Naviguer : Accueil > Archive by category 'F1 Leaders'

F1 – Un pacte d’actionnaires pour l’après Bernie favorable au CVC Capital ?

7 mai 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, F1 Leaders

L’introduction en Bourse prochaine de la Formule 1 en Bourse à Singapour permet de comprendre que l’après Bernie Ecclestone est dans l’air. A 81 ans, l’homme n’est pas fatigué, mais il faut anticiper le futur. Il y a quelques semaines le PDG de Nestlé, Peter Brabeck était annoncé dans un poste de responsabilité dans la Formule 1. Dans le Salzburger Nachrichten, l’autrichien a confirmé : « C’est vrai que j’ai accepté de prendre en charge la présidence du conseil de surveillance dans une fonction non-exécutive. Si vous voulons que la Formule 1 soit une entreprise cotée, il est important d’avoir un président indépendant. »

Plus loin, Brabeck indique que tant que Bernie Ecclestone est en bonne santé avec ses capacités actuel, il continuera encore à effectuer sa mission en Formule 1. Mais ensuite ? « Il existe différentes possibilités comme de nouvelles structures, mais aussi réfléchir sur des personnes. Il y a probablement à considérer ses solutions. » lance le patron autrichien.

Mais l’âge de Bernie Ecclestone permet de penser qu’il existe un pacte d’actionnaire  avec CVC Capital Partner, que Nestlé connait bien. Actionnaire à hauteur de 5.3%, Bernie Ecclestone, et via la holding Bambino Trust à 8,5%, est un faible actionnaire sur le papier. De plus, en cas de décès, se sont ses deux filles Tamara et Petra qui héritent de la Formule 1. Mais, il semblerait que la discipline ne soit pas de leurs intérêts premier pour l’instant. C’est ainsi que peut naître, en fonction des déclarations de Brabeck le principe d’un pacte d’actionnaire entre Bernie Ecclestone et CVC Capital, similaire à celui de Nestlé et Liliane Bettencourt avec l’Oréal.

Le groupe alimentaire suisse dispose depuis le 29 Avril 2004 une clause sur les actions de la milliardaire française, nommée : Clause de préemption. Cette dernière correspond à plusieurs cas de figure, mais l’essentiel est que Nestlé dispose d’une priorité sur les parts de la famille fondatrice de L’Oréal et vice versa jusqu’en 2014. En somme, en cas de décès de Mme Liliane Bettencourt, Nestlé s’est engagé à ne pas prendre le contrôle de L’Oréal dans une période de 6 mois. Idem durant la vie de Mme Bettencourt. Un détail intéressant pour l’avenir de la Formule 1.

Actionnaire à hauteur de 63,3%, CVC Capital pourrait céder environ 30% en Bourse de Singapour. En réalité 14,7% provenant de ses propres actions et les 15,3% que détient jusqu’en 2014 l’établissement Lehmann Brother. Le fond d’investissement anglais dispose d’une priorité de rachat de ses parts. Reste donc virtuellement 5,3% que disposent Bernie Ecclestone et probablement les 8,5% de Bambino Trust, auquel CVC Capital pourraient disposer à l’avenir.  En se basant sur un accord similaire à celui conclu entre Mme Bettencourt et Nestlé…

Espionnage – une affaire qui coûte 1,7 millions d’euros à Force India


En Mars 2012, la Haute Cours de Londres a condamné l’équipe Force India à 850.000 euros d’amende envers la société italienne Aerolab pour facture impayée depuis le début de l’affaire qui opposait l’équipe indienne contre la soufflerie italienne, Tony Fernandes et la société 1 Malaysia Racing et Mike Gascoyne.

Selon la BBC, Force India a payé environ 800.000 euros dans les 14 jours qui sont suivit le résultat du procès. Toutefois l’équipe de Vijay Mallya a été aussi condamné a versé une indemnisation complète à Mike Gasoyne sur la base d’un litige datant de Novembre 2011. La même base d’indemnité a été reversée à l’équipe Caterham F1 Team.

Au total c’est 1,7 millions d’euros que devrait débourser Force India pour cette affaire. Le juge a rejeté l’appel aujourd’hui du team indien qui souhaitait que l’équipe de Tony Fernandes ne touche pas une aussi importe somme (environ 400.000 euros) sous le prétexte qu’ils avaient été condamné en première partie du procès et reconnus coupable de violation de copyright.

F1 – Le double langage de Nico Rosberg envers Mercedes GP

2 mai 2012 | 13 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

« Mon grand objectif est d’être champion du monde dans une flèche d’argent. Il me semble que ce serait encore mieux que de le faire sur une Ferrari. Donc toujours en argent dans le futur ? Pourquoi pas ?! » Lance dans Sport Bild le pilote allemand Nico Rosberg.

Une déclaration d’intention intéressante et positive à la première lecture. Mais, elle signifie toujours le contraire de ce qu’il faut comprendre en réalité.

La phrase débute par « mon grand objectif est d’être champion du monde dans une flèche d’argent ». Ce qui signifie outre mesure que s’il ne réalise pas son rêve ambitieux, ce sera une déception et donc il partira.

Ensuite Rosberg indique : « Il me semble que ce serait encore mieux que de le faire sur une Ferrari. » Un brin provocateur, mais cela signifie que pour lui Mercedes et Ferrari sont au même niveau de prestige, mais pour un pilote allemand faire gagner un constructeur allemand aurait un retentissement aussi important que les titres de Vettel ou de Schumacher avec Ferrari. Cela signifie aussi que Ferrari pourrait être une alternative future en cas de déception. Les noms de McLaren ou Red Bull n’ayant pas été cités.

Enfin, « Toujours en argent dans le futur ? Pourquoi pas ?! » Ce n’est pas une affirmation positive qu’il faut comprendre dans le langage sportif. Le « pourquoi pas » est déjà une contradiction par rapport à ce qui a été avoué auparavant et met un bémol à ce rêve forgé par Nico Rosberg.

Moralité : Si Mercedes GP n’est pas au niveau de compétitivité d’ici la fin du contrat de Rosberg (2015 environ), le pilote allemand quittera le constructeur allemand pour relancer sa carrière. Mais, la déclaration dans Sport Bild est aussi une manière de mettre la pression sur l’usine de Brackley depuis la victoire du GP de Chine.

Accord Concorde – McLaren traité comme Ferrari

26 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, F1 Leaders

Une rumeur semble se confirmer jour après jour. Le mois dernier, la surprise a été grande d’apprendre de la part de Bernie Ecclestone que l’équipe McLaren avait signé les prochains Accords Concordes 2013 – 2020. Le week-end dernier, un bruit indiquait que l’équipe de Woking pourrait obtenir des parts dans la holding Delta Topco, à la manière de Ferrari et Red Bull Racing.

Dès la signature du contrat préliminaire de 30 pages à Londres, avant le GP de Malaisie, le duo Dennis -Whitmarsh a été clair : Ils souhaitaient que leur team soit traité à égalité par rapport à la Scuderia Ferrari. Héritage du traumatisant épisode de 2004 ou la Scuderia avait signée un accord avec Bernie Ecclestone, lui permettant d’obtenir 100 millions d’euros par année entre 2007 et 2009. Ron Dennis, estimant que son équipe est en Formule 1 depuis 1966 et qu’elle est désormais un constructeur automobile de voiture de sport, il n’est plus possible de faire une distinction. D’autant, que selon les échos, il a été signalé que Ferrari est soutenue par FIAT, qui est un constructeur automobile, tandis que McLaren est indépendant désormais. Un argument de poids dans une négociation.

Un rapport de force qui a incité Bernie Ecclestone a accordé les mêmes degrés d’assurance que Ferrari, soit 2,5% du capital de Delta Topco. Luca di Montezemolo siègera au conseil d’administration de la Formule 1, lorsque cette dernière sera introduite en bourse ? Ron Dennis (selon toute vraisemblance) aura aussi ses jetons de présence.

La différence proviendra des primes. En effet, McLaren n’ayant pas remporté de titres constructeurs depuis 2000, elle ne peut bénéficier des largesses d’Ecclestone. Toutefois, selon nos calculs l’équipe de Woking pourrait toucher, avec cet accord, un total de 86 millions d’euros de prime FOM par année.

F1 – VW relance la machine à espoir

25 avril 2012 | 1 commentaire
Catégorie : Automobile, F1 Leaders

« Personnellement, j’aime l’idée qu’une des nombreuses marques du groupe VW soit en Formule 1. » lance Wolfgang Dürheimer, responsable de la filiale sport auto du géant allemand, ainsi que des marques Bugatti et Bentley.

Dûrheimer indique dans le magazine Racecar Engineering que la Formule 1 est la discipline la plus importante en Europe et en Asie et donc dispose de plus en plus d’un intérêt pour le groupe allemand. D’autant que la discipline va évoluer à l’horizon 2014.

Depuis quelques temps, une hésitation entre Audi et Porsche relance la bataille interne du groupe VW. Mais probablement pas avant 2017/2018. (voir ici pour souvenir de cette bataille).

GP de Bahreïn 2012 – Le point de vue des responsables d’équipe

23 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix

Suite au résultat du Grand Prix de Bahreïn disputé ce dimanche sur le circuit de Sakhir. Voici les impressions de tous les responsables d’équipe…

2012  Monoplace  Red  Bull  Racing  RB8  F1

Christian Horner (Red Bull Racing) :  » Une belle performance aujourd’hui. Après un départ en pole position et un très bon premier relais, le défi de Sebastian était de contrôler l’usure des pneumatiques. Il a fait un travail magistral en conservant ses gommes, tout en ayant un bon rythme pour une stratégie à 3 arrêts. Tout s’est joué dans les stands. C’est aussi un bon résultat pour Mark, qui termine 4ème pour la 4ème fois de suite. Encore une fois, cela a été une course de pneumatiques, il fait une bonne course pour obtenir des points précieux. Nous menons les deux Championnats. Félicitations à Lotus F1 Team pour leur très bonne performance aujourd’hui, ce qui signifie également que les moteurs Renault ont terminé un, deux, trois et quatre.  »

Découvrir la suite des déclarations des responsables d’équipe en cliquant ici

F1 – Kolles, l’homme de l’ombre de Williams ?

19 avril 2012 | 3 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Management, Rumeurs, Transferts

Depuis le départ d’Adam Parr de la direction de l’équipe Williams, cette dernière indique qu’elle ne remplacera pas l’anglais à la tête de la direction dans le courant de l’année 2012. Des rumeurs indiquaient en marge du GP de Chine que l’homme d’affaire et actionnaire Toto Wolff, assisté par l’ex pilote autrichien Alex Wurz prendrait la tête de l’équipe. Le duo a refusé de commenter la rumeur. Pour le moment, Nick Rose, a pris la direction par intérim de l’équipe de Grove.

Dans l’ombre, un homme attend toutefois son heure. En effet, une rumeur de plus en plus insistante place Colin Kolles à la tête de l’équipe Williams. Selon le souhait de Bernie Ecclestone, définitivement influent dans les murs de l’équipe Williams depuis l’éviction d’Adam Parr fin mars, l’ex patron de Force India et Hispania Racing Team, pourrait revenir aux affaires avec Williams F1.

Un choix dicté par plusieurs pressions. D’abord Bernie Ecclestone veut signer Williams pour les Accords Concordes et semble prêt à offrir une prime équivalente à Ferrari (ou presque), à la condition que l’équipe dispose d’une stabilité politique et managériale sur le long terme. Idem pour les émirs du Qatar, discrets actionnaires du groupe anglais, côté en bourse de Francfort, qui réalisent un lobbying puissant pour que la structure du groupe et surtout de l’équipe soit stable. Certaines personnes pensent que Kolles sera présenté dès le GP d’Espagne à la tête de l’équipe de Grove et qu’il prépare en secret son plan de développement.

Kolles est connu pour est l’homme développant de la valeur pour une équipe. Sous sa direction, l’équipe Midland a été vendu le double de sa valeur au constructeur Spyker, puis encore majoré lors que le team de Silverstone est devenu Force India. Dernièrement, HRT, qui ne dispose pas vraiment de valeur a été vendu pour 50 millions d’euros au fond d’investissement Thesan Capital. La méthode est connu (voir ici pour souvenir) et il pourrait être l’homme fort dont Williams a besoin pour son avenir.

Il serait surtout l’homme intermédiaire capable d’apaiser les relations entre Frank Williams et Bernie Ecclestone. Car depuis l’éviction de Parr, les relations ont été refroidies au point d’être dramatique entre les deux hommes.

Chronique Mark Gallagher – GP Chine 2012

19 avril 2012 | 2 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, View

[ English Version ] – Nico Rosberg a remporté son premier Grand Prix en Chine dimanche dernier, mais c’est aussi une victoire de Norbert Haug, responsable de la branche sportive du constructeur Mercedes-Benz. Bien que l’équipe est heureuse de sa victoire, Haug représente un constructeur qui possède une équipe de Formule 1 et sous sa direction, la marque à l’étoile a maintenu son engagement envers ce sport au moment où beaucoup d’autre quittait le navire.

Haug est devenu responsable de Mercedes-Benz Motorsport il y a environ 20 ans peu plus, en soutenant le programme DTM et le programme d’endurance avec Sauber, mais il apporta bientôt la marque à l’étoile en Formule 1 et en CART. Il a signé le partenariat avec McLaren, la première victoire de ses moteurs était en 1997, lors du GP d’Australie avec David Coulthard, mais la plus grande réussite reste d’avoir mise en place le programme Mercedes GP.

Durant les 15 dernières années nous avons vu des évolutions dramatiques avec l’arrivée de plusieurs constructeurs. Mais, seul Mercedes reste à ce jour. Peugeot a quitté fin 1997 2000, Ford a soutenu Stewart GP, lancé Jaguar Racing et vendu l’équipe à Red Bull fin 2004. Honda, Toyota et BMW ont dépensé des milliards de dollars, mais sans jamais vraiment comprendre de ce qui était nécessaire pour devenir une équipe gagnante et ils ont disparu en 2008 et 2009. Renault a gagné, puis devenu victime d’un scandale, ils ont vendu leur équipe à Genii Capital et reste seulement fournisseur de moteurs.

Alors que les autres constructeurs ont été incapables de développer une équipe compétitive et ont trouvé plus facile d’arrêter, Mercedes-Benz est resté par détermination. Ironie de l’échec de Honda, c’est sur l’ADN de cette équipe, devenu entre- temps Brawn GP que Norbert Haug a construit son équipe et les superbes installations de Brackley ont été largement développé avec de l’argent de Honda.

En 2010 et 2011, Mercedes-Benz est resté partenaire et actionnaire de McLaren et le succès des voitures de Woking permettait de mettre en doute la stratégie du constructeur avec son équipe. Le résultat de dimanche dernier terminera ses discussions. D’autant que Rosberg et Michael Schumacher ont une machine compétitive cette année. Ce qui est intéressant.

Beaucoup savent que le contrat entre McLaren et Mercedes-Benz se termine en 2015 et désormais l’équipe anglaise est une rivale de l’équipe Mercedes GP. La stratégie de Haug de développer une équipe pour Mercedes-Benz semble se développer pour l’avenir. Il été largement rapporté que cette victoire en Chine était la première depuis le Grand Prix d’Italie 1955. Une période de longue attente, mais il fallait un homme pour réaliser cet exploit de continuer d’engager un constructeur comme Mercedes. Bravo Norbert !

Source : GoCar.gr

F1 – L’idée des Grand Prix Chelem

18 avril 2012 | 16 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Management

Bernie Ecclestone est un homme d’idée. Après les médailles à la place des points, voici l’idée du Grand Chelem pour la saison de Formule 1.

L’argentier de la Formule 1 a admis que le calendrier de la discipline reine du sport automobile n’ira pas au-delà de 20 courses, mais il pourrait y avoir des ajustements de circonstance. En effet, l’idée Ecclestone 2012 est d’établir des courses plus importantes que d’autres, afin de mettre en place une sorte de circuit Grand Chelem, comme dans le Tennis. « Je travaille là-dessus. Il est possible que le nombre de point soit plus important dans une course Grand Chelem que sur les autres. » Indique Ecclestone au magazine allemand Auto Motor und Sport.

Dans le Tennis, il existe quatre tournois majeurs : Open d’Australie, Roland Garros, Wimbledon et l’US Open.  Ils se déroulent sur une durée de deux semaines et chaque tour se joue en trois sets. Le nombre de point inscrit lors d’une victoire dans ses tournois est plus important et seul les victoires dans ses tournois à une valeur statistique majeure.

Nous pouvons imaginer que le GP de Monaco fasse partie de ses tournois du Grand Chelem, tout comme Suzuka, une course américaine et Silverstone par exemple. Ce qui ferait aussi quatre pistes sur les continents majeurs de la F1. En effet, Monaco a son aspect historique, tout comme Silverstone. Suzuka est un hommage à l’industrie automobile nippone, qui reste la seule à avoir été active, avec les constructeurs européens, dans la Formule 1 et enfin une course américaine pour le marché US, très lucratif et un lointain hommage à Ford, autrefois le principal fournisseur de moteur de la discipline durant 15 ans (1968 à 1983).

Votre avis, pour ou contre l’idée ?

Bernie Ecclestone et le GP du New Jersey en 2014

17 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix

Bernie Ecclestone a mis le doute sur l’introduction du Grand Prix du New Jersey en 2013. Estimant que les retards dans la construction pourrait être repoussé de 12 mois. « Peut être que la course de New York sera en 2013. Mais peut être 2013 ou 2014 » lance à la BBC l’argentier de la F1.

La semaine dernière les promoteurs de New Jersey avaient montrés des photos des futurs garages. L’ensemble semblait terminé ou presque. Surtout par rapport à d’autres projets de circuits. (Inde et Corée).

Une mauvaise nouvelle pour les constructeurs de la Formule 1. Ferrari et Mercedes -Benz en tête. Les Etats-Unis étant un marché clé pour eux.

Précisons enfin que la Belgique a accepté un accord d’alternance avec la France. Dans de nouveaux termes. Visiblement différent du projet de fin Décembre 2011.

GP de Chine 2012 – Le point de vue des responsables d’équipe

16 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix

Suite au résultat du Grand Prix de Chine disputé ce dimanche sur le circuit de Shanghai. Voici les impressions de tous les responsables d’équipe…

2012  Monoplace  Mercedes  AMG  F1  W03  Michael  Schumacher  Nico  Rosberg

Ross Brawn (Mercedes AMG F1) :  » C’est un jour vraiment spécial et historique. Je suis tellement heureux pour Nico, il a mérité la victoire et il a réalisé une course parfaite depuis la pole position. Je suis impatient de voir comment les choses évolueront après cette victoire. Michael a contrôlé les événements et il méritait la seconde position, il a été obligé d’abandonner après son arrêt aux stands. Nous gagnons et nous perdons comme une équipe avec des joies et des peines. Félicitations à toute l’équipe de Brackley et Brixworth qui ont fait d’énormes efforts dans ce projet. Je tiens également à remercier tous nos collègues de Mercedes-Benz à Stuttgart et dans le monde, leur soutien a été sans faille et nous sommes fiers de leurs offrir la première victoire d’une« Flèche d’Argent » depuis 57 ans. Une victoire dont je me souviendrais longtemps.  »

Découvrir la suite des déclarations en cliquant ici

La sérieuse pression sur l’avenir de Mercedes en F1


Ce qu’il se passe dans les couloirs du directoire du siège social de Stuttgart a un parfum de retrait. Rien à voir officiellement avec le désaccord entre Bernie Ecclestone et le constructeur allemand Mercedes-Benz sur les Accords Concordes, mais le désordre est visible. Des actionnaires demandent le retrait du constructeur de la F1.

Le PDG du groupe Daimler, Dieter Zetsche, a annoncé lors d’une récente réunion d’actionnaire, 11 investissements d’un total de 1 milliard d’euros, dans le domaine de l’innovation et des technologies vertes. La Formule 1 n’a pas, pour une fois, été abordée et aucun crédit n’a été décidé lors de cette réunion de répartition des bénéfices de l’année 2011.

Le constructeur alloue environ 50 millions d’euros pour le budget de son équipe et paie l’intégralité des salaires de Nico Rosberg et Michael Schumacher, soit environ 20 à 25 millions d’euros annuels. Toutefois, la société Union Investment Fund, actionnaire à hauteur de 0.6% du groupe Daimler (la maison mère), a annoncé qu’il souhaite que la marque mette fin à son implication en Formule 1. Estimant l’investissement inutile et coûteux. L’actionnaire est soutenu par plusieurs autres investisseurs et l’effet pourrait faire boule de neige.

Le fond du problème est que le constructeur à l’étoile ne dégage pas assez de bénéfice dans un segment ou Audi et BMW sont plus performants. Cet argument de marge a été la principale cause du retrait de BMW de la Formule 1, suite à une réunion du même genre en 2009. Selon un économiste, cité dans le Wall Street Journal, « Mercedes a des problèmes de marque, de produits et de productivité qui font que leurs objectifs de redevenir leader du segment premium est discutable. La réalité est que même si elle s’en tire, il est peu probable que ses évolutions soient visibles avant 2015 ou 2016. »

Suite à la réunion l’action a chuté de 11%, les marchés ne sont pas vraiment impressionnés par le constructeur allemand. Depuis le début de l’implication en Formule 1, en tant que constructeur (pas motoriste), la date de 2013 a été fixée comme ultime objectif de succès. Le début de saison 2012 est décevant et les questions se posent désormais ouvertement.

La stratégie de sortie de Mercedes-Benz de la Formule 1 est désormais sérieuse et il n’est pas impossible que Bernie Ecclestone prenne acte de ces récents événements. Une première proposition a été refusée pour les futurs Accords Concordes, mais des avantages peuvent être fixés pour l’avenir. Afin de convaincre le constructeur de rester. Un départ serait difficile à supporter alors que l’introduction en bourse se profile d’ici 2013/2014.

Lotus F1 Team vs Bahreïn International Circuit

10 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix

Voici le communiqué publié par l’équipe Lotus F1 Team :

Aujourd’hui, le Bahrain International Circuit (BIC) a émis un communiqué de presse comportant des déclarations de notre équipe en faveur du Grand Prix de Bahreïn. Les déclarations choisies étaient issues d’un document de travail complet, interne et confidentiel, qui a été envoyé à tous les teams managers de F1, également sur une base confidentielle, la semaine dernière. Lotus F1 Team est l’un des 12 concurrents du Championnat du Monde de Formule 1 et n’envisagerait jamais de se substituer à la la seule entité habilitée à décider si un Grand Prix devait avoir lieu, la Fédération Internationale de l’Automobile (FIA). Par ailleurs, nous soutenons la déclaration émise par la FOTA précédemment sur le sujet.

Les organisateurs du Grand Prix de Bahreïn ont riposté aujourd’hui par un communiqué, devant permettre de donner une image positive et démontrer que les équipes souhaitent venir participer au GP. Ce communiqué indique que deux membres de Lotus F1 Team ont envoyé un rapport le 5 Avril aux directeurs d’équipes.

CVC vendra 20% de la F1 en bourse


Selon des sources proches du fonds d’investissements anglais CVC Capital Partners Ltd, la Formule 1 sera introduite en bourse à hauteur seulement de 20%, ce qui permettra d’obtenir environ 2 milliards d’euros.

Selon l’agence Bloomberg, CVC souhaite mener des discussions avec Singapour pour trouver un accord d’ici Juin 2012. Mais, l’Etat -pays n’est pas la seule, il semble que Hong Kong est aussi dans la course. Egalement, à l’étude, le fait que l’établissement bancaire Goldman Sachs ne sera finalement pas la seule à gérer le dossier de l’introduction, selon des proches du CVC Capital.

Actionnaire de Delta Topco à hauteur de 5,3%, Bernie Ecclestone ne vendra pas sa participation et restera en poste.

Peter Sauber quittera son équipe fin 2012 et ne vendra pas

9 avril 2012 | 5 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

Après avoir repris la destinée de son équipe de Formule 1 à la fin de l’année 2009, après avoir partagé durant quatre ans son avenir avec le constructeur allemand BMW, Peter Sauber annonce qu’il se retirera de la direction de son équipe à la fin de la saison 2012.

L’homme aura 69 ans le 13 Octobre prochain et une carrière riche. « J’ai toujours indiqué que je ne serais plus sur le muret à 70 ans » lance le suisse dans une interview accordée au journal Der Sontag.  Après avoir cédé pour 70 millions d’euros, courant 2005 son équipe de Formule 1 au constructeur BMW, c’est pour environ 20 millions qu’il retrouve son usine d’Hinwill qu’il n’avait jamais quitté en octobre 2009. Mais, depuis ce retour, une personne est sortie de l’ombre de manière progressive. Monisha Kaltenborn.

C’est cette femme, peu connu des fans de Formule 1, qui prendra en 2013 la destinée de l’équipe suisse. Un profil qui est très intéressant : « Monisha est le patron de l’équipe F1. Elle est avec nous depuis 13 ans et toujours dans des rôles principaux. Je suis sûr qu’elle sera à la hauteur. » lance Sauber.

Kaltenborn est très impliquée dans les négociations avec Bernie Ecclestone autour des Accords Concordes. Bien que l’avenir de l’équipe suisse soit encore sujet à interrogation. D’autant plus que Peter Sauber ne souhaite plus vraiment vendre. Du moins depuis l’épisode BMW ce type de scénario avec un constructeur automobile est déjà mort. « Je réfléchirais certainement à deux fois. J’ai appris de l’histoire BMW. Une seconde fois, je ne sauterais pas dans la brèche. » Précise le Suisse.

Le Qatar ouverte sur la construction d’un autre circuit pour la F1


Alors que le débat sur l’avenir du Grand Prix de Bahreïn secoue l’environnement de la Formule 1. Que The Times indique que les équipes envisagent sérieusement d’abandonner le voyage dans le royaume le 22 Avril prochain. Un pays, discrètement débute son travail de séduction en vue d’un remplacement. Le Qatar.

Bien connu en France, ce petit royaume indépendant du Golfe Persique souhaite devenir une place forte, au même titre qu’Abu Dhabi et remplacer Dubaï sur le long terme dans la région du Moyen-Orient. Depuis deux ans, le Qatar entreprend une entreprise de séduction envers Bernie Ecclestone. Mais encore timide. Sauf qu’aujourd’hui cette timidité n’est plus.

Voulant éviter un conflit diplomatique avec son voisin du Bahreïn, le Qatar s’annonce près à accueillir une course de Formule 1 sur son circuit de Losail, voir de construire une nouvelle piste. Nasser Khalifa al-Attiyah, le président de la Qatar Motors and Motocycle Fédération (QMMF), a indiqué au journal indien The Hindu hier, en marge du Grand Prix MotoGP : « Nous avons fait beaucoup de changements sur ce circuit, comme des modifications dans l’accès à la piste et d’autres choses. Mais il faut plus de modification, comme la construction d’une tour. Tout dépend de ce que le gouvernement veut…si elle veut modifier ce circuit ou qu’il souhaite un autre circuit. »

Si une course au Qatar s’organise, il est fort probable qu’il se réalise de nuit, comme pour le GP Moto. Concernant les coûts, plusieurs échos indiquent qu’une somme énorme (environ 50 ou 70 millions d’euros par année), serait proposée pour obtenir le droit d’organiser un Grand Prix de Formule 1 au Qatar. Pour cela, tout dépendra des relations entre Bernie Ecclestone, CVC Capital et le royaume de Bahreïn dans les prochains mois.

Tony Fernandes, le synthetiseur de tendances…

4 avril 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs, F1 Leaders

Tony Fernandes - @Iconsport

En début de saison, L’homme d’affaire malaisien Tony Fernandes, a indiqué que son équipe Caterham F1 Team devait désormais construire sa légende et devenir un produit marketing nouveau et novateur. Toutefois, Fernandes n’est pas vraiment un novateur, mais plutôt un synthétiseur de tendance. De la marque Lotus, en passant par la boisson énergisante EQ8, Caterham et son accord avec Visa, voici l’analyse de Sportune.

Découvrir la suite de l’article de Sportune.fr en cliquant ici

Accord 2013 – Tony Fernandes est pour

26 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1, F1 Leaders

Marginalisé par Bernie Ecclestone, qui ne considère pas les nouvelles équipes, introduites par la FIA en 2010, comme stratégiquement indispensable. Tony Fernandes, patron de l’équipe Caterham F1 Team, annonce son soutien au projet d’introduction en bourse de la Formule 1 et appelle à un contrôle plus strictes des coûts, pour rendre le sport plus abordable.

L’homme d’affaire malaisien a déclaré à l’AFP : « J’ai vu certains commentaires où des patrons d’équipes annoncent qu’ils sont contre l’introduction en bourse. Je pense que nous en savons plus à ce sujet, et que c’est idiot d’aller contre cela. »

Par contre, concernant la mise à l’écart de son équipe dans les négociations avec Bernie Ecclestone, Tony Fernandes reste objectif : « Ce qui est bon pour les équipes est bon pour la FOM. Je n’ai connu Bernie que depuis deux ou trois ans. Le fait qu’il a fait un travail remarquable pour la Formule 1 et je pense que ce qu’il fait est bon. »

Fernandes estime que les innovations techniques sont trop coûteuses. Estimant que pour l’affaire du F-Duct de Mercedes « Il faut que le règlement soit écrit noir sur blanc. » Et fustige toutefois le KERS, qu’il estime être un gaspillage d’argents. « Il était censé coûter 1 millions de dollars et il en coûte pour finir 6 millions. Cela n’aide en rien l’industrie automobile. Je ne mettrais jamais un KERS dans mes Caterham. »

GP Malaisie 2012: Les histoires du samedi (Sportune)

24 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Technique F1

Jenson Button à Sepang - @Iconsport

Ce samedi, le paddock du Grand Prix de Malaisie de F1 2012, offre quelques petites histoires intéressantes. En marge de la pole-position de Lewis Hamilton dans les qualifications, la 2e place de son coéquipiers de chez Mc Laren, Jenson Button et l’arrivée sur le podium de Michael Schumacher, on a aussi eu droit à un incendie dans le paddock pour Lotus, une Red Bull RB8 trop sensible. On vous explique également tout ce qu’il faut savoir sur la longueur des Grand Prix… C’est parti !

Découvrir la suite de l’article en cliquant ici

Accord 2013 – La majorité des équipes ont signé

24 mars 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Politique

La nouvelle est très courte, mais lourde de sens. Bernie Ecclestone a indiqué qu’il avait signé avec la majorité des équipes les nouveaux Accords Concordes 2013 – 2020 en ses mots :

« Je suis très heureux d’annoncer que nous avons conclu les accords commerciaux avec la majorité des équipes de Formule 1, y compris Ferrari, McLaren et Red Bull Racing, sur les conditions dans lesquelles ils se poursuivront leurs concurrence en Formule Un après l’Accord Concorde actuel qui expire à la fin de cette année. « 

Notons que la BBC précise que les équipes sont d’accords avec les nouveaux Accords, mais que rien n’a été encore signé. Jeudi, la directrice général de l’équipe Sauber, Monisha Kaltenborn avait indiqué en conférence de presse à Sepang que l’équipe Suisse négociait aussi individuellement avec Bernie Ecclestone les Accords Concordes 2013.  Il semblerait que Toro Rosso ait aussi signé, dans l’aspiration de Red Bull Racing.

En réalité, il semblerait que Mercedes AMG, Williams F1 et Force India ne soient pas signataire des nouveaux Accords. Aucunes informations pour le moment sur le cas de Lotus F1 Team. Bernie Ecclestone estime par ailleurs que les trois nouvelles équipes, Caterham, Marussia et HRT, ne sont pas une priorité stratégique. L’argentier misant sur les acteurs de premier plan (Ferrari, McLaren et Red Bull), pour établir sa force.

L’indication de Sauber est intéressante, car cela signifie que chaque équipe négocie avec Ecclestone pour une sorte d’Accord à la carte. Ferrari ayant déjà obtenu une prime de 1 millions d’euros supplémentaire, sur les primes proposés la semaine dernière dans un document du CVC, nous pouvons penser qu’il en sera de même pour les autres équipes. Surtout celle étant présente depuis un moment et n’ayant pas changé de nom (ou presque).

Le cas Williams est intéressant car il relève de la politique, plus que de la finance. En effet, l’accord 2013 inclus un volet un peu plus secret qui précise l’admission par la FIA du principe d’une 3ème voiture, souhaité par Luca di Montezemolo dès l’an prochain. Un principe que refuse historiquement Williams. Concernant Mercedes, c’est l’unité de la FOTA qui est en jeu, mais elle risque d’être seule désormais. Surtout si Lotus signe aussi les accords. Force India étant politiquement dans l’aspiration du constructeur allemand.


Page 1 sur 712345...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu