Naviguer : Accueil > Actualités > Blog article: F1 – ITW de Flavio Briatore

F1 – ITW de Flavio Briatore

Posté le 6 janvier 2010 dans la catégorie : Actualités

Flavio BriatoreFlavio Briatore : « Une victoire par KO » Dans l’affaire qui opposait Flavio Briatore à la FIA, l’ex directeur de Renault F1 estimant être injustement exclu du sport automobile à vie, le Tribunal de Grande Instance de Paris a donné raison à l’Italien hier. La Fédération a néanmoins indiqué qu’elle considérait la possibilité de faire appel, soulignant le caractère dangereux du complot de Singapour. Elle a également souligné le fait que le Tribunal n’ait pas examiné la culpabilité de Briatore, mais que la décision de justice repose sur « des vices de procédure ».

Quelle a été votre réaction à la nouvelle d’hier ?

FB : J’ai été soulagé. Cela a mis fin à une période extrêmement difficile sur le plan personnel. Lorsque la FIA a décidé de m’exclure à vie, le ciel m’est tombé sur la tête.  

Pourquoi ce verdict du Conseil Mondial était-il aussi aberrant à vos yeux ?

FB : Je préfère appeler cela le « verdict de Max Mosley ». Cet homme avait un pouvoir absolu sur la FIA et sur ses membres. C’est la manière dont il a géré la Fédération pendant plus de 15 ans. Avec moi, le contentieux datait de 1994, avec l’exclusion de Michael Schumacher et de Benetton en Belgique. Depuis, j’étais systématiquement dans le collimateur. Mon exclusion était une suite logique, mais elle était aberrante.

Sur quels éléments reposait l’argumentation de votre avocat ?

FB : Pour nous, la FIA avait rendu une décision qu’elle était incompétente à prononcer,  elle avait violé ses propres statuts et elle avait manqué totalement au respect de mon droit à une défense équitable. Le juge nous a donné raison. Il a également souligné que les missions d’enquête, d’accusation et de jugement avaient été confiées à un acteur principal qui m’était notoirement hostile. Nous remportons une victoire par KO.

Le jugement d’hier ne portait pas sur votre culpabilité dans l’affaire de Singapour. Voulez-vous aller plus loin aujourd’hui ?

FB : Tout le monde a vu le dossier du Conseil Mondial. Il n’y a aucune preuve contre moi. Chaque chose en son temps, donc.  

Avez-vous été lâché par la F1 pendant ces trois derniers mois ?

FB : Absolument pas. J’avais des conversations quasi quotidiennes avec tous les directeurs d’équipe. J’étais soutenu.  

La F1 est votre vie depuis 20 ans. Allez-vous revenir ?

FB : Laissez-moi digérer cette affaire. J’ai besoin d’un peu de temps. Je vais avoir un bébé dans 2 mois, c’est quelque chose de fantastique. On verra après.  

Avez-vous suivi ce qui s’est passé en F1 depuis votre départ ?

FB : Le retour de Michael Schumacher est la meilleure chose qui puisse arriver à la F1 après des semaines de publicité négative. Cette dernière n’était pas étrangère à la politique menée par la FIA. Le départ des grands constructeurs est  une conséquence directe de la gestion de Max Mosley.  

Depuis l’affaire, la présidence de la FIA a changé. Une bonne nouvelle ?

FB : Jean Todt et moi nous connaissons depuis 15 ans. J’ai confiance en lui. Il sait que la FIA doit tourner la page, qu’elle doit sortir d’un système qui l’a décrédibilisée. Je suis certain qu’il va tirer les leçons de cette histoire.

Source Le Parisien

Articles connexes :

5 Commentaires pour “F1 – ITW de Flavio Briatore”

  1. David Bénard dit:

    Excellent !


  2. Stands-up dit:

    C’est toujours le même flavio, il nous fait rire et son côté franche canaille est réjouissant. Toutefois, à moins de méconnaitre le Droit, il devrait s’abstenir de mélanger vice de forme et innocence, car sur le fond, à trop plastronner il risque fort de se retrouver accusé sur le fond du dossier et dans ce cas, c’est la correctionnelle qui l’attend avec des méthodes et des résultats beaucoup moins drôles. La FIA pet maintenant lancer le sujet ou au contraire réagir par sa propre réforme, en contraignant les opérateurs à être ses licenciés, ce qui aurait dû être fait depuis des décennies … :shock:


  3. togo dit:

    « Avec moi, le contentieux datait de 1994, avec l’exclusion de Michael Schumacher et de Benetton en Belgique. »
    C’est sympa de sa part de nous rappeler que déjà à l’époque il était dans les magouilles. :mrgreen:


  4. Djoopy dit:

    C’est le business man par excellence ce Flavio, il faut qu’il rebondisse d’une manière ou d’une autre pour sa carrière. Il n’a rien d’un innocent dans cette histoire même s’il essaie de nous faire penser le contraire.
    Et si J. Todt doit en retirer une leçon, c’est de mettre en place des règles plus efficaces afin d’empêcher ces actes antisportifs.


  5. Ballade dit:

    Apparement, Flavio risque d’attaquer Piquet aussi.

    Je me demande si c’est le père ou le fils.

    ça risque d’être pas beau a voir tout ça.

    Mais j’avoue que comme beaucoup ici, j’aimerai bien voir une joute juridique entre eux. Cela aiderait peut etre a savoir ce qui c’est vraiment passé à singapour.

    Puisque Piquet Junior dit qu’il n’à fait qu’obéir. Tandis que Briatore dit que c’est Piquet lui même qui a soumit l’idée.

    (j’èspere juste que si ca prend des proportions monumentales le nom d’Alonso ne sera pas même murmurer;))



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu