Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: F1 – la Red Bull RB5 et le KERS

F1 – la Red Bull RB5 et le KERS

Posté le 17 juillet 2009 dans la catégorie : Analyses

Souvenez vous, en début d’année les excuses sur le manque de performance ont été d’abord l’affaire du double diffuseur et ensuite le fait que les monoplaces ont été conçue avec le système KERS, donc plus lourde de facto. Un argument largement utilisé par Ferrari, Renault et même McLaren pour justifier leur manque de performance face à une Brawn GP et une Red Bull. Sauf que ce n’est pas tout à fait le cas. Giorgio Ascanelli, directeur technique de l’équipe Toro Rosso nous indique que les STR4 et RB5 ont aussi été développés avec l’idée du KERS.

« Notre voiture a été conçue afin d’intégrer le système KERS de Ferrari, qui est très différent de celui utilisé par Renault, autour de laquelle la RB5 a été conçue » lance le directeur technique de l’équipe italienne sur Autosport.com

L’argument tombe donc comme un soufflet, la nouvelle RB5B a gommée définitivement les défauts de cette conception. Il ‘n’aura donc fallut qu’une évolution franche pour que ce défaut devienne une qualité dans la course au titre face aux Brawn, la RB5 gagnant du lest.

A la fin de l’année dernière, pour des raisons de coûts, Renault et Ferrari, via l’équipementier Magneti Marrelli, avait décidé de mettre en commun leur force technique pour réaliser un projet de récupération d’énergie ensemble. La confidence d’Ascannelli dément cette idée. Ferrari et Renault développe chacun leur projet sur la base du système de l’équipementier italien.

Tags: ,

Articles connexes :

3 Commentaires pour “F1 – la Red Bull RB5 et le KERS”

  1. Lebéarnais dit:

    Marc, Magneti ne fournit pas tout le Kers au complet, le système de stockage est à la charge de chaque constructeur.

    Tout le monde sait que les batteries sont les plus lourdes et encombrantes. Renault et Ferrari diffèrent sur ce point.

    Il semblerait que la solution Renault soit plus souple dans le cas où il faudrait démonter tout le système.

    Pour l’instant la Renault se passe très bien du Kers, pas Ferrari qui semble ne pas pouvoir le démonter sans remettre en cause l’équilibre de la voiture.


  2. phif dit:

    Sauf que Ferrari aussi a déja démonté le KERS et trés rapidemment entre un vendredi d’essai et un samedi de pôle position.
    D’autre part, « la Renault se passe trés bien du Kers », c’est carrément le contraire car quand on a une monoplace clairement pas au niveau des meilleurs, le Kers permet de compenser.
    Et pour finir les départs ratés de Alonso (4 déja) lors des GP ne l’aide certainement pas car les monoplaces de milieu de tableau étant trés proches en perfs, ce qui est perdu au départ est presque impossible à récupérer.
    Voir le NB de points au championnat constructeur pour se rendre compte du résultat entre les 2 écuries…..


  3. Jeronimo dit:

    L’info est intéressante mais je ne comprend pas bien les conclusions de l’article.
    Il y a une différence entre « développés avec l’idée du Kers » et « développés avec le Kers ».

    Etant donné que la RB5 actuelle n’utilise pas le Kers.
    Rien ne dit que cette voiture serait aussi performante avec le Kers.
    C’est à dire qu’elle soit prête à accueillir le Kers tout en gardant son équilibre.

    Je trouve que l’info est plutôt intéressante vis a vis de Brawn GP qui a du adapté son châssis pour le moteur Mercedes et qui d’après Brawn aurait de grande difficultés à intégrer un système Kers sans revoir l’ensemble de la voiture.

    Pour se qui est du Kers en lui même j’ai toujours été pour une récupération d’énergie et je suis vraiment déçu par la tournure des choses, en fait on pouvais s’y attendre puisque les constructeurs n’étaient pas chaud pour l’utiliser.
    Pour ça il aurai fallut que le Kers devienne d’emblée incontournable.
    A la base l’idée d’un Push to pass ne me plaisait pas, j’aurai préféré une utilisation automatique à l’accélérateur (à la manière d’un turbo) le rapport poids du système/efficacité au tour aurait été plus intéressant et la question de son utilisation ne se serait jamais posé.
    L’idée de départ est bonne mais sa mise en œuvre règlementaire est pour l’instant un échec pattant.
    (bravo Maxou)

    Dire qu’une simple modification du poids minimal aurait pu faire en sorte que toute les équipes utilise ce système! Le championnat aurait peut être été moins disputé (il aurai en tout cas été très différent) mais les écuries aurait évoluées dans le bon sens au lieu de faire un pas en avant deux en arrière puis un de coté…

    De plus avec un peu de développement sur des voitures au comportement plus sain donc plus simple à mettre au point. La règlementation aurai rapidement pu évoluer pour le rendre plus puissant et encore plus incontournable.

    Ce système aurait put être beaucoup plus intéressant et novateur, au lieu de ça il passe pour inefficace et lourd. Ce qui est sur pour moi c’est que ce système ne disparaitra pas très longtemps car la F1 a besoin d’innovation technologique pour son image.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu