Naviguer : Accueil > View > Blog article: Edito F1 – Rêve espagnol et spleen français

Edito F1 – Rêve espagnol et spleen français

Posté le 20 juillet 2009 dans la catégorie : View

C’est une question de période, les années 80-90 ont été riches en pilotes français, puis cela a été le tour des Brésiliens, puis maintenant des Allemands, les effets Prost, Senna et Schumacher. Jaime Alguersuari fait partie de cette mouvance, provoquée par Fernando Alonso. Si Jaime avait été née en France il n’aurait pas été plus loin que la F3 et végéterait dans une formule quelconque, à seulement 19 ans sa carrière serait déjà réduite à néant. Mais il est espagnol, soutenu par Red Bull et par son pétrolier national et se lancera d’ici la fin de semaine probablement (il faut le confirmer avant il vient d’être confirmé) dans le grand bain de la F1, en l’établissement comme le plus jeune pilote de F1 a débuté, de tout les temps.

A 19 ans Jaime incarne une nouvelle période pour la F1, celle des espagnols. Heureux pays tout de même, durement frappé par la crise économique, qui dispose de deux Grands Prix, d’un double champion du monde, d’un nouveau pilote, et d’une future équipe de F1. L’inverse de la France, ou l’on cherche encore une solution au Grand Prix au lieu de chercher une (des ?) tête d’affiche pour remplir ce dernier après le dur départ de Sébastien Bourdais. La charrue avant les bœufs, typique de notre pays.

Ce spleen qui semble paralyser notre pays n’est pourtant pas une fatalité. Les jeunes pilotes français réclament de l’argent et un soutien médiatique essentiel. Il y a ce qu’il faut, manque juste l’intérêt. Combien de pilotes français dans les antichambres de la F1 ?  Des dizaines, mais les connaissons nous ? Hormis peut être Jules Bianchi, futur star made in Nicolas Todt, le reste est bien anonyme.

C’est tous l’intérêt du dossier de la nouvelle secrétaire d’état aux sports, madame Rama Yade, qui au lieu de se pencher sur une cathédrale automobile de 120 millions d’euros, devrait plutôt se pencher vers une solution de promotion des pilotes et soutenir des initiatives (si il y en a évidement). Le tout est d’aidé les jeunes pilotes méritant à s’épanouir pour qu’ils aient aussi leur chance de nous faire rêver.

Articles connexes :

6 Commentaires pour “Edito F1 – Rêve espagnol et spleen français”

  1. Lebéarnais dit:

    Mes impôts ne doivent pas servir à soutenir des pilotes de F1 ou sportifs. C’est le rôle des sponsors.


  2. MoumouteMarko dit:

    Toujours autant de fautes …

    Parler de soutien médiatique me semble déplacer de la part de votre site qui n’a su jusqu’ici que casser du Bourdais.


  3. MoumouteMarko dit:

    Même moi j’en arrive à faire des fautes à force d’en lire lol.


  4. Limacher Marc dit:

    …mais qui l’a soutenu depuis le début…toujours facile de critiquer une personne après la guerre cher ami, l’acharnement n’apporte rien et vos états d’âme m’importe peu, car non constructifs au débat.

    Revenez une 70ème fois :wink:


  5. Starbuck dit:

    Mais qu’ils deviennent pénibles ces boulets qui croient défendre aveuglément un pilote alors que ce n’est pas nécéssaire.
    Limite ça nuit encore plus à l’image de Bourdais que ses sois-disant détracteurs.
    Je préfère être soutenu par un type un peu critique que par une légion de boulets.

    A bon entendeur…


  6. Yohann dit:

    Jackie Moumoute Marko !!! :mrgreen:

    Il en faut bien un dans l’équipe … :mrgreen: :mrgreen: :wink:



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu