Naviguer : Accueil > Technique F1 > Blog article: F1 – Une bataille de moteur

F1 – Une bataille de moteur

Posté le 14 septembre 2009 dans la catégorie : Technique F1

Dans le paddock, il y a une équipe qui est plus convoité que les autres, c’est Red Bull Racing. Actuellement en fin de contrat de fourniture moteur avec Renault, le team est au centre d’une bataille pour les moteurs de Formule 1.

Du coté de Grove, Franck Williams hésite. Toyota ou Renault, voir le Cosworth ? L’aspect technique est important et les performances de l’équipe dans le futur dépendent en partie du moteur utilisé. Selon Patrick Head, « Toyota a fait du bon travail, mais d’autres ont fait mieux »,  sous entendu que le moteur nippon est moins performant. Une rumeur indiquait que, avec le moteur BMW, le Toyota était un des moins puissants du plateau. Une différence de 10 ou 15 cv avec les tops moteurs mais aussi une plus forte consommation ce qui est plus problématique pour le prochain règlement 2010, qui ne permettra plus les ravitaillements en essence durant la course. L’équipe anglaise a toutefois d’autre urgence, elle négocie âprement avec AT&T une prolongation contractuelle d’au moins deux ans. Le choix de Cosworth serait pour Williams un choix par défaut, l’équipe, pour séduire des sponsors à besoin d’un moteur constructeur, même payant. Un accord Renault-Williams est dans l’air. Aussi rapidement que le moteur Mercedes-Benz s’éloignait de Grove. Williams a toujours aimé travailler avec Renault, un retour en arrière vers une époque glorieuse, mais l’on parle d’un accord comme à l’époque 1989-1992, globale mais payante.

Renault, Ferrari et Mercedes-Benz se sont lancés dans une bataille hégémonique afin d’équiper les meilleurs teams. Le premier coup d’envoie est venu du constructeur allemand qui avec Brawn GP et Force India dispose déjà d’une certaine avance. Red Bull n’est qu’une question de temps. Le constructeur allemand ayant choisi le contraire de son rival BMW : la stratégie de victoire absolue. Une idée que refuse Renault, qui dispose actuellement de l’équipe autrichienne sous contrat. Mais en fin de contrat. L’affaire Singapour 2008 n’arrange rien dans les négociations, Renault demande un délai pour revenir sur de bonnes bases, mais le temps presse et déjà Ferrari pointe son nez, sondant l’équipe qu’elle a bien connu en 2006.

En effet, Ferrari qui équipe seulement Toro Rosso a besoin d’une autre équipe de pointe pour rivaliser avec Mercedes et Renault sur le terrain du moteur. Pour la Scuderia, depuis 1997, la vente des moteurs est un secteur important dans le business plan. Toro Rosso n’est qu’un team bis, c’est pourquoi un préaccord avec Peter Sauber aurait été signé il y a quelques temps. Mais profitant de l’affaiblissement de Renault, des contacts ont été pris auprès de Red Bull Racing. Un peu pour équiper l’équipe, mais surtout pour savoir si les rumeurs Mercedes-Benz sont réelles.

La surenchère sera de mise. Si la FOTA a fixé a 5 millions d’euros le budget moteur, et 3 millions d’euros la boite de vitesse, des options sont de mise pour alourdir la facture. Renault propose à Red Bull un accord technique de partage d’information en plus de la fourniture moteur et la participation plus importante de Total, pour environ 2 millions d’euros. Mercedes-Benz proposerait son moteur gratuitement en échange d’une présence de l’étoile sur le nez et la carrosserie de la prochaine RB6. Le constructeur allemand s’imposant aussi à terme dans le capital de Brawn GP à l’horizon 2012, offrant ainsi une vision de ses ambitions sportives à terme.

De son coté Toyota observe cette bataille sans vraiment y participé par idéologie. Le constructeur n’équipera une autre équipe que pour des raisons de complément et non d’hégémonie sportive. Des contacts avec USF1 sont encore dans l’air.

Articles connexes :

15 Commentaires pour “F1 – Une bataille de moteur”

  1. Nagita dit:

    :shock: Ca va devenir monotype la f1 ?!


  2. Nagita dit:

    Voilà une nouvelle petite géguerre dans le cercle de la FOTA, williams parle encore de son Kers pour 2010…

    Il se passe quoi pour williams si ils font le choix de Renault et que Renault est exclu pour triche?


  3. Nagita dit:

    Bien sur en prenant en compte un renvoi en appel, tout ça vers le mois de novembre


  4. Limacher Marc dit:

    l’idée entendue serait que Renault redevienne un motoriste comme à l’époque Benetton/Williams (1995-1997).


  5. Nagita dit:

    ok merci


  6. Benji dit:

    Euh… On pourrait avoir des explications sur les sens des phrases :

    « la stratégie de victoire absolue. Une idée que refuse Renault »

    « Toyota observe cette bataille sans vraiment y participer par idéologie. Le constructeur n’équipera une autre équipe que pour des raisons de complément et non d’hégémonie sportive »

    Merci !!!

    Et si la solution c’était d’ajouter dans le règlement une ligne qui indique qu’un motoriste ne peux équiper au maximum que 3 écuries, pour laisser de la place à tout le monde ???


  7. Benji dit:

    Au passage, sur F1-live.com :

    « En fait, même avant Monza, c’était déjà mal fini parce que notre moteur est inférieur – et par le fait que les règles limitent chaque pilotes à utiliser huit moteurs pour l’ensemble de saison » déclarait Mateschitz au journal autrichien Salzburger Nachrichten.

    ==> « notre moteur est inférieur »……….

    http://fr.f1-live.com/f1/fr/infos/actualites/detail/090914141007.shtml


  8. Limacher Marc dit:

    @ Benji

    L’explication est simple : Le réglement au départ a été crée autour du Cosworth car la FIA estimait que les constructeurs n’auraient pas eu les moyens d’équipés 4 équipes est écrite noir sur blanc. Sauf que Mercedes exploite le système à fond. Renault ne peut et ne veux pas aller plus loin que 2 équipes et non 4. Toyota, John Howett a avoué a SPA que l’idéologie de Toyota est de fournir si il le faut, mais pas pour domminer un plateau.

    Pour Red Bull c’est pas une histoire de puissance, mais de fiabilité. A SPA par exemple la RB5 ne pouvait pas passer à fond le Raidillon a cause de pique d’huile moteur qui faisait des trous. La RB5 ne peut pas passer des vibreurs trop haut car le moteur souffre, mais c’est aussi un souci de conception de la RB5 qui est très basse au niveau des organes.


  9. Benji dit:

    Merci !!!
    Et pourquoi Renault se limite a 2 écuries ?


  10. Limacher Marc dit:

    D’après toi ? pourquoi Renault se limite à 2 ?


  11. Benji dit:

    :neutral:

    Pour s’assurer de fournir une prestation technique de qualité avec tout le personnel qui part avec les moteurs dans l’écurie adverse ?


  12. Limacher Marc dit:

    tu a mis le doigt tu va pouvoir prendre ma place :mrgreen:


  13. Benji dit:

    Héhé ^^ :mrgreen:
    Je peux pas plutôt avoir des points bonus pour le GPBA ?! :roll: :lol:
    Mouais… C’est une philosophie quoi…
    Y’a combien de gens de Renault chez Red Bull ?
    Pas assez de bons ingénieurs chez Renault pour constituer un 2ème groupe à envoyer dans une autre écurie ?


  14. Nagita dit:

    Moi je dis t’es vraiment trop balaise Marc!


  15. rozo dit:

    :idea:

    comment expliquer,(j’ai lu celà par ailleurs) que le moteur Mercedes ait évolué en puissance (+25 cv)en cours d’année bien que le design soit complètement gelé.
    Les autres motoristes ne seraient-ils pas en train de se faire truander!???;On ne gagne pas 25 chevaux en modifiant la pompe à huile!ou une quelconque pièce annexe.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu