Naviguer : Accueil > Archive by category 'Politique'

Calendrier FIA de la Formule 1 2012

31 août 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Politique

FIA FORMULA ONE WORLD CHAMPIONSHIP

The 2012 FIA Formula One World Championship calendar is confirmed as follows:

18/03 AUS Australia
25/03 MYS Malaysia
15/04 CHN China
22/04 BAH Bahrain
13/05 ESP Spain
27/05 MCO Monaco
10/06 CAN Canada
24/06 EUR Europe
08/07 GBR Great Britain
22/07 DEU Germany
29/07 HUN Hungary
02/09 BEL Belgium
09/09 ITA Italy
23/09 SGP Singapore
07/10 JPN Japan
14/10 KOR Korea
28/10 IND India
04/11 ARE Abu Dhabi
18/11 USA United States
25/11 BRA Brazil

WSR 3.5 plus rivale du GP2 à partir de 2012

25 août 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Politique, Technique F1

0La guerre entre le GP2 et les World Series Renault 3.5 risque d’être encore accrue dès l’an prochain. Le constructeur français a présenté sa nouvelle monoplace 3.5 et ses spécifications se rapproche de plus en plus de l’anti chambre de la Formule 1, avec des configurations très prochaine de la catégorie reine.

Pour résumer le GP2 est une monoplace de 612 ch pour 688 kg (avec pilote qui pèse en moyenne 75kg à ce niveau de catégorie). Soit une monoplace d’environ 615 kg, donnant un rapport poids puissance de 1. La nouvelle configuration du WSR 3.5 permet d’offrir une puissance de 530cv pour 615kg, soit +50cv et -15kg) par rapport à la précédente génération. Soit un rapport poids/puissance de 1.16. Nettement meilleur.

Voir configuration complète ici

Mais surtout, le nouveau châssis Dallara disposera du système DRS, qui rapprochement encore plus la formule de promotion de la Formule 1 dans l’apprentissage des pilotes à la discipline reine. Pour le moment le GP2 ne dispose pas d’une telle évolution.

Côté coûts, si le GP2 semble subir le même avenir que la Formule 3000 entre 1996 et 2014, la WSR 3.5 n’augmentera ses tarifs que d’environ 50.000 a 100.000 euros par année. Pour proposer une saison entre 650.000 et 750.000 euros. Loin des 2 millions du GP2…

Affaire Gribkowsky : Ecclestone et le conseil d’administration de Bayern LB

23 août 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : F1 Leaders, Politique

Ultime ( ?) révélation dans l’affaire Gerhard Gribkowsky, autour de la vente des droits commerciaux de la Formule 1 en 2005. Après de nombreux rebondissements (aussi improbable que l’intervention de Flavio Briatore, qui aurait donc à l’époque prêté toute sa fortune personnelle à Bernie Ecclestone sans le sous. Pour régler ce différent…) le magazine allemand Focus révèle que c’est bien Ecclestone lui-même qui a payé le banquier allemand, en soudoyant le conseil d’administration de la banque Bayern LB.

Le procès Gerhard Gribkowsky mobilise un total de 40 témoins. Deux d’entre eux indiquent que, lors du GP d’Australie 2006, Ecclestone a donné une valise contenant 20 millions de dollars à son partenaire allemand,  qui le faisait visiblement chanter. Cette version n’a pas été confirmé ni par l’argentier, ni par le banquier. Le processus est donc plus compliqué.

Selon l’acte d’accusation du procureur de Munich, Bernie Ecclestone a bien versé près de 29 millions d’euros (41,4 millions de dollars), mais révélant d’un plan ingénieux:  Le contrat de commissions a été conçu de telle manière, que cet argent ne provient pas de la poche d’Ecclestone, mais de la banque BayernLB. Pour déguiser cette commission, c’est la banque qui a décidée du montant. A la discrétion des parties. Un principe très souvent utilisé par les intermédiaires d’affaires. Mais dans ce cas là, cela a été orienté.

C’est un vieux principe du capitalisme, qui permet à des intermédiaires d’affaires de toucher une commission très juteuse,  sur la vente d’une société. Dans le cas de la vente des droits commerciaux de la Formule 1, c’est 67 millions d’euros qui auraient donc été répartie : 41.4 millions en direction de Gribkowsky et 25.6 millions de dollars pour Bernie Ecclestone. Notons que cette commission est votée en conseil d’administration. Ce qui signifie donc  que la banque était au courant du virement de cette somme envers son banquier. Ce qui fait penser au procureur de Munich que Bernie Ecclestone a fait pression pour réaliser cette transaction.

PURE, un projet mystérieux…

4 août 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Entrepreneurs, Politique

Mystérieux projet PURE de Craig Pollock. Tomorrownewsf1.com a tenté de contacter la société à plusieurs reprises, sans obtenir de réponses. Le programme moteur suisse enchaîne son plan de communication produit de manière très sûr, mais une question reste sans réponse.

L’arrivée de Gilles Simon dans le staff PURE, annoncée la semaine dernière, a secouée le paddock lors du week-end du GP de Hongrie. Auparavant, intégré à la FIA, sous la recommandation de Jean Todt, l’ingénieur français, qui après avoir été un des pères du V10 de la Peugeot 905 est devenu un des principaux motoristes Ferrari à partir de 1994, c’était retiré des affaires, discrètement en 2008. Avant de revenir dans la galaxie du candidat Jean Todt, devenu président de la Fédération Internationale de l’Automobile. Mais, depuis une semaine, Simon est devenu un membre important du projet PURE de Craig Pollock,  en association avec un ex-collègue de l’époque Peugeot Talbot Sport : Jean-Pierre Boudy.

Pour se défendre, Pollock a indiqué que le départ de Gilles Simon était, finalement de la responsabilité de la FIA. Bien mince. C’est toutefois le modèle économique qui inquiète.

En effet, avec un moteur Renault, Ferrari, Mercedes-Benz et Cosworth, le lot d’équipes souhaitant avoir un moteur à l’avenir n’est pas extensible à l’infini. Une rumeur, insistante, indique que le moteur PURE est le nouveau Cosworth standard de Jean Todt pour 2014, devant remplacer le manufacturier anglais à terme. Ce qui signifie que le futur V6 équipera Marussia Virgin et HRT en 2014 ? L’autre rumeur indique que PURE est un sous-projet piloté par le groupe allemand (ou un autre), Volkswagen. Le constructeur AUDI devant arriver en 2015 en Formule 1, l’année 2014 devrait permettre de roder le nouveau bloc.

L’interrogation est toutefois grande à propos du financement. Pollock indique dans les médias  que le développement de son moteur 4cyl 1600cm3 initial,  avait un financement fixé entre 25 et 27 millions d’euros. Le passage au V6 augmentant l’investissement à 40 millions d’euros. D’où provient l’argent ? La société PURE ne dispose que d’un capital de 100.000 francs suisses, a t’elle levée des fonds auprès d’une société d’investissements ? est-telle soutenue par un partenaire secret ? Est-ce l’argent de Craig Pollock ?

Reste un fait, si Gilles Simon a quitté son poste à la FIA, c’est qu’il y avait des garanties de la part de PURE, que nous ne connaissons pas. Encore…

Deal BBC-SKY – un manque à gagner pour la FOTA

29 juillet 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Media, Politique

La réaction ne c’est pas faite attendre. La FOTA demande des précisions à Bernie Ecclestone sur l’affaire BBC-SKY. Qui ne respecterait pas les Accords Concordes, les fans et qui cache un détail d’importances.

Avec le nouvel accord, la BBC diffusera que 50% des courses de Formule 1 et abandonne l’ensemble de la diffusion du championnat à la chaine payante SKY Sport. L’indignation dans les forums et blogs se fait déjà sentir. La FOTA, en la personne de son président, Martin Whitmarsh, cherche à avoir plus d’informations sur ce nouveau deal.

En effet, les Accords Concordes indiquent clairement qu’il faut que la Formule 1 soit diffusée en priorité « gratuitement » et non de manière payante. Afin de toucher le plus grand nombre de personnes (pour satisfaire les sponsors). Mais au-delà des intentions envers les intérêts des fans, un détail à son importance : les équipes ne touchent pas d’argents des droits de la télévision payante !

Ce qui signifie que de 38 millions d’euros de l’actuel contrat (dédicace à Walda), elles ne toucheront qu’une part des 15 millions d’euros que propose la BBC pour la diffusion des Grand Prix.  Un manque à gagner certain, qui mérite quelques précisions.

Avant Poste : Lutte d’influence entre la FIA et la FOTA

26 juillet 2011 | 4 commentaires
Catégorie : Politique

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu Dimanche soir sur le Grand Prix d’Allemagne  qui a vu la victoire de Lewis Hamilton  devant Fernando Alonso et Mark Webber.

Voir la vidéo ? cliquez ici

Lutte d’influence entre la FIA et la FOTA

Encore et toujours des tensions entre la FOTA et la FIA. Samedi soir les patrons de l’association des constructeurs se sont réunit, pour aborder deux points assez sensibles : le premier concerne les essais privées 2012 et le second le règlement 2014.

Concernant les essais, le problème est présent. Le constat est simple : il n’y a pas assez d’essais. Pirelli pousse pour avoir un peu plus de journées, ce que souhaite également la FOTA. Mais la question est la suivante : quand ? Ou mettre ses essais pour qu’ils rentrent dans le calendrier surchargé de l’an prochain ? Dans un premier temps, une idée,  indiquait qu’une session d’une heure le vendredi matin pouvait être prise en considération. Finalement trois journées ont été planifiées. Dont la première, juste avant le premier Grand Prix européen de la saison (GP Espagne). Toutefois, la FIA n’a pas donnée son avis sur cette question, qui reste une simple proposition de l’association des constructeurs.

Là est le problème dans les relations entre les deux institutions. La semaine dernière, la FIA a publiée le règlement 2014, sans que celui-ci ait été validé par la FOTA. Le point majeur qui interroge certaine équipe,  est le programme d’entrée aux stands en mode « électrique » grâce au KERS plus puissant. (160cv au lieu de 82cv).Comment faire si il y a un souci avec ce même KERS ? Est –ton autorisé à utiliser le moteur « thermique » en cas de problème ? Beaucoup de questions qui ont donc fait réagir le président et vice-président de la FOTA, dans la presse, durant le week-end. En effet, Martin Whitmarsh et Eric Boulier ont fustigés la FIA, pour avoir diffusé ouvertement un règlement, sans l’accord de l’association des constructeurs.

Le rapport de force est de plus en plus fort et de plus en plus souterrain entre les deux camps. L’influence est au centre du débat.

Ecclestone : « Jean Todt est le Max Mosley du pauvre »

24 mars 2011 | 3 commentaires
Catégorie : Politique

La phrase est cinglante est provient de Bernie Ecclestone dans le magazine anglais Express. L’argentier de la Formule 1 estime que la croisade de Todt pour rendre la Formule 1 plus respectueuse de l’environnement est « une plaisanterie complète » et critique l’attitude de l’ex patron de la Scuderia Ferrari pour l’intérêt de la Formule 1.

« Jean Todt est le Max Mosley du pauvre. Il a voyagé partout dans le monde et faire ce que Max ne faisait pas trop – embrasser des bébés et serrer des mains. Il est probablement bon pour la FIA mais nous n’avons pas besoin de cela en Formule 1 ».

Pluie provoqué – Pirelli d’accord

3 mars 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Marketing, Politique

Malgré les critiques (ici et ailleurs) sur l’idée d’artificiellement mouiller une piste pour augmenter le spectacle, une voix estime que l’idée de Bernie Ecclestone est bonne. Le fournisseur de pneumatique Pirelli estime, en effet, que le principe assurera un spectacle intéressant.

« J’ai trouvé les commentaires de Bernie très intéressant. Immédiatement après notre test d’Abu Dhabi, je l’ai rencontré et lui ai déjà suggéré l’idée. La technologie pour mouiller une piste est facile et ce n’est pas si fou. (…) Du point de vue du fournisseur ce n’est pas impossible de fournir les gommes correspondant. La pluie, par le passé, à offert de nombreuses courses magnifiques alors pourquoi pas ? » estime Paul Hembery, patron de Pirelli Motorsport.

F1 – le projet de report de Bahrein par Ecclestone

1 mars 2011 | 1 commentaire
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix, Politique

Sur le site officiel, Formula1.com, Bernie Ecclestone a indiqué qu’il existait un projet pour reporté le Grand Prix de Bahrein. Il est entendu qu’une date en Août est dans l’air et sera entérinée par le conseil Mondial dans les prochains jours.

« Pour ce faire, la FIA a modifier le calendrier et  Bahreïn doit demander un nouvel emplacement. Le Conseil Mondial de la FIA  se réunira au début Mars et pourrait se pencher sur la situation.  J’ai déjà parlé avec Jean Todt au sujet de la possibilité de trouver une nouvelle date et nous avons convenu que la décision doit être prise avant le début de la saison »,  précise Bernie Ecclestone.

GP Bahrein : réponse la semaine prochaine

17 février 2011 | 3 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Grand Prix, Politique

Bernie Ecclestone va attendre la semaine prochaine et une réunion de la FOTA pour prendre une décision sur l’opportunité d’annuler ou non le Grand Prix de Bahreïn, suite à la crise politique qui entoure le pays depuis le début de semaine.

Bernie Ecclestone a déclaré à Press Association qu’il était mis au courant des événements par la famille royale de Bahreïn. « Ce n’est pas bon. Nous devons garder un œil sur ses choses là. J’ai  parlé au prince hérité ce matin. Il ne sait pas plus que vous et moi… La semaine prochaine, nous allons prendre une décision sur ce que nous allons faire. »

Procès Lotus vs Lotus : Team Lotus confiant

25 janvier 2011 | 6 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

Hier en fin d’après midi, Team Lotus a publié le communiqué suivant, à propos du jugement de la Haute Cours de Londres en ses termes :

« Team Lotus est heureux que nous ayons réussi  l’audience d’aujourd’hui et que le juge a rejeté la demande de Lotus Group, même avant d’avoir entendu les arguments des avocats de chaque chacune des parties.

Bien que cette décision n’ait jamais été dans le doute, cela signifie que nous commençons la saison 2011 sous le nom de Team Lotus. Alors que nous nous attendions que le juge aurait refusé cette demande, il est rassurant d’avoir une décision clair désormais.

Le juge a également estimé qu’il était dans le meilleur intérêt de tous de mettre la date d’audience pour l’avant procès complet et qui est maintenant fixée pour le 21 Mars,  plutôt que d attendre jusqu’à l’automne 2011 ou même plus tard. Nous demeurons confiants dans notre réussite complète et nous pouvons maintenant nous concentrer sur les défis à venir en 2011 pour le championnat du monde FIA de Formula Un. »

Affaire Lotus vs Lotus : Round 1

24 janvier 2011 | 12 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

A 14h (heures Londres), la Haute Cours de Londres a débuté son arbitrage entre Lotus Cars et Tony Fernandes, propriétaire de Team Lotus. Afin de définir la légitimité dans l’exploitation de la marque créée par Colin Chapman.

Selon Tony Fernandes, sur son compte Twitter, précise toutefois la situation : « Il y a eu beaucoup de confusion au sujet des négociations en cours. Ce n’est pas sur le nom de l’équipe Lotus qui est le sujet du jour – Cela aura lieu en Novembre, chose que nous avons clarifiés. Aujourd’hui, nous sommes plutôt dans une tentative désespérée du Lotus Group, sur sa résiliation illégale et unilatérale de son contrat de licence avec Lotus Racing. (…) Mais rien ne change pour Team Lotus. »

Renault vise la 3ème place en 2011 et des victoires

23 novembre 2010 | 11 commentaires
Catégorie : Politique

Renault F1

Renault vise de nouveaux et grands objectifs pour l’an prochain. Eric Boullier fait allusion à un nouveau pas en avant avec la prochaine R31 qui devrait permettre à l’équipe de rejoindre le top 4 du championnat des constructeurs et pourquoi pas visé la victoire.

« L’ambition pour 2011 est de mettre notre voiture en position de sorte qu’elle se trouve souvent sur le devant de la scène, ce qui pourrait également nous permettre de viser quelques victoires. Si nous pouvons nous mettre sur le devant du peloton je serais content. Renault a terminé 8ème en 2009, cette année nous avons visé la 4ème place pour faire 5ème, faire 3ème en 2011 serait formidable pour nous.» lance Boullier.

F1 – Le RRA (Ressource-Restriction Agreement)

19 avril 2010 | 5 commentaires
Catégorie : Politique

fota_logoLe RRA (Ressource-Restriction Agreement) est un accord volontaire signé sous la pression politique du président Max Mosley entre la FIA et la FOTA. Il prévoit que le budget des équipes seront réduit d’ici 2011 au niveau du début des années 90.

RRA est donc le nom de l’accord sur le projet de la FOTA qui a été dévoilé par Tomorrownewsf1.com le 9 Janvier 2010. (voir : FOTA : un budget plafond de 50M€ en 2010 ? ) Dans l’accord il est écrit que,  à compter du 1 Janvier 2010, les équipes seront limités à 250 personnes avec un plafond de dépense marketing de 50 millions d’euros. Ainsi définit dans l’accord, les réductions des souffleries et l’utilisation du CFD.

Mais tandis que les petites équipes (Sauber par exemple), n’ont pas de problème avec l’accord, cela n’est pas le cas de McLaren, Mercedes et Ferrari par exemple. Car ses équipes devront réduire leurs effectifs d’ici fin Juillet, ce qui signifie que les développements techniques seront concentrés sur une période précise.

En 2011, le budget marketing sera de 35 millions d’euros et l’effectif autour de 150/180 personnes.

F1 – Duel autour de Renault F1

4 décembre 2009 | 7 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

RenaultDeux groupes d’investisseurs se battent aujourd’hui pour prendre le contrôle de l’activité châssis de Renault F1, basée à Enstone (Grande Bretagne). Le comité exécutif tenu par le Losange hier n’a pas su les départager, mais l’un d’entre eux semble avoir une longueur d’avance.

GENII Capital, génération techno. Gérard Lopez et Eric Lux, les deux hommes d’affaires à la tête de ce discret fonds d’investissement luxembourgeois, ont un but : acquérir une position majoritaire dans le capital de l’équipe F1. Leur credo, « investir dans des idées, des marques et des projets innovants, parfois même insolents. » Ces dernières années, GENII Capital a ainsi investi dans le projet de musée Charlie Chaplin en Suisse, dans un concept de moteur français à cylindrée variable, dans les énergies alternatives, et monté une structure de management de pilotes, Gravity. C’est d’ailleurs une de leurs recrues, le Chinois Ho-Pin Tung, qui s’est glissé dans le baquet de la Renault durant une partie des essais disputés cette semaine en Espagne. Selon la rumeur, Gravity est également sur le point de recruter le Japonais Kamui Kobayashi, qui pourrait seconder Robert Kubica en 2010. L’ambition de ces investisseurs est de faire de la F1 une activité rentable. Ils entendent également profiter de l’opportunité Renault pour proposer certains de leurs produits technologiques à destination des voitures particulières. Si Carlos Ghosn opte pour cette candidature, l’équipe restera engagée sous le nom de Renault F1 pour les deux années à venir. Bernie Ecclestone, un ami de Gérard Lopez, privilégie cette option. C’est elle qui semble aujourd’hui en pole position.

Prodrive, la course et rien d’autre. En face, David Richards est une personnalité bien connue du paddock. Directeur général de Benetton F1 en 1997, équipe dans laquelle il n’a pas laissé de souvenir impérissable, il a pris les commandes de BAR Honda de 2001 à 2004. Après avoir tenté sans succès de racheter cette équipe, le Britannique a acquis en 2007 la dernière place disponible sur la grille de départ. Malheureusement, son projet n’a jamais vu le jour. Cette année, il a postulé auprès de la FIA pour obtenir une inscription au championnat de F1 2010, mais celle-ci lui a été refusée. Avec Prodrive, l’homme a néanmoins remporté de nombreux succès en championnat du monde des Rallyes, notamment avec Subaru. Désormais à la tête d’Aston Martin, qu’il a engagé aux 24 Heures du Mans cette année, il entend rebaptiser Renault et offrir à cette marque prestigieuse une exposition mondiale. Pour le Losange, cette option signifierait donc un retrait pur et simple de la F1, assortie d’une présence dans le rôle de motoriste. Les capacités financières de Richards, cependant, semblent incertaines. Ce dernier est d’ailleurs sur le point de vendre le terrain sur lequel est basée son équipe, à Banbury (Angleterre). Sa candidature aurait le soutien du management actuel de Renault F1, mais pas nécessairement celui de Carlos Ghosn.

Source : Le Parisien

F1 – Stefan GP vs Sauber

2 décembre 2009 | 9 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

FIALa piste Stefan GP pour la reprise de certains actifs de Toyota F1 Team se confirme. Une délégation serbe a visitée l’usine du constructeur nippon à Cologne. Sauf que le duel entre ce projet et celui de Peter Sauber fera rage.

En toile de fonds, Bernie Ecclestone et la FIA, qui sont inquiet de la situation des nouveaux teams de 2010. L’argentier affirme qu’au moins deux ne seront pas présent l’année prochaine, tandis que la Fédération s’inquiète de l’opacité relative de certains dossiers.

Stefan GP vs Sauber

Peter Sauber présente le meilleur dossier à ce jour : il a une usine, une équipe, l’expérience récente de la F1, le financement et un moteur Ferrari. De son coté Zoran Stefanovic dispose de l’argent et la volonté. Le projet entre le serbe et Toyota indique que son équipe pourra utiliser durant deux saisons l’usine de Cologne sous la forme de location, et même la prochaine TF110 complète, à savoir châssis et moteur Toyota,  pour 2010. Seuls les blocs seront payés par Stefan GP dans les faits. Reste que les deux hommes sont confrontés au même problème.

La FIA tranchera

En effet, si Stefanovic reprend le Toyota F1 Team, il ne sera pas inscrit automatiquement pour le championnat du monde de 2010. Il faudra refaire une demande auprès de la FIA. Un changement, dû aux nouveaux Accords Concordes, afin d’éviter tous projets spéculatifs.

Le projet Stefan GP est soutenu par Bernie Ecclestone, tandis que la FOTA soutient Sauber. La FIA devra tranchée dans une dizaine de jour entre ses deux projets, dont l’un deviendra la 13ème équipe de Formule 1 en 2010.

F1 – Le projet Toyota – StefanGP by Ecclestone

30 novembre 2009 | 6 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

Parce que Toyota a annoncé sont retrait, certaines équipes fondent beaucoup d’espoir d’être encore admises en tant que successeur du constructeur sur la grille de départ 2010. Jusqu’à présent la FIA n’a pas encore communiqué sur qui sera la 13ème équipe. Le favori étant Peter Sauber, mais il existe des possibilités avec Stefan GP.

Le projet Stefan GP (SGP) avait été éliminé et pis, une menace de plainte auprès de l’UE contre la FIA avait planée, mais a mystérieusement été retiré (voir résumé ici)  Nous savons aussi que N. Technology comptait sur le soutien de SGP dans son procès contre la FIA, concernant la sélection des équipes pour 2010. En vain, le silence de Stefanovic restera pesant et étonnant. Pour cause.

Dans sa déclaration sur autosport.com, Stefanovic indiquait que « La Formule 1 sera heureuse d’avoir une équipe dans la région de l’Est de l’Europe. Pour le moment, cette région est simplement est uniquement représentée par le GP de Hongrie. » Concluant d’un simple « Nous sommes en attente » concernant l’avenir de son écurie.

L’ombre de Bernie

Il y a quelques semaines, Bernie Ecclestone, devant  des journalistes,  indiquait qu’il était inquiet de la situation du retrait de Toyota. Après Honda et BMW, cela faisait trop et le doute sur les trois futures équipes annoncées par la FIA (USF1, Manor et Campos) l’inquiète encore plus.

Mieux vaut agir que subir devait se dire Ecclestone devant la situation. L’argentier de la Formule 1, à selon nos informations, pris les choses en mains sur le dossier Toyota-Stefan GP. Le premier objectif était de conserver le constructeur japonais dans la FOTA.  Ensuite, le deuxième point était de trouvé un repreneur.

Toyota avait annoncé qu’elle ne souhaitait pas vendre son usine. Mais concernant la propriété intellectuelle de sa TF110 et son inscription pour la saison 2010 (elle a signée les Accords Concordes au contraire de Sauber) et au-delà, silence radio. Nous savons qu’Adrian Campos a été, un temps, intéressé par l’achat de la propriété intellectuelle de la future TF110,  dont le prix est fixé à 6 millions d’euros.

Le candidat au rachat

Le projet de Stefan GP a de quoi séduire Bernie Ecclestone. En effet, le projet de cette équipe de F1 est destiné à toucher les 800 millions d’habitant situés dans la partie Est de l’Europe (Russie comprise), un rêve que caressait depuis longtemps Ecclestone, qui regarde cette partie du monde et son argent avec envie depuis près de 10 ans maintenant,  sans parvenir à un résultat.

En Septembre dernier, dans une tribune, Stefanovic, indiquait que son projet d’un point de vue technique avait pris du retard (2 mois pour être précis), mais qu’il tenait à faire savoir qu’il avait un sponsor titre pour 2010, sans que son équipe soit acceptée sur les grilles de départ en 2010.

Epilogue

Ecclestone a pris les choses en main concernant le cas Toyota. Ne souhaitant pas avoir une autre équipe avec le label FIA sur la grille de départ, mais un projet avec des fonds importants. Ayant compris que QADBAK était une coquille vide, il a, semble t’il, tout fait pour que le projet de BMW ne soit pas valider par la FIA et la FOTA. Au point que, ayant compris le danger, le constructeur allemand et Peter Sauber ont réagi dernièrement par la reprise de l’usine de Hinwill par Sauber lui-même.

Stefan GP devrait racheter l’entrée de Toyota et probablement le design de la TF110 pour environ  30 millions d’euros.

F1 – Présidence FIA : Vatanen et le changement

22 septembre 2009 | 3 commentaires
Catégorie : Politique

Logo FIAAri Vatanen : « Ce système doit changer »

Le Finlandais, 57 ans, ex-champion du monde des Rallyes et ex-député européen, est le rival de Jean Todt dans la course à la présidence de la FIA.

Que pensez-vous du verdict de la FIA dans l’affaire de Singapour ?

AV : Sur le verdict en lui-même, il y a peu de choses à dire. Les membres du Conseil Mondial ont voté en leur âme et conscience. En revanche, on peut s’interroger sur la constance des sanctions au fil du temps. Dès que la FIA tranche sur un sujet, les professionnels du sport automobile comme le public se demandent s’il n’y a pas une affaire personnelle ou un arrangement commercial cachés derrière. Ce manque de confiance et de transparence doit cesser car il peut dissuader de grandes entreprises d’investir en F1. On ne peut pas être procureur général et juge en même temps.

Le système a-t-il atteint ses limites ?

AV : Il doit évoluer, celui du Conseil Mondial comme celui de la FIA en général. On ne peut plus fonctionner comme il y a 20 ou 30 ans. Honnêtement, c’est pour cela que je suis candidat à la présidence. Les votants pourront choisir entre un candidat qui a été coopté par le Président actuel et un autre qui propose une vision radicalement nouvelle. Avec un peu de chance, le verdict d’hier sera le dernier d’une époque.

Que pensez-vous de l’attitude du jeune Piquet ?

AV : Je ne suis pas d’accord avec le système d’immunité. Lorsqu’on a joué le premier rôle dans une affaire comme celle-là, on doit en assumer les conséquences. Il faut réserver l’immunité à des cas très particuliers. Le système en place encourage la dénonciation, ce qui n’est jamais très sain en démocratie.

Source LeParisien


Page 5 sur 512345


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu