Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: F1 – Mosley, l’absolution

F1 – Mosley, l’absolution

Posté le 23 avril 2010 dans la catégorie : Analyses

Max Mosley dans une interview au magazine F1 Racing a indiqué plusieurs choses intéressantes à analyser :

  • 1 – L’erreur de 1999 lors du GP de Malaisie
  • 2 – L’attitude économique de Ferrari

Souvenir de 1999, Eddie Irvine gagne le GP de Malaisie devant Michael Schumacher, de retour de son accident de Silverstone. Ce doublé permet à l’irlandais de rester au contact de Mika Hakkinen pour le titre. Sauf que, la F399 disposait de dérives devant les pontons qui étaient 5cm trop long par rapport au cahier des charges. Ce qui signifie,  une dérive et un appui important. La FIA a refusée la réclamation de Ron Dennis et McLaren à l’époque.

Mosley estime que cette décision a été une erreur, « vous vivez, apprenez pour ne pas répéter les erreurs. » Sauf que l’affaire de 1999, va faire des petits et de là naîtra la légende de la connivence Ferrari – FIA. C’est depuis cette époque que Ferrari c’est senti invincible, intouchable. Plusieurs exemples : pourquoi Williams en 2002 n’a-t-elle pas été autorisé à utiliser son diffuseur qui était une copie de la F2002 ? Un exemple parmi d’autres. Mais qui a conduit à la domination de Ferrari à la limite de la légalité. D’ailleurs, lors de l’affaire du double diffuseur, un responsable de la FIA a avoué que les derniers titres de Ferrari étaient aussi du fait d’une voiture illégale, dans l’esprit du réglement.

Concernant l’attitude économique de Ferrari. Mosley indique que « entre Janvier et Mai 2008, nous avons eu des réunions avec toutes les équipes pour discuter de la réduction budgétaire, mais Ferrari a toujours été contre. Je pense que c’est parce qu’ils savent que s’ils ont la même contrainte que les autres, ils échoueront. »

La remarque est pertinente, mais n’apporte rien, car Ferrari a toujours agit comme cela dans son histoire. Souvenir de l’inauguration de Fiorano dans les années 70 qui a été l’objet de critiques de la FOCA, à l’époque,  et un argument pour la Scuderia pour ne pas réduire les essais privés.  Ferrari n’a jamais eu les mêmes armes que les autres. C’est historique.

Articles connexes :

4 Commentaires pour “F1 – Mosley, l’absolution”

  1. redstorm59 dit:

    ha bon il y a une connivence Ferrari FIA heuresement que Mosley est la pour nous dire qu il a laissé a Ferrari une belle impunité parceque franchement j avais rien remarqué :lol:


  2. magnum dit:

    mosley serait il en train de mener une chasse contre les italiens , après briatore c’est maintenant au tour de montezemolo puis ensuite Ferarri :mrgreen:


  3. F1 - TWF1 - Back News - Semaine 16 dit:

    [...] Moley, l’absolution [...]


  4. FANALFA dit:

    des commentaires inutiles…Mosley se vange tout simplement parce que c’est grâce à Lucas di Montezemolo qu’il a été mis dehors ! On voit bien que le travail de Todt commence à produire ses effets et ça le dérange….
    Voiture légale ou pas, chaque période a ses parts d’ombre mais il y a toujours eu des contrôle alors s’il revient la dessus c’était lui qui était président donc c’est lui qui est à blâmer et au risque d’être vulgaire, que Mosley s’occupe de ses putes et qu’il nous fiche la paix



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu