Naviguer : Accueil > Actualités > Blog article: F1 – Pour Mosley, Briatore sait qu’il est coupable…

F1 – Pour Mosley, Briatore sait qu’il est coupable…

Posté le 14 décembre 2009 dans la catégorie : Actualités

Flavio Briatore

Suite à l’affaire du Grand Prix de Singapour 2008, Flavio Briatore tente d’obtenir l’annulation de sa suspension à vie du sport automobile auprès des tribunaux français. Mais pour Max Mosley, l’ancien directeur de l’équipe au losange est juste « aveuglé par un désir de vengeance personnelle. »

Lire la suite sur FanaticF1.com

Articles connexes :

9 Commentaires pour “F1 – Pour Mosley, Briatore sait qu’il est coupable…”

  1. Loyola dit:

    Mosley fait semblant d’oublier sa formation d’avocat. La question levée par Briatore n’est ici pas celle de sa culpabilité, mais celle de l’équité de la justice exercé par la FIA.

    Il ne s’agit pas d’une attaque sur le fond de l’affaire, mais sur la forme de la procédure et là il y a beaucoup à redire.

    Au passage, notons que Briatore connait bien le mode d’exercice du pouvoir de la FIA pour l’avoir vécu de l’intérieur en 1994 quand la FIA fît le premier titre de Benetton en dénie de toute justice. :grin:


  2. Stands-up dit:

    Cela pose effectivement la véritable question du droit : la juridiction de la FIA est elle attaquable, au public, sous prétexte qu’elle semble trop raide ? La réponse est simple : soit la FIA a respecté ses propres procédures et briatore sera débouté, soit elle ne l’a pas fait. Or, elle n’est pas attaquée sur ce plan, mais sur une présomption d’iniquité. Je ne pense pas que le TGI ait les moyens juridiques de redresser une décision de discipline interne à un organisme international, respectant la Loi de 1901. Il faut se souvenir que la FIA avait menacé de déménager, si ses responsables courraient des risques de poursuites personnelles dans le cas d’accidents en course. On constate que le siège est toujours à sa place …


  3. Loyola dit:

    Pas sous prétexte qu’elle semble trop raide, mais du fait qu’elle ne se donne même pas les atours d’une justice impartiale. Je ne crois pas beaucoup aux chances du recours de Briatore mais cette action pourrait porter sur la place publique bien des réalités du fonctionnement sous influence politique des autorités de la FIA.

    Les principes du droit privé sont heureusement supérieur à ceux mis en oeuvre statutairement par une association.

    La « justice » de la FIA n’a eu de cesse sous le règne de Mosley que de se transformer en bras armé des volontés et des inimitiés de ce dernier.


  4. Stands-up dit:

    Imparfaite et partiale la FIA ? Oui, c’est sans doute vrai, mais la loi est toujours la projection d’une pensée politique, qu’il s’agisse d’une association ou d’un Etat. Pour la changer il « suffit » de prendre le pouvoir ! Ce qui plaide en la défaveur de briatore est le fait qu’il ait fomenté un complot risquant des vies et truquant une compétition professionnelle internationale. Toute inimitié mise à part, il a beaucoup de chance de ne pas passer en correctionnelle, mais un juge pourrait très bien s’en saisir… Le conseil de mad max mosley lui enjoignant de faire profil bas pourrait bien être une menace. :shock:


  5. Loyola dit:

    Ta vision de l’affaire me semble un rien caricaturale. :cool:

    Tu dois avoir accès à des informations secrète concernant les tenants et les aboutissants pour tenir des propos aussi tranchés.

    Pour ma part je considère qu’aussi bien les affaires McLaren que Renault cet année, sont cousues d’un fil blanc pas très clair et viser avant tout a se débarrasser de deux gêneurs.

    Pas une décision de la FIA sur ses dernière années ne me semble équitable.

    Mais c’est affaire de point de vue. :wink:


  6. Stands-up dit:

    L’affaire Mac Laren s’est dégonflée parce que Ron Denis a fait savoir qu’il ne participerait plus aux Grand Prix. L’affaire Renault est plus sophistiquée, parce que Renault est le bon élève statutaire de la FIA depuis l’histoire des mass-dumpers. Lorsqu’il y eu vent d’une possible fuite Mac Laren vers Renault, il y a deux ans, cette dernière a fait tout ce qui lui a été demandée et n’a pas été inquiétée. Pour Singapour, la FIA a réclamé le même comportement avec le résultat que l’on connait, briatore, directeur général ayant servi de fusible, ce qui est la moindre des choses dans n’importe quelle entreprise. On ne peut nier que la FIA, son président surtout, a sauté sur les occasions présentes pour se débarrasser de Denis et de Briatore, mais ceux ci n’étaient pas contraints de fournir la corde. :mrgreen:


  7. Loyola dit:

    Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage :mrgreen:


  8. Stands-up dit:

    Tu as parfaitement raison sur ce dernier point. Maintenant, quand on a vu une fois le sourire plein de dents (plusieurs rangées au moins) de flavio, on peut se poser sérieusement la question. :grin:


  9. Loyola dit:

    Il n’est pas meilleurs que ce qu’il attaque, il en fût même complice en 1994 :mrgreen:



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu