Naviguer : Accueil > Exclusif, Transferts > Blog article: F1 – L’avenir de Michael Schumacher au-delà de 2012

F1 – L’avenir de Michael Schumacher au-delà de 2012

Posté le 27 mars 2012 dans la catégorie : Exclusif, Transferts

Depuis que Mercedes -Benz a annoncé le 23 Décembre 2009, la situation stagne. Le plan triennal des deux parties et la clause 2012, allant dans le sens du constructeur allemand sont les seuls éléments d’évolution à revendiquer. Un retour avec beaucoup d’espoirs et largement critiqué (même encore aujourd’hui). Le conseil d’administration confortablement installé à Stuttgart, au siège du constructeur Daimler, regarde cette saison 2012 avec intérêt. Norbert Haug et Ross Brawn entame leurs troisièmes années, avec l’objectif de succès. Toutefois, c’est surtout le cas Michael Schumacher qui interroge les responsables de la marque allemande.

Sa bonne position en qualification lors du Grand Prix de Malaisie, prouve qu’avec une bonne voiture, il reste le champion légendaire qu’il a été. Au point qu’il existe un plan chez Daimler pour renouveler son contrat. Dès le début de la saison, le PDG du groupe allemand, Dieter Zetsche  avait laissé entendre une prolongation pour 2013 (du moins avec option pour 2014 possible) du contrat de Schumacher. Avec une évolution : à savoir un salaire fixe et une indexation sur le sponsoring de l’équipe. Soit un salaire cumulé de 15 millions d’euros environ selon les estimations. Sauf qu’en réalité c’est une autre affaire qui attend le constructeur allemand.

Ross Brawn a indiqué en marge du Grand Prix d’Australie 2012, que si Michael Schumacher prolongeait son contrat au-delà de l’année 2012, cela signifie que l’équipe a atteint ses objectifs. A savoir la 3ème place du championnat du monde et au moins une victoire, selon les échos du paddock. Les discussions entre les deux parties ont déjà débuté et s’annoncent longue et intense. Schumacher ne souhaite pas d’un rôle de pilote d’essais en 2013, en cas d’échec. Il souhaite continuer l’aventure, mais son salaire pourrait exploser finalement.

On parle d’un salaire compris entre 20 et 35 millions d’euros. En réalité, Mercedes-Benz subit sa propre fièvre. Convoitant Sébastian Vettel à l’horizon 2015, elle est prête à des sacrifices énormes, voir un salaire exorbitant pour le séduire. Prouvant ainsi sa capacité financière sans limite à ses pilotes. Nico Rosberg touchera l’an prochain un salaire de 11 millions d’euros. Michael Schumacher et son entourage estime que si la saison 2012 est bonne, un salaire digne de la légende est admissible.

Ce qui est loin de convenir au siège de Daimler à Stuttgart, qui pensait simplement renouveler le contrat sur les bases d’aujourd’hui. Un détail à observer d’ici le Grand Prix d’Allemagne 2012…

Articles connexes :

Commentaires fermés.


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu