Naviguer : Accueil > Archive by category 'Politique'

Gerhard Berger entre à la FIA

8 décembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Management, Politique

Hier, lors du Conseil Mondial du sport automobile de la FIA, a été décidé de nommer Gerhard Berger, en tant que président de la Commission monoplace, il remplace Barry Bland, qui quitte son poste pour des raisons personnels.

Récemment il y a eu des rumeurs autour d’un projet d’équipe GP2 que souhaitait réaliser l’ancien pilote autrichien, même s’il reste vague sur le projet. Il a aussi été entrevu pour un rôle majeur dans l’équipe de GP2 Super Nova. Il y a même eu la rumeur qu’il pouvait remplacer Eric Boullier chez Lotus F1 Team, et même un rôle de consultant dans l’équipe.

Suite à sa nouvelle nomination, Berger est aussi un favori en tant que futur président de la FIA, un rôle dont il aspirerait volontiers, selon certaines rumeurs et qui est approprié avec son expérience dans la gestion d’un constructeur (BMW) avec une victoire aux 24h du Mans en 1999, d’une équipe de F1 (Toro Rosso) et de pilote de Formule 1 (13 ans de carrière).

Sauber et Toro Rosso quitte aussi la FOTA…

7 décembre 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Politique

Après Red Bull Racing et la Scuderia Ferrari, c’est au tour de l’équipe Suisse Sauber de quitter la formation. La FOTA commence à s’effriter progressivement.

Selon Autosport, l’équipe d’Hinwill a décidé de quitter l’association des constructeurs, pour des raisons encore inconnues.  Pendant ce temps, la Scuderia Toro Rosso pourrait aussi suivre, selon toute vraisemblance.

Pour l’instant, la rumeur Toro Rosso qui aurait indiqué son retrait hier, lors de la réunion de la FOTA à Londres.

FIA : ce qui changera en 2012

7 décembre 2011 | 2 commentaires
Catégorie : Politique

Aujourd’hui, le Conseil Mondial de la FIA a confirmé les GP de Bahrein et d’Austin au calendrier 2012. Mais, il a aussi confirmé plusieurs détails intéressant.

Concernant Bahrein, Le Conseil Mondial a confirmé sa présence, tout en précisant l’aspect « fragile » du Grand Prix. Bernie Ecclestone a obtenu l’assurance de sa tenue en 2012. Le royaume n’a pas hésité (et n’hésite pas encore aujourd’hui) à utiliser la force comme moyen de museler la révolte de son peuple. Côté Austin, Bernie Ecclestone avait donné une semaine de plus, afin que les pouvoirs publics trouvent un accord avec le promoteur de la course. Ecclestone a obtenu à l’avance les 25 millions de dollars de contrat pour 2012, ce qui confirme la présence d’Austin en 2012.

De plus, la FIA va modifier les mesures de voitures de sécurité. L’effet pour 2012, ne devrait plus présenté une situation ou le pilote de tête puisse avoir d’autres pilotes entre lui et son poursuivant. La Fédération confirme que les retardataires pourront reprendre leur tour de retard lors des procédures de voitures de sécurité.

Lors du GP de Corée du Sud, Sébastian Vettel avait fait polémique,  car il avait, durant les qualifications, coupé un virage pour entrer plus vite aux stands. Cette manœuvre sera désormais fortement interdite en 2012.

De plus, , les procédures de changement de voies de type Schumacher vs Hamilton, lors du GP d’Italie, ne sera plus toléré non plus. Il ne sera plus permis de s’écarter de la trajectoire pour protéger sa position.

Lors du GP du Canada, les plafonds de temps ont explosé, avec plus de 4 h de course. La FIA modifie alors le temps d’un Grand Prix, passant de 2h à 4h. Les pilotes impliqués dans un crash et ayant provoqué l’arrêt de la course, pourront reprendre la course après son interruption par drapeau rouge. Dans leurs position d’avant crash.

Enfin, le 3 mai au Mugello, un test sera permis sur trois jours. Il permettra à des jeunes pilotes, mais aussi aux titulaires de réaliser des essais. De plus, lors des EL1 du vendredi, les pilotes et les équipes auront le choix entre tous les jeux de pneus à disposition par le manufacturier. Auparavant, seul les ensembles (3) recommandées par Pirelli à l’avance étaient permis.

Un RRA sans avenir ?

5 décembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Politique

« Je pense que certaines équipes pensent que la FOTA ne fait pas exactement ce qu’elle doit être destinée à faire. Il est très très difficile pour tous ces gens qui sont en compétition les uns contre les autres d’accepter tout ce qui peut freiner leur capacité à gagner. » lance Bernie Ecclestone au Financial Times après l’annonce du retrait de Ferrari et Red Bull Racing de la FOTA.

L’annonce du retrait des deux équipes a été mesurée à sa juste valeur, après le communiqué de la Scuderia Ferrari qui annonce, toutefois, vouloir continuer à aider les équipes dans le concept du RRA (l’accord de restriction des coûts) durant son préavis. Ce qui limite l’impact d’un retrait avec effet immédiat des rangs de l’union des constructeurs de F1.

Mais, pour Ecclestone, le RRA ne verra jamais le jour et ne pourra pas être mis en place par les équipes elles-mêmes.

« Je pense qu’il était probablement mort avant d’avoir commencé. Il est assez difficile d’être toujours en mesure de dire « c’est ce que nous avons faits ». Vous obtenez toute ses sottises du genre « oh ils ont trichés, parce qu’ils ont passé plus de temps quelques part que ce qu’ils devaient au départ. »

Il est vrai que les projets proposés par Ferrari et Red Bull devaient limités l’implication en soufflerie, ce qui limiterait le principe de compétitivité et favoriserait une équipe ayant de l’avance (Red Bull par exemple) au détriment d’une autre (Ferrari par exemple).

Comme dans le football, les mesures de limitations des coûts trouvent ses limites dans les intérêts de chacun et dans la compétition. Qui, par essence ne favorise pas une limitation des dépenses.

FOTA : les raisons du départ de Ferrari

2 décembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

Dans un communiqué Ferrari justifie son départ de la FOTA »Une décision difficile, médité depuis longtemps et prise à contre cœur, après analyse de l’impasse actuelle sur certains des sujets, qui sont à la base de la naissance de l’association. » Indique le document.

Luca di Montezemolo a été le premier président du mouvement et avait mené la lutte contre Max Mosley durant toute la saison 2009. Plusieurs succès et une reconnaissance certaine de l’union face aux instances. Mais, la FOTA a besoin d’un nouvel élan.

Ferrari indique quelle va continuer à travailler avec d’autres équipes pour rendre plus efficace et efficiente, l’accord actuel de contrôle des coûts RRA, de le modifier et de le rendre plus strictes sur certains aspect tels que l’aérodynamique, les tests et l’élargir vers les moteurs.

Selon Ferrari, la Formule 1 doit être un terrain d’entrainement pour la recherche technologique, le transfert de cette technologie à la production et rendre la discipline plus accessible au public. La Scuderia souhaite augmenter le nombre de journée d’essais pour permettre à de jeune pilote d’avoir de l’expérience et d’offrir une bonne préparation aux équipes et permettre aux fans d’avoir un contact direct avec les voitures.

Ferrari et Red Bull Racing quitte la FOTA !

2 décembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Politique

Ferrari et Red Bull Racing ont décidé de quitter la FOTA, alors que les discussions sur l’avenir du RRA sont  encore sous hautes tensions.

Selon Autosport, des sources de hauts niveaux indiquent que les deux équipes ont déposé après une réunion du Brésil, une notification de leurs intentions de quitter l’organisation. Une lettre a été envoyée plus tôt cette semaine.

Ni Red Bull Racing ni Ferrari ne feront de commentaires sur la situation ce vendredi. Le porte parole de la FOTA a indiqué : « La FOTA confirme avoir reçu une démission de deux équipes. Tout en considérant ses prochaines étapes, la FOTA va continuer à travailler au nom de ses membres pour atteindre les objectifs de l’organisation. »

Selon les statuts de l’association des constructeurs, le préavis est de deux mois, ce qui signifie que le 1 Février, les deux équipes sont officiellement hors de l’organisation. A condition qu’elles ne changent pas d’avis…

Car il semblerait logique que cette histoire soit une manœuvre politique. Red Bull Racing et Ferrari sont les deux équipes ayant proposés des projets pour l’avenir du RRA et se sont les deux qui quittent l’association quasiment ensemble. Il est vrai que les discussions sur le projet de restrictions des coûts se stérilisent avec le temps et que cela pourrait servir d’électrochoc.

Il est aussi intéressant de voir le caractère neutre de Toro Rosso, pourtant propriété de Red Bull à 100%. L’équipe italienne reste membre de la FOTA et pourrait servir de poisson pilote sur l’évolution des discussions en cours.

Liste des engagés de la saison 2012

30 novembre 2011 | 8 commentaires
Catégorie : Politique

Red Bull Racing Renault
1 Sebastian Vettel (DEU)
2 Mark Webber (AUS)

McLaren Mercedes
3 Jenson Button (GBR)
4 Lewis Hamilton (GBR)

Ferrari
5 Fernando Alonso (ESP)
6 Felipe Massa (BRA)

Mercedes
7 Michael Schumacher (DEU)
8 Nico Rosberg (DEU)

Lotus Renault
9 Kimi Raikkonen (FIN)
10 TBA

Force India Mercedes
11 TBA
12 TBA

Sauber Ferrari
14 Kamui Kobayashi (JPN)
15 Sergio Perez Mendoza (MEX)

STR Ferrari
16 TBA
17 TBA

Williams Renault
18 TBA
19 TBA

Caterham Renault
20 Heikki Kovalainen (FIN)
21 Jarno Trulli (ITA)

HRT/TBA
22 TBA
23 TBA

Marussia Cosworth
24 Timo Glock (DEU)
25 Charles Pic (FRA)

La SNORAS nationalisée, Antonov recherché

24 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs, Politique

Le gouvernement lituanien a décidé hier, mercredi, de nationaliser la banque AB SNORAS, invoquant ses difficultés financières. « Un rachat des parts dans l’intérêt du public », a précisé la ministre des Finances, Ingrida Simonyte.

En parallèle à cette action, des procureurs de Vilnius ont ouvert une enquête concernant d’éventuels délits financiers. Certains actifs de la banque SNORAS, évalués à plus de 200 millions d’euros, et ayant un lien avec des responsables de la banque, ont disparu.

L’homme d’affaire Vladimir Antonov est dans le viseur. Un mandat d’arrêt international a été émit pour toute l’Europe. Il possédait 68,1% des parts de la banque, tandis que l’homme d’affaire lituanien Raimondas Baranauskas, en disposait 25.3%.  Les problèmes de la 4ème banque du pays engendrent un effet domino dans cette ex-république soviétique d’environ 3 millions d’habitants. Car une autre banque liée à la première serait en faillite : Latvijas Krajbank, dont AB SNORAS détient 67.9% du capital. L’inquiétude gagne la Lituanie depuis 48h.

Pour information, la AB SNORAS a accordé un prêt de 20.5 millions d’euros (qui doit être remboursé d’iciDécembre 2011) à Genii Capital, afin de combler les lourdes pertes engendrées par l’exercice précédent (voir ici l’explication).

Equivalence technique moteur en 2013 ?

18 novembre 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Politique

La rumeur Honda – McLaren est intéressante et soulève une question qui doit être précisée et pourrait changer beaucoup de stratégies à l’avenir. Est-ce que l’année 2013 permettra l’équivalence technique entre le moteur V8 actuel et le futur V6 1600cm3 turbo ?

En Mai de cette année,  Bernie Ecclestone avait indiqué que lors d’une réunion entre Jean Todt et les membres de la FOTA, le président de la FIA a proposé le principe de l’équivalence pour 2013 (avec option pour 2014) entre les moteurs turbo 4cyl et le V8 atmosphérique d’aujourd’hui. Mais depuis ? silence radio.

Si la rumeur Honda – McLaren confirme son timing, cela signifie qu’en 2013, il sera possible d’avoir un moteur V6. Spéculons et imaginons une 3ème voiture disposant de ce moteur, ou encore une équipe ayant fait le choix d’une monoplace V8 et l’autre avec le V6 (souvenir souvenir). Les possibilités sont importantes…

FOTA – la proposition de Red Bull

11 novembre 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Politique

Comme nous vous le rapportions hier, les équipes de F1 ont décidé de reporter leur réunion prévue à Abu Dhabi sur l’avenir de la FOTA à une date ultérieure. La cause en est une proposition de dernière minute de Red Bull.

Parmi les points de friction entre les équipes, qui pourrait faire voler la FOTA en éclats, il y a le RRA, l’accord sur la restriction des ressources. Red Bull est suspectée d’avoir dépensé plus que prévu en 2010, ce qui énerve royalement Christian Horner.

Ce dernier a donc décidé de faire une proposition de dernière minute pour un nouvel accord sur le RRA. Martin Whitmarsh, le président de la FOTA, devant cet élément tardif, a alors décidé de reporter la réunion. Elle pourrait se tenir au Brésil ou après la fin de la saison.

Certains patrons se demandent aujourd’hui si ce n’est pas une manœuvre de la part de Red Bull pour retarder les discussions alors qu’Horner commence à se rallier à l’avis d’Ecclestone sur l’inutilité de la FOTA, notamment sur les dossiers politiques et règlementaires.

Source  : NextGen Auto

FOTA – comment gérer le RRA ?

8 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

L’avenir de la FOTA s’annonce dans l’ombre du Grand Prix d’Abu Dhabi. Le problème principal étant l’accord de restriction de budgets, RRA. L’association des constructeurs peut s’effondrer si rien n’est signé ce week-end, mais ce scénario catastrophe a déjà été exclu par la majorité des patrons d’équipes. Pour sauver le RRA de la noyade, plusieurs propositions ont été listées par Autosport.com

Pour le moment l’option la plus probable est que le RRA ne soit pas gérer directement par la FOTA. Trois pistes existent :

  • 1 – une société de gestion indépendante et financer par la FOTA
  • 2 – la FIA
  • 3 – Une société d’audit de type Cap Gemini totalement neutre.

La première solution est séduisante sur le papier. Créer une société de gestion et d’audit financé par la FOTA. L’objectif sous-entendu est aussi de devenir un outil performant pour les autres sports à terme. Donc l’aspect indépendant sera important, mais difficile à obtenir sur la forme.

La Fédération internationale de l’Automobile avait déjà, sous l’époque Max Mosley, proposée cette solution.  Mais il y a des doutes sur la compétence. Historiquement la FIA ne doit pas se mêler d’argent de la Formule 1, mais uniquement de l’aspect sportif.

Enfin une société d’audit neutre de type Cap Gemini a été la solution pour l’audit du début d’année de 7 équipes de la FOTA, pour établir les futures règles du RRA. Ses sociétés sont importantes et disposent de plusieurs centaines de clients dans le sport et les affaires. Mais son coût pourrait être prohibitif, ce qui serait un paradoxe pour la gestion d’un accord de réduction des coûts.

Commission F1 – les autres décisions

3 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

Aujourd’hui, à Genève, la Commission F1 a ratifiée plusieurs sujets (voir ici pour souvenir). Le principe des changements de noms des équipes Team Lotus, LRGP et Marussia Virgin a déjà été évoqué (voir ici), voici les décisions sur les autres sujets :

  • 3ème voiture : Hormis, Ferrari qui soutenait le projet, la Commission a rejeté le principe et le concept est donc abandonné.
  • Les GP de Bahreïn, Corée et Austin ont été confirmé pour 2012.

A suivre…

Commission F1 – autorisation des changements de nom

3 novembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Politique

La commission F1 a donnée son accord pour les changements de nom effectif des équipes Lotus Renault GP, Team Lotus et Marussia Virgin Racing.

Cette décision met définitivement fin au différent entre Lotus Group et Tony Fernandes. L’an prochain, Team Lotus deviendra Air Asia Caterham Team et LRGP deviendra simplement Lotus. Marussia sera désormais le nom principal de l’équipe Marussia Virgin Racing, confirmant le retrait du groupe de Richard Branson, Virgin, du sponsoring de l’équipe.

La décision de la Commission doit être ratifiée le 7 décembre prochain par le Conseil Mondial.

Commision F1 – le jour J

3 novembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

Aujourd’hui la Commission F1 se réunit à Genève, pour discuter de plusieurs points  importants pour l’avenir de la Formule 1. Pour que les changements ci-dessous soient validés ils auront besoin du soutien  des 18 membres de la Commission sur 26.  Comprenant les directeurs d’équipe, Bernie Ecclestone, Jean Todt, ainsi que des représentants des sponsors, des fabricants de moteurs, les promoteurs des circuits et le fournisseur de pneus  :

  • 1 – le changement de nom de trois équipes : LRGP, Team Lotus et Marussia Virgin Racing
  • 2 – le RRA
  • 3 – la 3ème voiture
  • 4 – le permis a point pour les pilotes
  • 5 – le calendrier 2012
  • 6 – Le statut de Bahrein et de la Corée

Le changement de nom des trois équipes ne devrait pas vraiment poser de gros problèmes. LRGP deviendra naturellement Lotus (F1 Team ?), tandis que Tony Fernandes a fait une demande pour rebaptiser son Team Lotus en Caterham GP. Le cas Marussia Virgin Racing est intéressant, car le groupe de Richard Branson va baisser progressivement son investissement au profit de Marussia, qui prend le pouvoir et devient le sponsor principal en 2012 du team. Notons que le petit constructeur russe de voiture de sport dispose déjà de 25% du capital de l’équipe. L’évolution est logique.

L’aspect du RRA sera une discussion plus tendue. Toutefois, les derniers échos obtenu racontent que la somme de 100 millions d’euros jusqu’en 2017 devrait être favorisé pour tout le monde et qu’il n’y aura pas de distinction entre les équipes constructeurs et les équipes indépendantes.

L’histoire de la 3ème voiture ne devrait pas avoir d’échos favorable. Ferrari est pour, tandis que McLaren et Mercedes sont contre, tout comme Red Bull Racing qui jouera sa partition politique avec son allier Toro Rosso, pour obtenir une clémence sur le RRA, selon toute vraisemblance. Cette histoire déplacera surtout le débat sur les collaborations entre les équipes.

L’introduction du permis à point, avait déjà été soumis par la FIA durant un temps, mais ne devrait pas avoir de finalité. Car finalement ridicule dans un sens.

Enfin le calendrier 2012, tiendra compte de la stratégie de la FOTA qui souhaite avoir des GP en Europe, mais dans l’idée d’une alternance positive pour garder la Formule 1 dans son bastion de fan principal qu’est l’Europe.

Enfin, le cas Bahrein et de la Corée du Sud. Le premier, simplement pour des questions politique et d’image et le second pour des questions de non respect du cahier des charges. Car la Corée du Sud n’a pas améliorer son circuit depuis son inauguration l’an dernier.

Avant Poste – Une 3ème voiture politque

1 novembre 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Politique, Tomorrow TV

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu Dimanche soir sur le Grand Prix d’Inde  qui a vu la victoire de  Sébastian Vettel devant Jenson Button et Fernando Alonso

Voir la vidéo ? cliquez ici

Une 3ème voiture politique

Dimanche matin, tous les médias ont indiqué que Bernie Ecclestone avait signifié aux équipes la possibilité d’engager une troisième voiture à l’horizon 2013. Petite message à l’adresse de la Scuderia Ferrari.

Rapidement toutes les équipes sont montées au créneau, toutefois ceci cache deux points importants :

Le premier point concerne les Accords Concordes. Depuis 6 mois, les discussions pour conclure les accords 2013-2017 s’éternisent et c’est pourquoi Bernie Ecclestone tente d’accélérer la procédure, en profitant des divergences au sein de la FOTA, depuis quelques temps. Un profit politique en utilisant l’équipe la plus prestigieuse du plateau : Ferrari.

Différemment des précédents épisodes autour des Accords Concordes qui avaient un volet financier, cette fois ci, Ecclestone flatte Luca di Montezemolo avec l’idée de la 3ème voiture. C’est une vieille idée datant de 2008/2009. Alors, le patron de Ferrari avait estimé que cette solution d’engager une voiture envers un tiers était la meilleure solution face aux teams low cost comme Team Lotus, Virgin Racing et HRT. L’argentier de la F1 a donc ressorti le programme de la 3ème voiture pour mettre fin à la FOTA et renforcer l’influence de Ferrari en Formule 1.

Depuis toujours, Ecclestone estime que la FOTA ne sert à rien (pas ses intérêts du moins). La signature de Ferrari, avec ce projet de 3ème voiture,  est aussi le deuxième point important : l’explosion du RRA.

Actuellement au point mort, il a fallut 6 mois à Cap Gemini pour réaliser son audit actuel. Le rajout d’une 3ème voiture, pour un coût estimé à 45 millions d’euros, provoquerait encore un nouvel audit, donc un nouveau conflit en perspective. Cette idée, remet aussi en cause les accords techniques entre RBR et Team Lotus, McLaren avec Force India et Virgin Racing, par exemple.

GP Sotchi 2014: un investissement au profit de la paix

26 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix, Politique

Le circuit de Sotchi bénéficiera d’un investissement de 190 millions de dollars (135 millions d’euros) et sera achevé après les Jeux Olympiques d’Hiver de 2014. La plupart des travaux de construction seront achevés avant les JO, mais le tarmac sera réalisé en Avril 2014 seulement, indique Aleksandr Ivanov, chef adjoint de la région de Krasnodar.

Le contrat Sotchi signé avec Bernie Ecclestone porte sur une durée de 7 ans (2014-2020) pour un total de 210 millions d’euros environ. L’investissement global de Sotchi, pour la Formule 1,  sera donc de 345 millions d’euros. Une paille par rapport aux 6,5 milliards d’euros que Moscou va investir pour les JO d’hiver en 2014.

Cette région est stratégique pour la capitale de Russie. Vladimir Poutine souhaite modifier, avec ses alliés sur place, l’image d’une région dévastée par les guerres du Caucase, depuis 20 ans et considérée comme un des endroits les plus dangereux du monde. En début d’année, des rebelles Tchéchènes ont réalisé plusieurs démonstrations terroristes autour des installations des futurs JO. La menace terroriste est pesante et l’Etat centrale tente de rassurer. L’investissement de sécurité coûtera près d’un milliards d’euros par année, selon les estimations.

Récemment, cette région de Russie, a vu venir le footballeur Samuel Eto’o. Nous sommes au Daguestan voisin. Suleyman Kerimov, oligarque et gouverneur du pays, (7,8milliards de dollars de fortune d’après Forbes) va investir d’ici 3 ans, un total de 200 millions d’euros dans les infrastructures de son pays. L’objectif est de faire du pays et de la région un havre de paix des peuples. Le sport est l’arme de destruction massive de cette région du sud Caucase. En cas d’échec, Moscou pourrait revoir, selon des observateurs, sa stratégie d’ici 2015. Ce qui rend les projets instables d’un point de vue politique.

En attendant, Aleksei Agafonov, un autre député, a déclaré que la piste de Sotchi pourra accueillir 80.000 spectateurs, soit environ la même capacité que le circuit de Melbourne.

L’ombre politique des changements de nom

24 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

Le processus de renomination de Team Lotus et Lotus Renault GP pour 2012 a très bien débuté, avec l’unanimité des équipes (dont Ferrari) sur le principe. L’objectif étant de supprimer cette confusion et ambivalence qui a perturbé les fans durant cette saison 2011. Team Lotus devrait se nommer Caterham GP et Lotus Renault GP devrait parvenir à prendre le nom de Lotus F1 Team ou Lotus GP, l’an prochain.

Toutefois, un détail a été levé par Ross Brawn, qui a déclaré sur ITV que le processus de changement de nom ne devait pas se faire au profit d’un acte politique.

« Malheureusement, nous pouvons spéculer et je vous garantis que les équipes qui tentent de changer leur nom auront eu des approches d’autres équipes qui veulent différentes faveurs afin de convertir leur voix au profit du changement de nom et ce n’est pas correct. »

Le pavé est lancé par Ross Brawn : « Je le sais car c’est ce qui nous ait arrivé lorsque nous avons voulu changer notre nom. Des équipes ont cherché à obtenir nos faveurs. C’est ce que nous ne devons plus avoir aujourd’hui. »

5 Décembre 2008, Honda quitte la Formule 1 dans un fracas annonciateur d’un changement d’ère pour la discipline. Mais le changement en Brawn GP a été ratifié en Mars 2009 et au détriment des droits TV, supprimés par Bernie Ecclestone, pour l’obscur raison d’un changement de nom de châssis lors de l’homologation.

Un RRA en deux temps ?

20 octobre 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Exclusif, Politique

Les accords RRA de la FOTA sont une mécanique très complexe qui entremêlent des intentions datant de 2009 et des évolutions de 2010. Sur le papier, tous les membres étaient d’accords, sur le principe, que pour 2011 le chiffre de 50 millions d’euros devait être atteint. Sauf que la réalité est bien différente et cela pourrait bien expliquer la révolte de Red Bull Racing aujourd’hui.

Singapour 2011, Ron Dennis présente son projet autour de McLaren Group et indique un chiffre qui n’a pas été relevé à l’époque : 100 millions d’euros. Telle sera le chiffre d’affaire de son équipe en moyenne jusqu’en 2017. Comment cela peut-il être possible alors que ce chiffre sera de 50 millions ? La réponse est simple et tiens dans l’ambigüité de l’association des constructeurs.

En plein combat avec Max Mosley et la FIA, la FOTA a présentée un projet de répartition des coûts suivant : 60 millions d’euros pour les équipes indépendantes et 200 millions d’euros tout compris pour les équipes constructeurs. Pour finir, il semble bien que le RRA soit en deux temps : 100 millions d’euros pour les équipes constructeurs et 50 millions pour les équipes indépendantes. Un différentiel qui n’est pas pour avantager RBR.

L’axe des constructeurs

En effet, regardons l’évolution des équipes de Formule 1 : Ferrari est un constructeur de voiture, McLaren aussi, Mercedes GP également. Mais Team Lotus va devenir Caterham en 2012, Virgin Racing est devenu Marussia Virgin, tandis que LRGP va probablement devenir constructeur l’an prochain. Ce désir de devenir constructeur à tout prix est à noter et trouve son explication dans ce RRA en deux temps, favorisant les constructeurs. Sauf que Red Bull Racing n’est pas un constructeur.

Ce qui signifie que l’équipe double championne du monde devrait fournir un budget de 50 millions d’euros, alors que Ferrari, McLaren, Mercedes auront droit à 100 millions dès l’an prochain.

Cette année, le budget marketing de RBR était, selon le BusinessbookGP 2011 de 93 millions d’euros, alors qu’il devait être proche de 50 millions d’euros (notons que Force India et Williams déclare respectivement 47 et 48 millions d’euros). Ce qui offre un début d’explication dans al tension actuelle entre Red Bull et certain membre privilégiés de la FOTA.

Si Red Bull Racing quittait la FOTA…

20 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Politique

« Si nous ne pouvons pas parvenir à un accord avec la FOTA, alors quel est le but de la FOTA ? « a lancé à l’agence Reuters, Christian Horner qui a enfoncé le clou sur la BBC en précisant : « Sinon arrêter ».

Red Bull Racing (et par effet domino la Scuderia Toro Rosso ?) quittera t’elle la FOTA, comme auparavant l’équipe Hispania Racing Team en Décembre dernier ? Politiquement cela pourrait l’affaiblir, mais économiquement pas du tout.

Politiquement, la FOTA commence à s’essouffler depuis quelques mois. Née dans une confrontation, elle ne trouve pas son évolution dans un climat de consensus, qui ne lui convient plus. La rivalité n’est plus contre la FIA, mais entre les membres. En décembre 2010, HRT a été exclu de la FOTA, mais n’a pas été isolé pour autant. Elle ne participe plus à la vie de l’association, mais elle n’est pas morte, contrairement à ce qui avait été annoncé. Ce statut hors de la FOTA a aussi permis d’avoir une influence sur les diffuseurs soufflés par exemple. Mais, autant HRT est une petite équipe, autant RBR est un team double champion du monde et son impact politique individuel sera important hors de la FOTA.

Economiquement, elle n’est pas signataire des futur accords RRA (que la FOTA souhaite mettre en parallèle des futurs Accords Concordes 20103-2017), donc elle n’est pas obligé de respecter l’accord de restriction financier, mais pourra continuer de toucher les primes FOM, ce qui est le plus important pour son avenir. De plus, Bernie Ecclestone aura plus de latitude à la manipulation politique justement. Même si Red Bull Racing n’est pas Ferrari. Mais avec la Scuderia Toro Rosso dans la corbeille, cela permet d’avoir un impact à terme.

GP Austin à l’arrêt depuis près de 2 mois

19 octobre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Politique

Malaise autour du circuit d’Austin.  La construction du circuit a repris ce mardi, après un arrêt de plusieurs semaines, soulevant des questions sur l’avenir de la Formule 1 sur ce projet de 300 millions de dollars. Sauf que les permis de construire n’ont toujours pas été délivré, pour construire les stands, tribunes etc…

Max Chapman, le directeur de la construction avait déclaré qu’il avait obtenu les permis de construction, pour débuter des travaux estimés à 100 millions de dollars. Nous étions alors le 4 Octobre 2011. Mais la réalité est différente car toujours aucun papier n’a pété délivré pour le moment.

Ce permis a été demandé en Juillet et ‘na toujours pas été délivrée. Anna Bowlin, directrice du service développement pour le comté de Travis, a déclaré à Statesman.com que le comté a travaillé avec les organisateurs du circuit pour émettre le prochain permis, très prochainement.

Aucun commentaire du côté des promoteurs du circuit d’Austin. Une piste qui est quasiment à l’arrêt depuis la rentrée septembre et qui cumulerait déjà 2 mois de retard sur le calendrier.


Page 3 sur 512345


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu