Naviguer : Accueil > Management, Transferts > Blog article: F1 – Alguersuari : l’exemple du management pilote de Red Bull

F1 – Alguersuari : l’exemple du management pilote de Red Bull

Posté le 27 avril 2012 dans la catégorie : Management, Transferts

La Formule 1 est une affaire d’amitié et surtout de trahison d’intérêt. Il semble que c’est ainsi que la carrière de Jaime Alguersuari évoluera à l’avenir. Selon El Mundo Deportivo, Red Bull a sacrifié son pilote ibérique durant l’hiver pour des raisons assez obscures.

Raymond Blancafort, dans le journal ibérique raconte qu’en Novembre 2011, Lotus Renault GP (aujourd’hui Lotus F1 Team) est intéressé par le profil de Jaime Alguersuari pour 2012. Le jeune pilote a indiqué à Gérard Lopez et Eric Boullier, qu’il avait été confirmé par Franz Tost et Helmut Marko à son poste de pilote titulaire pour Toro Rosso quelques jours auparavant. Avec le résultat que nous connaissons.

Le 25 Novembre 2011, jour des essais libres du GP du Brésil, le duo autrichien annonce à Alguersuari qu’il est confirmé chez STR en 2012. Le lendemain, le duo Lopez – Boullier sonde le pilote espagnol, enfin le 27/28 Novembre, Jean Eric Vergne signe son contrat avec Toro Rosso et Red Bull pour la saison 2012. En présence d’Helmut Marko.

Un épisode classique de management Red Bull. Tonio Liuzzi, Scott Speed et Christian Klien ont aussi eu la même histoire à raconter. Ainsi va le management pilote de la boisson énergisante depuis 2005.

Articles connexes :

7 Commentaires pour “F1 – Alguersuari : l’exemple du management pilote de Red Bull”

  1. Fan de F1 dit:

    Red Bull a vraiment été honteux avec tous ces pilotes… Être élitiste n’empêche pas d’être un minimum correct!


  2. Shogun_971 dit:

    Comment casser la carrière de ses poulains…


  3. Lotus 62 dit:

    On peut aisément concevoir et admettre que Red Bull a créé une filière, qu’il finance intégralement jusqu’en F1, pour détecter des pilotes hors normes.

    Le seul objectif de Toro Rosso semble bien être d’écoler mais surtout de tester de jeunes pilotes au profit de l’écurie principale red Bull Racing.

    Cela a d’ailleurs très bien fonctionné avec Sébastian VETTEL.

    Dans cet optique, on ne peut pas reprocher à Red Bull de mettre fin à son soutien et de renvoyer de l’équipe Toro Rosso les pilotes qui ne leur paraissent pas suffisamment prometteur.

    N’en déplaise aux Espagnols, ALGUERSUARI, sans démériter, n’a pas non plus démontré de qualités exceptionnelles (même remarque pour BUEMI).

    Cela étant, ce n’est donc pas le fond mais bien la forme qui est discutable. Pourquoi avoir attendu aussi longtemps pour annoncer à BUEMI et ALGUERSUARI qu’ils ne seraient pas repris en 2012? Si Red Bull estimait qu’ils ne convenaient pas, c’est leur droit le plus strict mais ils ne feront pas croire qu’ils s’en sont brutalement rendus compte au mois d’octobre!!! Pour BUEMI et ALGUERSUARI, c’était trop tard pour tenter de rebondir…d’autant plus qu’ils n’avaient aucun sponsors personnels puisque, jusque là, Red Bull s’occupait de tout.

    En fait, on a un peu la désagréable impression que Red Bull ne voulait plus de ses pilotes…mais voulait aussi que personne ne puisse profiter de l’expérience acquise par ceux-ci. Ce n’est pas très fair play pour les pilotes; Ricciardo et Vergne feraient bien de se méfier et d’assurer leurs arrières.


  4. Mysticcondor dit:

    pour briller, il faut aussi une bonne voiture. La torro rosso ne peut pas rivaliser avec Red Bull. Donc comment être à 200 % avec une voiture moins performante.


  5. carme dit:

    La F1 est un monde très a part et pas seulement chez Red Bull
    Chez Ferrari comme on-il débarqué Kimi, d’une manière élégante peut-être !
    William c’est séparé de Hulkenberg après avoir réalisé la pôle au Brésil quelque semaine auparavant
    La semaine avant le premier grand prix de la saison Fernandez c’est débarrassé de Trulli, sans aucun remord alors que celui-ci venait de faire des essais d’avant saison
    Croyez-vous que Heidfelt, Ralf Schumacher et j’en passe ont été limogé avec plus de tact.
    Cette façon d’agir est propre au sport de haut niveau quel qu’il soit.


  6. Nagash dit:

    Il est clair que la manière est pas super sympa mais en m^me temps on est pas dans le monde de candy, de plus Vettel a fait de bon résultat avec une toro rosso, on ne peut pas dire que la sauber soit la meilleur voiture du plateau cela n’empêche pas Perez ou Koba de briller parfois, on peut dire dans certaine circonstance de course et blah et blah n’empêche qu’il l’on fait, je ne souviens pas d’une aussi belle performance de Buemi ou d’Alguersuari….

    donc je suis assez d’accord pour dire que la méthode Red Bull est assez trash mais ce ne sont pas non plus des top pilote et ils n’ont pas l’air non plus d’avoir était courtisé par de grande écurie ( a part Lotus ) .


  7. Asphalte Blog dit:

    Il est vrai que la filière RedBull peut être impitoyable avec ses pilotes. Mais elle est à mon sens un modèle du genre. Dans un univers ou la mallette à sponsors (et une nationalité représentant un marché lucratif) est indispensable à un pilote pour arriver en F1 ; RedBull affranchi le talent de cette contingence.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu