Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: F1 – budget bas de plafond pour 2010

F1 – budget bas de plafond pour 2010

Posté le 17 mars 2009 dans la catégorie : Analyses

Les équipes qui auront des budgets en dessous de 32 millions d’euros auront plus de libertés techniques à partir de 2010. L’analyse de TomorrowNewsF1 et révélation d’une non révolution.

Annoncée comme l’innovation de l’année, ce sytème ne fait que rendre officiel une pratique connue depuis plusieurs années. Donc une équipe qui a un budget de 32 millions d’euros en 2010 sera libre de faire ce quelle veut techniquement. Plus d’essais, soufflerie (donc si tu n’a pas d’argent cela ne sert à rien hormis d’avoir une caisse noir). Patrick Head en 2002 dans une interview au magazine F1 Magazine (une référence trop tôt disparu) avait déclaré que « lorsqu’une équipe est dans le top 4 elle est très contrôlée par la FIA techniquement, alors que au-delà la liberté est plus grande et que la FIA favorise une équipe qui semble illégale pour quelle revienne en haut de l’affiche ou du moins sur la grille ». Au finale ce système est juste officiellement assumé par la Fédération.

L’ISF de la F1

Si les équipes sont plus riche elles seront pénalisés, et même très fortement. Ce qui inciterait à réduire les coûts et les budgets, mais pas les secrets. En effet Quid des investissements qui ne sont pas comptabilisés dans le budget de fonctionnement de l’équipe ? Pire si bénéfice il y a, redistribution il y aura. La F1 façon socialiste ! La FIA jouant aussi le rôle de Ministère du budget en vérifiant que des bénéfices seront bien établit avant redistribution. Pas de cas Enron en F1 non mais dite donc !

Toujours pas les bonnes choses

Ce système est destiné à faire gonfler le plateau sur le prétexte de la crise. Hors la FIA s’enfonce dans son propre système. Il aurait été plus simple de favoriser une voitures par équipe minium et 3 maximums, des autorisations de couleur différente sur les monoplaces comme BAR en 1999 (donc deux sponsors et un maximum de retombé F1) au lieu de cela, elle impose un plafond sur une base des années 90, où une équipe comme Williams n’avait que 210 personnes (550 aujourd’hui). En faite ce système va détruire des emplois et pérennisé…pas grand-chose finalement.

Enfin un cap cela se crée sur une moyenne, du moins aux USA, patrie du genre, hors là il est arbitraire donc nous pouvons prédire que ce billet ne servira à rien et qu’une perte de temps de 30 min a été prise pour expliquer que ce système sera supprimé d’ici 2011 par un autre, car d’ici là, l’économie repartira et que tout sera oublié.

Tags:

Articles connexes :

9 Commentaires pour “F1 – budget bas de plafond pour 2010”

  1. Yohann dit:

    Il ne faut pas non plus tomber dans une course automobile « low coast » ! Le sport mécanique est cher et l’a toujours été. Même si les sommes enregistrées ces dernières années sont folles, cela reste tout de même la vitrine technologique et publicitaire la moins chère au monde ! Le FC Barcelone (la référence footballistique européénne) dispose d’un budget plus important que celui de Ferrari ou McLaren (la référence mondial en sport auto) et n’est réellement présent que sur le vieux continent alors que la F1 propose une médiatisation internationale ! Donc même si cela est très très cher, il n’en reste pas moisn relativement intéressant au niveau des retombés.

    Personnellement j’ai l’impression que la volonté de reduction de coûts est aussi un moyen de ne pas vérouiller la F1 aux seuls constructeurs automobiles sous peine que ceux-ci deviennent des rivaux sérieux à l’organisation FIA/FOTA. Je propose la question… La crise ne serait-elle pas un prétexte pour replacer la Fédé’ dans son premier et vrai rôle de dirigeant ? Et en conséquence de permettre de revenir à des valeurs plus sereines de sport automobile ; à savoir de vrais équipes de Formule 1 tenues par de vrais personnages du sport auto étant à l’entière disposition des autorités ?

    Car crise ou non il aurait fallu de toute façon faire quelque chose pour limiter l’ampleur et l’emprise que les constructeurs prennaient (ou prennent…) sur ce sport.

    Aujourd’hui les constructeurs se posent la question d’y rester ou non (Toyota, Renault) ; ou bien tout simplement d’y être en tant que partenaire technique (Honda). Le tout pendant que certaines organisations plus indépendantes et ne manquant pas de talent se pose la question de s’investir concrètement sur le plateau (Prodrive, USF1)…

    Si cela s’avèrerait vrai, ne doit-on pas s’en rejouir ? Personnellement je dis un grand OUI !!! Une F1 façon années 90′, moi ça me fait rêver… A condition de ne pas tronquer la valeur technoligique et que les règles soient identiques pour tout le monde. Ce que je doute avec se fameux plafond de budget proposé avec des avantages techniques… Le talent d’une bonne équipe n’est-elle pas non plus de savoir séduire et se vendre ? Car on peut regretter que des Minardi ou autres Arrows ne bénéficiaient pas beaucoup de moyen, mais on ne peut pas en vouloir à des McLaren ou autres Williams de réussir dans se domaine ; Et ces quatres équipes sont pourtant toutes plus ou moins de la même génération…


  2. Yohann dit:

    oups !! Ua 2ème paragraphe c’est « l’organisation FIA/FOM »…


  3. Limacher Marc dit:

    Je suis globalement d’accord avec toi, sauf a une nuance : moi c’est le F1 des années 70 qui me fait rêver et plus celle des années 90. Une F1 ou tu pouvais te lancer avec trois fois rien, tenter le truc 3 courses, permettre à des pilotes de courir et de faire carrière pour certain. Cet esprit que le MotoGP a gardé et que la F1 a perdu.
    Juste revenir aux bases du système, ce sera bien.

    De toute manière la FOTA risque de se scindé en deux, et cela a toujours été le but du duo Mosley/Ecclestone.


  4. Yohann dit:

    Tu as raison Marc mais d’un autre côté le MotoGP ou la F1 des années 70 n’ont pas du tout la même notoriété que la F1 de ces 20 dernières années…

    C’est comme lorsque j’entends tout le monde dire qu’il n’y a pas assez de dépassements dans la discipline mécanique la plus regardé au monde et que d’autres disciplines où les courses peuvent paraitre plus spéctaculaires (MotoGP, WTCC, Indycar) ne sont regardées par « personne » (toute proportion gardée bien sûr…).

    Pour la FOTA je suis entièrement d’accord avec toi !!! Constructeurs d’un côté et Privés de l’autre ?? :cry:


  5. Limacher Marc dit:

    Ah mon avis Yohhan c’est plutôt Bernie d’un coté et les constructeurs de l’autre là.
    Même si je pense que la politique va faire le reste et que tout le monde va rester en F1. Mais nous revoilà en 2004 lorsque la FIA a mis la pression sur tout le monde et ou Ferrari a trahit le GPMA pour 150 millions.


  6. Yohann dit:

    No comment… :mrgreen:


  7. Yohann dit:

    Remarque avec un budget de $33 millions, Kimi Räikkönen pourra mettre son RRR Team sur la grille de départ de Melbourne dés 2010 en mettant de sa poche juste son salaire 2009… :mrgreen: :mrgreen: :idea: :mrgreen:


  8. Limacher Marc dit:

    :mrgreen:


  9. Limacher Marc dit:

    Juste une réflexion comme cela : si les droit FOA sont de 100 millions de dollars (comme ceux prévues pour 2009) comment fait t’ont pour avoir un budget de 42 millions de dollars (32 millions d’euros) ?



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu