Naviguer : Accueil > Exclusif, Management > Blog article: F1 – Les plus gros flops de l’histoire de la Scuderia Ferrari

F1 – Les plus gros flops de l’histoire de la Scuderia Ferrari

Posté le 6 avril 2012 dans la catégorie : Exclusif, Management

La F1 de Kimi Raikkonen à son epoque Ferrari

Depuis 1950, la Scuderia Ferrari est présente dans le championnat du monde de F1. Un total de 103 pilotes ont disposé d’un volant issu de l’usine de Maranello. Tous ces pilotes, durant l’histoire, n’ont pas, bien sûr, pas connu les même succès. Certaines constituent même des flops, parfois retentissants, surtout sur les 35 dernières années. En fonction de leurs salaires, du nombre de Grand Prix qu’ils ont réalisés pour l’équipe et du rendement de victoire sur la période, Sportune a réalisé un classement détonnant et inédit. Le calcul a été réalisé en dollars, en prenant compte de l’inflation par rapport à 2012.

Découvrir la suite de l’article de Sportune.fr en cliquant ici

Articles connexes :

8 Commentaires pour “F1 – Les plus gros flops de l’histoire de la Scuderia Ferrari”

  1. Yohann dit:

    C’est intéressant mais ça ne prend en compte que le résultat sportif. Hors un pilote peut-être un excélent investissement même s’il ne gagne pas car il peut rapporter gros d’un point de vu médiatique marketing ou même technique. Dans ce cas Alonso est aussi un flop, hors il fait l’unanimité quant à son apport au sain de l’équipe et justifie un salaire très élevé. De même pour Hamilton ou Schumacher auprès de Mercedes qui sont des pilotes ayant un retour médiatique énorme rien que pour porter l’étoile sur leur combinaison. Et ce, qu’ils gagnent ou pas…

    Il est pour moi difficile de comparer Amon à Räikkönen, quand on sait que les facteurs d’embauche du Néo-Zélandais était très principalement sportif, alors que ceux du Finlandais étaient aussi marketing et médiatique…


  2. RedStorm dit:

    il faut pas oublier que certains pilotes étaient richement payés pour ne pas être devant leurs coéquipiers


  3. Yohann dit:

    J’avais également oublié ça RedStorm ;)


  4. Limacher Marc dit:

    C’est vrai, mais des pilotes comme Irvine et Barrichello ne sont pas dans ce classement (j’ai relevé dans l’analyse un total de 25 noms de Arnoux en passant par Villeneuve, Berger etc…tout le monde y est passé.).

    Ensuite, je ne suis pas d’accord à propos de Raikkonen. Il était une star devant remplacer Schumacher. Il est devenu ce qu’il est ensuite. Rien à voir avec du marketing (je rappel que Schumacher a permis à Ferrari d’obtenir Vodafone et ses 80 millions de dollars annuels à l’époque). Donc l’aspect marketing…bof bof

    Concernant, Amon, il n’a réalisé que 27 courses pour Ferrari mais il était payé plus qu’un Stewart à l’époque, voir un G. Hill, pourtant champion du monde. C’est un flop.

    Pour Alonso, avec l’équivalent en dollars 2012 de 17,5 millions de dollars la victoire, il n’est pas loin non plus du flop. Mais son contrat n’est pas terminé.

    Notons que Lauda coûtait 237.000 dollars la victoire (15) et que Schumacher 5,66 millions de dollars la victoire. Un Gilles Villeneuve environ 1,2 millions de dollars la victoire et que Felipe Massa est à …10 millions la victoire. Coûteux…


  5. Fan de F1 dit:

    Mais c’est pas de la faute du pilote si la voiture est un veau :mrgreen:

    Alonso, Hamilton, Vettel ou Schumacher ne feraient aucun Top-10 avec une HRT!


  6. Yohann dit:

    Je suis bien d’accord Marc, mais quand je parle de marketing, ce n’est pas seulement les sponsors pour l’équipe de F1, mais les retombés de vente pour les marques automobile ou même les sponsors..

    Un podium de Schumacher aura beaucoup plus d’effet que celui de Rosberg, même si le dernier battait très largement le premier sur une saison. Mercedes fait vendre beaucoup plus de voitures avec Schumacher ou Hamilton que Rosberg par exemple… Alors que les résultats sportifs de 2011 donnent un net avantage au « grand » blond.

    Et Ferrari n’engage pas Alonso juste pour espérer des titres, mais également pour mettre en avant la marque et vendre des voitures (FIAT 500 en pub TV en europe par exemple). Schumacher était avant tout en contrat avec le groupe FIAT qu’avec Ferrari F1… Je ne pense pas qu’il faille voir le salaire sur l’aspect uniquement sportif mais c’est un ensemble avec un objectif sur un temps donné… Surtout sur des champions de la trempe de ces derniers !

    C’est un peu comme Zidane qui est venu au Real. Ils avaient deux ballons d’or et était une des meilleurs équipes du monde. Zidane a brillé sur le terrain, certe, mais son salire était aussi une avance sur les commissions des tee shirt flanqués du n°5… « puting, d’aboreu la jamb’ gôche, toujours… » :mrgreen: :mrgreen:


  7. flib dit:

    En flop sportif, j’aurais mis Badoer en numéro 1.


  8. Lotus62 dit:

    Pour Scheckter : je pense que Ferrari est prêt à revivre le même flop: il n’a gagné que 3 GP (en 2 ans)… mais il a été Champion du Monde et a ramené le titre de Champion du Monde des Constructeurs!



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu