Naviguer : Accueil > Archive by category 'Exclusif'

Les Confidentiels Newsletter TWF1 (N°2)

26 mai 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Exclusif

Chaque lendemain de diffusion de la Newsletter, retrouvez sur le blog TomorrowNewsF1.com les informations confidentielles du bulletin payant.

twf1_3

-          L’avenir du Grand Prix de France

-          ART Grand Prix et l’aspect technique

-          Montezemolo et Brawn

A lire dans le nouveau numéro de la Newsletter TWF1 en vous abonnant ici

Les Confidentiels Newsletter TWF1 (N°1)

12 mai 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Exclusif

Chaque lendemain de diffusion de la Newsletter, retrouvez sur le blog TomorrowNewsF1.com les informations confidentielles du bulletin payant.

twf1_3

-          Les carburants vont se refroidir

-          Toyota fait payer les factures à Stefan GP

    -          Mercedes-Benz mise sur le carbone

    A lire dans le premier numéro de la Newsletter TWF1 en vous abonnant ici

    [exclu] David Zollinger analyse la saison 2009-2010 de F1

    20 février 2010 | 1 commentaire
    Catégorie : Exclusif, Media

    David Zollinger OrganisationDeuxième partie de l’entretien entre TomorrowNewsF1.com et le pilote DAvid Zollinger.

    Marc Limacher : Tu as suivis la saison 2009 de F1 ?

    David Zollinger : Pour moi c’est toujours compliqué, car j’ai l’œil du pilote. J’ai vu qu’en faite Brawn a fait un coup d’enfer, c’est sympa. Coté pilote, Button a toujours été un bon pilote, après c’est une question de machine. Il n’y a pas un mauvais pilote, tu les mets tous dans la même voiture, ils sont a 3 dixièmes.  Je suis fan de Vettel, je pense qu’il a une grande chance d’aller loin. Pour Hamilton, c’est différent, il se satisfait de son truc. Barrichello a fait une belle saison.

    ML : Ton Prono 2010 ?

    DZ : Schumacher ! J’ai suivis les essais privés, mais cela ne veut rien dire pour le moment. Pour le moment tout le monde cache tout. Les voitures 2010 sont sympa coté design. Moi j’espère voir du beau sport.

    ML : Le line up Schumacher – Rosberg ?

    DZ : Nico avait fait le bon choix, mais avant. Mais cela sera difficile. Je pense que durant 2 ans il va apprendre, beaucoup, mais sportivement c’est moins bon. Je ne pense pas qu’il soit au niveau de Schumacher.

    ML : Alonso – Massa ?

    DZ : Cela ne va pas trop bien se passer à mon avis. Je pronostiquerais Massa. Pour al bonne raison, qu’il est chez lui. Cela va être chaud.

    ML : Hamilton – Button ?

    DZ : Hamilton sera plus fort. Chez Brawn, Button était le N°1, mais là il est chez McLaren. Il faut savoir qu’avoir le statut de N°1 est important, il y a des attentions qui changent la vie. Hamilton est chez lui, mais Button sera toujours un étranger malgré tout.

    ML : Un mot sur Buemi ?

    DZ : J’ai parlé avec lui il n’y a pas longtemps. Je pense qu’il est du calibre de Vettel. Il a fait une bonne fin de saison, mais le début d’année 2009 a été difficile. Il va continuer sur sa lancer. Mais il faut aussi regarder Danièle Riccardo. Pour la petite histoire j’ai roulé en même temps que lui récemment, c’est un super pilote. Je suis fan du garçon.

    ML : Hulkenberg,  tu as couru avec lui…

    DZ : … Tu mets Riccardo et Hulkenberg c’est le jour et la nuit. Rien à voir, Nico a un pilote tout en force et agressif. J’ai couru avec lui il y a deux ans avec Ligier. Très sérieux.

    ML : Les nouvelles équipes ?

    DZ : J’aime beaucoup la déco de Virgin. Je trouve cela bien que l’on revienne à des proportions réalistes en F1. Par contre je trouve étonnant que pour Petrov la somme demandée est super importante alors qu’il a terminé 2ème du GP2…

    Pour suivre David (www.david-zollinger.com) ou devenir fan du pilote sur Facebook en cliquant ici

    [exclu] David Zollinger, retour sur 2009

    20 février 2010 | Commentaires fermés
    Catégorie : Exclusif, Media

    David ZollingerEn exclusivité pour les lecteurs de TomorrowNewsF1.com, le pilote David Zollinger livre ses impressions sur sa saison 2009 d’endurance en V2V, une saison riche car il a remporté le titre de champion d’Europe.

    Cette interview en deux parties, débute par la saison 2009 et l’avenir de David Zollinger. La seconde sur l’avis du pilote sur la saison 2009 – 2010 et F1 :

    Marc Limacher  : Retour sur ta saison 2009, tes impressions ?

    David Zollinger : Une très bonne saison, ce serait difficile de dire autre chose, c’était notre première saison en endurance proto, ce n’était pas facile. Par rapport en Sprint c’est une autre définition de la course. Avoir un coéquipier est aussi différent, et l’équipe Palmyr qui a fait un super travail on a terminé toute les courses, il n’y a que deux courses que l’on ne termine pas sur le podium et on en gagne trois.

    ML : C’est différent d’une compétition individuelle ?

    DZ : Oui et non, c’est différent, je ne suis pas tout le temps a 100%. Mais il y a des courses ou c’est un sprint ! En faite tu préserve un peu ton pilotage. Mais tu apprends à rouler autrement, aussi vite finalement mais différemment.

    ML : Combien coûte ta saison ?

    DZ : Chez Palmyr pour une voiture V2V en location c’est 160.000 euros HT (80.000 par pilote)  C’est de l’argent, mais on a fait 15.000 km dans l’année en meeting. Ensuite il y a toujours plus chère si ont veut faire bien, c’est évident. Mais c’est un super championnat, car on pilote sur des circuits en Europe (Jarama, Paul Ricard etc…), un bon plaisir coûts/performance.

    Pour la Formula Le Mans il faut compter 500.000 euros pour une saison.

    ML : Tu as eu ton diplôme de coach sportif ?

    DZ : Je suis entrain de le passé, c’est le Diplôme d’Etat de la jeunesse et de l’éducation populaire du sport, c’est un diplôme niveau 3, d’entraineur. C’est un gros contenu, plutôt intéressant.  C’est une année de formation de 600 h environ. Je passe l’examen en fin d’année. Mais ce qui n’est pas facile c’est d’avoir du temps et l’argent. Mais j’ai un gentleman qui m’aide à mettre en place cela et je vais l’aider à faire des podiums. Ensuite je fais des cours de pilotages.

    ML : Concernant 2010 ?

    DZ : Toujours en V2V avec mon équipier, mais je ne sais pas encore si j’aurais une machine neuve. Au pire, on repartira avec l’ancienne et on changera le moteur. On a statut d’équipe à tenir en 2010. Et puis à coté, la Formule Le Mans avec Damien Toulemonde, et je vise toujours Le Mans. J’avais sondé Pescarollo mais bon…

    ML : Tes objectifs futurs ?

    DZ : 24h du Mans, car j’ai un peu fait le tour de toute les disciplines. Prendre du plaisir, gagner des courses et viser clairement les 24H du Mans. Je souhaite y arrivé d’ici deux ou trois mais, mais cette année j’espère vraiment pouvoir faire la course. J’espère.

    Pour suivre David (www.david-zollinger.com) ou devenir fan du pilote sur Facebook en cliquant ici

    F1 – Qadbak et la Corée du Nord…

    12 novembre 2009 | 8 commentaires
    Catégorie : Entrepreneurs, Exclusif

    L’engagement de Qadbak dans le Football anglais fait une fois de plus les gros titres surtout à cause des incohérences du businessman Russell King au point de comprendre l’hésitation de la FIA sur le dossier. Pour rappel, la société basée en suisse avait reprise, via sa filiale dans un paradis fiscales, Munto Finance, le club de 4ème division, Notts County, mais la Ligue anglaise de Football souhaitait des précisions financière (voir :  Mauvaise affaire pour Qadbak) )

    Le 12 Octobre dernier, la Ligue Anglaise de Football demande au propriétaire de Notts Country (Qadbak), des éclaircissements sur leurs identités dans les 10 jours. Le 20 Octobre, ayant répondu (toujours discrètement) aux demandes de la Ligue concernant l’honorabilité, Notts Country indique que la période de consultation de Russell King a expirée et que son contrat ne sera pas renouvelé. Qadbak s’engageant dans la foulé à honorer les dettes du club d’ici le 18 Novembre.

    Le lien avec Pyonyang

    Deux jours plus tard, le 22 Octobre, Russel King est à Pyonyang, aux cotés de Kim Yong-nam, le président de l’assemblée populaire de Corée du Nord, N°3 du pays. Les raisons ? Mystère encore à ce jour selon le Guardian qui dévoile l’affaire. King était présent en Corée du Nord pour le compte d’une société suisse, SCH (Swiss Comodity Holding) . Cette société a démentie tout lien entre Notts Country et la Corée du Nord. Toutefois une présence, durant ce voyage inquiète. Celle de Nathan Willett. Et là, l’affaire se complique.

    L’opacité Qadbak

    Nathan Willett est le fils de Peter, lui-même un membre du conseil d’administration du club de Notts Country, mentionné comme étant impliqué dans le capital de SCH. Nathan Willett indique aussi qu’il est aussi un administrateur de Qadbak, c’est du moins ce que la Ligue de Football anglaise a compris.

    L’origine des fonds Qadbak et ses liens en doute

    L’enquête de la Ligue anglaise devient très compliquée. Hier, Qadbak a réglé les 400.000£ de dette du club de Notts Country plus un bonus de 150.000£. Pour quelle raison ? Le Guardian s’interroge. Comme la FIA et Jean Todt qui s’inquiète maintenant de voir cette société Qadbak comme un bras armée d’une dictature et dont l’opacité relative ne rassure pas. Même Bernie Ecclestone tente de désamorcé l’accord Qadbak – BMW depuis quelques temps.

    F1 – La valeur financière des équipes de F1 en 2009

    17 juin 2009 | Commentaires fermés
    Catégorie : Exclusif, Listes

    Tous les ans, TomorrowNewsF1 vous propose l’évaluation des budgets des équipes. Cette année nous vous proposons une évaluation de la valeur des équipes fondée sur les revenus de sponsoring. Partant du principe que toute ont le même niveau de technologie et d’investissement foncier (deux souffleries par exemple), la valeur financière peut donc s’établir. L’évaluation sur la base du sponsoring précise aussi la valeur d’un team par rapport à un autre, estimant qu’un emplacement sponsor n’a pas la même valeur chez l’un que chez l’autre. Les équipes jugeant de leur propre valeur sur cette base de revenus. Ferrari est la plus prestigieuse de toute les équipes, mais par rapport à McLaren et d’autre ?

    Nous avons modelé un classement et une liste d’évaluation par rapport à l’information parut hier dans nos colonnes, à savoir que le team BMW Sauber est évalué a 240M$ (175M€). Se basant sur cet indice, les résultats sont radicalement différents.

    Ce nouveau classement tient compte aussi de la précédente évaluation de Brawn GP (75M$ -55M€).

    Finalement : si BMW Sauber vaut 175 millions d’euros aujourd’hui, Ferrari a une valeur de 430 millions d’euros seulement. McLaren vaut 319 millions de dollars, Renault 217 mallions et Brawn seulement 34 millions d’euros. A noter que Williams F1 a la même valeur que Toyota et BMW Sauber et que le duo Red Bull -Toro Rosso ne vaut pas grand-chose du fait que nous avons soustrait l’investissement de Red Bull pour garder les vrais partenaires financiers de l’équipe.

    Mais comme vous pouvez le voir ci-dessous dans le tableau,  la valeur de l’évaluation des teams sur la base de BMW Sauber et Brawn sont complètement différentes.

    valeur-equipe-f1-2009

    Budget Equipe F1 – 1979 – 2009

    19 mars 2009 | 4 commentaires
    Catégorie : Exclusif

    Les budgets et leurs hausses constantes ont toujours été un problème en Formule 1. En 1979, déjà, Bernie Ecclestone criait à l’inflation exagéré des budgets depuis trois ans. Mais malgré la crise de l’époque, la F1 a stagné durant plusieurs années avant de redevenir un sport de plus en plus couteux.

    Au début des années 70, alors que le sponsoring se généralisait les budgets des tops teams tournaient entre 200.000 et 600.000 dollars. Mais en 1974, avec une signature de Marlboro et Texaco, le team McLaren portait le budget à 5 millions de dollars annuel. Une inflation qui sera rapidement suivit pour atteindre en 1976, une équipe Wolf à 3.5 millions de dollars. Cette année là une équipe comme Penske disposait d’un budget de 300.000 dollars, Brabham environ 3 millions de dollars et Lotus 4 millions de dollars.

    Les budgets allaient augmenter encore en 1977 et 1978. Wolf en engageant une voiture disposait d’un budget de 1,5 millions de dollars. Dès 1978, Lotus et Brabham disposait de 3 à 4 millions de dollars de budget. Mais l’arrivée de l’effet de sol va encore augmenter les tarifs. La soufflerie qui n’était qu’un gadget jusqu’à présent est définitivement adoptée par les équipes et les coûts vont exposer.

    Ligier qui en 1978 disposait d’un budget d’ 1,25 millions de dollars, disposait en 1979 d’une enveloppe de 2,5 millions. Williams en 1978 avec 500.000 dollars, se retrouve avec 4 millions en 1979. Brabham dispose de 7.5 millions de budget, tandis que Lotus, forte de 110 personnes à l’époque (autant que Ferrari) explosait les tarifs avec 10 millions de dollars de budget.

    En une décennie les budgets ont été multipliés par 15 à 50. L’inflation a été tellement importante que ses budgets ont été la norme jusqu’à l’arrivée des constructeurs de manière massive qui ont doublés les revenus puis les ont triplés à la fin des années 80. Par comparaison les budgets en dix ans des équipes (en moyenne) entre 1999 et 2009 ont été multipliés par 1,9.

    Sébastien Bourdais, l’enquête sur le contrat Toro Rosso

    7 février 2009 | Commentaires fermés
    Catégorie : Exclusif

    Le feuilleton de l’hiver avait de quoi plaire. Le soulagement d’une signature terriblement attendue. Sur l’équipe TV, Sébastien Bourdais annonçait ne pas payer son volant, ne pas avoir de clauses de résultats, mais a consenti une réduction de salaire notable. Au-delà du politiquement correct et de la langue de bois du paddock, voici le résultat d’une minutieuse enquête : ce qu’il s’est passé pendant cette hiver, en plaçant les événements dans leur contexte historique pour mieux les comprendre.

    31 Juillet 2008 : L’option pour 2009 de Sébastien Bourdais n’est pas levée par Toro Rosso. Gerhard Berger indiquant au pilote français qu’il n’avait pas les moyens financiers garantis de le rémunérer en 2009. Le pilote reste garanti d’être sous contrat jusqu’au Brésil, le 02 Novembre.

    12 Août : Annonce d’un rapprochement entre Takuma Sato et Toro Rosso. Berger cherche des solutions pour avoir le moteur Honda en remplacement du coûteux Ferrari pour 2009.

    19 Septembre : Takuma Sato réalise ses premiers tests avec la STR3. Berger négocie avec Honda pour la fourniture d’un moteur dès 2009, le constructeur feint de réfléchir.

    13 Novembre : Sato est de nouveau convié à des essais avec Toro Rosso. Ultime tentative de Berger pour séduire Honda qui refuse finalement. Le contrat Ferrari avec Ferrari arrivant à échéance 10 jours plus tard.

    25 Novembre : Une fois réglé le moteur Ferrari pour 2009, Red Bull annonce le rachat de Toro Rosso

    04 Décembre : Honda annonce son retrait pour des raisons financières

    05 Décembre : Réunion d’urgence sur l’état de la F1 par la FOTA. STR est en manque d’argent et doit trouver un pilote avec un sponsor. La piste Sato est réactivée.

    10 Décembre : STR annonce à Bourdais et Sato qu’ils ont 5 semaines pour trouver 5 millions de dollars afin d’avoir un volant. En alternative, le français regarde du coté des Etats-Unis où on lui demande aussi de l’argent pour courir. Impasse.

    15 Décembre : Red Bull annonce des mesures de réductions des coûts de 100 millions d’euros entre RBR et STR.

    16 Décembre : STR annonce hésité entre Bourdais et Sato. Red Bull ayant garanti le financement, STR met la pression sur Bourdais pour réduire son salaire.

    Début Janvier 2009: Bourdais entre discrètement en contact avec Peugeot Sport pour participer aux 24h du Mans 2009 avec la 908.

    19 Janvier : STR annonce prendre une décision entre Sébastien Bourdais et Takuma Sato. En fin de journée, le japonais apprend qu’il n’est pas convoqué aux essais de Jerez à partir du 9 Février.

    20 Janvier : La Scuderia Toro Rosso annonce à Takuma Sato qu’il ne sera pas pilote pour l’équipe en 2009, mais fait promettre de ne pas communiqué jusqu’à l’annonce officielle. Le magazine proche de Red Bull, Speedweek, annonce sur le champ la signature de Bourdais chez Toro Rosso.

    21 Janvier : Début de la rédaction finale du contrat de Bourdais. Le dialogue s’accélère.

    27 Janvier : Europe 1 annonce que Bourdais dispose d’un contrat pour 2009. Démenti le soir même de Nicolas Todt.

    29 Janvier : Signature du contrat par Sébastien Bourdais, qui renvoie le document à Faenza.

    30 Janvier : Bourdais contact Peugeot Sport de sa signature Toro Rosso et annonce vouloir participer aux 24h de 2009.

    01 Février : Dietrich Matershitz, le grand patron de Red Bull, annonce qu’il a les moyens de financer deux équipes.

    02 Février : Négociation rapide entre Todt, Bourdais et Peugeot Sport. L’Equipe ébruite l’affaire.

    04 Février : Un protocole d’accord entre Peugeot Sport et Bourdais est signé. L’annonce officielle devra être faite le 9 Février dans l’après midi. Speedweek publie une déclaration de Bourdais sur son envie sérieuse de participer aux 24h du Mans 2009. La course Mancelle se déroulant entre le GP de Turquie et celui de Grande-Bretagne.

    05 Février : Annonce de Toro Rosso que Sébastien Bourdais participera aux essais de Jerez la semaine suivante. L’équipe Italienne prévient l’agent de Takuma Sato, Andrew Gilbert Scott, de l’annonce de l’officialisation de Bourdais pour le lendemain.

    06 Février : 9h15, l’équipe annonce l’officialisation de Sébastien Bourdais pour 2009. 9h20, Takuma Sato fait sa déclaration.

    08 Février : ITV confirme les liens entre Peugeot Sport et Bourdais selon un porte parole de l’équipe Toro Rosso. Confirmé ce matin par Jean Louis Moncet.

    Entretien avec David Zollinger; Saison 2008, 2009, la crise financière et le Grand Prix de France

    19 décembre 2008 | 2 commentaires
    Catégorie : Exclusif

    J’ai pu discuter avec David Zollinger, Double champion de France de Sprint Proto, il y a quelques jours. Beaucoup de sujets abordés et de bonnes réponses ! Parmi les sujets évoqués, la Saison 2008 de David, ses ambitions pour 2009, son budget 2008 et la crise financière sur le sponsoring et enfin le Grand Prix de France de Formule 1.

    1/ Tu es champion de France 2008 de Sprint Proto pour la deuxième fois d’affiler, c’est la première fois dans ta carrière que tu enchaîne deux titres. Mais la saison a été difficile ?

    Oui effectivement, j’ai enfin réussit à briser le signe indien qui durait depuis 6 ans et qui me voyait enchaîner les titres de Champion avec ceux de Vice Champion. (Champion 2003/05/07/08 et vice champion 2004/2006).

    Le troisième titre de Champion de France en quatre ans ça fait plaisir.

    Effectivement, cette saison n’as pas été aussi facile qu’on pourrait le croire. Déjà, c’est jamais facile de gagner et encore moins un championnat. J’ai eu la chance ces deux dernières années de me battre contre le meilleur adversaire que j’ai croisé depuis le début de ma carrière. En effet Damien Toulemonde et un mec au talent incroyable, et surtout nous avons une vision commune de la course. Nous avons toujours été réglo l’un envers l’autres, viril mais toujours clean. Et en dehors du baquet on et pote, on fait la fête ensemble, on s’appel entre les courses.

    C’est un fait très rare qu’il faut souligner. (J’ai d’ailleurs noué le même genre d’amitié avec mon adversaire des qualifs d’endurance Ander Vilarino, extra lui aussi. Voir son palmarès…)

    Donc pour en revenir a cette saison, j’ai vécu une période exceptionnel.

    J’ai remporté les 8 dernières course 2007 et les 5 premières de 2008, un an complet de victoires d’affilés.

    Voilà ce qui avait fait germé l’idée dans ma tête que le titre serait acquis assez tôt dans la saison.

    Mais Damien et son équipe on bossé comme des fous, investi beaucoup d’argent pour nous contrer, et c’est le jeu.

    J’ai juste eu un passage difficile en septembre octobre avec quelques soucis mécaniques bénin mais qui m’ont fait perdre quasi toute mon avance avant le dernier meeting de Pau.

    Nous étions donc dos à dos pour le dernier week-end. La pression était bien là.

    Damien commença par casser sa Norma en essais privé le jeudi alors que nous étions que tout les deux sur la piste. Ensuite je pense que d’avoir déjà vécu des situations similaires j’avais un avantage. Il s’est confirmé avec la pole (pour 4 centièmes dans le dernier tour), la victoire et le meilleur tour de la course 1.

    Il ne m’en fallait pas plus pour conserver mon titre…Qui a donc été décroché dans le dernier meeting. Top pour la tension nerveuse…

    Enfin je garde un souvenir impérissable de toute les qualifs que nous avons disputé le couteau entre les dents. En ordre normal de marche nous avons eu 5 millièmes à Dijon comme plus petit écart à 4 centièmes comme plus gros (Ledenon, Pau, Magny). Difficile de faire plus serré…

    En fait la présence et la compétition avec Damien m’a permis de passer encore un step dans mon pilotage en vitesse pure. Je n’avais jamais connu des qualifs pareils…

    (A noté cette années que je me suis confronté et à mon avantage a chaque sur le même proto à Jean-Philippe Dayraut en sprint au Vigeant, Ander Vilarino (Champion Formule Super Toyota, F3 Espagne, 4e et meilleur rookie en World Series by Nissan devant Kovalainen, Sarrazin, et 2 fois Champion d’Europe de La montagne en F3000, et dernier camarade de jeu Alain Ferté, poleman au 24H du Mans, pilote Jaguar Siltkut, 905 Peugeot, Usine MAN…)

    2/ Ton programme pour 2009 et tes ambitions ?

    Pour 2009, je devrais repartir en Championnat d’Europe d’endurance proto 2L avec ma Norma M20F du Picard Racing et toujours avec Palmyr aux commandes. Mon équipier de cette année Philippe Mondolot est partant pour nous suivre dans l’aventure.

    Côté ambitions, vous l’aurez compris j’ai pris l’habitude de ramener un titre à la maison en fin de saison, donc après avoir gagné le sprint avec cette voiture, nous allons partir pour lui faire gagner l’endurance…

    Philippe mon équipier à toutes les qualités requise pour finir le travail et décrocher des victoires, nous avons raté les 3 dernières de cette saison pour des bêtises, l’an prochain nous seront près….

    D’un autre côté je bosse actuellement au montage d’un programme en FFSA GT3 sur une Viper, on verra bien.

    Le sprint proto n’existera plus, il est remplacé par un sprint monoplace en FR2.0, alors suite à mes quelques victoires en WEC Challenger Cup cette année, il se pourrait que j’y participe à quelques reprise pour le fun…

    Et bien sur nous arrivons aux 24 Heures du Mans. C’est toujours et plus que jamais mon objectif, j’y travail également en ce moment. Quoi qu’il arrive vous m’y verrez un jour c’est sur, je vous en fais la promesse…

    3/ Les lecteurs de TomorrowNewsF1 sont intéressés par l’aspect business, pourrait tu donné ton budget de l’année 2008 en Sprint Proto ? Et est ce que la crise a déjà eu des répercutions sur ton budget 2009 ?

    Des 76 courses que j’ai fait en deux ans il n’y a que le sprint proto que je finance moi même, le reste je suis directement appelé par des équipes ou des pilotes, c’est déjà une chance énorme…

    Mon budget 2008 pour le sprint proto représentait environ 10 000 € HT par meeting hors amortissement de la Norma qui m’était mise à disposition par le Picard Racing. Ca fait environ 80 000 € en sachant que je n’étais pas assuré, pas d’essais entre les courses et pas de pneus neufs en essais libres, nous avons dépensé juste le minimum…

    Du côté de la crise, elle a bien sur déjà eu des répercutions sur mon budget… mais déjà en 2008, puisque plusieurs partenaires n’ont pas honoré leurs engagements, et je suis donc en train d’essayer de combler le trou 2008 avant de m’attaquer à 2009, ce qui ne me place pas dans les meilleurs conditions possible je vous l’accorde… Mais 2009 risques d’être difficile dans tous les domaines. Il va falloir survivre…

    4/ Une question de FanaticF1.com : Ton avis sur la disparition du Grand Prix de France de Formule 1 ?

    Concernant la disparition du Grand Prix de France, c’est une catastrophe.

    Je ne suis pas un défenseur de Magny-Cours, qui est pour moi un circuit sans intérêt à part le gauche des stands et Estoril, c’est même le seul circuit que je n’apprécie pas…

    Mais je pense qu’il y a moyen d’organiser le GP, sur un autre tracé existant ou non.

    Ca va faire rire beaucoup de monde, mais je suis assez nostalgique, des GP de France à Charade, Dijon, le vieux Paul Ricard, voir Pau Ville, j’adore tous ces circuits qui ont une âme, où le pilotage prend toute sa dimension.

    J’ai roulé dernièrement à Pau Arnos, c’est un circuit ou déjà avec les protos c’est limite chaud (demandez a Damien..), mais quel plaisir de ne pas avoir le droit a l’erreur à ce point là. Tout ce qu’ils font en ce moment c’est dénaturer les circuits au nom de la sécurité, très bien…

    Mais arrêtons de niveler par le bas. Laissons les vrais derniers circuits en fonctionnement.

    Le mot pour finir, je pense que le Bugatti au Mans avait toutes les infrastructures et les normes nécessaires à l’organisation du GPF1…


    Page 4 sur 41234


    • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

      News FanaticF1.com



      Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

      > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

      Businessbookgp2012


      News F1 Dernière Minute

    • RSS Flux inconnu