Naviguer : Accueil > Rumeurs, Transferts > Blog article: F1 – Button et l’ombre du contrat Ferrari

F1 – Button et l’ombre du contrat Ferrari

Posté le 2 avril 2012 dans la catégorie : Rumeurs, Transferts

Jenson Button aurait reçu une offre de la Scuderia Ferrari l’an dernier, avant que le champion du monde 2009 prolonge son aventure avec McLaren. Selon l’agence de nouvelle, Agencia Estado, le britannique a eu des entretiens avec Ferrari en 2011, pour remplacer Felipe Massa en 2012, voir en 2013.

Pourtant, il semblerait bien qu’entre Mai et Septembre, la Scuderia Ferrari ait fortement envisagée le cas Jenson Button. En Juin 2011, le tabloïd News of the World avait indiqué que l’équipe italienne avait sondée l’entourage de l’anglais, pour savoir sa disponibilité en 2012, voir éventuellement en 2013. A l’époque, Ferrari était prête à mettre un contrat de trois ans (2013-2014-2015) d’un total de 54 millions d’euros.

Finalement, l’annonce de l’intérêt de l’équipe italienne a provoquée d’activation de la clause 2012 du contrat de Button avec McLaren et la victoire du GP du Canada, a simplement activée l’élaboration d’un nouveau contrat de trois années (2012-2013 et 2014), sur la base d’un salaire de 16 millions d’euros en 2012 et une augmentation en cas de titre de champion du monde. Soit un total de 54 millions d’euros.

Ce que confirme Agencia Estado, c’est que McLaren a réagi à une menace considérée par beaucoup comme lointaine, mais prise au sérieux à Woking. Les liens Button – Ferrari ont servi à activer l’option 2012 à un moment ou l’équipe anglaise ne le souhaitait pas vraiment et surtout à élaborer un nouveau contrat à l’avantage du pilote anglais, annoncé en Octobre 2011.

Articles connexes :

5 Commentaires pour “F1 – Button et l’ombre du contrat Ferrari”

  1. Yohann dit:

    Présent sur les trois marches du podium du championnat du monde (2004, 2009 et 2011), Victorieux d’un duel annoncé sans combat face à l’une des stars de la discipline, fin de carrière chez Ferrari aux côtés du patron de la F1, Button avait de quoi embélir encore plus sa tès belle carrière ascendante au plus haut niveau… Et puis un duo Alonso Button, ça aurait eu de la gueule !!

    En tout cas, on lui a trop souvent reproché ses choix de carrière pour comprendre une stabilité au plus haut niveau avec une écurie de très grande classe aujourd’hui…

    Ce type est la définition même du gentlemen driver des années noires & blanc. La représentation de ce que devrait être un pilote de F1 moderne idéal… Bref, la classe !


  2. Nagita dit:

    :mrgreen: Exactement! Button est un véritable Gentleman driver!


  3. RedStorm dit:

    C est claire qu il est largement sous estimé,même encore aujourd’hui,sur tous par rapport a d autres pilote qui eux sont sur estimés


  4. Lotus 62 dit:

    Il a fait le bon choix: une cohabitation avec ALONSO chez FERRARI serait l’enfer. ALONSO est un latin parfaitement dans son élément chez FERRARI tandis que BUTTON est le prototype même du pilote britannique qui se complaît dans un environnement beaucoup plus « soft ».

    Il est largement sous estimé… mais n’est-ce pas ce qu’il veut? Cela ne l’empêche pas d’avoir toujours (sauf l’année Brawn) réussi à obtenir des salaires très élevés et il peut vivre sa passion sans trop de pression…que demander de plus?

    En outre, pour l’instant, il vaut mieux être chez McLaren que chez Ferrari…et rien ne prouve que cela changera à court terme (à moyen terme, je ne me fais pas de soucis pour Ferrari). Ferrari a toujours été une grosse machine cyclique qui domine pendant quelques années (milieu des années 50 – début de la F1 1500 cm³ – seconde moitiè des années 70 – période Schumacher) mais qui a également des périodes moins brillantes (allez demander à PROST et à MANSELL ce qu’ils en pensent).

    Bref, sans avoir l’air d’y toucher, BUTTON a su remarquablement gérer sa carrière même s’il a parfois un peu perdu de temps en route (aventure BAR-HONDA rémunératrice mais sans grand succès sportif).


  5. Yohann dit:

    C’est vrai pour sa concurrence face à Alonso Lotus62 ;) encore que tout le monde le donnait perdant face à Hamilton !! Il sait surprendre avec douceur ce Button…

    En revanche dire qu’il faut un esprit latin chez Ferrari pour y réussir c’est oublier les deux derniers pilotes qui ont réussi avec La Scuderia : Kimi Räikkönen et Michael Schumacher ! Esprit très allemand, formation et approche très méthodique du travail avec Mercedes il y a 20 ans et une pudeur qu’il a eu du mal à effacer au fil des années pour l’Allemand et pudeur et froideur extrème pour le Finlandais…
    Ceci dit tu as peut-être raison quand on sait que le succès chez Ferrari ne se résume pas forcément au palmarès. Alesi en est le parfait exemple… ;-)



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu