Naviguer : Accueil > Actualités > Blog article: Espionnage Renault : Trop de questions…

Espionnage Renault : Trop de questions…

Posté le 26 janvier 2011 dans la catégorie : Actualités

L’affaire d’Espionnage de Renault SA se transforme en un gigantesque trouble d’intérêt industriel. Les journalistes demandent des preuves, les trois cadres portent plaintes pour diffamation contre la marque au losange et le contre-espionnage français dispose de relation tendue avec la direction de Renault.

Le constructeur français est révolté contre le Contre-espionnage français qu’elle accuse de » légèreté » dans ses investigations. Une DCRI qui communique trop avec les médias, alors que l’enjeu toucherait « le modèle économique de l’entreprise » dixit Carlos Ghosn.

L’avocat du constructeur français refuse que cette affaire ne devienne une nouvelle affaire Béthencourt bis. Mais, sur le principe du secret industriel, le contre-espionnage hexagonal n’avait pas très bien débuté ses recherches de la meilleures des manières avec Renault. Le constructeur estime avoir la conviction que les trois cadres ont tenté de monnayer ses secrets, mais les preuves tardent à venir et ses trois mêmes employés ont portés plainte contre la marque au losange pour diffamation, en s’affichant à la télévision ouvertement, clament leurs innocences.

Cette semaine, le site internet Capital.fr lançait un pavé dans la marre, en sous entendant que Bolloré serait derrière cette histoire d’espionnage (daté du 25 Janvier, l’article n’existe plus aujourd’hui ). Pendant ce temps, les journalistes se demandent si cette histoire est bien réelle…

Source Capital.fr et autres médias.

Articles connexes :

3 Commentaires pour “Espionnage Renault : Trop de questions…”

  1. Passo dit:

    Une mise en scène d’un concurrent pour semer la zone chez Renault ?


  2. Zebulon84 dit:

    Ou une mise en scène de Renault pour s’offrir une campagne de pub internationale à moindre frais, pour préparer la sortie d’un véhicule électrique censé être « en avance » sur les concurrents.


  3. passo dit:

    Comme campagne de pub, pas sûr que ça obtienne l’effet escompté.
    Et puis, j’ai du mal à croire que Renault aille jusqu’à licencier trois de ses cadres unanimement appréciés et efficaces juste pour ça. Surtout en les sachant innocents et en sachant qu’ils répliqueraient.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu