Naviguer : Accueil > Archive: octobre 2010

F1 – TWF1 – Back News – Semaine 43

31 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News

Les sujets les plus consultés  sur Tomorrownewsf1 cette semaine :

Champion de l’actu F1 2010 #12

31 octobre 2010 | 10 commentaires
Catégorie : Jeux

Le retour du champion de l’actu F1 ! Pour vous faire patienter les dimanches de non course, je vous propose un jeu de citation de la semaine. Une citation annoncée dans la semaine par un acteur de la Formule 1 (pour ceux qui ne savent pas bien lire) ou de la course automobile, le vainqueur sera le champion de l’actuF1.

Un championnat sera organisé et le décompte des points est simple, les commentaires (avec adresse mail valide) seront l’outil de limite. Le plus rapide à répondre marque 25pts, le deuxième 18 pts, le troisième 15 pts, le quatrième 12pts, le cinquième 10pts,  le sixième 8pts, septième 6pts, huitième 4pts, neuvième 2 pts et dixième 1pts . La réponse sera donnée à 18h le dimanche (ou plus tard) .

Qui à dit: « Fernando Alonso est le pilote le plus complet. »

  • Luca di Montezemolo
  • Jaime Alguersuari
  • Tonio Liuzzi
  • Robert Kubica
  • Lewis Hamilton (mais c’est de l’humour)

—————————————————-

Classement le 31/10 :

  • 1 – Shogun 971 : 156 pts
  • 2 – Paddock Girl  : 87pts
  • 3 – Magnum : 80 pts
  • 4 – Plastik :71 pts
  • 5 – Mikl : 68 pts
  • 6 – Lebéarnais : 56 pts
  • 7 – Kimi Ferrari : 51 pts
  • 8 – Formula 80 : 51 pts
  • 9 – Benji : 40 pts
  • 10 – Nagita : 38 pts
  • 11 – Manu – 30 pts
  • 12 – Rom1232 : 25 pts
  • 13 – Omer1621 : 25 pts
  • 13 – Ballade : 25pts
  • 14 – Lino F1 : 22 pts
  • 15 – Mike du 94 : 18 pts
  • 16 – VillageScorp : 18 pts
  • 17 – Nagash : 16 pts
  • 18 – Jysey : 15 pts
  • 18 – Darkvaderiste : 12pts
  • 19 – Zdek69 : 10 pts
  • 20 – Le_Fan : 14 pts
  • 21 – Mike du 34 : 8 pts
  • 22- Ben : 2 pts
  • 23  Tika : 1 pts

Williams – Le cas Barrichello, Hulkenberg et Maldonado

30 octobre 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Hulkenberg - WilliamsLa phrase de Frank Williams est destinée à rassurer Nico Hulkenberg, mais aussi le vétéran Rubens Barrichello. Au point d’entretenir la confusion.

Pour le compte de la BBC, sir Frank Williams n’a pas vraiment répondu aux rumeurs, mais à remis de l’huile sur le feu. Pour une raison simple et contractuelle. Nico Hulkenberg dispose d’un contrat de 5 ans avec Williams, le différent est d’ordre financier, un problème qui n’apparait pas comme une difficulté. Surtout que le pilote allemand est l’avenir de l’équipe. Mais, la première réaction de Williams a été d’opposé Hulkenberg à une alternative (Romain Grosjean – voir ici pour en savoir plus). Mais un accord semble avoir été trouvé (voir ici)

Coté Rubens Barrichello, le pilote brésilien a récemment indiqué : « Concernant mon contrat 2011, vous n’avez qu’a demandé à l’équipe ». Sur la BBC, Williams salue l’expérience de Barrichello. Précisément, le brésilien a signé une lettre d’intention avec l’équipe de Grove durant l’été et débute déjà le développement 2011. Que se passe-t-il alors ?

Le prochain contrat de Barrichello, comme celui de Nico Hulkenberg comporte une prime de résultat. L’an prochain l’équipe souhaite terminée 5ème du championnat du monde des constructeurs. Ce qui signifie que le brésilien est d’accord pour une baisse de son salaire, mais accepte le principe d’une prime de résultat en fonction du classement de l’équipe l’an prochain. Toutefois, il existe une condition : Williams doit terminer 6ème championnat 2010, devant Force India. Une opération qui permettra de débloquer la situation et de maintenir les pilotes sous pressions avec le renouvellement de leurs contrats.

Mais le manque de sponsors est toujours présent. Adam Parr a indiqué que le team disposait que d’un tiers du budget de l’an prochain. D’où la rumeur Maldonado et ses 10 millions d’euros du pétrolier vénézuélien PDVA. Il semble que Williams souhaite le concours du pilote et de son sponsor, mais comme 3ème pilote en 2011, avec un budget à hauteur de 50% du prix annoncé, avec une option pour 2012 comme titulaire, d’où l’intérêt de signé un précontrat (voir ici)

A ce jeux, Williams joue sur plusieurs tableaux : elle garde la pression d’un objectif 2010 pour ses pilotes (principe de la carotte), a négocié des contrats 2011 en fonction de ses finances (terminer 5ème du championnat sinon pas de primes) et trouve une solution auprès d’un pilote/sponsors qui lui sera d’un grand secours financier dès l’an prochain et pourquoi pas en 2012.

F1 – Cette opaque Bulgarie qui menace la Hongrie et la Turquie

30 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Business News F1

Le contrat pour un Grand Prix de Bulgarie devrait être signé courant novembre avec Bernie Ecclestone. Un contrat toujours opaque, qui a offert aux médias un nouvel intervenant (qui n’est pas ministre)  qui a précisé que les investisseurs d’Abu Dhabi étaient toujours intéressés, dénonçant « l’affaire » (voir ici pour en savoir plus sur cette affaire). Toutefois, si un GP de Bulgarie voit le jour, exit la Hongrie et la Turquie. Explication.

Le projet de circuit chauffant bulgare serait soutenu par l’Emirat d’Abu Dhabi, ce qui aurait offert une garantie importante pour Bernie Ecclestone, selon les échos du paddock. Toutefois le pays ne représente pas vraiment un « oasis » pour la Formule 1.

En effet, il y a quelques jours, le Fond Monétaire International a encouragé Sofia à prendre des mesures plus audacieuses pour réformer ses déficits. Pire l’inflation a augmentée dans le pays de 3,5% depuis le début 2010. Une instabilité qui n’encourage pas le pays à investir dans un projet comme la Formule 1. Enfin, le jour ou le jouet bulgare ne plaira plus aux émirs, que se passera t’il ? Le projet semble trop caduc pour être viable.

Hongrie

Un épisode a tout changé pour la Hongrie : 2006, le GP n’a pas de sponsor à mettre en valeur et l’Etat Hongroie déboursa 15 millions de dollars à l’époque pour sauver le circuit. Depuis ce moment précis, Ecclestone estime que le pays peut soutenir sa course. Une course qui, jusqu’à aujourd’hui avait un intérêt stratégique en Europe de l’Est. Ce circuit de l’Hungaroring devait être le GP d’URSS en 1986, mais avec la signature de Sotchi pour 2014, la raison d’être de la Hongrie est menacée.

Géographiquement la Bulgarie peut la remplacer, surtout que les projets Polonais et Serbes sont tombés à l’eau. Enfin, le pays est en crise économique et ne souhaite pas soutenir sa course pour l’instant.

Turquie

Lorsque le contrat avait été signé en 2003, Ecclestone estimait que la Turquie était un marché intermédiaire à fort potentiel et surtout un futur pays qui allait entrer dans l’Europe à l’horizon 2010. Peine perdue, dès le début du projet les difficultés ont été importantes. Le financement du circuit a été bien assuré par l’Etat Turc, mais pas sa licence annuelle de 13 millions de dollars, au point d’obtenir un accord d’urgence avec Bernie Ecclestone en 2007.

A l’époque, l’argentier y croyait, mais deux années plus tard, le fiasco est complet. Le GP est un échec sur toute la ligne. « Le plus mauvais investissement de ma carrière. » dira l’an dernier l’homme fort de la F1. Pourtant le deal courrait jusqu’en 2021, mais avec une porte de sortie en 2011. Au début de l’été, Ecclestone avait demandé une subvention de 26 millions de dollars annuel à l’Etat Turc par année pour renouveler l’accord. Refus sec et donc menace nouvelle sur l’avenir du circuit.

Pourtant l’économie du pays se porte bien malgré la crise de 2009, avec une croissance de 11,7% au premier trimestre 2010.

David Zollinger – VdeV Magny-Cours – Champion ils étaient, Champion ils resteront…

30 octobre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités

Magny-Cours - David ZollingerLe week-end dernier les concurrents du Challenge Endurance Prototype 2 Litres avaient rendez-vous sur le circuit GP F1 de Magny-Cours. Au volant de leur Norma M20F du Picard Racing couvée par l’Equipe PALMYR, Philippe Mondolot et David ont décroché la couronne Européenne de la plus belle des manières…

Leader au premier tour, David et Philippe ont construit leur succès au plus fort de la tempête, tant les conditions météos étaient dantesques. David faisant mieux que contrer les assauts de l’impressionnante armada Ligier menée par des pilotes tels qu’Emmanuel Collard ou Jonathan Cochet. (Ex pilote F1)

Le duo Palmyr de la Norma N°1 remporte ces 6h de Magny-Cours devant la voiture sœur de L’équipe Gardoise, pilotée par Léo Van Sande et Grégory Fargier.

Cette 4e victoire cette saison, leur offre le titre 2010 sur un plateau.

Comme chaque année, le circuit nivernais, accueille la dernière manche Française des championnats VdeV. C’est l’occasion de vivre une course de 6h en Proto, principalement de nuit et bien souvent sous la pluie comme l’an dernier.

Après le petit incident de parcours de Dijon, l’Equipe PALMYR et ses pilotes leader du championnat viennent ici pour terminer le travail et s’emparer de la couronne.

Les essais libres, permettent à Philippe de travailler sa technique pour terminer à moins de 2s de David. Une sacrée perf pour notre « comptable volant » !

Les qualifications, offrent un spectacle magnifique. En effet, David va tenir la pole position pendant plus de 40 minutes, devant E.Collard et J.Cochet les sprinteurs Ligier. Mais dans les derniers instants Julien Schell (équipier de Collard) subtilise la pole à david qui ne peu faire mieux dans le trafic.

« La qualif fut un grand moment de sport, j’ai fait trois bon tours sur mon premier train de pneus. J’ai eu la pole pendant un long moment devant des tops pilotes au volant de machines usines bien affutées. Avant que J.Schell me prenne la pole dans les derniers instants, étant de mon côté, pris dans le trafic, je n’ai pu répliquer. Mais la performance était bien au rendez-vous. Les 6h de nuit, avec la pluie annoncée, risquent d’être très exigeantes pour les machines comme pour les hommes…»

Départ, samedi à 17H30, avec une piste sèche sous un ciel menaçant.

Partant de la première ligne David, vire en tête au premier virage et emmène la meute dans ses échappements. Leader pendant quelques tours, il doit baisser de rythme suite à un problème encore inconnu sur ses pneus avants. En délicatesse, il est le premier des favoris à s’arrêter mettre les pneus pluies au début de l’averse. La bonne décision, qui lui permet de remonter en 2e position à la fin de son relais.

« Le début de course se passait à merveille puisque j’avais pris le leadership, mais au bout d’une quinzaine de minutes, je n’ai pas compris, mon train avant a perdu de son efficacité. De toute façon, j’avais dit à mon mécano, que je ferais une course sage en vue du titre, je n’ai donc pas tenté le diable pour rester en tête. Mais, je me suis refait avec une très bonne décision stratégique de l’Equipe PALMYR, au moment de passer en pluie. Ensuite j’ai roulé pour rendre la voiture en bonne position à Philippe… »

Pour Philippe, les conditions allant en s’empirant, son relais n’a rien eu de facile. Une fois de plus, son expérience et son sang froid, nous on permis de construire la suite de la course sur des bases solides. Grace à un rythme correct et pas d’erreurs, Philippe rend la Norma au pied du podium provisoire.

« Quel relais !! Avec toute cette pluie, je n’y voyais rien, ma visière était complètement embuée. J’ai eu chaud à plusieurs reprises, mais l’essentiel était de ne pas faire d’erreurs et de rendre le volant à David pour qu’il aille au charbon… Mission accomplie ! »

Un safety car providentiel au moment du dernier changement, remet notre équipage dans la course à la victoire. Comme l’an dernier, David montre l’étendue de son talent d’équilibriste sur cette piste transformée en piscine olympique. C’est à coup de meilleurs tours qu’il va remonter et s’emparer de la tête 1h avant le damier. Il est, à ce moment là, suivi comme son ombre par Grégory Fargier avec une autre Norma PALMYR. Les deux compères dérouleront, pour offrir un magnifique doublé à toute l’Equipe…

« Quelle journée !!! Une victoire, un doublé PALMYR, le titre, et tout cela le jour de mon anniversaire, c’est un moment inoubliable. Je me suis éclaté lors de mon dernier relais J’ai vraiment apprécié quand mon mécano m’a lâché la bride, pour m’envoyer au front chercher la victoire. Quoi de plus beau que de s’imposer ici, sur une épreuve aussi exigeante et avec un niveau de pilotage encore jamais atteint dans ce championnat.

Je voudrais féliciter une fois de plus Philippe, qui a été irréprochable, Kosma et les mécaniciens de PALMYR pour leur professionnalisme et nos stratégies inspirées. Sans oublier tous nos partenaires, le Picard Racing, et bien sur Norbert Santos et son équipe de Norma Auto Concept ».

Rendez-vous les 20/21 novembre prochain au Portugal sur le superbe circuit d’Estoril pour la der des ders. Philippe et David dénués de toute pression tenteront de reproduire leur victoire de l’an dernier, avec dans l’espoir d’aider l’Equipe PALMYR à obtenir le triplé au championnat avec M.Faggionato / JM.Menahem actuels 2nds , et L. Van Sande / G.Fargier remontés à la 4e place à seulement 9 points du podium.

F1 – Le point sur les moteurs

29 octobre 2010 | 8 commentaires
Catégorie : Technique F1

Après avoir cassé son moteur, Sébastian Vettel inquiète pour sa gestion moteur. Ferrari utilise ses blocs avec précaution. Toutefois, quelle sont les conditions des moteurs pour les cinq acteurs principaux du championnat du monde ? le site 422race.com a fait la liste des moteurs ayant terminés leur cycle de vie de trois GP, ceux qui ont cassés et ceux qui peuvent encore faire des Grand Prix.

Ce que nous pouvons observer, est que le 8ème moteur de Fernando Alonso a déjà terminé son cycle et que le moteur de Corée était celui de SPA. Trois autres moteurs n’ont pas fait trois GP.

Voici la liste :

Fernando Alonso (Ferrari)
1- Séances d’essais libres de Bahreïn, plus tard – Casse
2- Bahreïn (après les qualifications), la Chine
3- Australie,  Malaisie – Casse
4- Espagne, Monaco,  Turquie
5- Canada, Europe, Grande-Bretagne
6- Allemagne,  Hongrie
7- Belgique, la Corée
8- Italie, Singapour, Japon

Sebastian Vettel (Red Bull)
1- Bahrein
2- Australie,Malaisie
3- Chine (après les essais libres), Espagne, Monaco
4- Turquie, Canada
5- Europe, Grande-Bretagne
6- Allemagne, Hongrie, Belgique
7- Italie, Singapour
8- Japon, Corée – Casse

Mark Webber (Red Bull)
1- Bahreïn, Australie – Casse
2- Malaisie (après EL), Chine – cassé (lors des essais libres de Turquie)
3- Espagne, Monaco, Turquie
4- Canada, Europe
5- Grande-Bretagne, Allemagne, Hongrie
6- Belgique, Italie
7- Singapour, Japon
8- Corée

Jenson Button (McLaren)
1- Bahrein
2- Australie, Malaisie
3- Chine (après EL), Espagne, Monaco – Casse
4- Turquie, Canada, Europe
5- Grande-Bretagne, Allemagne, Hongrie
6- Belgique
7- Italie, Singapour
8- Japon, Corée

Lewis Hamilton (McLaren)
1- Bahrein
2- Australie, Malaisie
3- Chine (après EL), l’Espagne, Monaco
4- Turquie, Canada, Europe
5- Grande-Bretagne, Allemagne, Hongrie
6- Belgique
7- Italie, à Singapour
8- Japon, Corée

Sutil ne remplacera pas Schumacher mais hésite pour 2011

29 octobre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Analyses, Transferts

Adrian Sutil - Force India 2010Adrian Sutil a indiqué qu’il ne sera pas le remplaçant de Michael Schumacher en 2011 et précise que dernier sera bien présent l’an prochain chez Mercedes GP. De son coté, il hésite encore pour 2011.

« Non, il n’y a pas de vérité sur le fait que je remplacerais Michael. Michael va y rester une autre année au moins et je pense  qu’il y a un contrat de trois ans, donc cela serait logique. Bien sûr, ce serait très agréable de piloter pour Mercedes à l’avenir, mais je pense que maintenant c’est tout simplement trop tôt, donc ce ne sont que des rumeurs. » estime le pilote allemand de Force India dans le Daily Mail.

Concernant son avenir, Sutil reste vague : « Je ne suis pas sûr pour le moment, mais il cela devrait être pour bientôt. Je veux juste être sûr de faire la bonne chose, mais je ne peux pas dire où je vais être. Il est encore trop tôt pour cela. J’avais l’intention de prendre une décision il y a 4 semaines, mais c’est difficile. Tout le monde attend, je vais donc essayer de rendre ma décision le plus rapidement possible. »

En effet, les indications sur l’avenir de Sutil étaient claires : il devait rester chez Force India. Toutefois, le manque de performances de l’équipe indienne actuellement, surtout à cause de ses finances, ont fait douter le pilote allemand,  sur la capacité de Force India àà  progresser encore pour 2011. Toutefois, un accord (avec augmentation de salaire) a été trouvé entre les deux parties. Reste que les garanties techniques ne sont pas réunit pour Adrian Sutil.

Renault et Williams pourraient être des destinations intéressantes pour le pilote allemand, mais n’oublions pas que Force India a toujours annoncé son line-up en Novembre.

F1 – Lotus et son line-up 2011

29 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses, Transferts

LotusLa situation du line-up Lotus trouble le jeu des transferts avec de multiples annonces qui ne concernent toutefois pas l’année 2011 mais 2012.

L’agent de Guido Van der Garde avait été précis en indiquant, il y a quelques semaines,  que l’équipe Lotus négociait des volants 2011 de pilotes d’essais, puis titulaires en 2012. Chandhok a confirmé la démarche et la rumeur Senna sera du même projet (voir ici pour en savoir plus). Toutefois, pourquoi attendre pour renouveler les contrats de Trulli et Kovalainen ?

Il semblerait que les contrats des deux pilotes pour 2011 soient gelés. Si le pilote italien dispose d’un contrat valable jusqu’en 2012, sous forme d’option annuelle, qui n’a pas été renouvelée. Son équipier finlandais a obtenu gain de cause avec un nouveau contrat de  deux années (2011-2012), qui a été signé durant la semaine du GP du Japon, mais n’a pas été encore validé. Pour cause.

En effet, Tony Fernandes, à la lutte avec Virgin Racing pour terminer 10ème du championnat du monde des constructeurs, souhaite que son équipe termine à cette place très importante pour les finances de son team : Plus de 20 millions d’euros de primes FOM, non négligeable, qui débloquerait tout les contrats 2011 des pilotes actuels.

Une sorte d’assurance pour l’homme d’affaire malaisien de maintenir la pression et la motivation de son line-up. Surtout qu’en parallèle le nom de Lotus est toujours l’objet d’une bataille judiciaire qui devrait être résolue d’ici la fin de l’année,  selon plusieurs observateurs.  Une autre raison du retard.

F1 – Senna, Lotus et le marketing gagnant

29 octobre 2010 | 10 commentaires
Catégorie : Analyses, Rumeurs, Transferts

Bruno SennaSelon Globo Esporte, Bruno Senna est en pourparlers avec Lotus au sujet d’un volant dans l’équipe en 2011. Mais les faits sont biens différents.

Après Van der Garde et Chandhok, c’est au tout du nom de Senna de faire son apparition dans la liste Lotus. Le team de Tony Fernandes a proposé au pilote hollandais et indien un volant de pilote d’essais (payant) en 2011 et titulaire en 2012 (payant aussi mais au même tarif). Ce qui signifie que Bruno Senna ne devrait pas être titulaire en 2011 chez Lotus, mais 3ème pilote, si sa candidature est validée.  Ses volants sont négociés autour de 2 à 3 millions d’euros.

Senna – Lotus – Marketing

Le trio marketing gagnant pour une équipe en voie de développement. Le nom de Lotus a été un succès d’estime et dispose de nombreux fans dans le monde. La signature avec Renault (probablement annoncé au Brésil) relance un duo des années 80 qui était gagnant. Enfin, l’arrivée du nom de Senna,  permet de replonger dans l’histoire d’une association qui a été magique par le passé.

Une association marketing gagnante pour une Formule 1 qui a besoin de noms pour créer de l’enthousiasme auprès de ses fans.

F1 – D’Ambrosio : 95% de chance d’être en F1 en 2011

29 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités, Transferts

Gravity Sport Management Grojean d'AmbrosioSelon Eric Boullier, Jérôme d’Ambrosio sera présent en F1 l’an prochain comme titulaire chez Virgin. Ainsi il semble plus que probable que le pilote belge sera aux cotés de Timo Glock en Formule 1 au détriment de Lucas di Grassi.

Pour le compte du journal  Het Nieuwsblad, Eric Boullier (patron de Gravity Management, l’agence du pilote belge), précise que 95% de la transaction est désormais réalisée. « En trois séances d’une heure et demie, D’Ambrosio à gagner l’équipe. Tout le monde se réjouit du fait qu’il a si rapidement intégré une équipe, peu de pilote le peuvent. »

Le temps sera l’allié du jeune pilote belge qui a d’ailleurs, semble t’il réunit les 5 millions d’euros que souhaitait Virgin Racing pour valider son volant 2011.

Jacques Villeneuve dit adieu à la F1

29 octobre 2010 | 3 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses

Jacques VilleneuveCela semble définitif pour le moment. Jacques Villeneuve a déclaré qu’il ne vise plus la Formule 1.

« Les chances sont désormais très mauvaises. Cette année, nous avons travaillés dur pour revenir et construire une équipe, mais cela n’a pas fonctionné. Maintenant, je pense que je devrais abandonner cette idée. » lance le champion du monde 1997 à la BBC.

La semaine dernière le partenaire sportif et d’affaire de Villeneuve, Ivone Pinto, avait indiqué que le projet F1 était abandonné pour un temps. La NASCAR devenant une priorité (voir ici pour en savoir plus). Discipline que confirme Jacques Villeneuve, mais sous la forme d’une équipe distincte.

Concernant le projet F1, la déception est importante : « Nous avons eu un budget d’ensemble, mais vous ne pouvez garder ces partenaires pendant un certain temps dans la bonne humeur. Ensuite, si rien ne se passe, ils s’ennuient et commencent à chercher d’autres choses. » explique le champion du monde 1997.

Signifiant que le budget estimé de 150 millions d’euros sur trois années pour la Formule 1 doit être drastiquement réduit aujourd’hui. L’objectif pour Villeneuve est donc la NASCAR pour l’avenir. Adieu la F1…

Le principe d’une lettre d’intention

29 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Analyses

Lettre d'intentionLe principe de la lettre d’intention est souvent un terme utilisé dans les contrats en Formule 1. Il dispose de multiple facette intéressante.

La Lettre d’intention est une étape précédent le vrai contrat. Elle intervient en général assez tôt dans le processus de négociation. Elle devient utile lorsque le candidat potentiel se fait une idée assez claire, mais générale de son projet et qu’il doit approfondir son analyse pour préparer son offre. Cela permet d’obtenir un accord, tacite, sur certain point avant d’engager des frais d’études par exemple. Cette lettre indique les différentes étapes du projet, ainsi que les moyens mis en œuvre pour les réaliser. Généralement le prix est déjà défini dans la lettre d’intention.

Elle est rédigée en partie par le demandeur et ensuite par le client. Ce dernier précise sa volonté de faire transaction et d’aboutir à un accord. C’est un engagement moral entre deux parties.  Une lettre, même si elle n’est pas contre signée, n’est pas résiliable en l’état. Les deux parties sont liées et ne peuvent plus rompre les discussions sans juste motif.

Le risque juridique, rare il est vrai, est la rupture abusive des négociations. Si l’interlocuteur estime que vous n’avez pas négocié de bonne foi. Après la lettre d’intention, un protocole d’accord sera signé et l’accord sera conclu.

Signalons que cette lettre d’intention dispose toujours d’un délai de validité pour passer ensuite au protocole d’accord. Le délai est important car il est la principale source de rupture juridique entre deux parties.

Voir : Délai de 2 mois pour le GP de Rome

F1 – Delai de 2 mois pour confirmer le GP de Rome

29 octobre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

Il semble désormais évident que l’intérêt de la Formule 1 pour l’organisation d’un Grand Prix à Rome a diminué. De plus, l’existence d’une lettre d’intention change tout dans le processus.

« La conduite du GP de Formule 1 à Rome doit être décidé au plus tard cette année, avant l’expiration de la lettre d’intention » lance le maire de Rome, Gianni Aiemanno lors d’une conférence de presse hier. En effet, le projet dans la capitale souffre de la lenteur administrative et du manque d’enthousiasme. Plusieurs conseillés doivent soumettre leur rapport pour prendre une décision.

Enthousiasme aussi limité concernant les habitants de la ville : « la majorité de la population du quartier de l’EUR de Rome souhaite la bienvenue à la course. Même si ce n’est pas une écrasante majorité » lance le maire à l’agence Reuters.

Le maire de Rome doit rencontrer prochainement Bernie Ecclestone pour confirmer la lettre d’intention et non l’abrogé. Mais rien n’est moins sûr tellement ce projet dispose de plusieurs faces et surtout d’un lobbying sportif (Monza) et politique (Ligue du Nord) puissant contre lui.

F1 – Le calendrier des essais privés 2011

28 octobre 2010 | 1 commentaire
Catégorie : Actualités

Avant le début de la saison 2011, plusieurs séances d’essais sont programmées. Si le nom de Portimao a été nommé dans le calendrier, il semble avoir été éliminé par les équipes. Valence le remplacera. Le site F1Today.nl indique le calendrier suivant :

  • 1,2,3 Février 2011 – Valencia
  • 10,11,12, 13 Février 2011 – Jerez
  • 18,19,20,21 Février – Barcelone
  • 3,4,5,6 Mars – Bahrein.

Selon le site hollandais ce calendrier est certain. La FOTA discutera encore des modalités pour ce calendrier.

Dans la Newsletter N°11 de Tomorrownewsf1.com, il a été indiqué que la FOTA cherchait dans un premier temps à vouloir 7 semaines d’essais en Hiver et deux supplémentaires dans le courant de l’année. Mais devant le refus des petites équipes, machine arrière a été faite.  L’association des constructeurs étudie les scénarios de manière active, pour éviter les erreurs de 2009 et 2010.

Business : Résultat boursiers de Santander, Renault, Daimler etc…

28 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

bourseUne série de bonne nouvelle aujourd’hui en Bourse ou les sociétés Renault, Daimler, Randstad, Santander, Exxon Mobil et Shell annoncent des bilans positifs

Renault

Le constructeur a publié un chiffre d’affaire trimestriel en ligne avec les attentes, (8,71 milliards d’euros (+7%),  mais ses annonces et perspectives sont ternes par rapport aux autres constructeurs automobiles. Le marché a donc sanctionné le manque de surprise des résultats.

Daimler

Pour la troisième fois de l’année, le groupe allemand a relevé sa prévision de bénéfices d’exploitation pour 2010, après que sa marque Mercedes-Benz lui a permit de dégager un profit supérieur aux attentes au troisième trimestre. 13,7 milliards d’euros de chiffre d’affaire et surtout, 2,4 milliards de bénéfices (grâce au forte vente des Classe S et E en Chine).

Exxon Mobil (sponsor McLaren)

Le premier pétrolier mondial a publié aujourd’hui un bénéfice trimestriel en hausse de 55% à 7,35 milliards de dollars.

Randstad (sponsor Williams)

N°2 mondial de l’Intérim a présenté des résultats supérieurs aux attentes des analystes avec un bénéfice de 153 millions d’euros (+64) pour le troisième trimestre.

Santander (Sponsor Ferrari)

L’établissement bancaire espagnol recule de 9,8% sur les neufs derniers mois et annonce que ses bénéfices pours 2010 seront inférieurs aux attentes. Soit actuellement 400 millions d’euros de moins que prévus.

Shell (Sponsor Ferrari)

Le pétrolier hollandais a bondi de 18% à 3,53 milliards de dollars pour son bénéfice net  au troisième trimestre.

F1 – Vers un retour de la FISA ?

28 octobre 2010 | 2 commentaires
Catégorie : Actualités, Analyses, Rumeurs

Logo FIABernie Ecclestone a révélé qu’il ne voit pas pourquoi Max Mosley ne redeviendrait pas président de la FIA à l’avenir.

Le site Auto Motor und Sport avait indiqué hier que l’actuel président de la FIA, Jean Todt avait longuement discuté avec Bernie Ecclestone, ce dernier ayant annoncé ouvertement son soutien envers le français pour sa politique sportive. Toutefois, la guerre froide continue médiatiquement.

Ecclestone dit de Mosley: « Ouais, je n’ai pas envie qu’il parte, ce serait bien de le revoir. Max pourrait être une nouvelle fois président de la FIA en charge de l’avenir de la Formule 1 et Jean pourrait être président de la FISA s’occupant de l’exécution du plan sportif. »

Mais, l’idée d’un retour de Mosley semble trop tôt pour Ecclestone. Ce dernier estime que la FOTA serait contre.

L’annonce de faire de Todt le président de la FISA relance un vieux dossier. En 1993, Ecclestone avait obtenu la mort de cette dernière, via son ami Max Mosley, au profit d’un renforcement de la FIA dans la gestion direct du règlement sportif. Revenir à une séparation des contrôles serait simple :

  • La FIA pour l’établissement des règlements
  • La FISA pour les faire respecter.

Barrichello gagne encore contre Google

28 octobre 2010 | 4 commentaires
Catégorie : Actualités

Rubens Barrichello a remporté une victoire cette année. Celle de son procès contre la filiale brésilienne du géant américain de la cherche sur internet, Google, via le réseau social Orkut, leader dans le marché sud-américain.

Le juge a condamné Google Brésil à une indemnité d’un montant de 85.000 euros. Barrichello portait plainte pour une utilisation massive de faux compte utilisant son nom dans le réseau social. L’an dernier, il avait déjà obtenu l’équivalent de 330.000 euros de la même manière et pour les mêmes raisons (voir ici pour en savoir plus).

Barrichello et ses avocats estiment que Google n’est pas assez rapide pour supprimer les faux comptes sur son réseau social. Argument qu’a retenu la cour pour son jugement.

F1 – Bernie Ecclestone : biographie

28 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Histoire F1

Aujourd’hui Bernie Ecclestone signe sa 80ème année d’anniversaire par une boutade « encore dix ans de plus ! ». L’homme a construit la Formule 1 comme le troisième sport le plus médiatique du monde (après les Jeux Olympiques et la Coupe du Monde de Football). Voici ces grandes dates :

28 Octobre 1930 : naissance de Bernard Charles Ecclestone

1947 : Après des études médiocres, Bernie Ecclestone débute sa carrière de pilote moto en trichant sur son âge et se lance dans le commerce de motos avec un homme d’affaire Fred Compton. Ecclestone rachètera les parts de Compton en 1949.

1950 : passant sur les 4 roues en F3 (Racer 500). Il connait quelques bons résultats sérieux accident qui met fin à sa carrière de pilote. Il investit les premiers bénéfices de son commerce dans un garage auto.

1957 : Ecclestone fait une bonne affaire en rachetant les monoplaces Connaught de Formule 1 après la dissolution de l’équipe et les aligne dans la série hivernal Tasman avec au volant : Roy Salvadori et surtout Stuart Lewis Evens. A cette époque, Ecclestone conseil son ami Lewis-Evens et lui propose pour 1958 d’être son patron d’équipe et son agent. Hésitation et finalement le temps aura fait son choix.

1958 : Ecclestone tente, sans succès de faire qualifier la Connaught en Europe (Monaco surtout). Son ami Stuart-Lewis, pilotant pour Vanwall se tue lors du GP du Maroc cette année là, 6 jours après son accident.

1959 – 1966 : Période trouble pour Ecclestone qui gagnera son premier million de livres sterling dans l’immobilier il est mis en relation via Salvadori, alors chez Cooper, avec Jochen Rindt. En 66, Ecclestone revient comme manager de l’autrichien et lance une équipe de F2.

1968 : Rindt alors chez Brabhram et confronté à la malice d’Ecclestone qui négocie avec Lotus pour l’année suivante : 100.000 dollars de salaire. L’autrichien demande 75.000 dollars à Jack Brabham pour rester chez lui. Refus de l’australien.

1969 : Début difficile chez Lotus, le pilote n’est pas satisfait de ses relations avec Chapman mais décide de rester une année de plus dans l’équipe.

1970 : Rindt devient (le seul) champion du monde à titre posthume après son accident à Monza lors des essais du Grand Prix. Le pilote souhaitait rester une année de plus dans l’équipe de Chapman et construire son équipe avec Ecclestone. Il voulait aussi faire courir Emerson Fittipaldi en F2 en 71 pour un volant F1 en 1972.

1971 : Désemparé par la mort de Rindt, Ecclestone ne fuit plus la F1 et décide d’acheter pour 120.000 dollars les parts de old Jack dans Motor Racing Developpements, la société crée par Ron Tauranac et Jack Brabham, plus connu sous le nom de Brabham.

1972 : Ecclestone est à l’origine de la F1CA (Formula One Constructors Association). Il en sera le secrétaire. Si, officiellement l’organisme est chargé de défendre les intérêts des écuries face au pouvoir sportif, très vite la F1CA apparait comme un véritable contre pouvoir et un formidable moyen de pression. Il est soutenu à l’époque par Enzo Ferrari et Colin Chapman. Il rachète aussi l’intégralité des parts dans Brabham et nomme Gordon Murray comme concepteur en chef de l’équipe.

1974 : Brabham inscrit ses premières victoires en championnat depuis l’époque Jack Brabham avec Carlos Reutemann au volant de la sublime BT44.

1975 : Tension autour de la sécurité entre la F1C,  le CSI (ancêtre de la FIA) et l’association des pilotes, après une série d’accidents. Progressivement l’association s’occupe de négocier avec les promoteurs de circuits les primes et développe son pouvoir. Ecclestone signe un contrat avec Martini de 3 millions de dollars par année et conclu un accord avec Alfa Romeo pour un moteur gratuit.

1976 : la F1CA augmente de 100% les primes exigées pour participer aux GP. Le contre pouvoir débute, toujours de manière progressive.

1977 : Jean Marie Balestre, lors d’une conférence de presse à Monza, fustige le pouvoir de la F1CA. Ecclestone signe Nikki Lauda (500.000 dollars de salaire) et Parmalat (8 millions de budget) pour 1978.

1978 : la F1CA devient la FOCA. Balestre sera élu président du CSI qui deviendra FISA. Ecclestone signe un nouveau type de contrat avec le circuit de Montréal. Première piste non permanente hors urbain. Lauda gagne en Suède avec la fameuse Brabham BT46B aspirateur. Interdite par la suite sous la pression de Lotus et McLaren.

1979 : Contre pouvoir des GP, la FOCA tente de négocier directement avec la FIA sans passer par le CSI qui devient cette année là la FISA. Balestre contre attaque et souhaite obtenir les pleins pouvoirs sur les Grand Prix de F1. Nikki Lauda quitte la F1  après avoir négocier son contrat de 2 millions de dollars pour 1980 et 1981 et son équipier Nelson Piquet devient leader de l’équipe Brabham qui abandonne le moteur Alfa Romeo pour un V8 Ford en fin de saison.

1980 : la FISA change le règlement sur l’effet de sol ce qui provoque une tension avec la FOCA. En Espagne, la FOCA organise le GP en ignorant l’interdiction de la Fédération, qui annule le résultat et exclu Ecclestone du comité exécutif de la FISA. La F1 est désormais divisée en deux clans : la FISA (les légalistes) et la FOCA (les autres). La FOCA annonce son championnat du monde de F1 parallèle pour 1981. Brabhram et Nelson Piquet manque le titre de champion du monde cette année là face à la Wiliams d’Alan Jones.

1981 : L’affrontement FISA – FOCA se poursuit et devient de plus en plus dur en début d’année, avant de se refroidir en Mars par la signature des premiers Accords Concordes qui règlent les problèmes de pouvoir : la FOCA traitera directement les contrats avec les promoteurs de circuit et les chaines de télévision. Nelson Piquet avec la Brabhram BT49 devient champion du monde, malgré la controverse de la hauteur de caisse variable.

1982 : Ecclestone signe avec BMW, après avoir discuté avec Peugeot – Talbot. Cette année là Brabhram dispose de deux voitures : une, pour Piquet avec le moteur turbo BMW et l’autre pour Patrèse avec le V8 Ford.

1983 : second titre de champion du monde pour Nelson Piquet. Ecclestone signe avec Pirelli pour 3 millions de dollars annuel et augmente le salaire de Piquet qui touchera pour 1984 et 1985 : 1 millions de dollars par année.

1985 : après deux années décevantes, Piquet quitte l’équipe Brabhram après qu’Ecclestone lui ait simplement proposé 1,5 millions de dollars de salaire pour 1986. Alors que dans le même temps, l’anglais en proposait 6 millions à Niki Lauda. Le brésilien signe pour 5 millions de dollars avec Williams dès l’année suivante.

1986 : Premier Grand Prix dans le bloc de l’Est, avant la chute du rideau de fer, en Hongrie. Après avoir, depuis 1981 négocié un GP en URSS sans succès. Mort d’Elio de Angelis au Paul Ricard, au volant de la Brabhram BT55, lors d’essais privés. BMW annonce son retrait progressif à partir de 1987. Gordon Murray quitte l’équipe pour McLaren et l’équipe survit avec des sponsors italiens.

1987 : Les premiers Accords Concordes sont terminés et un second sur 10 ans est signé. Il garantira l’hégémonie d’Ecclestone sur la discipline. Ecclestone devient vice-président de la FIA. Il vend une partie des actifs de Brabhram à Alfa Romeo pour 5 millions de dollars. Mais garde le nom de Brabhram et ses droits sportifs. Premier GP du Japon à Suzuka.

1989 : il vend Brabhram à des investisseurs pour environ 5 millions de dollars et se consacre exclusivement à la Formule 1. IL débute alors sa campagne d’augmentation des droits TV. TF1 qui diffusait la discipline est remplacé dès 90 par La Cinq contre 6 millions de dollars (12 fois plus que TF1 à l’époque). L’explosion des chaines commerciales privées en Europe va favoriser les choses.

1991 : l’avocat de la FOCA, Max Mosley devient président de la FIA, explosion de l’audience depuis 1988 avec le duel Senna- Prost à la télévision.

1994 : le chiffre d’affaire de la Formule 1 franchit le cap des 100 millions de dollars annuel. La mort d’Ayrton Senna à Imola cette année là va bouleverser la discipline mais ouvrir une nouvelle ère. L’année suivante la FIA accorde pour 14 ans les droits commerciaux de la F1 à la FOM.

1997 : Tyrrell, Williams et McLaren refuse de signer les nouveaux Accords Concordes dans un premier temps. Souhaitant des nouvelles garanties face à Ferrari surtout. Dans le même temps, la commission européenne se penche sur l’empire de Bernie Ecclestone. Développement de la télé par satellite de la F1. Canal + signe un contrat de 10 ans pour 600 millions d’euros.

1998 : les nouveaux Accord Concordes sont signé pour 10 ans. Ecclestone à un projet d’entrée en bourse de la Formule 1, mais doit rendre moins opaque ses comptes. L’anglais négocie un prêt de 1,4 milliard de dollars auprès d’une banque hollandaise pour le développement de la F1. Somme qui sera reversée sous la forme de dividende à Ecclestone.

1999 : Ecclestone continue son projet d’introduction en bourse, mais devant le refus des hautes instances économiques et politique, il ouvre son capital à la banque Morgan Grenfell pour 325 millions de dollars (12,5%)

2000 : 37,5% de la société d’Ecclestone (SLEC) est vendu à une autre banque américaine pour 725 millions de dollars. Quelques temps plus tard, la société allemande EM.TV reprend les 50% pour 1,5 milliard de dollars.

2001 : Kirch Média reprend les actions d’EM.TV et 25% pour 1 milliard et instaure une inquiétude sur l’avenir de la F1 comme grand sport médiatique. Ecclestone s’octrois pour 100 ans les droits commerciaux de la F1 pour 350 millions de dollars. Début de tension avec les constructeurs sur la répartition des droits TV (25% pour les équipes). Fort de ses milliards, Ecclestone investira dans le club de Gstaad en Suisse.

2004 : 7ème titre de Michael Schumacher, qui est devenu un des sportifs les plus riche du monde (derrière Tiger Woods) offre une prospérité incroyable à la F1. Cette année là le chiffre d’affaire s’élèvera à 650 millions de dollars. Le GPWC (association des constructeurs) menace d’établir un championnat parallèle en 2008, si Ecclestone n’accorde pas de crédit à leur demande. Premier GP de Chine et au Moyen-Orient avec Bahreïn.

2005 : Les banques actionnaires de la F1, depuis la chute de l’empire Kirch en 2002, vendent leurs actions au fond d’investissement CVC pour 2,5 milliards de dollars. Ecclestone signe avec Williams et surtout Ferrari un accord 2008-2012 visant à déstabiliser l’association des constructeurs. La FIA entre en scène dans le conflit.

2006 : Michael Schumacher se retire de la Formule 1.

2007 : les équipes du GPWA signe un mémorandum 2008-2010 visant à obtenir durant 3 ans 50% des droits de la F1.  L’affaire d’espionnage entre McLaren et Ferrari bouscule durablement l’image de la Formule 1. Ecclestone investit dans le club des Queens Park Rangers. CVC Capital absorbe la série GP2.

2008 : Crise financière, l’actionnaire et préteur de la F1, Lehmann Brother fait faillite. Honda quitte la F1. Mosley annonce une série de mesure drastique pour réduire les coûts en F1. Le moteur standard est né, ainsi que l’idée d’un budget plafond. Signature du GP d’Inde ainsi qu’Abu Dhabi. La Formule 1 franchit le milliard de chiffre d’affaire annuel.

2009 : le GPWC devient FOTA et débute sa campagne contre la FIA de Max Mosley sur les règlements. La tension est très importante et poussera les constructeurs à annoncer en Juillet l’établissement d’un championnat parallèle, Ecclestone envisage une nouvelle introduction en bourse pour résoudre le problème.  Un accord sera trouvé et un accord de réduction des coûts : RRA, ainsi que de nouveaux Accords Concordes 2010-2012 sont signés. Scandale du Singapour Gates ébranle une nouvelle fois l’image de la F1. Flavio Briatore, partenaire d’affaire d’Ecclestone quitte la F1 en fin d’année. Toyota annonce son retrait, comme BMW. Renault vend la majorité de ses parts. Virgin, HRT et Lotus arrivent en F1 pour 2010. Mosley quitte la présidence de la FIA, remplacé par Jean Todt en fin d’année.

2010 : Après plusieurs sorties dans la presse hasardeuse, provoquant un malaise, Ecclestone se concentre sur les affaires. Il signe un accord avec Austin et Sotchi pour ouvrir de nouveaux marchés.

Les Confidentiels Newsletter TWF1 (N°13)

28 octobre 2010 | Commentaires fermés
Catégorie : Exclusif

twf1

Chaque lendemain de diffusion de la Newsletter, retrouvez sur le blog TomorrowNewsF1.com les informations confidentielles du bulletin payant.

  • Un RRA plus souple
  • 30M€ : le prix du développement du moteur 2013
  • Renforcement chez QPR

A lire dans le nouveau numéro de la Newsletter TWF1 en vous abonnant ici pour 10€ pour les 9 derniers numéros ou 20€ avec le BusinessBook GP en PDF

F1 – HRT vise la rachat de Toyota Motorsport ?

27 octobre 2010 | 12 commentaires
Catégorie : Actualités, Rumeurs

toyota-tf110

Le deal Toyota – Hispania Racing Team pourrait trouver une issue nouvelle dans les prochaines semaines, bien que le mystère soit toujours présent.

Selon auto Motor und Sport, citant une source fiable, le propriétaire de l’équipe espagnole, Jose Ramon Carabantes négocie avec Toyota Motorsport pour acheter l’équipement, plans et les installations de l’équipe de Formule 1.

Une annonce étonnante qui efface les précédentes rumeurs. En effet, d’un projet de partenariat technique global de 30 millions d’euros pour deux années (voir ici), le projet a évolué autour d’un accord de sous-traitance technique (voir ici). Mais Auto Motor und Sport indique qu’HRT souhaite acheter l’ensemble de la structure !

HRT, aujourd’hui ne dispose pas d’usine au standard F1 et la structure de Colin Kolles est établit en Allemagne.  Disposer des installations de Cologne de Toyota Motorsport serait donc une bonne nouvelle. Sauf pour l’investissement.

En effet, en difficulté avec son financement 2010, HRT souhaite acheter désormais un ensemble. Prix estimé : 50 millions d’euros environ. Si l’information se confirme alors il faudra compter avec Toyota pour les paris en ligne durant la saison prochaine. Nous pensons qu’il peut être d’ores et déjà judicieux de placer un pari sur Unibet qui est le seul bookmaker en ligne qui propose des paris sur le championnat des constructeurs pour cette saison et aussi pour la saison prochaine. Une petite mise de l’ordre de 10€ pourrait être multipliée par plus de 10 si par exemple le pronostic « Toyota dans le top 3 du championnat des constructeurs » s’avérait correct. Voilà donc une info qu’il ne faut peut-être pas négliger, surtout quand on est parieur long terme et qu’on tente de flairer les bons pronos avec des semaines voire des mois d’avance.


Page 1 sur 912345...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu