Naviguer : Accueil > Archive: septembre 2011

Costa et Willis chez Mercedes GP

30 septembre 2011 | 5 commentaires
Catégorie : Technique F1, Transferts

Gros renfort technique pour l’équipe Mercedes GP de Ross Brawn. En plus l’arrivée de Bob Bell, au printemps,  c’est au tour de l’ancien directeur technique de Ferrari, Aldo Costa et, surprise, du retour dans l’équipe de Brackley de Geoff Willis,  de renforcer l’équipeallemande.

Costa avait quitté Ferrari en Mai et la rumeur indiquait qu’il avait des propositions de retour aux cotés de Ross Brawn. Il prendra ses fonctions de directeur technique le 17 Octobre 2011.

Plus étonnant est le retour de Goeff Willis, qui était le directeur technique de l’équipe Honda (l’héritage de Mercedes GP aujourd’hui) jusqu’en 2006 et qui était consultant pour le team HRT depuis l’an dernier. L’anglais avait des doutes sur le projet proposé par le nouveau propriétaire de l’équipe espagnole, Thesan Capital et a donc signé avec Mercedes GP pour réintroduire une équipe forte en temps que Directeur de la technologie, le 1er Décembre..

Notons qu’un changement d’organigramme va être opéré. Car Bob Bell a été nommé Directeur technique de Mercedes GP en Avril dernier. Il y aura donc deux directeurs techniques chez Mercedes GP….Probablement pour composer deux équipes techniques, à la manière de McLaren et comme est entrain de faire Ferrari depuis quelques mois.

F1 et JO : Jamais plus jamais

30 septembre 2011 | 9 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Politique

Jacques Rogge, président du Comité International Olympique (CIO), a rejette la Formule 1 comme composante du programme Olympique.

Depuis 15 ans, Bernie Ecclestone tente d’inclure la discipline reine aux Jeux Olympique. En vain jusqu’à présent. L’idée de l’argentier de la F1 étant, à l’époque, de bénéficier des budgets de plus en plus important pour les infrastructures des JO, pour la construction d’un circuit (souvent urbain) et organiser, tous les 4 ans, un Grand Prix dans la ville hôte. Une visibilité massive pour la F1.

Les dernières tentatives d’Ecclestone pour un rapprochement a été visible à Pekin lors des derniers JO d’été et son idée de médailles sur le podium au lieu de points.

Rogge, a indiqué : « Le centre de gravité du pouvoir doit être l’homme et non la machine. Je ne vois aucune chance réelle que Sébastian Vettel obtienne la médaille d’or pour une course incluse aux Jeux Olympique. »

Valencia vise la rentabilité pour 2014

29 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix

Le gouvernement de Valencia a annoncé la garantie de l’organisation du Grand Prix de Formule 1 d’Europe à Valencia jusqu’à la fin de son contrat en 2014, mais reste plus mesuré pour la suite.

Les discussions, hier, à la Mairie ont été tendues. Valencia doit réduire une partie de ses coûts et sa dette pour assurer l’avenir et miser sur des projets sportifs rentables. La ministre du tourisme, de la culture et des sports, Dolores Johnson, a confirmée l’engagement de Valencia jusqu’à la fin du contrat 2014, mais il n’est pas exclu que la possibilité de partager le Grand Prix d’Espagne avec Barcelone soit finalement envisagé. La cité de Valence, cherche à obtenir « les meilleurs conditions » pour l’avenir.

La Maire de la ville, Rita Barbera, a insisté pour que le Grand Prix devienne un produit rentable d’ici la fin du contrat 2014.

Une légère évolution donc autour du Grand Prix de Valencia. Le 24 Août dernier, la ministre avait indiqué que Le contrat autour du Grand Prix d’Espagne n’a toujours pas été signé et serait toujours « en discussions. ». Insistant sur le fait que rien n’a pour le moment change et que le contrat actuel est toujours en vigueur, mais rien n’est encore défini au-delà de 2014.

Aujourd’hui,  le principe de rentabilité et de réduction des coûts est clairement annoncé par la Maire et la Ministre. Pour l’édition 2011, Valencia a déboursé auprès de Bernie Ecclestone 24 millions d’euros. A terme, en 2014, ce chiffre sera de 32 millions d’euros.

Caterham fonde un bureau d’étude

29 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Automobile, Entrepreneurs

Depuis la reprise du constructeur Caterham par Tony Fernandes, l’attente est forte. Dans un premier temps, le petit constructeur anglais va développer sa gamme et deviendra le probable nom de l’équipe Team Lotus pour 2012. Mais, plus étonnant reste la création d’une société ingénierie.

Caterham a indiqué cette semaine quelle avait fondée un bureau d’étude distinct du constructeur automobile, afin de produire une nouvelle génération de voiture de sport, en s’appuyant sur l’expérience de la course automobile. Caterham Technology and Innovation Limited (CTI) traduira l’héritage de la Seven sur d’autres produits.

CTI a pour ambition de devenir une société forte, capable d’offrir ses services auprès d’autres constructeurs automobiles, mais aussi avec l’intention de courtiser l’aérospatiale. Les synergies avec l’équipe de Formule 1 seront aussi évidentes et très élevées, car ce bureau d’étude sera basé dans le Norfolk, à proximité de l’usine F1.

Une première pierre dans le développement future de Caterham. Tony Fernandes a un projet sur 10 ans et souhaite en faire un groupe équivalent à Lotus Group (Lotus Engineering et Lotus Cars) et surtout à McLaren Group (avec McLaren Racing, McLaren Cars et McLaren Applied Technologies). Un projet nécessaire, car si la division bureau d’étude de Lotus représente l’essentiel du chiffre d’affaire de Lotus Group, la division Applied Technologies de McLaren représentera environ 400 millions d’euros de chiffre d’affaire d’ici quelques années, selon nos estimations.

Actuellement, Caterham cumule 15 millions d’euros de chiffre d’affaire.  Encore trop peu pour permettre à Tony Fernandes d’assurer l’autonomie de la marque anglaise comme constructeur de voiture de sport et comme équipe de Formule 1.

F1 – Le pare-brise en 2014 ?

29 septembre 2011 | 9 commentaires
Catégorie : Politique, Technique F1

Depuis que la FIA a procédé à des tests de chocs, durant l’été, les discussions autour de la possibilité d’introduire le design d’un cockpit dans une Formule 1 s’ouvrent.

En marge du Grand Prix d’Italie, les patrons de la FOTA ont discuté de cette idée. La grande surprise a été de distinguer une volonté commune de sécurité et d’études actives autour de ce concept, pour l’introduire en 2014, selon les plus optimistes.

Fin Décembre 2010, la FIA avait lancée l’idée de l’introduction d’un pare-brise sur les monoplaces de F1, pour finalement l’abandonner un mois plus tard en Janvier 2011. Mais des tests devant être réalisés. Ce qui fût le cas en Juillet par l’Institut FIA, qui a lancé son programme de recherche sur la protection des cockpits des F1. Le compte rendu a été très intéressant (voir ici pour en savoir plus) et a marqué le début d’une grande réflexion.

Une réflexion qui semble avoir déjà un point de vue positif des chefs d’équipes, moins hostiles à l’idée qu’il y a 6 mois. Les tests de l’institut FIA étant passés par là. D’autres discussions de ce type auront lieux dans les prochains mois.

Bientôt des F1 comme Michel Vaillant dans « Un certain Grand Prix … » ?

Robertson – Nasr vise la F1 en 2014

29 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Actualités

Depuis le début de sa carrière, le jeune brésilien Felipe Nasr fait l’objet d’une attention toute particulière des équipes de Formule 1. Bien promotionné par Steve Robertson, l’agent historique de Kim Raikkonen, le jeune homme a remporté le titre anglais de Formule 3, il y a quelques semaines. L’occasion pour son agent de faire jouer la concurrence pour l’avenir.

Depuis 18 mois, l’agent anglais discute avec les équipes de F1. Toro Rosso a été une cible durant un temps pour faire débuter en F1 le brésilien cette année.

Fidèle à son habitude, Robertson souhaite un avenir en or pour son nouveau protégé. L’objectif est la Formule 1 à l’horizon 2014 maximum et donc de faire sauter des étapes au jeune brésilien. Mais, le contexte n’étant plus au baby boom, l’agent anglais discute avec Ferrari et McLaren pour faire introduire Nasr dans l’une ou l’autre académie.

Cette stratégie est intéressante à plus d’un titre car Ferrari et McLaren rémunèrent ses futurs pilotes en herbe, sur une période de 5 ans environ. La Scuderia, via son FDA paie Perez et Bianchi environ 500.000 euros par année, tandis que McLaren est un peu plus chiche avec le jeune Kevin Magnussen ou Nyck de Vries et applique la même méthode qu’avec Lewis Hamilton.

Toutefois, il semble que la piste Ferrari soit privilégiée par Robertson. En effet, en plus d’un salaire important, Ferrari offre une piste de volant chez Sauber,  qui est une porte d’accès à la Formule 1. Au contraire de McLaren qui semble plus flou pour l’avenir de ses jeunes. Il est entendu que Steve Robertson demande environ 1 million d’euros par année à Ferrari et un contrat de 5 ans, avec l’assurance de voir Nasr chez Sauber en 2013/2014 à la place de Perez.

Business Link (29 sept 2011)

29 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Red Bull Technology et sa partie sous-traitance

28 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

Red Bull Technology a présentée en 2009 un bénéfice de 3,2 millions d’euros dont 75% provient de la Formule 1.

Dans The Guardian, Christian Horner a indiqué que la société Red Bull Technology (RBT) c’est diversifié depuis une année environ autour du développement marketing de Red Bull (qui comprend un soutien (mesuré) pour Toro Rosso, RB Air Race et d’autres activités du groupe et des boites de vitesses Team Lotus.

Cette filiale technique de Red Bull, qui emploie 490 personnes est en faite la vraie équipe Red Bull et se concentre dans le développement technique des monoplace. C’est elle qui hérite du budget total de la marque de boisson (70 millions d’euros en 2011), mais elle dispose d’une activité de sous-traitance intéressante.

Responsable de la conception des Red Bull et Toro Rosso, en 2009, l’équipe italienne avait dépensée 16 millions d’euros pour la conception de la STR03 et 12 millions d’euros pour la STR04. Il est estimé que le chiffre d’affaire de sous-traitance pour l’année 2011 (via Team Lotus et le programme Red Bull Air Race) est estimé entre 7 à 12 millions d’euros.

Pour l’avenir les liens avec la marque de luxe Infiniti va permettre d’augmenter les revenus de l’activité de sous-traitante technique.

F1 – Liste cumul des salaires pilotes (update 2011)

28 septembre 2011 | 7 commentaires
Catégorie : Listes

Voici la liste du cumul des salaires (brut, sans primes et produits annexes) des pilotes de Formule 1 actuellement sur la grille depuis le début de leur carrière :

En millions d’euros :

  • Michael Schumacher : 261 millions d’euros (depuis 1991)
  • Fernando Alonso : 150 millions d’euros (depuis 2001)
  • Jenson Button  : 99 millions d’euros (depuis 2000)
  • Rubens Barrichello : 81.2 millions d’euros (depuis 1993)
  • Felipe Massa : 66 millions d’euros (depuis 2002)
  • Lewis Hamilton : 61 millions d’euros (depuis 2007)
  • Jarno Trulli  : 61 millions d’euros (depuis 1997)
  • Nick Heidfeld : 40 millions d’euros (depuis 2000)
  • Mark Webber : 39.2 millions d’euros (depuis 2002)
  • Nico Rosberg : 26 millions d’euros (depuis 2006)
  • Heikki Kovalainen : 13.5 millions d’euros (depuis 2007)
  • Sébastian Vettel : 12.7 millions d’euros (depuis 2007)
  • Timo Glock : 7 millions d’euros (depuis 2008)
  • Adrian Sutil : 1.6 millions d’euros (depuis 2007)
  • Kamui Kobayashi : 1.5 millions d’euros (depuis 2009)
  • Tonio Liuzzi : 1.4 millions d’euros (depuis 2005)
  • Sebastien Buemi : 1.2 millions d’euros (depuis 2009)
  • Vitaly Petrov : 0.9 millions d’euros (depuis 2010)
  • Jaime Alguersuari : 0.9 millions d’euros (depuis 2009)

source BusinessBookGP 2011

Perez, Ferrari et Santander pour 2013

28 septembre 2011 | 6 commentaires
Catégorie : Marketing, Transferts

Les récentes déclarations de Stephano Domenicali sur Sergio Perez et son avenir semblent avoir une raison. Même si Ferrari aimerait que le pilote mexicain prolonge son aventure avec Sauber en 2013 et 2014, la réalité semble différente. Selon le journal MARCA, Sergio Perez sera pilote Ferrari, en remplacement de Felipe Massa, et ce choix serait dicté par Banco Santander.

Le remplacement de Felipe Massa a toujours fait l’objet de spéculations, mais il semblerait que son avenir, au-delà de 2012, soit entendu pour de bon. La Scuderia Ferrari est sous la pression des résultats et sous la pression de son commanditaire principal, la banque espagnole Santander. Présente sur trois saison (2010-2011 et 2012), l’établissement discute activement avec l’équipe italienne pour prolonger l’aventure jusqu’en 2014 (voir plus).

Depuis le renouvellement de Fernando Alonso jusqu’en 2014 - 2016, les discussions avec Santander restent gelés. Santander a compris que le duo composé du pilote espagnol et de l’équipe italienne n’était positif que lorsque que l’ensemble gagne. Mais ne suffit pas comme tel. Au contraire de l’accord initial qui devait faire augmenter le sponsoring de 20% en cas de renouvellement, la banque souhaite réduire son investissement de 50 à 30 millions d’’euros, ce qui n’est pas pour plaire à Maranello, qui mise beaucoup sur l’établissement à l’avenir. Un compromis doit être trouvé et le statu quo financier, c’est-à-dire 50 millions d’euros pour 2013 et 2014, semble se dessiner.

L’ombre Perez est intéressante, d’autant que le Mexique est important pour le développement de Banco Santander. L’an dernier, 6% du résultat financier provenait du Mexique et la stratégie est agressive dans la région. L’annonce de l’introduction de Sergio Perez serait une manière de donner un signe fort en direction de la banque ibérique.

GP Singapour 2011 – BuinessNews F1

28 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

McLaren Group a signé un accord stratégique avec la société pharmaceutiques, GlaxoSmithKline (GSK). Un accord d’environ 3 ans basé sur le conseil technologique du groupe automobile et F1 envers GSK.

McLaren Group^a signé un accord avec Lucozade, une boisson énergisante. La marque sera visible sur les combinaisons des pilotes et le côté de l’aileron arrière des monoplaces. Estimation deal : 2 millions d’euros /an sur deux ans.

Comme depuis 2009, Red Bull Racing a signé un accord pour la seule course de Singapour avec 7 Eleven.  Le logo sera visible sur le nez,  sur les côté de la RB7 et sur les combinaison des pilotes. Estimation deal : 250.000 euros.

Debrief GP Singapour 2011

28 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Grand Prix

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu Dimanche soir sur le Grand Prix de Singapour  qui a vu la victoire de Sébastien Vettel devant Jenson Button et Mark Webber.

Voir la vidéo ? cliquez ici

Vibreur en folie

La Fédération Internationale de l’Automobile avait pourtant signalée aux organisateurs les problèmes de vibreurs. Des menaces ont été faites, car certes le cadres est magnifique, mais les prestations technique  et sportives sont en retrait. Charlie Whiting a demandé aux organisateurs un effort d’améliorations plus importants, sous peine de sanctions dès l’an prochain. Il est vrai que voir ses vibreurs délogés de leurs charnières ou simplement posés et non scellés, déplacés par le passage des voitures, étaient dangereux. La FIA est devenue beaucoup plus ferme en la matière, car si Singapour est très important économiquement pour la Formule 1, les prestations sont en deçà des standards européens. Jean Todt, président de la FIA, présent à Singapour à beaucoup discuter avec le délégué de la FIA, Charlie Whiting, de ce propos durant le week-end.

LRGP manque ses qualifications

Bruno Senna 15ème et Vitaly Petrov 19ème, l’explication de l’équipe a été rapide. 4 secondes d’écart entre la pôle et les pilotes LRGP sont dues au manque de grip sur la R31. Un problème connu sur les circuits sinueux (Monaco et Hungaroring) et qui pourrait encore être rencontré à Abu Dhabi.

Accident Schumacher – Perez

Sur la chaine de télévision TF1, Michael Schumacher a indiqué que c’était un « incident de course » et qu’il a été surpris que Sergio Perez « ait levé le pied si fort. » Un petit détail, juste avant l’accident, Michael Schumacher était très proche de la Sauber du mexicain. Mais à ce moment de la course, la Mercedes W02 présentait des soucis de motricité (le pilote allemand avait signé le meilleur tour en piste deux tours auparavant). Ce qui explique le rapprochement très fort sur la Sauber pour tenter un dépassement. Toutefois cela reste un incident de course.

Bonne fin de saison de Force India

L’équipe indienne prend désormais ses distances avec Sauber. Avant la course, Adrian Sutil était proche au championnat de Kamui Kobayashi, mais la doublée arrivée de Paul di Resta et d’Adrian Sutil a permis d’obtenir 12 points et de pointer à 48 pts au championnat du monde des constructeurs. L’équipe Indienne est dans un registre d’optimisation de ses performances et sa stratégie en Q3 lors du GP de Singpaour le démontre (elle n’a pas participée à la dernière partie de la qualification pour préserver un train de pneus tendres pour la course). Lors de la course, nous avons vu une stratégie d’équipe, ou Sutil a laissé passé Di Resta et des ravitaillements sous le régime de la voiture sécurité, en simultané pour les machines indienne. Vijay Mallya ne le cache pas, il souhaite viser l’équipe LRGP pour la fin du championnat (70pts au championnat) pour terminer 5ème.

Red Bull : Valeur médiatique 2010 de 200M€

27 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Marketing

Souvenez vous en début d’année, Lewis Hamilton a avait jugé Red Bull comme une simple marque de boisson. Depuis le début de son aventure en F1 en 2005, comme constructeur, la Formule 1 a toujours été considéré comme un vecteur de promotion dans le monde. Le plus important d’ailleurs, avec un investissement de 750 millions d’euros sur la période.

Depuis 2009, l’équipe Red Bull Racing est une équipe gagnante (en course et en titre) et l’impact en valeur médiatique est devenu immense. En 2009, cette valeur médiatique était évaluée à 157.6 millions d’euros. Pour l’année 2010, le chiffre de 200 millions d’euros n’est pas une exagération, grâce à sa double présence en Formule 1, via Red Bull Racing et la Scuderia Toro Rosso.

En 2009, l’investissement sponsoring de Red Bull était estimé à 110 millions d’euros environ, pour 2010, le total représentait 107.5 millions d’euros selon le BusinessBook GP.

Litige fiscal GP Inde – plus de précisions

27 septembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Exclusif

L’affaire du litige fiscal ne semble toujours pas vraiment résolue. La course n’est pas en danger, mais la FOTA est encore en négociation.

Avant le Grand Prix d’Italie, Tomorrownewsf1 .com avait indiqué que les équipes étaient en litige fiscal avec les autorités indiennes concernant une part des revenus des pilotes et des équipes pour pouvoir participer à la course du GP d’Inde de Formule 1 le 30 octobre. (voir ici pour souvenir).

Une semaine plus tard, les organisateurs du Grand Prix, ont indiqué que la taxe sur les revenus serait levée et qu’une simple taxe de 1,2 millions d’euros sur la douane serait présentée. L’affaire en était là et tout le monde pensaient que l’histoire était close. (voir ici pour souvenir). Ce n’est pas encore le cas.

« Il y a des pilotes et des équipes concernés, parce que l’Inde est un régime fiscale. Je ne suis pas la bonne personne pour expliquer exactement comment cela consiste, mais li y a des discussions en cours. Nous allons aller en Inde, pour sûr, mais cette histoire fiscal doit être résolue. » lance Martin Whitmarsh.

Les accords de l’OCDE sur les doubles impositions indiquent trois types de taxe : Dividendes, Intérêts et Redevances. C’est ce dernier cas qui est visé par les autorités Indiennes pour les pilotes. Il concerne le pays résidents. Par exemple, Lewis Hamilton et Fernando Alonso, résidant Suisse, doivent une redevance de 20% sur les impôts sur le revenus en Suisse.  Pour expliquer rapidement les choses (voir les taux par pays en cliquant ici).

L’Inde considère que les pilotes de Formule 1 et les équipes vont faire de l’argent sur le sol Indien et doivent donc payer comme une société présente, pour faire des affaires dans le pays.  Toutefois, Les juristes de la FOTA misent sur une partie de la fiscalité Indienne qui est très clair. Selon l’article 91 de la loi, le gouvernement indien peut soulager la double imposition si :

  • Si la personne ou l’entreprise a été un résident de l’Inde l’année précédente.
  • Si la personne ou la compagnie a payé l’impôt en vertu des lois du pays étranger.
  • Le même revenu doit être acquis et reçu par le contribuable dehors de l’Inde à l’année précédente.
  • Les revenus devraient avoir été taxés en Inde et dans un pays avec lequel l’Inde n’a pas de convention fiscale

Notons que les non résidents Indiens travaillant dans le pays ne sont taxés que sur les revenus d’origine indienne uniquement. Ce qui est le cas des pilotes et des équipes qui n’ont pas de revenus provenant d’Inde.

Voir le Taxation of Salaried,  Employees Pensioners and Senior Citizens d’Inde en cliquant ici

Note du Mardi : l’évolution du pilote payant

27 septembre 2011 | 11 commentaires
Catégorie : Note du Mardi

La semaine dernière le co-gérant du fond d’investissement Genii Capital, Gérard Lopez, s’étonnait d’entendre encore son pilote, Vitaly Petrov être considéré comme un pilote payant. Dans le même cas, Bruno Senna est considéré comme un pilote payant, tout comme Adrian Sutil, Pastor Maldonado, voir Sergio Perez et même Jérôme d’Ambrosio. La réalité est bien différente.

En marge des rumeurs de rapprochement entre Kimi Raikkonen et l’équipe Williams, une rumeur s’étonnait de la découverte de la possible utilisation de l’image du champion du monde 2007 par le team anglais, pour séduire un partenaire important, qui aimerait bien que Raikkonen soit derrière le volant des prochaines FW. Cette rumeur démontre la nouvelle logique des équipes de F1 autour des pilotes payants.

Actuellement, il n’y a qu’un seul et unique pilote payant, utilisant un ancien schéma d’apports de financements. Son nom est Nairan Karthikayan, pour le compte de l’équipe Hispania Racing Team. Ce principe lie le pilote avec le sponsor, qui soutien le volant en Formule 1. Comment Parmalat avec Pedro Diniz dans les années 90. Mais aujourd’hui, le changement est visible.

La Formule 1 n’est plus la même qu’il y a encore 5 ou 10 ans, sa puissance marketing est très forte, mais la crise économique de fin 2008 a profondément réformée le principe de recherche de partenaires. Pour séduire un sponsor, le pilote est désormais devenu un outil marketing de décision, mais pas de finalité. Une amorce, mais pas un lien indéfectible pour le futur. Le cas Medion est intéressant, car l’investissement de la société allemande ne dépend pas de la présence d’Adrian Sutil, mais plus largement d’un pilote allemand. Contrairement à la croyance commune.

Même cas pour Sergio Perez, qui est avant tout un pilote Ferrari (académie des jeunes pilotes), mais qui a permis à l’équipe Sauber de séduire le milliardaire Carlos Slim et sa société Telmex. Cette dernière a signé un contrat de deux ans, tandis que Sergio Perez n’avait signé qu’un acccord d’une année avec une option pour 2012 Même chose pour Pastor Maldonado, qui a signé un accord avec Williams pour 2011,2012 et 2013, mais avec un contrat indépendant du pétrolier vénézuélien PDVSA. Toutefois ce dernier a été influencé par la présence du pilote.

C’est ce même concept qu’utilise Genii Capital pour LRGP. Vitaly Petrov n’est pas un pilote payant, comme Bruno Senna. Ils sont utilisés comme outil marketing pour séduire des partenaires de leur pays d’origine. L’un et l’autre ont rapporté un total de 20 millions d’euros à l’équipe en 2011. Le même concept est utilisé par Jérôme d’Ambrosio, qui apporte certes 5 millions d’euros à l’équipe Marussia Virgin Racing, mais sous une forme équivalente à Petrov-Senna. Le récent accord avec Soleco, a été annoncé par l’équipe et non le management du pilote.

Il y a 5 ans, Bernie Ecclestone avait indiqué que l’idéal était d’avoir des pilotes de tous les continents en Formule 1, permettant d’ouvrir la discipline à de nouveau marché et sponsors. Nous y sommes aujourd’hui.

Suivre la Note du Mardi sur Facebook en vous abonnant ici

Vettel : l’objectif 2015 de Ferrari et Mercedes GP

27 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Exclusif, Transferts

L’année 2015 est déjà sur les tablettes de deux équipes de Formule 1. La fin du contrat Red Bull Racing de Sébastian Vettel attire les convoitises de Ferrari et de Mercedes -Benz, qui débute déjà leurs numéros de séduction avec pour objectif d’obtenir les services du futur grand pilote de la Formule 1.

Le futur double champion ne le cache pas et l’annonce ouvertement à la presse allemande et italienne qu’il hésitera probablement entre Ferrari et Mercedes pour après 2014. Le plan de carrière est déjà en place, Vettel a bien compris que Red Bull Racing est sur une bonne lancée et qu’il est sur le point de marquer l’histoire jusqu’en 2014. En interne, l’objectif secret et de gagner tous les titres jusqu’en 2014, soit 5 d’affilé. Mais ensuite ? Vettel restera t’il ? Toute la question est là.

Le contrat 2014 du pilote allemand dispose d’une clause de sortie en cas de mauvais résultats de l’équipe autrichienne. A savoir, s’il ne termine pas dans le top 3 ou avec un minimum de 2 victoires par saison. Ce qui laisse entrevoir une porte de sortie tous les ans pour ses concurrents qui rêvent de voir Vettel. Mais l’allemand pourrait bien faire sauter la banque.

Selon des analystes, Vettel pourrait, s’il va chez Ferrari et Mercedes GP toucher un salaire équivalent aux prestations de Kimi Raikkonen entre 2007 et 2009 à savoir un salaire de 40 millions d’euros annuels. Ce qui laisse entendre une grande bataille pour obtenir les faveurs du prodige. L’opération séduction se prépare aujourd’hui.

Paul di Resta et 2012

27 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Transferts

Depuis un moment maintenant, Anthony Hamilton annonçait son protégé, Paul di Resta, comme libre pour 2012. Mettant un peu, la pression sur Force India et Vijay Mallya. Le retour de l’été et les trois arrivés dans les points en quatre courses ont accéléré les événements.

Au micro de Sky Sport, Hamilton a indiqué qu’il était confiant dans el renouvellement de contrat de son Paul di Resta pour 2012. « Bien sur nous voulons savoir ou nous en sommes, mais il y a encore quelques donnés temporelles à l’égard de l’option qui sont à considérer dans le contrat. Nous allons probablement devoir attendre un mois. » Lance pour conclure le père de Lewis Hamilton.  Sur le principe, Force India a signé une option jusqu’au 30 Octobre 2011, sur la base des performances du jeune homme.

Car il y avait des doutes. Des doutes sur la capacité de l’Ecossais à produire un tour rapide par rapport à son équipier Adrian Sutil. Sa performance à Singapour, sur un circuit difficile et qu’il ne connaissait pas, a conforté.

Avant Poste – une histoire de couvre feu

27 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Tomorrow TV

L’émission web de TomorrowNewsF1 « TomorrowLine » est revenu Dimanche soir sur le Grand Prix de Singapour  qui a vu la victoire de Sébastien Vettel devant Jenson Button et Mark Webber.

Voir la vidéo ? cliquez ici

Une histoire de couvre feu

Vendredi, embarras dans les rangs de l’équipe Toro Rosso. Franz Tost a été vu dans le paddock en plein couvre feu. Pour Singapour la FIA a fixé entre 9h30 et 16h (heure locale), le manager autrichien a donc violé le couvre feu. Rien de bien grâce, c’était le premier de l’équipe italienne.

Plus étonnant a été le cas de Red Bull Racing, Mercedes GP et Marussia Virgin qui ont eu aussi violé ce couvre feu, le même jour, mais cela a provoqué une réaction. Dans le cas de Mercedes GP, a 15h30, l’équipe marketing du team était présente dans le paddock avec des invités et sponsors, donc en pleine période de couvre feu. Rapidement la FIA a sanctionné les trois équipes, provoquant une réaction de Ross Brawn qui demande une clarification du règlement.

En effet, il est indiqué que seul le personnel influençant l’exploitation des voitures est interdit dans le paddock durant la période du couvre feu. Mais est-ce le cas des équipes Marketing ? La réponse est arrivée dimanche matin par un NON de la fédération, après que Red Bull ait encore enfreins le règlement le samedi, cumulant ainsi sa 4ème et ultime exception de l’année.

Finalement, la FIA a rayé les précédentes sanctions pour les équipes à Singapour offrant même 2 jokers pour RBR, mais ouvre la porte à une pratique à l’avenir sur l’exploitation du couvre feu par les équipes marketing des équipes.

GP Singapour 2011 – Paddock Confidences partie 2

26 septembre 2011 | Commentaires fermés
Catégorie : Paddock Confidences

Samedi 24 Septembre

Proton satisfait de la F1

Le directeur général de Proton, marque automobile propriétaire de Lotus Group, a indiqué en conférence de presse qu’il était très satisfait de l’impact d’image de la Formule 1 sur Lotus et précise qu’il espère que LRGP sera encore pour longtemps en Formule 1.

Michelin vs Pirelli

Le manufacturier français aimerait revenir en Formule 1 à la condition d’être en concurrence avec un autre fournisseur. Ce que ne souhaite pas Pirelli. Toutefois, il semblerait que Michelin ait envoyé une lettre de demande de clarification à la FIA pour 2014.

De Team Lotus à Caterham GP

Déclarations contradictoires des patrons de Team Lotus et des actes de ses derniers. Une demande a été faite auprès de la FOTA pour un changement de nom de Team Lotus en Caterham pour 2012. Avec un détail, les voitures garderont les mêmes couleurs (vert et jaune) par attachement.

La Red Bull RB8

Christian Horner a simplement indiqué ceci à propos de la prochaine monoplace autrichienne : « j’ai demandé à Adrian (Newey) pour la voiture de l’an prochain et il m’a simplement répondu qu’elle sera sûre. »

Dimanche 25 Septembre

UBS absent du GP de Singapour

L’ensemble des dirigeants de la banque suisse, UBS, n’ont pas assisté au Grand Prix, alors qu’ils ont tenu une réunion de conseil d’administration jusqu’à vendredi dans la Ville –Etat. Toutefois, un membre du directoire a indiqué qu’il n’était pas question pour UBS de remettre en cause le sponsoring F1.

Button et McLaren

Au micro de la BBC, Martin Whitmarsh a refusé d’indiqué que Jenson Button avait renouvelé son contrat pour 2012, mais espère bien le garder pour de nombreuses années. Eddie Jordan a pourtant insisté. En vain.

La répartition arrière de la Red Bull RB7

Les secrets de la monoplace d’Adrian Newey se dévoilent progressivement en cette fin de saison. Les ingénieurs des équipes concurrentes ont estimé que la répartition de la RB7 était de 46.5% sur l’avant et 53.5% à l’arrière.  Newey a déplacé 15kg de batteries sur l’arrière de la monoplace, avec un souci. Les piles se déchargent à une température comprise entre 90 et 100°C, au-delà de cette limite, le système KERS a des soucis de fiabilité.

10.000 euros d’amende pour Team Lotus

Team Lotus a écopé d’une amende de 10.000 euros pour avoir lâché Heikki Kovalainen devant Sébastian Vettel lors d’un ravitaillement. Une attitude considérée comme dangereuse et inutile selon les commissaires.

La revue de presse du Grand Prix de Singapour 2011

26 septembre 2011 | 1 commentaire
Catégorie : Media

Voici un tour d’horizon de la presse européenne suite au Grand Prix de Singapour de la saison 2011. Au sommaire aujourd’hui : Le Royaume-Uni, l’Italie, l’Espagne et l’Allemagne…

Royaume-Uni

- The Guardian :  » Tellement dominant Sebastian Vettel cette année qu’il est désormais à un seul point d’être le plus jeune double Champion du Monde de Formule 1. Reste à savoir si les records seront plus nombreux. Avec sa 9ème victoire, Sebastian Vettel égale Nigel Mansell en 1992 mais la menace reste surtout le nombre de poles détenu par Nigel Mansell en 1992, avec 14 poles position en une saison. Sebastian Vettel est à 11 et il reste encore 5 courses.  »

- The Daily Mail : « Sebastian Vettel a produit une autre course sans faille dans une saison quasi parfaite, il se retrouve à un seul point du titre mondial. Ce qui signifie que le Championnat devrait être joué lors du Grand Prix du Japon. Cette neuvième victoire de Sebastian Vettel en fait un homme capable de battre le record de Michael Schumacher en 2004 avec 13 courses. Il égale toutefois Michael Schumacher en 1995 et 2000/2001 et Nigel Mansell en 1992. Derrière l’allemand, Jenson Button est le meilleur du reste du peloton. Lewis Hamilton se considère comme Superman sur Felipe Massa, il termine 5ème après un Grand Prix incroyablement malchanceux.  »

Italie

- Gazzetta dello Sport :  » La partie est reportée pour Sebastian Vettel qui a dominée le Grand Prix de Singapour, mais il n’est pas encore titré pour la seconde fois. Ce sera pour Suzuka, probablement. Deuxième Jenson Button et troisième Mark Webber sont loin derrière au Championnat. Ce n’est qu’une question de jours. Dès le départ du Grand Prix, Sebastian a pris les devants après une pole position facile. Tout a été facile. McLaren et Ferrari, deuxième et quatrième avec Jenson Button et Fernando Alonso devront se mettre au travail pour 2012, pour éviter que l’an prochain la Red Bull ne soit encore stratosphérique.  »

- Corriere dello Sport :  » Après 1h59 min de course, Sebastian Vettel a remporté le Grand prix de Singapour, augmente son avance au Championnat pour être à un seul point du titre, car il a 124 points d’avance sur ses adversaires. Jenson Button deuxième a produit une grande course. Mark Webber est 3ème devant un Fernando Alonso qui visait le podium. Lewis Hamilton a été l’auteur d’une course de premier plan. Pourtant Felipe Massa estime que le pilote anglais n’a pas ulitisé son cerveau en course. La course a été marquée par l’accident de Michael Schumacher qui a provoqué une voiture de sécurité.  »

Espagne

- Marca :  » Sebastian Vettel fait la décision pour le Championnat 2011 en remportant sa 9ème victoire de la saison à Marina Bay. Une victoire un peu comme toutes les autres : Une pole, un écart rapide après deux tours pour éviter le « DRS » des autres et un rythme régulier et dévastateur sur la moyenne. Jenson Button fait une brillante saison et termine second de la course, il confirme sa seconde place au Championnat. Fernando Alonso a perdu le potentiel de sa voiture qui ressemblait à un tricycle.  »

- AS :  » Il y a 6 ans, Fernando Alonso remportait son second titre en devenant le plus jeune double Champion du Monde de l’histoire de la Formule 1. 6 ans plus tard, le rapport de force à changer et c’est Red Bull qui impose Sebastian Vettel comme le plus jeune double Champion du Monde. Mais, il manque encore un point. La course d’hier a été une course de détail pour Red Bull Racing. Un départ superbe de Fernando Alonso, encore une fois, un accident de Michael Schumacher, des dépassements de Lewis Hamilton et une célébration tranquille de Sebastian Vettel après sa 9ème victoire de la saison.  »

Allemagne

- Bild :  » Le Championnat sera pour dans 15 jours à Suzuka, mais quelle puissance sur la piste où Sebastian Vettel a assommé la concurrence. Personne d’autre ne pouvait rivaliser avec ce sorcier. Cette course à été une démonstration. Record de bourdes pour Michael Schumacher qui percute Sergio Perez et tape le mur. « 


Page 1 sur 712345...Last »


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu