 1 a démontré un large conflit d’intérêt que ne souhaite finalement pas John Elkann. La semaine dernière, le discours était que la maison de Maranello fusionnerait avec Chrysler, mais depuis les événements de cette semaine, le scénario serait à la scission prochaine.

Selon le site El Sole 24 Ore, il existe un projet de séparation de Maranello et le groupe FIAT- Chrysler pour permettre à la holding de la famille Agnelli, EXOR, de revendiquer plus clairement la Formule 1. Pour le moment l’opération n’est que dans une phase d’évaluation, mais existe selon toute vraisemblance. L’idée est de rendre indépendante le groupe Ferrari du groupe italien.

Mais, ce projet soulève plusieurs interrogations, car Ferrari produit l’essentiel de la valeur du groupe FIAT aujourd’hui et la principale source de dividendes. Une séparation serait donc financièrement dommageable. Dans le même temps, Sergio Marchionne, président du groupe FIAT a exclu tout projet d’introduction en bourse de la marque italienne. Les possibilités sont donc limitées.

NewsCorp – EXOR : une offre à 8 milliards ?

6 mai 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Business News F1

Les rumeurs de l’alliance NewsCorp et EXOR (famille Agnelli) pour le rachat de la Formule 1 pose une question principale : combien coûte la Formule 1 ?

Avec un chiffre d’affaire supérieur à 1 milliards d’euros par an, la Formule 1 est une discipline forte financièrement, même si elle doit répartir son chiffre d’affaire avec les équipes qui font le spectacle. Il y a quelques temps, une évaluation autour de 2,5 milliards d’euros.

Certains expert de la finance à la City de Londres évaluent à 5 milliards d’euros (car il y a encore de la dette). Hier, l’hypothèse d’un chèque de 8 milliards d’euros du consortium NewsCorp et EXOR ne serait pas impossible car la discipline dispose d’un modèle économique rentable, mais mal exploité selon les experts.

Quoi qu’il en soit, The Guardian a indiqué que cette opération avenir (vrai ou fausse) est « le plus important investissement privé jamais réalisé en Europe. » A suivre donc.

Bourse : l’action EXOR et NewsCorp à la baisse aujourd’hui

4 mai 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Fort de 9 milliards d’euros de capitaux propres, Exor S.p.A se présente comme un investisseur leader contrôlé par la Famille Agnelli et coté en bourse à Turin.

Une chose est toutefois assurée : l’annonce conjointe avec NewsCorp fait du bien au biens de la grande famille italienne. La capitalisation de la société est estimé à 3,9 milliards d’euros. Soit un bon spectaculaire de 25% par rapport à l’année 2010. Mais, d’après la courbe de la l’action, depuis le début de l’année, le cours de bourse est très haut, mais avait perdu de sa superbe (jusqu’à -20%) au file des mois. L’annonce d’aujourd’hui a remis le cours à près de 25 euros l’action. Comme en début d’année. Mais…

Ayant début la journée à 24,60 euros, l’action a augmenté à mesure que l’annonce progressait dans les médias pour faire son pique à 11h ce matin, pour ensuite perdre 4% à la fermeture à 17h. L’action n’est plus qu’à 24,02 euros.

Idem pour NewsCorp, coté au NASDAQ de New York, qui a vu son action baissé de 0,24% aujourd’hui après avoir ouvert à 18,63 euros, monté à près de 19 euros à la mi-journée, pour ensuite redescendre,

NewsCorp et la famille Agnelli visent le rachat de la F1

3 mai 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

Les rumeurs de rachat de la Formule 1 continues. Il y a quelques jours, un bruit indiquait que Ferrari pourrait racheter la discipline reine. Le démenti de Bernie Ecclestone avait de quoi étonné à l’époque, tout comme la rumeur autour de la Scuderia.

En fin d’après midi, SkyNews avait indiqué un rapprochement entre NewsCorp et la société Exor SpA allait s’associer pour développer une offre de rachat de la Formule 1. Une indication qui a été confirmé par un communiqué il ya une heure environ :

« EXOR, l’un des plus importantes sociétés d’investissements d’Europe, et News Corporation, le groupe mondial des médias, confirment qu’ils sont dans les premiers stades de l’exploration, d’une possibilité de créer un consortium en vue de formuler un plan à long terme pour le développement de la Formule Un, dans l’intérêt des participants et les fans.

Au cours des semaines et mois à venir, EXOR et NewsCorp approchent des partenaires minoritaires potentiels et les principaux intervenants dans le sport. Il peut y avoir aucune certitude que cela conduira à une approche envers les propriétaires actuels de Formule Un. « 

Le 20 avril dernier, une rumeur indiquait que NewsCorp et Carlos Slim allaient prendre le contrôle de la Formule 1, avec le soutien d’un constructeur présent en Formule 1. Depuis deux semaines, Bernie Ecclestone cumule les démentis dans la presse, mais la pression monte. « CVC n’est pas intéressé à vendre » lance l’argentier de la F1 régulièrement.

Notons que EXOR est le plus grand actionnaire du constructeur automobile FIAT SpA (30% du capital) et du club de football de la Juventus de Turin. Son président est John Elkann, président de FIAT. FIAT est aussi propriétaire de Ferrari…

Les dépenses Teams sur la période 2008-2010

30 avril 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Business News F1

Les chiffres publiés annuellement par le BusinessBook GP (voir ici pour l’édition 2011) ont été analysé sur une période de trois années. Le rapport résultats/dépenses des équipes de Formule 1 offre une indication précise de rendement/efficacité.

Le changement de réglementation sur les points en 2010 a permis des gains spectaculaires. Red Bull avec un cumul de 533 millions d’euros de budget sur la période 2008-2010 a marqué 680.5 pts et un ratio de 1.27, devant McLaren avec 0.80 pour un cumul de 841 millions d’euros. Ferrari reste toujours bien en place avec un ratio de 0.76.

Ensuite, la moyenne tombe autour de 0.35 (BMW-Sauber, Renault, Force India). Le bonnet d’âne est pour le duo japonais Honda – Toyota. Notons toutefois, que le premier n’a réalisé qu’une seule saison en 2008, dans notre étude (320M€ de budget pour 14 pts inscrits), tandis que Toyota n’a réalisé que les saisons 2008 et 2009 pour notre études pour un ratio de 0.16 et un budget total de 725 millions d’euros (soit plus Renault en trois saisons !).

Le cas Brawn GP – Mercedes GP est à part, car n’ayant réalisé qu’une saison chacune, l’équipe championne du monde 2009 est en tête du classement et son successeur bien placé (car bénéficiant de la nouvelle réglementation des points).

Rapport résultats/dépenses 2008/2010

F1 – Le vrai budget de Brawn GP en 2009

29 avril 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Business News F1

L’aventure Brawn GP restera unique (pour l’instant) dans l’histoire de la Formule 1. Les spéculations autour de son budget en 2009 ont été l’objet de beaucoup de fantasmes. Tantôt quelques millions d’euros, tantôt des centaines de millions. Les estimations du BusinessBookGP avaient établit un budget de 110 millions d’euros.

Selon la publication (dont la version 2011 est disponible ici), l’équipe championne du monde 2009 ne disposait pas de droit TV, d’un sponsoring estimé à 6 millions d’euros et 104 millions d’euros de partenariat (dont Honda). Aujourd’hui, les données financières de l’équipe sont disponibles du côté de Compagnie House (registre du commerce anglais) de Londres et les revenus précis de la structure de Brackley étaient de 117,837,761 euros et 64 centimes…

Notons au passage que le budget de Honda F1 Racing en 2008 était fixé à 320 millions d’euros, tandis qu’en 2010, Mercedes GP avait fixé son budget à 197.5 millions d’euros.

Tony Fernandes a racheté Caterham

23 avril 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Actualités, Business News F1

Il y a deux jours ceci n’était qu’une rumeur, nous pouvons dire aujourd’hui que Tony Fernandes est le nouveau propriétaire de la marque Caterham.

Le 20 Avril, Team Lotus avait diffusé un communiqué indiquant que le 27 Avril, une nouvelle importante pour l’avenir de l’équipe allait être annoncée. Selon Autosport, le lendemain, cela pouvait être la reprise du constructeur Caterham (voir ici).

Après une recherche sur le site du registre du commerce de Londres, Compagnie Houses, il apparait que l’affaire a été conclue le 12 Avril dernier et que Mr Anthony Francis Fernandes est un des directeurs, avec un de ses associés de AirAsia, Kamarundin bin Meranun. Mettant fin au mandat de direction de Timothy Ingram-Hill qui étant en poste depuis une année environ.

Beaucoup d’observateurs pensent que ce rachat est une solution pour la perte (probable ou non) de l’exploitation du nom Lotus. Mais, le rachat de Caterham entre dans une logique. Il y a 18 mois environ, Fernandes avait tenté de racheter Lotus Group en vain.

BusinessF1 – Axe News Corp – FOTA – Slim pour le rachat de la F1

20 avril 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Business News F1

Gros mouvement médiatique ce matin autour d’une nouvelle importante : la Formule 1 pourrait être reprise dans son intégralité par un consortium mené par Rupert Murdoch, News Corp.

Selon les informations, le géant des médias est dans les premiers stades des pourparlers pour la formation d’un consortium pour acquérir le contrôle de la Formule 1, selon une personne proche du dossier.  Le contrôle ou, selon le plan B, un intérêt dans la société que contrôle aujourd’hui CVC Capital à plus de 85%.

Selon Reuters, l’information a été donnée par Sky News (propriété de News Corp). Ses pourparlers préliminaires de ses dernières semaines permettent de penser que News Corp serait en lien avec des constructeurs (Ferrari, Mercedes ?) et le milliardaire Carlos Slim.

News Corp a toujours regardé la Formule 1. A plusieurs reprises, BskyB (sa chaine payante en Angleterre), avait proposé de diffuser la discipline reine, mais Ecclestone avait préféré ITV et surtout la BBC en 2008. Toutefois, le groupe anglo-saxon n’a jamais souhaité obtenir un actif direct dans la Formule 1.  Mais, notons que News Corp est fortement endetté depuis plusieurs années et que sa stratégie média en ligne a été révisée (Vous vous souvenez de Myspace ?) après avoir tenté de prendre le contrôle en 2008/2009 de Yahoo.

Pour le moment ni le CVC, ni News Corp n’ont confirmé l’information. De son côté, Bernie Ecclestone a démenti dans The Telegraph, cette information : « c’est de la foutaise ». précisant que News Corp évalue la possibilité d’obtenir des droits pour retransmettre la F1 et évalue différentes options.


Page 5 sur 34« First...34567102030...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu