Naviguer : Accueil > Analyses, Transferts > Blog article: F1 – Toyota, l’alternative fantôme des transferts depuis 2002

F1 – Toyota, l’alternative fantôme des transferts depuis 2002

Posté le 19 octobre 2009 dans la catégorie : Analyses, Transferts

Toyota F1C’est l’histoire de la carrière de l’équipe Toyota en F1 depuis son arrivée en 2002. Hormis Ralf Schumacher, aucun top pilote de son époque n’a piloté vraiment pour elle, malgré le nombre de rumeur annuel.

Tout débute en 2001, Toyota arrivera en 2002 avec un budget annoncé comme le plus gros du plateau. Les agents ont très rapidement compris la situation et vont se servir de la marque pour les transferts. Mika Hakkinen ne demandera t’il pas 20 millions de dollars en 2002 à Ron Dennis sous le prétexte que Toyota lui aurait proposé la même sommes ? Idem pour Villeneuve qui sous les critiques de son salaire 2001 (16M$) a eu aussi une rumeur d’un transfert chez Toyota pour 20 millions, justifiant ainsi son salaire 2002 chez BAR-Honda.

Courant 2002, une rumeur Ralf Schumacher – Michael Schumacher réunit chez Toyota en 2004 était dans l’air, et n’a servit uniquement pour les renégociations du premier et du second devant leur patron réticent d’augmenter des salaires déjà élever pour l’époque. La situation c’est toutefois calmé durant quelques années avant 2004.

La rumeur Ralf Schumacher prend corps, ont annonce 20 millions d’euros annuel, mais le pilote allemand souhaite 16 millions du coté de Williams. Le refus de ce dernier, provoquera le premier vrai transfert de Toyota. Un transfert coûteux qui justifiera l’image d’équipe la plus riche.

Fin 2005, jour de Noël, une rumeur annonce le transfert pour 5 ans et 100 millions d’euros de Kimi Raikkonen chez Toyota. Manipulation afin de mettre la pression sur Ferrari qui hésitait encore à prendre le finlandais.

Fin 2007, Fernando Alonso quitte McLaren et dispose de deux options : Toyota et Renault. Le premier servira de miroir au second. Toyota proposait 57 millions de dollars au double champion du monde que Renault devait être obliger d’aligner pour obtenir les services du pilote. Rappelons aussi qu’avant le GP du Brésil 2007, une rumeur indiquait que Jean Todt et Felipe Massa serait transféré chez Toyota pour un total de plusieurs millions d’euros. Toujours cette alternative à des contrats difficiles.

Enfin 2009, Kimi Raikkonen souhaite revenir chez McLaren mais Mercedes-Benz n’offre pas un avenir encore garantie. Pour mettre la pression sur le constructeur à l’étoile, le drapeau Toyota est donc agité comme alternative. Quand l’histoire de la vie de cette équipe Toyota se répète.

Articles connexes :

2 Commentaires pour “F1 – Toyota, l’alternative fantôme des transferts depuis 2002”

  1. Stands-up dit:

    Pourtant, la voiture semble bonne cette année et l’on peut penser qu’avec une grosse pointure les résultats seraient là. Mais il faudrait que cela soit un très bon metteur au point, très travailleur et communicatif. Dans ce domaine, sauf changement brutal, KIMI n’est pas le plus réputé. Reste qu’il vit en Allemagne et que la perspective de transcender une équipe autour de lui serait un vrai challenge. Sinon, Barrichello cherche encore.


  2. Peaty34 dit:

    Je pense qu’il faut arrêter avec les phrases « Kimi n’est pas un metteur au point » faut arrêtez, on prends tout le temps Alonso en exemple, et on voit le résultat. Alonso avec sa renaut se fait bouffer par la ferrai de Raikkonen qui n’est plus développé depuis Suzuka alors bon…



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu