Naviguer : Accueil > Archive by category 'F1 Leaders'

Business : la nouvelle répartition du capital de Williams F1

2 mars 2011 | 2 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

[mise à jour de l'article du 8 Février 2010] Aujourd’hui, l’équipe Williams s’introduit en Bourse à Francfort. Beaucoup de changements en perspective pour l’actionnariat futur de l’équipe Williams.  Patrick Head sacrifiera ses parts.

Frank Williams avait annoncé, dès l’annonce du projet d’introduction, qu’il garderait le contrôle de la société en restant majoritaire à hauteur de 50,3%. Reuters avait annoncé à l’époque que Patrick Head allait céder 22% des 27.39% qui seront introduit en bourse début Mars. Lui laissant seulement 5%. Précisément il cédera 21.2% de ses parts pour en conserver 5,8%.

Autre précision, 2739000 actions ont été introduites. Mais réellement 2,409 millions pour le Flottant. 330.000 actions vont être réservés en suralocation à Toto Wolff qui portera sa participation à terme à 16,31% (le graphique ci-dessous sera modifié à terme).

Adam Parr, Sam Michael et Alex Burns disposeront respectivement de 1,25, 1,25 et 1% du capital du nouvel ensemble.

Voici la mise à jour de l’actionnariat de la société Williams Grand Prix Holding Ltd :
Williams Capital

L’action débute à 25 euros, représentant sa valeur basse, valorisant ainsi l’équipe à 250 millions d’euros.

F1 – le projet de report de Bahrein par Ecclestone

1 mars 2011 | 1 commentaire
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix, Politique

Sur le site officiel, Formula1.com, Bernie Ecclestone a indiqué qu’il existait un projet pour reporté le Grand Prix de Bahrein. Il est entendu qu’une date en Août est dans l’air et sera entérinée par le conseil Mondial dans les prochains jours.

« Pour ce faire, la FIA a modifier le calendrier et  Bahreïn doit demander un nouvel emplacement. Le Conseil Mondial de la FIA  se réunira au début Mars et pourrait se pencher sur la situation.  J’ai déjà parlé avec Jean Todt au sujet de la possibilité de trouver une nouvelle date et nous avons convenu que la décision doit être prise avant le début de la saison »,  précise Bernie Ecclestone.

F1 – HRT ambitieux pour 2011

23 février 2011 | 41 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Marketing

Colin Kolles dans Autosport.com a indiqué qu’il avait confiance en l’avenir de l’équipe Hispania Racing Team, expliquant que le programme technique est ambitieux et que les problèmes financiers ont été exagérés.

« Nous avons maintenant un bon programme CFD. A Monaco la F111B fera ses débuts, cette mise à jour comprend un important programme de développement » lance Kolles à propos de l’avenir technique de son équipe. HRT semble miser sur le CFD, de la même manière que Virgin pour le développement complet de sa monoplace 2011.

Mais l’aspect le plus important reste les finances de l’équipe. José Ramon Carabante avait fixé à 40 millions d’euros, le budget 2011 de son équipe. Aujourd’hui, seulement 20 millions d’euros environ sont dans les caisses. Mais Kolles explique sur les problèmes financier de l’équipe ont été exagéré et donne quelques détails : « Tout le monde estiment que depuis nos débuts nous pouvons faire faillite à n’importe quel moment, mais nous sommes toujours là. Bien sûr, nous cherchons des sponsors, partenaires et des investisseurs, comme tout le monde, mais je pense vraiment que nous sommes en termes de budget et de niveau de dette, assez bon. Je suis sûr que d’autres équipes ont une situation pire que la notre. « explique Kolles sur Autosport.com.

GP Bahrein : réponse la semaine prochaine

17 février 2011 | 3 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix, Politique

Bernie Ecclestone va attendre la semaine prochaine et une réunion de la FOTA pour prendre une décision sur l’opportunité d’annuler ou non le Grand Prix de Bahreïn, suite à la crise politique qui entoure le pays depuis le début de semaine.

Bernie Ecclestone a déclaré à Press Association qu’il était mis au courant des événements par la famille royale de Bahreïn. « Ce n’est pas bon. Nous devons garder un œil sur ses choses là. J’ai  parlé au prince hérité ce matin. Il ne sait pas plus que vous et moi… La semaine prochaine, nous allons prendre une décision sur ce que nous allons faire. »

Podcast – Analyse introduction en bourse de Williams F1

9 février 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Exclusif, F1 Leaders

Pour le premier numéro du podcast BusinessF1 de Tomorrownewsf1.com, le sujet est l’analyse de l’introduction en bourse de Williams.

Ouvrir l’article pour plus de confort de lecture

Procès Lotus vs Lotus : Team Lotus confiant

25 janvier 2011 | 6 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

Hier en fin d’après midi, Team Lotus a publié le communiqué suivant, à propos du jugement de la Haute Cours de Londres en ses termes :

« Team Lotus est heureux que nous ayons réussi  l’audience d’aujourd’hui et que le juge a rejeté la demande de Lotus Group, même avant d’avoir entendu les arguments des avocats de chaque chacune des parties.

Bien que cette décision n’ait jamais été dans le doute, cela signifie que nous commençons la saison 2011 sous le nom de Team Lotus. Alors que nous nous attendions que le juge aurait refusé cette demande, il est rassurant d’avoir une décision clair désormais.

Le juge a également estimé qu’il était dans le meilleur intérêt de tous de mettre la date d’audience pour l’avant procès complet et qui est maintenant fixée pour le 21 Mars,  plutôt que d attendre jusqu’à l’automne 2011 ou même plus tard. Nous demeurons confiants dans notre réussite complète et nous pouvons maintenant nous concentrer sur les défis à venir en 2011 pour le championnat du monde FIA de Formula Un. »

Affaire Lotus vs Lotus : Round 1

24 janvier 2011 | 12 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

A 14h (heures Londres), la Haute Cours de Londres a débuté son arbitrage entre Lotus Cars et Tony Fernandes, propriétaire de Team Lotus. Afin de définir la légitimité dans l’exploitation de la marque créée par Colin Chapman.

Selon Tony Fernandes, sur son compte Twitter, précise toutefois la situation : « Il y a eu beaucoup de confusion au sujet des négociations en cours. Ce n’est pas sur le nom de l’équipe Lotus qui est le sujet du jour – Cela aura lieu en Novembre, chose que nous avons clarifiés. Aujourd’hui, nous sommes plutôt dans une tentative désespérée du Lotus Group, sur sa résiliation illégale et unilatérale de son contrat de licence avec Lotus Racing. (…) Mais rien ne change pour Team Lotus. »

F1 – Domenicali : « j’ai pensé démissionner »

3 janvier 2011 | 5 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

Alonso Ferrari 2010

L’affaire d’Abu Dhabi a visiblement profondément perturbé l’hiver de la Scuderia Ferrari, surtout du coté du management. Dans un entretien pour le compte du quotidien La Republica, Stefano Domenicali indique qu’il voulait partir après Abu Dhabi :

« Après Abu Dhabi, j’ai pensé à démissionner, mais je reste parce que je crois que je suis mieux à même de capitaliser sur le travail de ses derniers mois. Je ne suis pas attacher à mon siège. Mais je suis venu à la conclusion que démissionner serait une erreur. »

F1 – Frank Williams n’est pas fan d’Alonso

2 décembre 2010 | 16 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

Williams

Pour le compte d’ESPNF1, Frank Williams donne son top 4 des meilleurs pilotes, selon son analyse. Surprise, Fernando Alonso n’en fait pas partie…

« Je ne dis pas cela parce qu’il est le champion du monde, mais j’ai toujours donné une très bonne note à Vettel. Il pourrait remporter plusieurs titres. Je crois qu’aux commandes d’une bonne voiture, lui, Lewis Hamilton et peut-être Robert Kubica pourraient surprendre tout le monde (…)Je ne suis pas vraiment un fan de Fernando Alonso. Il paraît souvent un peu morne, ignore souvent les gens et semble assez renfermé. Il est génial derrière le volant mais il semble peu animé de sa personne. Peut-être s’agit-il de sa façon à lui de demeurer concentré au cours d’un week-end de course. »

« On ne pourrait dire de Mark Webber qu’il a raté sa grande chance de remporter le titre, car il pourrait revenir encore plus fort l’an prochain, mais il est probable qu’il ait connu sa meilleure chance. Au fond, tous ces pilotes sont des individus remarquables, il ne faut jamais les sous-estimer. Tout dépendra aussi de la compétitivité de leurs voitures. »

Bernie Ecclestone : le concessionnaire

18 octobre 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs, F1 Leaders

EcclestoneBernie, il ya des centaines d’histoires sur vous et encore des gens qui ont du mal à comprendre qui vous êtes. Qui est Bernie Ecclestone?

Bernie Ecclestone: Un ex-concessionnaire automobile. (Rires)

L’entretien du site Formula1.com avec Bernie Ecclestone a été intéressant à plus d’un titre, bien que l’on n’y apprenne pas grand-chose finalement. Mais hormis l’argent que l’homme a réalisé avec le temps, c’est surtout, avec humour, ce petit retour de l’histoire. Oui Bernie Ecclestone a été un concessionnaire automobile.

Depuis son adolescence, Ecclestone, qui n’a pas de diplôme, sait une chose : il aime le commerce. Il n’a qu’une vingtaine d’année lorsqu’il lance un garage de vente de moto. Les affaires marchent bien et les premiers bénéfices iront dans l’achat d’un autre garage, mais automobile et se lance dans la monoplace F3. Nous sommes entre 1948 et 1951.

Il faudra attendre les années 70 pour voir Ecclestone prendre progressivement la main sur la Formule 1 et devenir le grand gourou d’aujourd’hui. Toutefois, depuis quelques temps, l’idée d’un remplacement se fait sentir. Ecclestone, lui-même, a toujours indiqué qu’un seul homme ne pouvait pas reprendre son empire. Mais alors qui ? La réponse (humoristique) est apparut lors de la fin de l’interview : Avez-vous une idée sur ceux qui viendront après vous?

Ecclestone : Je n’en ai aucune idée. Ils devraient sans doute chercher un autre concessionnaire de voitures d’occasion !

Humour du début à la fin…

F1 – Willi Weber, un agent influent

30 janvier 2010 | 1 commentaire
Catégorie : F1 Leaders

Willi Weber est un personnage intéressant. Agent historique de Michael Schumacher, l’homme d’affaire allemand investit son temps dans la carrière de Nico Hulkenberg. Une carrière déjà planifiée.

Très souvent, un agent planifie la carrière de son pilote. Mais cela arrive sur un seul cas de figure : si l’agent finance la carrière du coureur. Steve et David Robertson sont de ce genre de personne, Flavio Briatore l’a été aussi et Willi Weber également.

Lorsqu’en 1989, Weber embauche comme pilote pour son équipe de F3, Michael Schumacher, ce dernier était sans le sous. Le deal était d’offrir au futur champion son volant de Formule 3 en échange d’un contrat de 10 ans et 20% de ses futurs revenus de pilote. Un bon investissement pour Weber.

D’un investissement de 250/300.000 euros pour obtenir les droits sur dix ans du pilote, son retour sur investissement a été de plus de 150 millions d’euros (commission sur salaire+sponsors+produits dérivés).

Pour le cas Hulkenberg, l’implication de Weber est différente. Ayant investit dans l’équipe d’Allemagne de A1 GP (5M$ d’investissement), la sélection d’Hulkenberg a permis à l’équipe d’obtenir le titre par nation pour l’année 2006/2007. A partir de 2006, Weber investira sur le pilote en lui finançant sa carrière avenir (F3 Euroseries et GP2). Total : 2.2 millions d’euros.

Pour se rembourrer, Weber prend 20% de commissions sur les revenus d’Hulkenberg futurs pendant 10 ans (jusqu’en 2015). La carrière du pilote allemand est donc tracée : Il fera trois saisons pour le compte de l’équipe Williams. Une équipe sérieuse qui lui apprendra le métier de pilote de Formule 1. Avec la perspective d’une victoire pour le palmarès ou de plusieurs performances significatives. Ensuite passer dans un top team (Ferrari pour le cas précis), afin de récolter, gloire, fortune et palmarès. Enfin surtout permettre à son agent de se rembourser et d’engranger des bénéfices rapidement…

Via mon blog www.marclimacher.com

F1 – Duel autour de Renault F1

4 décembre 2009 | 7 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

RenaultDeux groupes d’investisseurs se battent aujourd’hui pour prendre le contrôle de l’activité châssis de Renault F1, basée à Enstone (Grande Bretagne). Le comité exécutif tenu par le Losange hier n’a pas su les départager, mais l’un d’entre eux semble avoir une longueur d’avance.

GENII Capital, génération techno. Gérard Lopez et Eric Lux, les deux hommes d’affaires à la tête de ce discret fonds d’investissement luxembourgeois, ont un but : acquérir une position majoritaire dans le capital de l’équipe F1. Leur credo, « investir dans des idées, des marques et des projets innovants, parfois même insolents. » Ces dernières années, GENII Capital a ainsi investi dans le projet de musée Charlie Chaplin en Suisse, dans un concept de moteur français à cylindrée variable, dans les énergies alternatives, et monté une structure de management de pilotes, Gravity. C’est d’ailleurs une de leurs recrues, le Chinois Ho-Pin Tung, qui s’est glissé dans le baquet de la Renault durant une partie des essais disputés cette semaine en Espagne. Selon la rumeur, Gravity est également sur le point de recruter le Japonais Kamui Kobayashi, qui pourrait seconder Robert Kubica en 2010. L’ambition de ces investisseurs est de faire de la F1 une activité rentable. Ils entendent également profiter de l’opportunité Renault pour proposer certains de leurs produits technologiques à destination des voitures particulières. Si Carlos Ghosn opte pour cette candidature, l’équipe restera engagée sous le nom de Renault F1 pour les deux années à venir. Bernie Ecclestone, un ami de Gérard Lopez, privilégie cette option. C’est elle qui semble aujourd’hui en pole position.

Prodrive, la course et rien d’autre. En face, David Richards est une personnalité bien connue du paddock. Directeur général de Benetton F1 en 1997, équipe dans laquelle il n’a pas laissé de souvenir impérissable, il a pris les commandes de BAR Honda de 2001 à 2004. Après avoir tenté sans succès de racheter cette équipe, le Britannique a acquis en 2007 la dernière place disponible sur la grille de départ. Malheureusement, son projet n’a jamais vu le jour. Cette année, il a postulé auprès de la FIA pour obtenir une inscription au championnat de F1 2010, mais celle-ci lui a été refusée. Avec Prodrive, l’homme a néanmoins remporté de nombreux succès en championnat du monde des Rallyes, notamment avec Subaru. Désormais à la tête d’Aston Martin, qu’il a engagé aux 24 Heures du Mans cette année, il entend rebaptiser Renault et offrir à cette marque prestigieuse une exposition mondiale. Pour le Losange, cette option signifierait donc un retrait pur et simple de la F1, assortie d’une présence dans le rôle de motoriste. Les capacités financières de Richards, cependant, semblent incertaines. Ce dernier est d’ailleurs sur le point de vendre le terrain sur lequel est basée son équipe, à Banbury (Angleterre). Sa candidature aurait le soutien du management actuel de Renault F1, mais pas nécessairement celui de Carlos Ghosn.

Source : Le Parisien

F1 – Stefan GP vs Sauber

2 décembre 2009 | 9 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

FIALa piste Stefan GP pour la reprise de certains actifs de Toyota F1 Team se confirme. Une délégation serbe a visitée l’usine du constructeur nippon à Cologne. Sauf que le duel entre ce projet et celui de Peter Sauber fera rage.

En toile de fonds, Bernie Ecclestone et la FIA, qui sont inquiet de la situation des nouveaux teams de 2010. L’argentier affirme qu’au moins deux ne seront pas présent l’année prochaine, tandis que la Fédération s’inquiète de l’opacité relative de certains dossiers.

Stefan GP vs Sauber

Peter Sauber présente le meilleur dossier à ce jour : il a une usine, une équipe, l’expérience récente de la F1, le financement et un moteur Ferrari. De son coté Zoran Stefanovic dispose de l’argent et la volonté. Le projet entre le serbe et Toyota indique que son équipe pourra utiliser durant deux saisons l’usine de Cologne sous la forme de location, et même la prochaine TF110 complète, à savoir châssis et moteur Toyota,  pour 2010. Seuls les blocs seront payés par Stefan GP dans les faits. Reste que les deux hommes sont confrontés au même problème.

La FIA tranchera

En effet, si Stefanovic reprend le Toyota F1 Team, il ne sera pas inscrit automatiquement pour le championnat du monde de 2010. Il faudra refaire une demande auprès de la FIA. Un changement, dû aux nouveaux Accords Concordes, afin d’éviter tous projets spéculatifs.

Le projet Stefan GP est soutenu par Bernie Ecclestone, tandis que la FOTA soutient Sauber. La FIA devra tranchée dans une dizaine de jour entre ses deux projets, dont l’un deviendra la 13ème équipe de Formule 1 en 2010.

F1 – Le projet Toyota – StefanGP by Ecclestone

30 novembre 2009 | 6 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

Parce que Toyota a annoncé sont retrait, certaines équipes fondent beaucoup d’espoir d’être encore admises en tant que successeur du constructeur sur la grille de départ 2010. Jusqu’à présent la FIA n’a pas encore communiqué sur qui sera la 13ème équipe. Le favori étant Peter Sauber, mais il existe des possibilités avec Stefan GP.

Le projet Stefan GP (SGP) avait été éliminé et pis, une menace de plainte auprès de l’UE contre la FIA avait planée, mais a mystérieusement été retiré (voir résumé ici)  Nous savons aussi que N. Technology comptait sur le soutien de SGP dans son procès contre la FIA, concernant la sélection des équipes pour 2010. En vain, le silence de Stefanovic restera pesant et étonnant. Pour cause.

Dans sa déclaration sur autosport.com, Stefanovic indiquait que « La Formule 1 sera heureuse d’avoir une équipe dans la région de l’Est de l’Europe. Pour le moment, cette région est simplement est uniquement représentée par le GP de Hongrie. » Concluant d’un simple « Nous sommes en attente » concernant l’avenir de son écurie.

L’ombre de Bernie

Il y a quelques semaines, Bernie Ecclestone, devant  des journalistes,  indiquait qu’il était inquiet de la situation du retrait de Toyota. Après Honda et BMW, cela faisait trop et le doute sur les trois futures équipes annoncées par la FIA (USF1, Manor et Campos) l’inquiète encore plus.

Mieux vaut agir que subir devait se dire Ecclestone devant la situation. L’argentier de la Formule 1, à selon nos informations, pris les choses en mains sur le dossier Toyota-Stefan GP. Le premier objectif était de conserver le constructeur japonais dans la FOTA.  Ensuite, le deuxième point était de trouvé un repreneur.

Toyota avait annoncé qu’elle ne souhaitait pas vendre son usine. Mais concernant la propriété intellectuelle de sa TF110 et son inscription pour la saison 2010 (elle a signée les Accords Concordes au contraire de Sauber) et au-delà, silence radio. Nous savons qu’Adrian Campos a été, un temps, intéressé par l’achat de la propriété intellectuelle de la future TF110,  dont le prix est fixé à 6 millions d’euros.

Le candidat au rachat

Le projet de Stefan GP a de quoi séduire Bernie Ecclestone. En effet, le projet de cette équipe de F1 est destiné à toucher les 800 millions d’habitant situés dans la partie Est de l’Europe (Russie comprise), un rêve que caressait depuis longtemps Ecclestone, qui regarde cette partie du monde et son argent avec envie depuis près de 10 ans maintenant,  sans parvenir à un résultat.

En Septembre dernier, dans une tribune, Stefanovic, indiquait que son projet d’un point de vue technique avait pris du retard (2 mois pour être précis), mais qu’il tenait à faire savoir qu’il avait un sponsor titre pour 2010, sans que son équipe soit acceptée sur les grilles de départ en 2010.

Epilogue

Ecclestone a pris les choses en main concernant le cas Toyota. Ne souhaitant pas avoir une autre équipe avec le label FIA sur la grille de départ, mais un projet avec des fonds importants. Ayant compris que QADBAK était une coquille vide, il a, semble t’il, tout fait pour que le projet de BMW ne soit pas valider par la FIA et la FOTA. Au point que, ayant compris le danger, le constructeur allemand et Peter Sauber ont réagi dernièrement par la reprise de l’usine de Hinwill par Sauber lui-même.

Stefan GP devrait racheter l’entrée de Toyota et probablement le design de la TF110 pour environ  30 millions d’euros.

F1 – Michael Schumacher a cumulé 734M$ depuis 1991

12 octobre 2009 | 9 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

Michael SchumacherIl y a plusieurs jours, le golfeur Tiger Woods a été le sportif le plus riche de l’histoire du sport avec un cumul  d’1 milliard de dollars de gain depuis ses débuts en 1996 (voir : Tiger Woods, l’homme qui valait 1 milliard) . Le second étant le célèbre basketteur, Michael Jordan avec plus de 800 millions de billet vert. Mais combien Michael Schumacher a t’il cumulé durant sa longue carrière ?

Il y a des chiffres intéressants, par exemple ceux d’Ayrton Senna, qui a cumulé durant sa carrière 139.25 millions de dollars environs de revenue entre 1984 et 1994 (dont 75 millions en salaire). Le triple champion brésilien étant la référence dans le domaine durant quelques saisons avant que Michael Schumacher n’explose les compteurs.

Le cumul de salaire (de pilote) du septuple champion du monde allemand se monte à 333 millions de dollars environ entre 1991 et 2006. Mais le cumul de ses revenus, à savoir le sponsoring personnel et les produits dérivés, depuis ses débuts font grimper l’addition à 734.7 millions de dollars !

Ayant débuté entre 1991 à 1993 avec un salaire en fonction de ses résultats (à savoir 6.000$ par GP et 25.000$ le point), le pilote allemand a cumulé environ 2.9 millions de dollars. En 1993 apparait pour la première fois les produits dérivés et le sponsoring personnel, permettant au pilote Benetton d’alors, d’avoir un revenu 1993 de 4 millions de dollars. Pour 1994, la rumeur McLaren permettra à Schumacher de signer un contrat de trois saisons avec Benetton pour 5 millions de dollars pour son premier titre et 10 millions pour 1995. Ces deux années là, les revenus du pilote étaient de 9,6 millions de dollars et 14,6 millions en 1995.

Le transfert chez Ferrari permettra d’augmenter ses revenus. Le premier contrat de 25 millions de dollars annuel a été révisé dès la fin 1996 pour être réduit à 20 millions jusqu’en 1998. Durant ses trois saisons, le revenu global du double champion du monde (à l’époque) cumulait à 95 millions de dollars. Du jamais vu en Formule 1. La rumeur du transfert chez McLaren à l’horizon 2000 a permis au pilote de toucher un salaire records et de devenir le plus riche. Un contrat de 140 millions de dollars (entre 2000 et 2003) qui sera prolongé de trois saisons pour un total de 90 millions. Toutefois, n’oublions pas que Schumacher touchait à chaque titre, une prime de 20 millions de dollars.

Ses records ayant été à la fin de sa carrière. De 67-68 millions de dollars cumulés en 2001-2002, il montera  80 millions en 2003-2004. Depuis trois saisons, l’allemand a additionné 100 millions de dollars de revenus (voir : Michael Schumacher, une retraite à 21M€ en 2009) . Une belle retraite.

F1 – L’affaire Force India

29 août 2009 | 5 commentaires
Catégorie : F1 Leaders

Lorsque Vijay Mallya, Samedi dernier, annonçait un démenti sur la vente de son équipe Force India, personne ne l’avait cru. Sa démonstration de puissance dans le port de Valencia ne reste qu’une illusion, l’homme est acculé et son équipe en difficulté financière.

GP d’Allemagne, intimident le Vendredi matin juste avant les premiers essais libres. La police Allemande débarque dans le Paddock pour saisir du matériel de l’équipe Force India, pour facture impayés dans le Paddock Club. On parle de 500.000 euros. Pour éviter tout scandale, Bernie Ecclestone réglera la note et Vijay Mallya invita les agents des forces de l’ordre à un café dans le Paddock Clubs…

Valencia, nouvelle tentative de saisi de matériel, pour d’obscure raison cette fois ci, mais un arrangement aurait été trouvé à la dernière minute à la douane cette fois ci. Mais cette fois ci, cela est plus grave et rajoute aux difficultés de l’équipe coté finance.

Lorsqu’en 2008,  Force India mettait fin à son contrat de fourniture moteur avec Ferrari, l’équipe indienne s’y est prise au dernier moment. En effet, elle avait dépassé la date limite pour annuler son contrat avec Ferrari. Dans les faits, Force India devait payer une avance de 10 millions d’euros vers la mi-octobre 2008 pour son moteur de 2009, somme qui n’a pas été déboursé selon les indications. Vijay Mallya c’est contenté de réglé les 10 millions d’euros de rupture de contrat, comme indiqué.

Essayant de répartir  sa dette moteur sur l’année 2009 en quatre tranches de 2,5 millions d’euros, Force India n’aurait pas payé la dernière tranche de Juin. Ferrari qui avait signé son contrat de fourniture pour 2009 avec l’équipe indienne n’a jamais accepté la volte face et souhaite être payé pour tourner la page.

Sauf que les caisses de l’équipe sont vides, et que la facture pourrait être réglée en propre par Mallya. Mais déjà la prochaine échéance de Septembre pointe à l’horizon. L’équipe tourne à 1 millions d’euros par semaine pour le fonctionnement. Pire, au-delà du souci Ferrari, l’accord Mercedes-Benz Force India d’une valeur de 20 millions d’euros à du plomb dans l’aile, l’équipe indienne n’honorerait pas les échéances de payement et prend du retard, le règlement mensuel est fixé a 1,8 millions d’euros et depuis le mois de Juin aucune facture n’aurait été payés. Les tensions entre la FOTA et la FIA a été au profit de l’équipe indienne qui a profité pour suspendre ses payements moteur. Maintenant que les Accords Concordes sont signés, la guerre chaude est redevenue froide et le répit est terminé.

La dette de l’équipe pour ses moteurs se monte donc en ce mois d’Aout à près de 8 millions d’euros, Mercedes-Benz a accepté de faire crédit par rapport au contexte politique de la F1, mais dans le paddock de SPA il se raconte que si Vijay Mallya ne paye pas ses dettes, le constructeur cassera son contrat, ce qui annulerait la fourniture moteur et ouvrira le champ libre à Williams F1. Des enjeux politico-industriels qui dépassent aujourd’hui le milliardaire devenu millionnaire indien. L’objectif secret est de vendre d’ici la fin de l’année son équipe afin d’avoir suffisamment de liquidité pour régler ses dettes. Prodrive et Epsilon Euskadi sont sur le coup pour un rachat prochain, mais le prix n’est pas encore acceptable. Acheter 88 millions d’euros, Mallya en souhaite 130 millions aujourd’hui.


Page 7 sur 7« First...34567


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu