Naviguer : Accueil > Archive: février 2012

F1 – Force India devra faire un choix d’ici Mai

29 février 2012 | 3 commentaires
Catégorie : F1 Leaders, Management

Changement de cap pour Force India dans les prochains mois. Les propriétaires de l’équipe (Sahara Group et Vijay Mallya) vont décider dans les prochains mois une nouvelle orientation sportive pour l’équipe indienne. A savoir : continuer à se battre en milieu de grille ou alors devenir une meilleure équipe.

Bob Fernley, le gestionnaire de l’équipe basée à Silverstone a indiqué que les actionnaires devront rapidement (d’ici Mai selon nos échos) une décision pour l’avenir. En 2012, l’équipe vise la 5ème place des constructeurs au niveau de Lotus F1 Team.

« Je pense que nous devons nous repenser fondamentalement. Le plan de reconstruction a été élaboré au début de 2009. Nous sommes maintenant dans la troisième année et nous avons largement été au niveau que nous voulions atteindre. La question pour les actionnaires et la suivante : Voulez-vous être « le meilleur du reste » ou iriez-vous dans à la bataille pour le podium ? Ils devraient prendre cette décision, car cela représente un grand impact financier. Nous allons savoir dans les prochains moins, et nous décider dans quelle direction nous allons. » lance Fernley sur Autosport.

En cela, le modèle ressemble beaucoup à celui de Red Bull avec son équipe entre 2005 et 2009. Avant que le team ne domine le championnat. Mais, plus lointain, Force India est un peu dans la même situation que Benetton en 1989. Avec le résultat que l’on connait également.

F1 – Pilote N°1, égalité et équité

29 février 2012 | 9 commentaires
Catégorie : Management

La phrase est annoncée, comme un constat. Mais, l’image est tout de même plus forte : « Nous pouvons admettre que nous pensons différemment des autres, pour gagner de façon constante, nous ne sommes certainement pas ce genre d’entreprise. » lance Jonathan Neal en parlant du choix d’établir, dans une équipe un rôle de premier pilote et de second pilote. Une démarche qui n’a jamais fait partie de l’histoire de McLaren.

Il est vrai que l’équipe de Woking n’a jamais signée de contrat de pilote N°1 ouvertement. Des pilotes comme Niki Lauda, Alain Prost, Ayrton Senna voir Mika Hakkinen se sont imposés par leurs talents et donc payés en conséquence. Contrairement à l’équipe Williams qui a toujours préférée faire le choix d’un pilote N°1 : Alan Jones, Nelson Piquet, Nigel Mansell, Alain Prost, Ayrton Senna, Damon Hill, Jacques Villeneuve et même Ralf Schumacher.

Egalité ou choix ? Le débat est vieux comme le monde en Formule 1, ou déjà Team Lotus dans les années 60/70 faisait le choix d’un seul pilote, tout comme Tyrrell et même Ferrari. Toutefois, depuis 20 ans, le statut des champions du monde est intéressant.

Depuis 1991, 11 titres ont été acquit par des pilotes désignés N°1 par leurs équipes, 8 par le principe de l’équité technique et seulement 2 par l’égalité de traitement (1996 entre Damon Hill et Jacques Villeneuve chez Williams, ce qui est la seule fois à signaler d’ailleurs et 1998 entre Mika Hakkinen et David Coulthard chez McLaren, car DC avait fait une meilleure saison en 1997 que son équipier finlandais).

Le principe d’équité prend donc toute sa mesure. L’idée est bien différente de l’égalité de traitement. Les chances sont équivalentes au début de saison, mais le résultat impose ensuite un leader naturel. C’est Ron Dennis, depuis le départ d’Alain Prost et ne voulant pas désigner ouvertement un pilote N°1 dans l’équipe McLaren, qui a mis les bases de ce principe pour satisfaire Ayrton Senna. Renault en 2005 et 2006,  Ferrari, époque 2007 – 2009 et Red Bull aujourd’hui sont dans cette optique.

Reste que la manière la plus efficace est de désigner un seul pilote et se concentrer dessus. Depuis 1950, 39 champions du monde ont été désigné N°1, 14 étaient traités à égalités (d’où cette légende) et 9 par équité.

Droit TV F1 – TF1 fera une offre au-delà de 2012

29 février 2012 | 4 commentaires
Catégorie : Media

Volte-face dans les droits TV de la Formule 1 en France. TF1 n’exclut plus de postuler pour les droits de diffusions au-delà de 2012. Lors d’une conférence de presse Lundi matin, Laurent-Eric Le Lay, directeur des acquisitions des droits sportifs du groupe audiovisuel français a tranché avec la pensée qui indique que TF1 va quitter les droits de la F1.

« Je ne vois pas pourquoi TF1 ne ferait pas d’offre pour la nouvelle saison. » lance Le Lay. Ce qui indique que la première chaine française fera bien une offre. Mais sera-t-elle de 40 millions d’euros environ que demande Bernie Ecclestone ? Rien n’est moins sûr. La volonté de TF1 de maitriser ses coûts de grille de programme (350 millions d’euros pour les droits sportifs chaque année), reste bien réelle, explique le Parisien.

Al Jazira s’est déclaré intéressé par l’appel d’offre. Canal + observe, M6 a abandonné l’affaire et France Télévision révise ses jugements sur la Formule 1. TF1 reste la mieux placé pour prolonger l’aventure pour une diffusion 100% gratuite.

Toutefois, une chose est désormais sur. Le prochain contrat sera de 4 ans (2013-2017).

F1 – Williams et le choix de Parr

28 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Management

Depuis que Frank Williams a décidé de prendre un peu de recul sur la gestion de son équipe, c’est Adam Parr qui se charge du quotidien à Grove. L’anglais est toutefois contesté et critiqué dans le paddock. Dans F1 Racing, Williams précise sa pensé et son choix.

« Si pour une raison quelconque, je ne pouvais pas venir faire mon travail, Adam sera là pour combler. Il est jeune et en bonne forme physique. Il est très bon pour prendre des décisions financières et pour représenter l’équipe lors des réunions avec les équipes de Formule 1. »

Donc, Parr est l’héritier de Patrick Head qui a quitté officiellement Williams F1, il y a quelques jours. Head avait pris plus de responsabilité (et de part dans l’équipe) à partir de la malheureuse année 1986. Année ou Frank Williams a été victime d’un accident de voiture. Dans les faits, la déclaration de Sir Williams est surprenante car Parr est avant tout jeune et en bonne santé, avant d’être bon pour prendre des décisions financières et représenter l’équipe dans le monde de la F1.

D’ailleurs l’aspect financier est fortement décrié. Sous la responsabilité de Parr, l’équipe a perdu des sponsors (environ 40 millions d’euros depuis 2010). L’accord avec PDVSA est des plus étonnants et Bruno Senna apporte 10 millions d’euros pour le budget de l’équipe anglaise.

Note du Mardi – l’ère des équipes sans capitaine technique

28 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Note du Mardi

Depuis deux saisons, une équipe domine le championnat du monde de Formule 1, sur la base d’un modèle vieux comme le monde. Un directeur technique, incarnant l’imagerie de plusieurs dizaines d’ingénieurs ayant conçu la monoplace. Adrian Newey est le prototype même de ce que son mentor, Patrick Head avait été dans les années 70/80 avec Williams. Une incarnation. La discipline n’a d’ailleurs principalement connu que ce type de représentation depuis les années 70. Toutefois, depuis quelques temps une nouvelle tendance arrive.

La première à avoir été au-delà de la représentation d’un Directeur Technique star a été Renault F1 Team. Lorsque Mike Gascoyne quitte l’équipe française en 2004, Bob Bell lui succédera, ainsi qu’une organisation nouvelle qui perdure avec James Allison sous le nom de Lotus F1 Team. Le succès en 2005 et 2006 de l’équipe française, va ouvrir la voie pour les autres. Dès 2007, Toyota et McLaren s’inspirent de l’organisation d’Enstone. Le constructeur japonais rompe avec Gascoyne et nomme N. Arai au poste de directeur technique en 2007, puis P. Vasselon jusqu’en 2009. Avec un certain succès. Du côté de Woking, le départ d’Adrian Newey a été comblé par le vétéran N. Oatley en 2007, puis par Paddy Lowe depuis 2009/2010.

Force India a fait aussi évoluer son schéma. Mike Gascoyne ayant mis en place une organisation optimum, similaire à celle qu’il a installée chez Renault et Toyota, l’équipe basée à Enstone peut se permettre de changer de directeur technique sans voir modifier ses performances en piste. James Key en 2009, Mark Smith en 2010 et depuis Adrew Green.

Trois équipes sur quatre ont eu l’anglais Mike Gascoyne comme directeur technique avant de faire évoluer leurs organigrammes et l’organisation de l’usine autour de deux bureaux d’études parallèles. L’homme est connu, comme John Barnard avant lui, pour mettre en place des process qui dure dans le temps.

Lorsque Jean Todt relance l’équipe Ferrari en 1995, il s’inspire du modèle Williams, dominant alors. A savoir un directeur technique et un designer de génie. Ross Brawn et Rory Byrne étaient déjà dans l’organisation Benetton de Flavio Briatore. Qui c’était déjà inspiré du modèle Williams avec succès. Depuis 2007, la Scuderia a tenté le modèle Renault F1 Team, avec un succès mitigé et revient aujourd’hui au modèle qui a fait le succès de son passé. Transférer un ingénieur McLaren. Pat Fry est un héritier de John Barnard et Steve Nichols.

Du côté de Brackley le cumul : Ross Brawn, Bob Bell, Aldo Costa et Goeff Willis ressemble à un modèle inconnu mais fort proche du programme Ferrari des années 80 et John Barnard, Harvey Postlethwaite et Mauro Forghieri cohabitaient à Maranello avec un résultat plus que mitigé.

Pour le moment, le modèle d’un directeur technique/designer dominant reste la norme et remporte largement les suffrages. Un retour à la norme, après une période 2005 – 2008 ou le nouveau modèle d’organisation sans grand directeur technique et avec deux équipes techniques dominait.

Abonnez vous sur la page de la Note du Mardi en cliquant ici

F1 – Rosberg et l’avenir chez Mercedes

28 février 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Transferts

Alors que les médias sont concentrés sur le renouvellement de Michael Schumacher après 2012. L’offensive est toujours d’actualité selon toute vraisemblance. Nico Rosberg est un pilote convoité par la Scuderia Ferrari. Pourtant le pilote allemand a renouvelé son contrat jusqu’en 2015. Mais, sous la forme d’options et non via un contrat ferme. Ce qui laisse une porte ouverte.

En Mai 2011, l’équipe italienne demande des renseignements sur le contrat de Nico Rosberg et Mercedes GP. Jusqu’à présent les intérêts de changement de Ferrari étaient limités à de simples contacts. Ici, une consultation a été établie. Malgré les démentis à répétition de l’équipe de Maranello, afin de rassurer Felipe Massa sur son sort. La chose est entendue.

Rosberg, en Novembre, a toutefois signé un contrat avec Mercedes jusqu’en 2015. Signifiant que l’affaire était clause. Mais, en réalité non. Le nouvel accord, est une extension sous la forme d’options en faveur du pilote. Dans les faits, ce contrat est une assurance pour Rosberg. Inspiré par son père Keke Rosberg, le nouveau accord avec Mercedes est confortable, mais doit répondre à une problématique de réussite évidente.

Les récentes déclarations du jeune pilote envers son équipe Mercedes GP sonne comme une fidélité sous forme d’avertissement. Dans Sport Bild, Rosberg indique : « Je me sens très bien chez Mercedes été si nous réussissons, ce sera gigantesque. » Ou encore : « je crois en la réussite. Nous devons gagner et gagner encore. Etre le premier allemand à remporter une victoire et un titre dans une flèche d’argent est un rêve absolu pour moi. »

Déclarations étonnantes. Car si la réussite n’est pas au rendez-vous ? Que fera Rosberg ? Norbert Haug indique que 2012 doit être l’année ou Mercedes AMG doit se rapprocher de Ferrari, McLaren et Red Bull, afin de viser le titre à partir de 2013/2014. En somme, il faut que l’équipe de Brackley soit en mesure de viser régulièrement le podium et la pole position pour pouvoir garder Nico Rosberg à l’avenir.

Reste une autre question. L’aspect financier. Ferrari semble vouloir réduire les prétentions de Felipe Massa de moitié (en cas de renouvellement), et ne souhaite pas offrir plus de 10 millions d’euros de salaire au second pilote, au côté de Fernando Alonso. Alors que Rosberg touchera 11 millions d’euros en 2013 et jusqu’à 15 millions d’euros en 2015.

Stewart, Prost, ces pilotes retraités chasseurs de sponsors

28 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

Lors d’une interview pour un site russe de F1, NewsF1.ru, Alain Prost a indiqué qu’il avait démarché des sponsors pour le compte de l’équipe Williams, en vain, durant l’hiver 2011/2012. Le champion français a toujours été proche de l’équipe qui lui a offert son 4ème titre de champion du monde en 1993. Toutefois, il n’est pas le seul pilote à aider des équipes à trouver des sponsors. On fait le tour…

Le premier dans le genre a été Jackie Stewart. Le triple champion du monde Ecossais, retraité de la F1 depuis 1973, a été durant longtemps un ambassadeur de marque, avant de se reconvertir pour le compte de l’équipe de son fils, Stewart Grand Prix, en dénicheur de sponsor. En 1997, l’équipe écossaise (et non anglaise) avait comme sponsor la banque HSBC (20 millions de dollars par an). Lorsque l’équipe a été vendue à Ford pour devenir Jaguar dès 2000 et après la prise de pouvoir de Niki Lauda en 2002, Stewart prendra progressivement du recul et redeviendra indépendant dès 2004.

Une période où il va permettre à l’équipe Williams F1 Team d’obtenir un sponsoring de la banque RBS en 2005 pour une somme de 12 millions de dollars annuels à l’époque. Stewart va toucher un pourcentage de ce sponsoring (environ 5 à 10%), ce qui lui permet d’arrondir ses fins de mois. Sauf qu’en 2008, frappé par la crise économique et une nationalisation, la banque écossaise stoppe son sponsoring avec Williams et Stewart rebondira dès 2010 en signant un accord avec Genii Capital, pour devenir l’ambassadeur du Business Exchange du fond d’investissement luxembourgeois.

Alain Prost se retrouve avec un destin similaire. Hésitant à revenir en 1996 (McLaren et Ferrari lui avait proposé un volant), il achètera l’équipe Ligier pour la rebaptiser à son nom dès 1997. L’aventure s’arrêtera en 2002. Depuis lors Prost est un ambassadeur pour Toyota et dernièrement Renault. Toutefois, il gravite toujours autour de la Formule 1. Lien pour le projet Lagardère – Marne La Vallée auprès de Bernie Ecclestone, pour faire revenir le Grand Prix de France en 2009, il est désormais transformé en chasseur de sponsor pour le compte de Williams. Sans succès pour le moment.

Source Sportune.fr

Guide F1 2012 (téléchargement gratuit)

27 février 2012 | 7 commentaires
Catégorie : Blog Note

Le Championnat 2012 s’annonce. Comme chaque année, vous recherchez le guide de la saison à venir qui vous permettra de découvrir les équipes et les pilotes qui accompagneront ce calendrier de 20 Grands Prix…

Le guide F1 2012

Le partenariat amical liant les sites TomorrownewsF1.com, SporTune.fr, et FanaticF1.com se concrétise à nouveau cette année avec la diffusion d’un « Guide F1″ exclusif et gratuit. Vous pourrez y découvrir en 16 pages, l’essentiel des présentations de chaque écurie avec leur nouvelle monoplace et les pilotes qui piloteront ces bolides en course ou encore le calendrier de la saison 2012. Le « Guide F1″ se veut pratique et informatif, il sera donc mis-à-jour quand les équipes Marussia F1 Team et HRT F1 Team auront présenté officiellement leur voiture pour le Championnat à venir.

Nous vous invitons librement à cliquer sur la photo ci-dessus ou sur ce lien pour découvrir le nouveau « Guide F1 2012″…

BusinessLink (27 Février)

27 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Turbulences pour Vijay Mallya et Kingfisher Air

27 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Entrepreneurs

L’année 2012 débute mal pour Kingfisher Airlines et Vijay Mallya. La semaine dernière un total d’environ 50 vols ont été annulés, dont 32 pour la seule journée du dimanche. Provoquant des émeutes dans certaines des grands aéroports du pays. Une situation tellement inquiétante que Le milliardaire indien c’est fendu d’une lettre ce matin auprès de ses employés.

« La fermeture n’est pas une option. Elle ne se produira pas. Le gouvernement ne veut pas que cela se produise. Elle n’est pas dans l’intérêt national » a déclaré Mallya publiquement. Auparavant la State Bank of India a gelé 15 millions d’euros environ. Les nouvelles commandes auprès d’Airbus pour le moment suspendu.

Assiégée, Kingfisher Airlines doit se recapitaliser. Sahara Group a déjà investi  150 millions d’euros sous la forme de prêt.  Mais selon The Economic Time, deux grands investisseurs indiquent souhaite prendre 24% de la compagnie pour 123 millions d’euros. L’offre a été confirmée par Vijay Mallya, qui n’a pas souhaité entrer dans les détails sur l’identité des bienfaiteurs.

Reste une grande question : le modèle d’affaire de la compagnie. Née low cost, elle a tentée d’évoluer  ses trois dernières années, vers une autre catégorie, similaire à celle d’Air France -KLM par exemple ou des compagnies des Emirats. Afin de proposer des sièges affaires et donc de gagner de l’argent et de s’imposer comme la principale compagnie privée Indienne.

L’usine de Brackley prisonnière d’un passée récent

27 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Technique F1

Héritage d’une vision. Il est désormais impossible pour l’usine de Brackley et Ross Brawn de ne pas produire une monoplace innovante à chaque saison. L’ombre du remake de Brawn GP est encore dans les mémoires, mais l’aventure n’est plus la même.

Née avec un double diffuseur, la Brawn BGP01 est une monoplace assez simple, mais construite autour d’un concept de double diffuseur extrêmement efficace, ainsi que des mises à jours ayant permis de rester au top tout le long de la saison.  La BGP02, née officiellement sous le label W01 avec la marque Mercedes -Benz est une monoplace synthétique.

La seule innovation de la W01 étant sa double entrée d’air moteur dans sa version B. Le reste étant un mix entre la Brawn et la Red Bull de 2009.

Pour la W02, nous l’avons vu ici, disposait de plusieurs innovations techniques qui n’ont pas payé durant la saison 2011. Empattement court, un système de refroidissement novateurs et surtout un châssis reliant les 4 suspensions via un ensemble hydraulique. La suspension interconnectée.

Pour cette W03, est déjà annoncé un W-Duct (voir ici pour principe de fonctionnement), ainsi qu’une récente rumeur indiquant un principe de double diffuseur et dernièrement un système d’échappement permettant d’obtenir de l’appui en sortie de virage, lors de la première phase d’accélération. Notons que l’usine de Brackley avait aussi dans ses cartons le même principe de suspension initié par Lotus et interdite par la FIA avant même le début des essais privés 2012.

Ross Brawn et son équipe technique sont donc enfermés dans un passé récent qui les condamnent probablement à ne pas avoir une vision rationnel des événements. Une analyse qui sera naturellement obsolète le jour ou Mercedes AMG gagnera des courses et remportera un titre de champion du monde.

F1 2012 – Inside monoplace

26 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Exclusif

Red Bull RB8 :  Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

McLaren MP4-27 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Ferrari F2012 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Mercedes W03 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Lotus E20 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Force India VJM05 : Analyse techniqueDéclarationWallpapers - Vidéos

Sauber C31 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Toro Rosso STR07 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Williams FW34 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

Caterham CT01 : Analyse techniqueDéclarationWallpapersVidéos

HRT F112 : Analyse technique – Déclaration – Wallpapers – Vidéos

Marussia M03 : Analyse technique – Déclaration – Wallpapers – Vidéos

Renault a trouvé une astuce pour contourner l’ECU ?

25 février 2012 | 8 commentaires
Catégorie : Technique F1

Réaction auditive étonnante à Barcelone envers la mélodie offerte par le V8 Renault, dans les chicanes du circuit de Catalogne. Le moteur français présente un bruit différent de tous les autres moteurs. Les Red Bull RB8 ont un son étrange…

La rumeur dans le paddock espagnol indique que les ingénieurs de Viry-Chatillon ont réussi à trouver un moyen de faire souffler des gaz d’échappement en phase de relâchement du moteur (lever de pied). Red Bull étant désormais l’équipe officielle du constructeur, elle bénéficie des dernières évolutions du motoriste. Malgré le fait que la FIA ait imposée dans les cartographies standard ECU,  une interdiction de modification. En réaction, la Fédération à l’intention de mettre à jour le logiciel ECU avant le GP d’Australie.

Il semblerait que les constructeurs de moteurs Renault et Mercedes aient des solutions innovantes, pour contourner les contraintes de la Fédération sur les échappements. Le système agirait comme une sorte de contrôle de traction en sortie de virage, afin d’augmenter l’appui. Dans la première phase d’accélération.

Précisons que la FIA souhaite éviter en 2012 que les échappements aient un effet sur l’aérodynamique des voitures, comme l’an dernier. Mais, il semble que les motoristes ont contourné ce principe vers une autre voie que l’aérodynamique justement.

L’actualité F1 de la semaine 2012 (07)

25 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Back News

Au programme de l’actualité de la Formule 1 cette semaine : Bahreïn sous tension, la nouvelle Mercedes W03 et ses secrets, le 3e volant Ferrari et a prochaine monoplace de Charles Pic.

Découvrir l’article complet en cliquant ici

Marussia prépare une année de transition en 2012

24 février 2012 | 5 commentaires
Catégorie : Technique F1

A Barcelone, l’équipe Marussia fait débuter le jeune français Charles Pic avec un vieux modèle, la VJM 02. En coulisse, la nouvelle monoplace bénéficira de l’apport technique de l’équipe McLaren et se présente déjà comme une machine ne disposant pas d’un nez cassé, comme les autres.

Selon le magazine allemand Auto Motor und Sport, la prochaine Marussia ne se présentera pas avec un design au nez cassé, mais bas. A la manière de McLaren avec sa MP4-27. Selon une source dans l’équipe, l’adoption du nez bas permet une meilleure sécurité dans les crashs test et surtout il existe une faible différence entre les deux designs. La préférence allant vers un concept connu et non vers l’inconnue.

Depuis 2010, les monoplaces de l’équipe (Virgin) réduisent la hauteur de leur nez de manière progressive. Plus intéressant, est que l’approche de Marussia ressemble à celle de HRT et non pas McLaren à proprement parler.

Marussia présentera sa monoplace en deux temps. A Barcelone, lors du dernier jour d’essais (3 ou 4 Mars) et ensuite lors d’un essai aérodynamique avant de partir pour Melbourne. Timo Glock a déjà piloté la machine… dans le simulateur McLaren.

Cette nouvelle voiture ne doit toutefois pas avoir de fortes attentes. Ne disposant pas de système de récupération d’énergie, KERS, elle ne bénéficiera que dans 6 mois de l’intégralité du bureau d’étude mis en place par Pat Symonds. Plusieurs ingénieurs ne rejoindront l’équipe qu’à partir de la mi- saison. 2012 est une saison de transition pour établir de nouvelles bases. Pour 2013.

L’intéressant accord TATA – Ecclestone pour l’internet F1

24 février 2012 | 2 commentaires
Catégorie : Business News F1, Media

[ English Version ] Une nouvelle ère s’annonce avec l’accord de 5 ans entre Tata Communication et Bernie Ecclestone. La Formule 1 s’ouvre définitivement dans le numérique.

Cet accord aura un impact sur le site Formula1.com, en utilisant la technologie d’hébergement et de connectivité fixe de Tata. Le site officiel de la Formule 1 est visité par environ 12 millions de visiteurs par mois. La technologie permet d’aller bien au-delà des capacités des satellites et peut être une bonne base pour diffuser la F1 sur internet par exemple. Plus largement, les entreprises du Formula One Group et les lieux de courses vont être connecté au réseau mondial de TAT (TGN qui représente près de 7.000km de cable sous terrain et marin)

« La Formule 1 veut transformer la façon dont elle diffuse les courses et nous pouvons permettre une grande partie de cela » a déclaré Vinod Kumar, le directeur général de TATA Communications.

Après une longue hésitation sur la vidéo sur internet, Bernie Ecclestone ouvre l’opportunité de modifier pour longtemps l’impact visuel de la discipline. Environ 250 millions d’internaute sont connectés à la Formule 1 dans le monde. L’impact du replay est une mode, alors qu’un Grand Prix est en live sans rediffusion possible.

Faire un don pour la collecte 2012 des Restos du Coeur

23 février 2012 | 3 commentaires
Catégorie : Blog Note

Comme toute les années, Tomorrownewsf1.com relais l’initiative des Restos du Cœurs qui comptent collecter les 9 et 10 mars 2012 avec le concours de Danone et Carrefour, un maximum de denrées alimentaires pour aider les milliers de bénéficiaires de leurs réseaux.

De plus, dans tous les magasins Carrefour, du 8 au 14 Mars, opération promo-partage. 4 produits achetés = 1 repas pour les Restos.Je compte sur vous les Tomorrownautes !

Bien sur, n’oublions pas que le CD des enfoirés sera en vente dès le lendemain de la diffusion sur TF1 le 16 Mars.

Force India, FOTA, droit TV et intérêts

22 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Marketing, Politique

« Je crois fermement que, lorsque vous ne pouvez pas faire de profit sur la base de vos revenus télévisions et vos revenus de sponsoring, alors il y a quelques chose qui ne va pas dans le sport et je crois toujours que c’est le cas aujourd’hui. Nos coûts sont trop élevés. » Lance à Autosport Robert Fernley, team manager de l’équipe Force India.

Actuellement les équipes se partagent 50% des revenus de la Formule 1 et cherchent à obtenir 70% depuis plusieurs mois. Toutefois, selon le Team Manager de l’équipe indienne, même cette augmentation de revenus ne serait pas satisfaisante. « Même si vous augmentez le revenus télévisuel, il y aura encore un déficit et vous avez encore besoin de soutien. »

Selon Fernley, une équipe moyenne comme Force India dépense entre 80 et 100 millions de dollars (60 à 75 millions d’euros) et que les revenus de sponsorings ne sont pas encore assez importants pour réaliser un profit.

Le cas de Force India est atypique car l’essentiel des revenus de sponsoring du team provient de liens directs entre les sociétés de Vijay Mallya et (pour 2012) du groupe Sahara. En cela la réaction de l’équipe est intéressante. L’équipe basé à Silverstone souhaite obtenir plus d’argent pour viser plus haut sur la grille de départ. Sa position politique est donc contradictoire, car l’objectif n’est pas de faire des profits. Mais, plutôt de briller en piste, afin de séduire des sponsors et rendre indépendante l’équipe envers ses financiers et donc dégager des profits.

Le principe de l’augmentation des droits tv n’est qu’un leurre et c’est aussi en cela que la contradiction est visible dans la FOTA. La réalité est qu’il faut investir pour gagner, encore et toujours. Donc il faut de l’argent qui n’existe pas aujourd’hui. Chacun y trouve son intérêt.

Ferrari: Quand Trulli a refusé la Scuderia !

22 février 2012 | 29 commentaires
Catégorie : Histoire F1, Transferts

Récent retraité de la F1 (forcé précisons-le), le pilote Jarno Trulli a indiqué ces derniers jours que par le passé il avait reçu une offre de Ferrari, alors qu’il était chez Toyota entre 2005 et 2009. Piloter pour Ferrari est un mythe et l’aboutissement d’une vie pour un pilote. Encore plus s’il est italien. Jarno Trulli a en fait reçu  cette offre de Jean todt, à l’époque où il pilotait pour Toyota entre 2004 et 2009. Une offre que le Transalpin s’est permis de refuser ! A l’époque, il avait signé un engagement à long terme avec son écurie. Nous étions alors en 2006.

« Personne ne le sait, mais actuellement je peux remercier Jean Todt publiquement car il a été l’un des rares dirigeants d’un top team qui m’a pris en considération tout au long de ma carrière. Personne ne le sait, mais Todt m’a offert un volant Ferrari. » lance le vétéran italien au magazine Autosprint. Après son éviction en fin de saison 2004 de Renault F1 Team, Jarno Trulli avait signé un contrat de deux ans de 10 millions de dollars pour deux ans en 2005 et 2006. En parallèle, la Scuderia Ferrari de Jean Todt avait signé un contrat avec le jeune brésilien Felipe Massa pour la saison 2006 uniquement.

Toutefois, Trulli a signé un contrat de 45 millions de dollars environ sur trois ans avec Toyota en septembre 2006. Peu de temps avant, Felipe Massa était prolongé uniquement pour la saison 2007, la dernière de Jean Todt comme Team Principal de la Scuderia Ferrari. Toutefois, rien n’est encore perdu pour l’italien. Ferrari n’a pas encore désigné son 3ème pilote pour la saison 2012. Son profil et son expérience pourrait séduire Maranello afin d’aider Fernando Alonso et Felipe Massa à faire revenir l’équipe italienne sur le devant de la scène.

Source Sportune.fr

Février 2012 – BusinessNewsF1

22 février 2012 | Commentaires fermés
Catégorie : Business News F1

Mercedes AMG F1 a signé deux partenaires avec Thomas Sabo, bijoutier et sponsor personnel de Nico Rosberg depuis 2010 et la société Isofoton, spécialisé dans les solutions d’énergies solaires

Caterham F1 Team a annoncé la signature de la société russe SIBUR comme partenaire. Cette société est une entreprise de pétrochimie et un soutien de Vitaly Petrov,  qui sera visible sur la CT01 et les combinaisons des pilotes Heikki Kovalainen et Vitaly Petrov.

Infor, la société de fourniture de solution informatique a signé un contrat de trois ans pour devenir partenaire officiel de la Scuderia Ferrari. Son logo sera visible sur les monoplaces, ainsi que sur les camions, les produits dérivés,  les supports de communication et le site web de l’équipe italienne.

L’équipe espagnole HRT a signé un accord logistique avec la société Askar, qui fournira trois transporteurs à l’équipe pour la saison 2012.

L’équipe Force India a annoncé la signature, uniquement pour la saison 2012, de la société brésilienne Aetha, comme partenaire officiel de l’équipe indienne. Cette société est spécialisé dans les pièces détachés dans le secteur automobile depuis plus de 30 ans et  sera lié au pilote français Jules Bianchi. Son logo sera visible sur le déflecteur des VJM05.

Marussia F1 Team a signé un accord de partenariat avec le site de recrutement en ligne, Monster.com. Un site a été développé : www.monstercooljobs.com qui permettra aux demandeurs d’emplois de trouver un poste dans le monde du sport. Un aérodynamicien a été recruté avec ce principe.

L’horloger suisse ORIS a prolongé son contrat de sponsoring avec l’équipe Williams pour l’année 2012. Partenaire depuis 2003 du team anglais, ORIS sera désormais visible sur les combinaisons des pilotes, mécaniciens et gants. Ainsi que sur l’aileron avant de la monoplace 2012.

La compagnie aérienne QANTAS restera le commanditaire principal du Grand Prix d’Australie. Le contrat est d’une année. Cela fait 25 ans que la compagnie nationale australienne est un important partenaire de la course de Formule 1.

La boisson énergisante brésilienne TNT a signé un contrat de trois ans avec la Scuderia Ferrari et deviens la boisson énergisante officielle de l’équipe italienne.

HRT a signé un contrat de deux ans avec la société de produit de nettoyage catalane KH-7. Estimation deal : 400.000 euros sur deux ans.


Page 1 sur 512345


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu