Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: F1 – Toyota vs Renault : deux méthodes de retrait

F1 – Toyota vs Renault : deux méthodes de retrait

Posté le 7 décembre 2009 dans la catégorie : Analyses

Toyota F1Le parallèle est intéressant, d’un coté Toyota, de l’autre Renault. Deux stratégies de retrait (possible pour Renault) pour un même sport.

Lorsque Toyota a décidé de venir en Formule 1, l’investissement c’est porté sur son usine basée à Cologne, qui jusqu’à présent avait été la base de développement des WRC et programme Le Mans. 150 personnes travaillaient dans cette usine qui verra s’ajouter deux souffleries et surtout 500 personnes de plus dans l’effectif.

De l’autre, Renault a racheté l’ancienne équipe Benetton, pour 120 millions de dollars (125M€) et hérite d’une usine moderne (Enstone) et d’une soufflerie datant de 1998, considérée comme le nec plus ultra de l’époque. L’ éffectif  était de 360 personnes à l’époque, il évoluera jusqu’à 535 dernièrement.

Le retrait contre la vente

BMW a vendu son équipe (ex Sauber), en deux temps, mais Toyota n’a pas souhaité en faire autant. Certes le projet Stefan GP était séduisant (voir : Sauber vs Stefan GP), mais la marque japonaise ne voulait pas vendre son usine de Cologne. Préférant licencier 500 personnes en 2010.

Coté Renault, dans quelques jours sera annoncé le programme 2010 et sa vente d’un nouveau genre. L’équipe sera vendue ainsi que le nom Renault F1. Une sorte de location avec 75% de prise de participation de Genii Capital. A terme l’équipe licenciera aussi du personnel : 50% de l’effectif d’ici 2011 selon les sources. Mais Enstone restera en Formule 1.

Depuis 2002, Toyota a investit en Formule 1 près de 2 milliards de dollars dans son équipe. Renault F1 de son coté un total de près de 1.6 milliards de dollars.

Articles connexes :

2 Commentaires pour “F1 – Toyota vs Renault : deux méthodes de retrait”

  1. Stands-up dit:

    La différence essentielle tient en un seul mot : résultats. L’approche de Renault a toujours été assez pragmatique, même lors des Yellow Tea Pots, parce que les châssis étaient une interpolation de compétences réelles. De plus, il faut se souvenir que l’achat de Benetton se faisait contre un contrat de sponsoring négocié par Briatore. La vérité est finalement qu’Enstone est la chose de Flavio et qu’il intrigue pour la récupérer après son limogeage fusible de chez Renault. En fait, cela ne change pas grand chose … :mrgreen:


  2. Lebéarnais dit:

    Briatore va louper le coche car la décision de Ghosn c’est dans trois jours :mrgreen:



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu