Naviguer : Accueil > Actualités > Blog article: F1 – Sarkozy étudie un renforcement de l’Etat dans Renault

F1 – Sarkozy étudie un renforcement de l’Etat dans Renault

Posté le 16 janvier 2010 dans la catégorie : Actualités

Cette semaine, le milieu politico-industriel français a été troublé par l’annonce de Carlos Gohns, au nom de Renault SA, de délocalisé la production de la Clio 4 en Turquie. En réaction a cette annonce, Nicolas Sarkozy dira aujourd’hui  s’il envisage ou non une augmentation de la participation de l’Etat dans le capital de Renault pour peser sur la stratégie industrielle du constructeur automobile français.

L’Etat français possède aujourd’hui 15% du capital du constructeur et dispose à ce titre de deux des 17 sièges de son conseil d’administration. Cette semaine, le ministre de l’industrie, Christian Estrosi, dans une interview pour l’agence Reuters a avouée que le projet est à l’étude : « Cette réflexion est en cours ».

«  On est actionnaire, on ne reste pas les bras ballants et la stratégie industrielle de Renault doit se faire en concertation avec nous. Ce qui est sûr, c’est que nous cherchons le moyen de faire comprendre que l’Etat actionnaire à 15% est un Etat qui pèse dans les choix », explique le ministre.

L’idée est donc de montré dans le capital jusqu’à 20%.

Tags:

Articles connexes :

3 Commentaires pour “F1 – Sarkozy étudie un renforcement de l’Etat dans Renault”

  1. Lebéarnais dit:

    Oui mais sur 20minutes on trouve ceci (mise à jour 13h26) :

     »
    L’Etat est le premier actionnaire de Renault, avec 15,01% du capital. Une part qui ne devrait pas évoluer, selon Christian Estrosi. «Ce n’est ni l’augmentation du capital, ni le nombre d’administrateurs qui déterminent les choix stratégiques et industriels que le gouvernement et le président de la République veulent obtenir de la part de Renault», a assuré le ministre.

    Bruxelles craint pourtant une ingérence de l’Etat dans cette affaire. La Commission européenne a demandé à Paris des explications, s’interrogant sur la compatibilité des interventions gouvernementales avec les engagements pris lors des prêts de l’Etat en 2009 pour soutenir les constructeurs face à la crise. »


  2. Lebéarnais dit:

    Lu dans le point :

     » Vendredi, à la veille de la rencontre « décisive » entre Carlos Ghosn, pdg de Renault, et Nicolas Sarkozy, Christian Estrosi a adressé par écrit sa réponse à la commissaire sortante, a fait savoir son entourage. Dans son courrier, il confirme que les mesures mises en oeuvre respectent les obligations incombant à la France en vertu de la réglementation communautaire, notamment des règles relatives au marché unique. Dans cette logique, les prêts accordés au constructeur Renault pour favoriser la recherche et le développement ne sont liés à aucune condition préalable, affirme-t-il.  »

    Finalement le site de Flins gardera son plein emploi et une partie de la Clio 4 sera réalisée sur place en plus du véhicule électrique.


  3. Unautrebéarnais dit:

    Ce n’est évidemment que de la poudre aux yeux. Ce n’est pas d’aujourd’hui que la Clio est fabriquée ailleurs, et l’usine de Flins est pratiquement à pleine capacité pour le développement du futur modèle tout électrique.
    Mais à deux mois des Régionales, alors que le gouvernement a à peu près tout raté en matière d’emploi, il faut essayer d’abuser les électeurs.
    Fort heureusement, ils sont sans doute moins stupides que nos dirigeants voudraient l’espérer.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu