Naviguer : Accueil > Marketing > Blog article: F1 – Les méthodes de transfert d’un pilote

F1 – Les méthodes de transfert d’un pilote

Posté le 14 août 2009 dans la catégorie : Marketing

dollarsLa saison des transferts bas son plein à l’heure ou j’écris ses lignes. Toutefois, quelle sont les façons de transféré un pilote ?  Quelle techniques utilisés avec quel outil juridique ?

Au contraire du Football et historiquement, les équipes de Formule 1 attendent la fin de contrat d’un pilote ou sa libération pour faire une proposition. Généralement le salaire est l’argument de base d’un transfert. Mark Webber par exemple en 2006 avait deux offres, une de Williams et une de Red Bull. Williams proposait 6 millions de dollars, et RBR 8. Même cas pour Jarno Trulli qui a refusé une offre de 8 millions de Renault en 2004 pour partir chez Toyota avec 10 millions annuel. Evidement les conditions techniques s’ajoutent dans tout les cas, mais l’aspect financier est primordial. Jacques Villeneuve en 1998 n’avait que deux propositions : continuer avec Williams en 99 ou alors tenter l’aventure BAR. Williams étant en perte de terrain technique, BAR a été un challenge pour le champion du monde québécois.

Toutefois, de gentlemen agrément nous sommes passés à la loi de marché et depuis les années 2000 le marché des pilotes de F1 est féroce. S’il y a déjà eu des rachats de contrat (Irvine, Ralf Schumacher), Kimi Raikkonen et Jenson Button ont atteint des sommets financiers. Racheter un contra est rare en Formule 1, cette technique n’est utilisée que deux fois tout les dix ans en moyenne depuis les années 80. Inspiré du Football.

Dès suite à l’affaire Raikkonen, deux nouvelles techniques sont apparut afin d’économiser de l’argent du transfert et surtout destiné à ne pas enrichir un concurrent. Le précontrat et la clause de stabilité.

Le précontrat, a été utilisé pour la première fois avec David Coulthard en 1995. Le pilote étant à la fois sous contrat avec McLaren et par Williams. Ron Dennis ayant pris une option sur son pilote pour 1996. Cette technique a été réutilisée par Kimi Raikkonen chez Ferrari et avec Fernando Alonso, sur une durée de trois saisons, ce qui est une nouveauté. Ce système est nettement moins coûteux et permet d’être prioritaire en cas de transfert et de fin de contrat.

L’autre système est la clause de stabilité. Cette clause a été inventée en F1 en 2003 avec le contrat de Juan Pablo Montoya et McLaren. Le colombien ayant signé un contrat 2 ans avant son véritable transfert. Une clause a été ajouté afin qu’il reste chez Williams. Ce principe a été réutilisé par McLaren en 2006 avec Alonso.

Le prêt aussi est une mesure nouvelle, Williams a été la première à avoir tenté l’exercice, avec Jenson Button. L’équipe prêtant son pilote à une autre équipe, mais tout en gardant une option financière.

Articles connexes :

Commentaires fermés.


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu