Naviguer : Accueil > Actualités, Analyses > Blog article: F1 – Schumacher : retour médiatique

F1 – Schumacher : retour médiatique

Posté le 18 octobre 2009 dans la catégorie : Actualités, Analyses

La recette est connue, la répétition de bruit, provoque est une bonne opération médiatique et surtout pour l’image. Michael Schumacher s’est refusé dans un long entretien au magazine allemand Der Spiegel à exclure un éventuel retour dans une monoplace de F1. L’espoir de la manipulation.

« Je prévois un retour, mais qui sait ce qui se passera » lance comme un pavé d’espoir dans la marre de la Formule 1 un Schumacher retraité et bléssé. Mais de quel retour parle-t-il vraiment ? Pourquoi revenir ?

Opération Héro

Lorsque le pilote allemand se retire de la Formule 1 fin 2006, sa carrière est encore au top et sa notoriété avait atteint le maximum. Naissait le héro que la retraite a rendu rare, précieux. L’homme était invincible et volontaire. La machine à gagner parfaite. Sauf que l’opération retour, entrevue courant Août,  a été un échec. Schumacher, le héro, la légende,  redevient un simple pilote et un simple humain avec un cou fragile. Le buzz autour de son retour tournera au vinaigre, écornant l’image du champion, qui à 40 ans,  n’a jamais vraiment réussit à donner une explication sur son envie de retour. De son coté Willy Weber, son agent, avait compris le pouvoir d’attraction des médias pour son poulain, trois ans après sa retraite. Il y avait des précommandes de casquettes et t-shirts pour son retour à Valencia ou ailleurs, la machine était relancée. Alors pourquoi ne pas faire le numéro 2 du premier faux retour ?

L’énorme intérêt suscité par le public durant l’été, a transformé l’image du pilote qui peut maintenant revenir à tout moment. Une bonne affaire médiatique, mais surtout un battage publicitaire pour faire parler d’un pilote qui souhaite surtout participer à des courses de moto dans le futur.

Schumacher explique bien que « d’ici la fin de l’année lorsque ma blessure au cou sera guérie, je pourrait à nouveau conduire. » Sauf que le reste de l’interview ressemble plus à une politique de communication qu’à de l’information sur LE retour du plus grand champion de tout les temps.

« Le risque je crois est calculé,  Je suis heureux. La vie que je mène me rend heureux, mais qui sait ce qui se passera dans quelques mois ou dans un an. » Tout en précisant plus loin « je n’ai pas besoin d’être directeur de la Scuderia pour avoir une vie remplie » Il n’a plus rien à prouver, l’avoue lui-même, mais il laisse la porte ouverte sur ses envies.

Une communication politique

C’est justement l’impression du « peut être » qui rend les tifosis optimistes et enflamme la presse dans ses titres. Sauf que de quel retour Schumacher parle-t-il vraiment ? En faite le pilote est actuellement incapable d’aligner plus de 5 tours dans une Formule 1, ce qui pour un rôle de consultant globale de Ferrari n’est pas une bonne chose.  Schumacher parle simplement d’essais privé pour la Scuderia, et pas d’un retour en F1.

Sauf que Stefano Domenicali, depuis Interlagos a réagit : « Si tout est OK, pourquoi devrions-nous pas l’avoir dans une de nos voitures ? » Nous parlons toujours de cette troisième voiture que Ferrari semble bien seule à vouloir imposer. A partir de ce moment précis, la perception change sur le bien fait de l’entretien de Michael Schumacher, qui tourne à la communication organisée.

Au point de se demander si la stratégie du septuple champion du monde ne sera pas de nous refaire le coup pour relancer l’intérêt sur son image de champion et donc de son pouvoir médiatique. La retraite de Schumacher se résume à un système publicitaire qui se retrouve en fin de contrat pour la grande majorité de ses contrats. L’image du pilote doit toujours être celle de la référence et le principe d’un retour est une bonne solution…médiatiquement.  Enfin cela donne une arme e à Ferrari, car si  la FIA refuse la 3ème voiture cela signifiera que la Fédération à empêcher le retour de Schumacher en F1. Astucieux en effet.

Articles connexes :

Un Commentaire pour “F1 – Schumacher : retour médiatique”

  1. Sassako dit:

    On est revenu du vrai-faux retour alors, il ne va pas nous remettre ça quand même.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu