Naviguer : Accueil > View > Blog article: F1 – la récupération politique de Ferrari

F1 – la récupération politique de Ferrari

Posté le 5 mai 2011 dans la catégorie : View

Eric Boullier, sur Autosport,  indique qu’il a découvert l’information sur la réunion de Stuttgart entre Red Bull, McLaren, Ferrari et Mercedes dans la presse. Toutefois, ce qui a choqué est que le nom de Renault n’y figurait pas. La marque au losange équipe pourtant trois équipes. Autre fait, un billet ironique sur le site internet officielle de la Scuderia, montrant du doigt « les médias anglo-saxons. »

Selon les échos de SkyNews, cette réunion au sommet,  dans 10 jours,  n’aurait qu’un seul but : Une explication des liens Ferrari-EXOR, auprès de ses principaux rivaux. La réunion de Stuttgart aurait été provoquée à la demande de Luca di Montezemolo. Depuis plusieurs heures, nous pouvons lire que Ferrari souhaite concevoir un moteur pirate : Un V6 1800 cm3 bi-turbo, en alternative du 4cyl 1600cm3 FIA. Un moteur approuvé, ouvertement par Renault Sport. Cette approbation officielle du constructeur français en fait donc un acteur marginale dans les prochaines négociations. Pire, visiblement un ennemie probable.

Plus étonnant,  est la communication plus agressive de Ferrari dans son site internet, sous le pseudonyme de El Grillo Rampante. L’édito, exclusivement en italien d’ailleurs, récupère les dernières évolutions autour du salaire d’Alonso via ESPN et son budget (publié par le BusinessBookGP 2011) en indiquant que cela provient « des visionnaires d’outre-manche, qui prêtent à Maranello un budget extravagant pour éviter de regarder de plus près dans leur voisinage immédiat. » (donc vous saurez que je suis un visionnaire d’outre-manche à la solde de Bernie…oulalalala), Une bien belle récupération médiatique et politique des événements…

Cette récupération explique aussi le climat difficile depuis 48h. Depuis l’affaire NewsCorp – Exor contre Bernie Ecclestone et les médias à sa solde. L’Edito ironise en indiquant que les spéculations autour du volant de Massa sont évidement fausse et qu’après Webber et Button, c’est autour de Rosberg. « Depuis 2006 et l’arrivée de Felipe Massa chez Ferrari, il y a tout les ans des rumeurs. Pour Rosberg, inutile de dire que c’est un canular. » conclu l’édito. Pourtant, l’an dernier il y avait bien des tensions qui étaient visibles….

L’allergie de printemps,  dénoncée par l’édito,  est aussi une piqûre de rappel : il existe une vraie tension actuellement en Formule 1.

Tags:

Articles connexes :

5 Commentaires pour “F1 – la récupération politique de Ferrari”

  1. Nagita dit:

    Dans tout ça tu dis pas de quelle montant est le chèque que tu reçois de Bernie! :lol:


  2. Limacher Marc dit:

    chuttt je vise un rachat par le CVC pour 2 milliards de rouble…chutttttt ;-) :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:


  3. Nagita dit:

    Yep mec! ça fait presque 50 millions d’euros! :mrgreen:


  4. Nagash dit:

    Bizarre au départ l’idée d’un moteur 1.6 turbo c’est pas une idée de Ferrari maintenant faire un v6 de 1800 turbo est plus facile que faire un 4 en ligne 1600 vu qu’ il existe un parallèle entre un v8 2400 et v6 1800.

    on sais d’ un v8 2400 en supprimant 2 cylindres avoir un V6 1800 certes ça va demander beaucoup de travail mais moins que le 4 en ligne.


  5. Shogun_971 dit:

    halala; ferrari descend dans le domaine sportif et réapparaît sur la scène politique: une façon de rester sur les feux de la rampe.
    Les accords concordes font bien du mal à la F1 et ce depuis un bon bout de temps; en rêvant un peu on pourrait répéter à tue-tête comme d’autres le font pour justifier leur perte d’intérêt vis à vis de la discipline reine du sport automobile que l’action de Bernie ternie ce sport, mais c’est lui qui à rendue aussi médiatique la f1.
    les politiques autour de la discipline me fatigues, surtout que les arguments ressorties ne servent que des intérêts personels et les promesses faites ne seront jamais réalisées sinon que dans bisounoursland.
    Quant à toi Marc, tu peut être fière, car si l’on mesure la valeur d’un hommes à l’importance et l’intérêt accordé par ceux qui se veulent ses ennemies le Business Book semble avoir fait son chemin dans le milieu et faire loi pour d’aucun et pas des moindres.
    Nul doute qu’El Grillo Rampante ferait mieux d’inspirer les ingénieurs de Ferrari, qui à ce jours n’ont de génie que dans la copie à défaut de créativité, plutôt que d’imaginer que tu es à la solde du cavalier blanc.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu