Naviguer : Accueil > Entrepreneurs > Blog article: F1 – Tony Fernandes et la boisson LR8…

F1 – Tony Fernandes et la boisson LR8…

Posté le 22 février 2011 dans la catégorie : Entrepreneurs

La guerre médiatique et judiciaire entre Tony Fernandes et le Lotus Group offre au milliardaire malaisien une plate-forme favorable. Toutefois, nous avons découvert plusieurs méfaits qui ne sont pas au crédit du patron de Team Lotus. Une des causes de l’arrêt de la licence Lotus Racing.

Lorsque que l’accord entre Lotus Group et Tony Fernandes c’est matérialisé à l’automne 2009,  pour une période de cinq années, le visa d’exploitation concernait uniquement la marque Lotus Racing, avec autorisation d’établir des produits dérivés, sur la base de cette marque.

5 avril 2010, une nouvelle marque de boisson énergisante est lancée en Malaisie. La boisson officielle de Lotus Racing : LR8. L’événement, organisé au Hard Rock Café de Kuala Lumpur auquel Jarno Trulli et Heikki Kovalainen ont assisté,  était une jolie fête.

Le nom de la boisson est simple à comprendre : LR pour Lotus Racing et le 8 signifie les huit ingrédients naturels utilisés dans le produit, mais aussi un hommage à Jim Clark (?). Une démarche intéressante sur le principe, sauf que…

Sauf que LR8 est une marque indépendante de Lotus Racing qui a été déposée le 30 Mars 2010 au registre des marques anglaises et qui n’a rien à voir avec le groupe anglais qui a accordé la licence. Notons que la marque à une durée de 10 ans, jusqu’en 2020. Il est aussi à signaler que le design vert et jaune de la canette est aussi déposée et s’inspire largement de la livrée des Lotus de Tony Fernandes de 2010/2011.

Un détail qui expliquerait les problèmes d’exploitations de licence de la marque Lotus entre les deux parties.

Articles connexes :

11 Commentaires pour “F1 – Tony Fernandes et la boisson LR8…”

  1. Lotus62 dit:

    Je ne comprends pas bien l’article: si le contrat permettait d’établir des produits dérivés où est le problème? Lotus Racing avait le droit (si l’info est correcte) de créer cette marque de Soda et de la baptiser LR8. Par contre son utilisation pouvait être limitée à la durée du contrat de licence… mais comment prétendre que le contrat est violé pendant la durée de la licence? Simplement parce que son dépôt est plus long que la durée de la licence? Cela me paraît douteux car cela ne démontre pas la volonté de s’en servir au delà de la licence…sauf si celle-ci est renouvellée, ce qui n’était certainement pas exclu au moment de la création de LR8.

    C’est d’autant plus crédible que, en examinant les photos de la voiture de cette année, on ne trouve plus trace de LR8 (il y a bien un gros logo EQ8 sur les flancs… mais ce n’est pas LR8 (et je ne sais d’ailleurs pas ce que c’est).


  2. Loyola dit:

    C’est une hypothèse mais il y a eu création d’une marque dérivé de celle pour laquelle avait été accordé la licence et appropriation de cette marque.

    Ce n’est pas rien et c’est délictueux.


  3. Loyola dit:

    Un truc qui m’avait jusqu’ici échappé : Branson détient une part conséquente du capital d’AirAsia.

    Frenandez pourrait essayer d’acheter la licence de VirginCoca :mrgreen:


  4. Lotus62 dit:

    @Loyola:

    Je viens de vérifier: EQ8 c’est le nouveau nom de LR8. Ce qui me paraît démontrer que FERNANDEZ a pris soin de cesser l’exploitation de la marque LR8 en même temps que la licence d’utilisation de Lotus Racing. S’il pouvait vendre son Soda sous le nom de Lotus Racing 8, je ne vois pas pourquoi il n’aurait pas pu utiliser la dénomination LR8 qui n’est jamais que l’utilisation des initiales.

    Enfin, je réagis en juriste continental et pas anglo-saxon. On verra bien le 21 mars… au passage, cela doit bien les arragner la suppression du GP de Bahrein car le tribunal se réunira avant le premier GP (de là à avoir une décision définitive, ne rêvons pas).


  5. Limacher Marc dit:

    Pourquoi alors ne plus exploiter la marque LR8 Lotus62 ? S’il n’y avait pas de problèmes ?


  6. Stands-up dit:

    Le problème est que la licence concerne la course automobile et les produits dérivés de l’écurie. – personnels et ses couleurs, mais sans verser de royalties au titulaire concédant, Lotus Group, Fernandez contrevient au « Fair Act » de son contrat, autrement dit, il outrepasse, bad-ass.
    De plus, le changement tardif de dénomination accrédite l’auto-évaluation de culpabilité.
    Et ça, en Droit British, c’est pas bon, pas bon du tout.
    Il va faire jurisprudence. :mrgreen:


  7. Loyola dit:

    Il y a une différence entre avoir le droit d’exploiter la marque Lotus Racing et le fait de deposser en son nom une marque nouvelle LR8 repossant pleinement sur l’identité de Lotus racing.


  8. Stands-up dit:

    Sans oublier que les Lotophages sont assez mal vus dans la littérature.
    Le fruit du Lotus est si doux et entêtant qu’il fait oublier jusqu’à sa propre partie, tout en créant une forte dépendance.
    Bref, il s’agit d’un produit hautement addictif dont certaines sectes se servaient pour pousser leurs adeptes à des comportements, disons, un peu extrême pour les garçons et assez osés pour les filles. :roll:


  9. Loyola dit:

    :grin: :lol:


  10. iso dit:

    un rapport avec le papier lotus?

    ok je —>/


  11. SchumiForEver dit:

    :cry: Pas bien tout ça Mr Fernandez…
    -1 !

    Un peu tordu, et vicieux…



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu