Naviguer : Accueil > Archive by category 'Entrepreneurs'

Lagardère Unlimited trouble l’avenir de Charles Pic

12 février 2012 | 7 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs, Management

Il faudra attendre quelques semaines pour que Charles Pic fasse les premiers tours de roue de la prochaine Marussia MVR 03, initié par Pat Symonds. Le pilote français, soutenu par le groupe Lagardère pourrait subir dans les prochains mois un revirement de situation important.

Le 8 mars prochain, le groupe français Lagardère publiera ses résultats annuels. Le chiffre de 5 à 12 % de recul du résultat opérationnel de la branche médias pour 2011 est déjà confirmé. Mais, c’est surtout la dépréciation d’actif qui inquiète. 900 millions d’euros, dont surtout 600 millions pour la filiale sportive Lagardère Unlimited.

Selon le magazine Le Point, Lagardère Unlimited a connu un certain nombre de revers commerciaux. Mais, c’est surtout après avoir dépensé 1,2 milliards d’euros pour acquérir des sociétés de marketing sportifs ses dernières années qui sont mis en cause. Ses acquisitions ne valent plus que 600 millions d’euros aujourd’hui. La stratégie d’Arnaud Lagardère est contestée en interne et les départs débutent depuis quelques mois.

Une situation qui dure depuis plusieurs mois maintenant. Déjà, la revue Capital avait pointé du doigt une dette importante d’Arnaud Lagardère pour son groupe. Reste une question : le soutien sur trois ans que bénéfice Charles Pic, via le groupe français, résistera-t-il dans le temps ? Rien n’est moins sûr aujourd’hui.

Silverstone au Qatar pour 100 ans et 240 millions d’euros

10 février 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs, Grand Prix

L’avenir du circuit de Silverstone est désormais fixé. Selon le site Bikesposrtnews.com, un groupe d’investisseur du Qatar prend le contrôle du mythique circuit anglais pour 100 ans.

Le BRDC (British Racing Driver) cède sur un siècle pour 240 millions d’euros l’exploitation de son circuit à la société QIA (Qatar Investment Authority). Une sorte de Location longue durée du site. Plus précisément, la nouvelle entente avec les investisseurs du Qatar, comprend aussi un prêt de 24 millions d’euros, pour le financement des infrastructures.

Cette tendance se généralise en Angleterre. En Août dernier, le site du village olympique de Londres 2012 a été vendu pour 634 millions d’euros a une co-entreprise créée avec Qatari Diar, filiale du fond souverain du Qatar et le groupe immobilier britannique Delancey est une acquisition sur le long terme.

Reprise de Lotus Group par Genii Capital : réponse en Mars

8 février 2012 | 7 commentaires
Catégorie : Automobile, Entrepreneurs

Alors que Kimi Raikkonen dominait la première journée de test de Jerez au volant de la E20, le patron du fond d’investissement luxembourgeois, Genii Capital, Gérard Lopez confirme son intérêt pour la reprise du constructeur de voiture de sport Lotus Cars Ltd.

En octobre dernier, le trio composé de Dany Bahar, Eric Boullier et Gérard Lopez n’avait pas démenti l’intérêt d’une reprise du constructeur anglais par le fond luxembourgeois. 10 jours plus tard, Proton démentait fermement cette perspective. Mais, discrètement Genii Capital mandatait durant tout le mois de Décembre des analystes financiers pour étudier les comptes de la filiale du constructeur malaisien. Le résultat de cette étude restera secret, mais peu encourageante, d’après certain échos qui nous avait été parvenue à ce moment-là. L’affaire ne semblait pas bien engagée.

Toutefois, le lendemain de la présentation de la E20, Gérard Lopez a réaffirmé son intérêt pour Lotus Cars. « Globalement, je pense que nous avons montré de l’intérêt. Si nous croyons qu’il y a quelques choses de bon qui peut être fait par l’acquisition de cette société. »

En Janvier, le gouvernement malaisien a vendu 42,7% du capital de Proton Holding Behard au consortium DRB – Hicom pour environ 410 millions de dollars. Une situation nécessaire par rapport aux dettes du groupe automobile malaisien. Toutefois,  Gérard Lopez indique qu’un accord avec le nouveau propriétaire est possible et une vente de Lotus Group est sur le bonne voie : « Vous saurez dans les prochaines semaines, si oui ou non ils veulent vendre. Peut-être entre le milieu ou fin Mars. »

PURE vise les installations de Peugeot à Velizy

19 janvier 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

PURE, le projet moteur de Craig Pollock viserait les installations de développement moteur de Peugeot, selon les informations du site néerlandais GPUpdate.net. Hier, la marque française a annoncée le retrait de son programme d’endurance et Craig Pollock est décidé de faire une proposition, pour obtenir les murs de l’atelier de Vélizy-Villacoublay.

Pollock précise que PURE dispose de 50 ingénieurs de conception et qu’il cherche à s’étendre en France, en Suisse et en Allemagne à Cologne, pour utiliser les bancs de test Formule 1 de Toyota. L’atelier de Vélizy dispose de bureaux, de bancs d’essais et des installations modernes nécessaires pour l’évolution d’un programme moteur de Formule 1. PURE étudie l’option Peugeot, mais semble privilégier pour l’instant la piste Toyota, ayant déjà un contrat avec le constructeur japonais.

Il n’est toutefois pas impossible que certains ingénieurs motoristes aient une proposition de PURE à l’avenir, pour étoffer le programme de moteur de Formule 1 de Craig Pollock.

Source GPUpdate.net

Vijay Mallya sauve sa compagnie grâce à Sahara Group

8 janvier 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Après multiples rebondissement, il semblerait que la situation de la compagnie aérienne de Vijay Mallya, Kingfisher Airlines soit sortie d’affaire. Une injection de fonds personnels, ainsi que de son nouvel allier, le groupe Sahara est accueilli comme une bouffée d’oxygène.

Hier, sur son compte Twitter, le milliardaire indien avait indiqué qu’il était « 1000% que Kingfisher est sûr de voler. La sécurité est notre priorité absolue. » La compagnie aérienne indienne était sous la menace d’une suspension de licence par la Direction Général de l’Aviation Civile (DGAC), à cause de la tempête économique subi par le groupe de Mallya, qui pouvait avoir une incidence sur la sécurité des avions.

Kingfisher Airlines a été sauvé par Subrata Roy. Son groupe Sahara a offert un prêt de 150 millions d’euros environ, selon trois sources proches du dossier. Le prêt n’a pas de précision sur les taux d’intérêts. L’accord a été directement négocié entre Vijay Mallya et Subrata Roy.

De son côté Mallya a donné une garantie personnelle de près de 50 millions d’euros envers les emprunts contractés auprès des banques (14 au total). L’ensemble du groupe United Breweries Holding, la société de tête du milliardaire indien a fourni une garantie de 320 millions d’euros aux ministres des finances indiennes.

Pour se sauver, Kingfisher a fourni une caution d’un milliards d’euros, qui comprend, en plus de la compagnie, Kingfisher House à Mumbai et Kingfisher Villa à Goa. Il y a aussi eu une hypothèque de la marque, évaluée à 822 millions d’euros par le cabinet Grant Thornton.

McLaren est officiellement une équipe indépendante

4 janvier 2012 | 4 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs, F1 Leaders

L’équipe McLaren est désormais une équipe « indépendante ». Le groupe allemand Daimler n’est plus actionnaire du groupe McLaren depuis le 1 er Janvier 2012. La fin d’une époque.

En 1999, le groupe allemand Daimler s’introduit pour 500 millions de dollars de l’époque pour prendre 40% du capital de McLaren Group. Le début de l’ère des constructeurs. Toutefois, depuis que les allemand ont repris le team de Ross Brawn, champion du monde 2009 pour la rebaptiser Mercedes GP et ainsi changer de stratégie. Le principe d’un retrait progressif de la marque allemand dans McLaren était donc engagé.

En échange de l’accord de retrait, Mercedes-Benz fournissait gratuitement son V8 à McLaren jusqu’en 2012, pour ensuite devenir payant à compter de 2013. La relation entre les deux parties date de 1995. Quasiment un record de longévité entre deux partenaires.

EN Septembre 2011, McLaren Group avait souscrit un prêt de 50 millions d’euros auprès de la banque HSBC. Un prêt garanti sur al propriété intellectuelle, des liquidités et des terrains et d’une partie de l’usine de Woking. Cet argent sert à reprendre les 11% que Daimler disposaient encore dans le capital de l’équipe (d’une valeur de 55M€). Ses parts devaient être reprises avant le 31 D2cembre 2011.

Aujourd’hui, McLaren Group est détenu à 50% par Mumtalakat Holding, 25% par Tag Group et 25% par Ron Dennis.

Liens Sahara Group – Mallya : au-delà de la F1 ?

19 décembre 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs

La situation de la compagnie Kingfisher Airlines Ltd est à la limite dramatique depuis plusieurs semaines maintenant. Les difficultés de la compagnie de Vijay Mallya avaient provoqués une forte dette de plusieurs centaines de millions d’euros et une probable baisse des budgets sponsoring. Ce qui impacterait directement sur l’équipe Force India.

Depuis plusieurs semaines, Kingfisher Air cherchait le soutien du gouvernement indien. Le premier ministre Manmohan Singh a indiqué, au parlement de New Delhi le 14 décembre, que, si la compagnie faisait des efforts il serait possible d’avoir une garantie. Précisant que le système bancaire du pays avait pour but le bien-être des sociétés. L’ensemble de l’assemblée présente à ce moment là était d’accord.

La dette totale de la compagnie est de 920 millions d’euros. Plus tôt cette année, la State Bank of India a converti 185 millions d’euros de son prêt en action et a accordée un autre prêt d’environ 160 millions d’euros. La situation est telle que les établissements bancaires souhaitent que Kingfisher amasse environ 125 millions d’euros de capitaux propres pour être viable et obtenir de nouveaux prêts à l’avenir.

L’action de la compagnie a chuté de 2,8% à 3.3 euros en fin de semaine dernière ! Les pertes s’accumulent. Son ratio dette-actif est de 82%, selon l’agence Bloomberg et la compagnie prévoit de lever 145 millions d’euros dans un prochain tour de table auprès d’investisseurs. Encore de la dette.

Hier, une rumeur en Inde indiquait que le groupe Sahara (déjà investisseurs auprès de Mallya dans Force India), allait investir l’équivalent de 360 millions d’euros en cash dans la compagnie. Les porte-paroles de Kingfisher Airlines et Sahara Group ont refusé de commenter la rumeur.

Notons que pour 2012, Sahara sera un important partenaire de l’équipe F1. Le sponsoring de Kingfisher Air chutant naturellement de 50%, il sera en parti compensé par un apport en numéraire de 25 millions d’euros de la part de Sahara Group, dans le budget du team de Silverstone.

Economie – Proton accuse le coup

30 novembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Automobile, Entrepreneurs

Proton Holding Bhd a vu son bénéfice plongé de 76% pour le deuxième trimestre (terminé le 30 septembre), accusant un modeste 3,6 millions d’euros, contre 15.3 millions deux mois auparavant. La situation correspondait à la hausse des frais engagés par Lotus Group International Ltd depuis quelques temps.

Sur la période de 6 mois, le bénéfice se cumul à 4.7 millions d’euros, contre 35.6 millions l’an dernier. The StarOnline, indique que la hausse des dépenses de Lotus est principalement attribuable à l’amélioration des capacités, développement des infrastructures et des coûts de commercialisation via un plan quinquennal d’affaire.

Le constructeur malaisien compte beaucoup sur ses collaboration avec Mitsubishi Motors Corp et le chinois Hawtai Motors Group Ltd (qui devrait être finalisé d’ici la fin de l’année), pour développer son activité encore trop dépendante d’un marché intérieur qui a chuté ses derniers mois.

Création du Caterham Group

28 novembre 2011 | 5 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs

L’an prochain Team Lotus sera rebaptisé Caterham. L’occasion pour le groupe crée par Tony Fernandes de présenter son concept pour les futurs années.

Caterham Group

L’ensemble du groupe industriel comprend un constructeur de voiture de sport, une équipe F1, une équipe GP2 et une présence dans les domaines de la technologie, le design et l’innovation. Le constructeur automobile Caterham Cars va voir son développement accéléré en 2014 avec l’apparition de nouveaux modèles et s’établir sur de nouveaux marchés (Inde par exemple). La production actuelle étant de 700 voitures, elle devrait être portée à près de 1.000 à l’avenir.

Caterham Team F1 sera la nouvelle identité de l’équipe Team Lotus en 2012, tout comme le Team AirAsia sera renommée Caterham Racing GP2. Une académie de pilote portera aussi le nom de la marque anglaise.

Concernant Caterham Technology et Innovation (CTI), crée en septembre dernier, ce sera un bureau d’étude indépendant de l’ensemble, mais ayant l’objectif de développer la prochaine génération de Caterham de route. Enfin, plus intéressant l’intégration de Caterham Composite, dirigée par Mike Gascoyne, qui sera directeur Technique de l’équipe F1 et gérant de la filiale composite. Cette société sera en relation entre la F1 et CTI et travaillera comme sous-traitants.

La SNORAS nationalisée, Antonov recherché

24 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs, Politique

Le gouvernement lituanien a décidé hier, mercredi, de nationaliser la banque AB SNORAS, invoquant ses difficultés financières. « Un rachat des parts dans l’intérêt du public », a précisé la ministre des Finances, Ingrida Simonyte.

En parallèle à cette action, des procureurs de Vilnius ont ouvert une enquête concernant d’éventuels délits financiers. Certains actifs de la banque SNORAS, évalués à plus de 200 millions d’euros, et ayant un lien avec des responsables de la banque, ont disparu.

L’homme d’affaire Vladimir Antonov est dans le viseur. Un mandat d’arrêt international a été émit pour toute l’Europe. Il possédait 68,1% des parts de la banque, tandis que l’homme d’affaire lituanien Raimondas Baranauskas, en disposait 25.3%.  Les problèmes de la 4ème banque du pays engendrent un effet domino dans cette ex-république soviétique d’environ 3 millions d’habitants. Car une autre banque liée à la première serait en faillite : Latvijas Krajbank, dont AB SNORAS détient 67.9% du capital. L’inquiétude gagne la Lituanie depuis 48h.

Pour information, la AB SNORAS a accordé un prêt de 20.5 millions d’euros (qui doit être remboursé d’iciDécembre 2011) à Genii Capital, afin de combler les lourdes pertes engendrées par l’exercice précédent (voir ici l’explication).

L’intéressant projet Lotus – Genii Capital

17 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Il y a environ un mois, une rumeur a indiqué que le fond d’investissement luxembourgeois, Genii Capital, était intéressé pour prendre une participation dans le constructeur de voitures de sports anglais Lotus.

Même si l’actuel propriétaire de Lotus Cars, le constructeur automobile malaisien, Proton a fermement démenti ce bruit. Le fondateur du fond, Gérard Lopez est devenu membre du conseil d’administration il y a trois semaines et un audit de la situation financière de la marque fondée par Colin Chapman a été commandé.

Pour découvrir la suite du texte, cliquez ici

Pirelli vise à devenir leader du Premium d’ici 2015

10 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Pirelli projet 2015En marge de la conférence de presse de l’Investor Day hier à Londres, Pirelli a présenté son plan stratégique pour les prochaines années. Ce plan a été validé par le conseil d’administration de la marque de Milan. Un objectif : devenir leader des pneumatiques Premium.

Pirelli vise à devenir leader mondial dans le segment Premium en 2015, confirmant la stratégie présentée dans le plan industriel l’an dernier.

Afin d’atteindre ces objectifs, Pirelli vise à se concentrer sur l’innovation technologique visant à créer une gamme de produits capable de satisfaire les exigences du marché européen qui demande des produits Premium. 18 produit sont annoncé d’ici 2015. En plus de l’investissement technologique (réduction de C02 par exemple, nouveaux composés etc…,) un effort sur l’optimisation de la production sera effectif. Une partie de la production sera affecté dans des régions du monde ou la croissance sera forte à l’avenir.

Cette stratégie vise à augmenter les revenus et la rentabilité de la société pour 2015. Estimant une marge EBIT supérieur à 16%, soit le double de celle de 2010. L’Europe représentera 80% des revenus dans le segment Premium.

Bien entendu par ses temps de crise, il existe un plan B, baptisé plan d’urgence » pour garantir une flexibilité optimale dans la gestion de toute tendance négative visant à modifier le plan stratégique. Une évolution nouvelle car ouvertement annoncée dans le secteur industriel.

Il est intéressant de comprendre l’évolution marketing et d’image de Pirelli, qui tend vers le secteur du pneumatique Premium, et de faire le parallèle avec la Formule 1 qui est aussi un sport Premium. L’exemple de la stratégie technico-commerciale cohérente.

NewsCorp – EXOR vise toujours le rachat de la F1

9 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Le projet de rachat de la Formule 1 par le duo NewsCorp – Exor semble toujours d’actualité, contrairement à ce qu’avait affirmé Bernie Ecclestone dans la presse anglaise, il y a encore quelques temps. Une personne familière de la situation affirme que le projet est encore bien vivant à la mi-octobre. Affirmant que Directeur Adjoint des Opérations de NewsCorp, James Murdoch et John Elkann, PDG d’Exor courtisent activement les équipes et travaillent sur un plant de 5 à 10 ans.

Surfant sur l’affaire des écoutes téléphoniques, qui ont fait scandale en Angleterre cette année, Bernie Ecclestone avait affirmé que la menace d’un rachat de la Formule 1 par le duo était désormais lointaine. Allant jusqu’à dire que la menace a toujours été lointaine et un véritable coup de pub.

Deux personnes proches du dossier précisent que malgré le scandale autour du groupe NewsCorp avec les autorités britanniques, le projet va de l’avant et avance vite.  Selon les informations de l’agence Bloomberg, la menace d’un OPA imminente est toujours d’actualité. Rupert Murdoch et NewsCorp ainsi que la famille Agnelli, via la holding Exor,  souhaitent acheter les 63.4% du capital de la Formule 1, détenue par CVC Capital Partners Ltd, à travers sa société basée à Jersey, nommée Channel Islands.

Il est entendu que l’offre de NewsCorp-Exor porte sur 5 milliards d’euros, valorisant la Formule 1 à 8 milliards.

Les dessous de l’accord Silverstone – Alpha Group

3 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Bernie Ecclestone s’enthousiasme pour l’investissement d’Alpha Group, consortium Qatari, spécialisé dans l’investissement immobilier. Un mal nécessaire.  La modernisation du circuit ayant coûté une centaine de millions d’euros, dès Juillet le BRDC, propriétaire du circuit, était déjà ouvert à des alliances avec des investisseurs. L’affaire a été rapide à se mettre en place.

Dans le cadre de l’accord BRDC – Alpha Group, ses derniers verseront un loyer annuel de près de 2.85 millions d’euros, tout en reprenant la dette du BRDC qui s’élève à 26,5 millions d’euros et même, de s’engager à dépenser au moins 57 millions d’euros pour le développement du site.

Un accord qui n’est pas du goût de tout le monde. Il y avait quatre projets (avec celui du Qatar), ses investisseurs dénoncent les manières un peu cavalières d’Alpha Group d’avoir emporté le deal. Selon une course anonyme, les qatarisont promis, avant toutes discussions, 1.2 milliards d’euros d’avance en échange d’une période d’exploitation de 150 ans,  pour Silverstone. Réduisant ainsi fortement le reste des projets au rang de fer valoir.

L’autre point d’interrogation est le temps. Les qataris ne sont pas réputés pour prendre des décisions rapidement et aiment se faire désirer. C’est leur méthode de négociations. Toutefois, dans le cas de Silverstone, il n’aura fallut que 3 mois pour que l’affaire soit conclue, ce qui sous-entend un autre accord, allant au-delà de celui officiellement annoncé. Probablement sous la forme d’une option permettant la vente totale du circuit. Un circuit qui a réalité un chiffre d’affaire de 55 millions d’euros en 2010et visait les 60 millions en 2011.

Williams nomme deux autres administrateurs

1 novembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Entrepreneurs

Williams Grand Prix Holdings PLC annonce aujourd’hui la nomination de Nick Rose et Louise Evans a son conseil d’administration. Nick rejoint Toto Wolff, Mike O’Driscoll et Eddie Charlton en tant que quatrième Directeur non-exécutif et présidera le comité de vérification. Louise comme Directeur Financier. Rose et Evans rejoindrons avec effet immédiat le conseil. Le premier a été mandaté pour trois ans, tandis que la seconde dispose d’un mandat annuel.

Les profils des deux nouveaux membres sont intéressants. Nick Rose a travaillé comme directeur financier de Diageo (Johnny Walker) et pris sa retraite du groupe anglais en Décembre 2010. Il est actuellement au service de trois commissions, dont celle de BAE Systems PLC. C’est un homme d’affaire ayant une expérience dans le secteur automobile et le luxe. Un atout pour Williams.

De son côté Louis Evans a fait sa carrière dans le sport mécanique et a rejoint Williams F1 en 20104 comme Contrôleur financier et responsable financier de l’équipe.  Elle est à la base de l’introduction en Bourse de Francfort du groupe.

Lotus Group aura sa seconde usine dans le Norfolk

1 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Economie, Entrepreneurs

Lotus Group a obtenu la subvention du Department for Business, Innovation and Skills (BIS) pour le financement de sa nouvelle usine dans le Norfolk, devant permettre la création d’emplois.

Selon Lotus Group, ce financement permettra d’appuyer le programme futur de production de la marque, avec l’introduction de nouveaux modèles. Cette nouvelle unité permettra de généré de nouveaux emplois au cours des 5 ou 6 prochaines années. Un point important. Il est à noté que Bentley touchera aussi une subvention du même genre.

En Avril, une rumeur avait indiqué que le English Department for Business, Innovation and Skills (BIS) avait rejeté la demande du constructeur automobile pour un prêt de 35 millions d’euros. Cet argent aurait été demandé afin de construire une nouvelle usine à Heithel dans le Norfolk et devant employer 1200 personnes.

Le secrétaire des affaires, Vince Cable a déclaré dans un communiqué que la politique était de tout faire pour permettre aux entreprises et aux organisations de créer beaucoup d’emplois et injecter des investissements privés dans l’économie. Un total de 162 projets ont été validé pour obtenir des subvention. Un coup de pouce très significatif pour stimuler la croissance locale.

Cette obtention de subvention n’enlève pas la rumeur de vente du constructeur anglais. Cela augmente légèrement sa valeur et valide le programme de Dany Bahar d’établir une gamme de modèle Lotus à l’horizon 2015.

Team Lotus, l’investisseur Indien et le démenti

24 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs, Rumeurs

La rumeur n’aura pas été longue à tenir, mais le doute est permis. Selon une source proche de l’homme d’affaire indien Gaurav Burman, une participation de 10% pour 7 millions d’euros a été acquise selon The Ecnomic Times.

L’accord prévoit aussi une prise de participation à hauteur de 50% d’ici 2013/2014, en échange de 35 millions d’euros. Le journal indique que l’homme d’affaire indien, membre de la famille qui possède Dabur India et directeur d’un fond d’investissement Elephant Capital Plc Private Equity, basé à Londres, souhaite aussi investir dans le management des pilotes en Inde et dans la promotion de la course automobile dans le pays.

L’homme n’était pas disponible pour réagir à l’annonce, ce qui ‘na pas été le cas de Tony Fernandes, qui contacté par Adam Cooper a démenti : « je ne connais pas cette personne et je n’ai jamais entendu parler de lui. Je n’ai aucune idée de ce dont ils parlent ».

Ses rapports doivent être pris avec précaution. L’affaire de la prise de participation de Sahara Group dans Force India avait été aussi largement accusée par Vijay Mallya et il semble que les médias Indiens souhaitent démontrer une crédibilité en matière d’informations. Jusqu’à présent tout ce qui a été annoncé a été vérifié, y compris les histoires autour du Grand Prix national qui se déroulera ce week-end.

Lotus – Genii : La vérité derrière le communiqué Proton

14 octobre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Entrepreneurs, Exclusif

Mercredi, quelques instants avant la clôture des marchés à Kuala Lumpur, le communiqué tombe. Cinglant. « Il n’y a pas de plans ou discussions sur le fait que Proton vend une participation de Lotus. Ce sont juste des spéculations.  » Proton dément fermement la rumeur, qui est née dans le paddock de Suzuka le samedi d’avant et qui commençait à gagner de l’influence auprès des analystes financiers Malaisiens.

Le lendemain, jeudi, l’action Proton avait perdu 2% dès le début de la journée, en parallèle, dans la presse locale, les analystes sont divisés sur le sujet. La rumeur indiquait la vente prochaine de Lotus Group International Ltd à Genii Capital, propriétaire de l’équipe Lotus Renault GP. Une action qui pourrait même porter le fond luxembourgeois à la majorité du capital de la marque anglaise. La continuité logique d’une collaboration assez longue entre les deux entreprises.

Retour en arrière. Lors de l’annonce du partenariat sponsoring avec Lotus Cars, Gérard Lopez avait clairement indiqué que les liens entre les deux parties remontaient à 2009. Pis, tout le monde savaient que Genii Capital avait souhaité reprendre, déjà, la filiale de Proton Holdings Bhd. En Avril, en marge du Grand Prix de Malaisie, un communiqué commun indiquait un projet moyen-terme, via la filiale Genii Capital Exchange, dans le but de développer la marque Malaisienne en Europe centrale, Brésil et en Russie, via un système innovant de covoiturage.

Selon un rapport d’OSK Research, daté d’Août, Proton a souscrit auprès des banques asiatiques un prêt d’environ 480 millions d’euros sur 5 ans pour soutenir l’effort du programme Lotus Cars. Ce même rapport souligne le manque de liquidité pour Proton à partir de ce moment là. En Avril 2011, Lotus Cars Ltd, a sécurisé un nouveau plan de financement, via un autre prêt de 300 millions d’euros environ auprès des établissements CIMB Bank Bhd, Malaisie Banking Bhd, Oversea-Chinese Banking Corp Ltd, Export-Import Bank of Malaysia Bhd, Affin Bank Bhd et EON Bank Bhd. En Mai, le directeur général du groupe Proton, Datuk Seri Syed Zainal Abidin Syed Mohamed Tahir, a déclaré que le constructeur malaisien allait dépenser en capital (CAPEX) cette année, 370 millions d’euros, dont 50% allait à Lotus pour ses activités – installations, technologies et développements produit.

Sauf que dans les faits, Proton va mal. Dès Janvier 2011, la banque d’investissements Maybank avait pointée du doigt le taux d’endettement du constructeur national de Malaisie, qui a affiché une perte financière au 3ème trimestre 2010 de 15 millions d’euros. 2011 n’est guère fameux, selon les analystes du secteur.

Nous comprenons que les prêts contractés autour du développement de Lotus Group, sont garanties par Proton Holding Bhd. Ce qui signifie que les banques pourraient, en cas de changement de propriétaire de la marque crée par Colin Chapman en 1952, se retourner vers le constructeur malaisien, pour honorer la dette. Ce qui explique la communication de Proton ses dernières 48h.

Nous entendons également qu’un audit demandé par Genii Capital est en cours. Sans en savoir plus pour l’instant.

QPR : les grandes ambitions de Fernandes

14 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Lors de la reprise du club des Queens Park Ranges à Bernie Ecclestone et Flavio Briatore, Tony Fernandes a été clair : il avait un plan long terme et des ambitions de haut vol. L’homme d’affaire malaisien a d’ailleurs précisé que le club allait être géré comme une entreprise et qu’il n’était pas un jouet.

Rapidement les mesures ont été visibles. La signature pour 17.5 millions d’euros d’un double sponsoring maillot d’AirAsia et Malaysia Airlines, il y a quelques semaines, est un exemple. La rumeur de l’arrivée de David Beckham (alors qu’il y a aussi des rumeurs pour le PSG) est aussi un exemple de modèle économique, même si la méthode Fernandes pour le club anglais ressemble un peu à celle de Team Lotus, au niveau du sponsoring.

Plus étonnant, l’homme d’affaire met le trouble à Londres avec son plan pour reprendre un site de la BBC, qui doit remplacer l’enceinte du Loftus Road (19.000 places) trop vétuste pour les nouvelles ambitions du propriétaire. 350 millions d’euros ont été proposés la table des négociations pour la construction d’un stade de 50.000 places. Avec un détail toutefois, Fernandes aimerait qu’un autre club vienne se joindre à lui, comme le Bayern Munich l’a fait pour son stade (Allianz Arena) avec Munich 1860. Une solution qui est encore loin d’avoir l’approbation des ses rivaux.

En effet, West Ham va avoir un stade neuf, via le plan incorporé dans les Jeux Olympique 2012 de Londres, tandis que Roman Abramovitch, propriétaire de Chelsea FC bute depuis 2 ans sur son projet d’un stade de 75.000 places, malgré le milliard d’investissement promis.

Une bonne opération pour Mallya

13 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

L’introduction de Sahara Group, à hauteur de 42,5% dans le capital de l’équipe Force India est une bonne nouvelle pour Vijay Mallya, qui valorise ses parts et offre des garanties aux banques, par la même occasion, en augmentait la valeur de ses actifs.

Ce matin, Force India a une valeur de 170.5 millions d’euros. Une évaluation quasi équivalente à l’équipe Brawn GP lorsque Mercedes GP a repris le team fin 2009. Un très joli coup pour le milliardaire indien qui, pour le coup, augmente la valeur de ses actifs sportifs.

Ces derniers estimés auparavant à 150 millions d’euros augmentent désormais leur valeur. Mallya dispose de l’équipe de  Cricket du Royal Challengers de l’IPL (Indian Premier League), mais aussi le club de football de l’East Bengal, en plus de son équipe F1 et ses actifs sont désormais évalués à plus de 200 millions d’euros.

Un détail important, car les banques qui ont accordé un prêt de 937 millions d’euros à Kingfisher Group, pour lui permettre d’avoir une trésorerie et sauver son développement. Mais ce prêt a été consenti contre les actifs sportifs de Mallya, une garanties en cas de défaut de remboursement.

Notons que désormais Mallya est dans une optique de mise en avant de ses entreprises, pour pouvoir rembourser son énorme prêt. Pour ce faire, il a accepté de participer à la version Indienne de The Apprentice, qui débutera en Novembre, ou il faira le choix de managers, mais a refusé d’être payé 100.000 dollars par épisode, préférant le choix de mise en valeur de son groupe.


Page 2 sur 41234


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu