Naviguer : Accueil > Actualités > Blog article: F1 – La vérité derrière le GP d’Espagne

F1 – La vérité derrière le GP d’Espagne

Posté le 22 février 2011 dans la catégorie : Actualités

Dimanche, les médias espagnoles ont titrés sur les difficultés financières du circuit de Barcelone, qui n’aurait les moyens d’organiser le Grand Prix d’Espagne que jusqu’en 2012. Une jolie manipulation médiatique selon nos informations.

Elu le 27 Décembre 2010, comme President de la Generalitat de Catalunya,  Artur Mass a été élu sur un programme drastique de réduction des coûts pour relancer l’économie. Le Circuit de Catalunya coûtera 21 millions d’euros en 2016, date de la fin du contrat actuelle. Une situation qui n’est plus possible actuellement dans la région qui est en crise.

Mass, dans les faits, cherche à réduire les coûts de manière importante (la moitié) et à déjà proposer à Bernie Ecclestone le choix suivant : Arrêter le GP d’Espagne, mais continuer à donner quelques millions d’euros (3 environs) par années pour continuer à être une piste d’essais officielle de la Formule 1.

Une situation qui fait hésiter Ecclestone. L’argentier sait que Valencia organisera sa dernière course en 2011 et qu’il lui faut une course en Espagne, à cause de la popularité de Fernando Alonso et de la puissance financière de Banco Santander – très influent depuis deux ans en tant que sponsor. Mais, les responsables du circuit estiment que l’annonce de l’arrêt pour fin 2012 du GP de F1 à Barcelone est un effet d’annonce.

Articles connexes :

12 Commentaires pour “F1 – La vérité derrière le GP d’Espagne”

  1. Loyola dit:

    Les designation : effet d’annonce est-elle bien pertinente ici :grin: :oops: ;-)

    Excuses moi de te tarabuster mais la mode des mot valise voulant tout et rien dire et tu l’avoueras pernicieuse quant il s’agit de créer du sens.

    Le concept d’effet d’annonce ne me semble pas dépeindre au mieux ce qui se joue ici.

    Nous ne sommes pas face à la création d’un évènement sans substance réelle par le pouvoir du verbe, mais face à une problématique réelle de financement dont la mise sur la place public créait les conditions d’un rapport de force dans le cadre d’une négociation.


  2. Limacher Marc dit:

    J’aime bien tes interventions, mais moins tes premières que tes deuxièmes interventions en général. Je le dis.

    Relis correctement l’article (tu le fais mieux une seconde fois) et tu comprendra pourquoi cela est un effet d’annonce politique et qu’il est considéré comme tel. Je suis pourtant assez clair dans ce billet….


  3. Loyola dit:

    Marc,

    Je crois avoir fort bien compris l’article.

    Il y a là une grosse taquinerie de ma part (d’où le :oops: ) :mrgreen:

    Suite à la discussion précédente. :cool:

    Après tu avouera que la notion « d’effet d’annonce » devient une valise où on met beaucoup de chose.

    Au sens initial de ce concept de marketeux, nous ne pouvons pas réellement parler ici d’un effet d’annonce.

    Qu’elle est pour toi la définition de ce concept ?

    Pour moi le concept est quasiment biblique, c’est la mise en avant de la puissance du verbe. Il s’agit de donner de la substance a un événement par le simple fait d’en parler alors même qu’il n’a aucune substance physique.

    On créé un impact réel sur les masses, en parlant de ce qui n’a aucune matérialité.

    Dans le cas qui nous intéresse, les difficultés financières sont réelles et avérés.

    Après il s’agit effectivement d’une manœuvre dialectique, mais son but n’est pas de créer une réaction sur une très vague potentialité, mais de poser le rapport de force d’une négociation.

    Au passage les autorités Catalanes prennent à témoins l’opinion publique dans le cadre du conflit qui nous intéresse pour légitimer sa position.

    Classique et de bonne guerre.


  4. Limacher Marc dit:

    Heuuuuuuu mais dire que l’on a pas d’argent au delà de 2012, sans vraiment informé le personnel sur place de la situation que l’on va arrêter et négocier à la baisse le contrat tu n’appelle pas cela « un effet d’annonce. »

    Moins biblique que toi, je me contenterais de la définition moderne et politique du sens « effet d’annonce » : obtenir une réaction émotionnel à une situation pensée pour obtenir un résultat attendue ou abandonné l’idée.


  5. Loyola dit:

    Tu as une vision très hétérodoxe de « l’effet d’annonce », la définition marketing standard du concept est profondément lié a la non matérialité de ce qui se met à être part le fait de sa verbalisation.

    Le recours au pathos dans le message n’est pas consubstantiel à « l’effet d’annonce » loin s’en faut.

    Un discours privilégiant le pathos sur le logos ne constitue pas la marque d’un effet d’annonce.

    Nous sommes face à un processus dialectique très classique consistant a mettre en avant un fait ayant un impact émotionnel aussi bien sur l’adversaire que sur les témoins du différent.

    Pas sur le subterfuge de « l’effet d’annonce » consistant a faire exister ce qui n’est pas par la force du verbe.


  6. Limacher Marc dit:

    C’est un homme politique, qui utilise les ficelles des hommes politiques d’aujourd’hui (regarde notre président). Il ne faut pas chercher plus loin….

    Les politiques ont galvaudé ce que tu explique ton exposé, pas moi. C’est ainsi.


  7. Loyola dit:

    Justement faisons de la résistance et défendons le sens ;-)

    C’est peut-être le grand défis de notre temps :razz:
    ;-) ;-)


  8. Limacher Marc dit:

    Ensuite je dois le dire que je ne suis pas très bien luné cette semaine, car on va dire que mes nuits ne sont pas très bonnes, donc désolé pour le coté « sec »

    Je précise…


  9. Loyola dit:

    Pas de pb, tu es plus qu’ouvert à la critique et aux pinaillages ;-)

    Pour tes insomnie je te conseil de revoir m’intégral de la saison 2004, c’est radical :grin: ;-)


  10. Limacher Marc dit:

    tu va me faire mourir…pas la saison 2004 nonnnnn :mrgreen:


  11. Loyola dit:

    Comme somnifère on ne fait pas mieux ;-)


  12. roboe dit:

    « Pour tes insomnie je te conseil de revoir m’intégral de la saison 2004, c’est radical »

    Excellent !! :lol:



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu