Naviguer : Accueil > Actualités > Blog article: F1 – USF1 : LOLA avec des si…

F1 – USF1 : LOLA avec des si…

Posté le 1 octobre 2010 dans la catégorie : Actualités

Peter Windsor est un homme libre désormais. Mais l’opération « avec des si » qu’il a débuté sur GPWeek dernièrement (dans l’anonymat), retrouve un écho dans la BBC la semaine dernière. Mais, encore une fois personne n’en parle. Préférant oublier.

Peter Windsor a indiqué à la BBC qu’il avait respecté les décisions de son ingénieur et co-fondateur, Ken Anderson, malgré les difficultés de ce dernier. Le journaliste explique que le programme USF1 a été retardé de plusieurs mois et qu’il avait fallut attendre Septembre 2009, afin d’y voir plus clair dans la guerre entre la FOTA et la FIA. Causant du retard sur le développement de la monoplace Type 1.

Lors de ce mois de Septembre, USF1 était devant un choix : LOLA ou continuer son programme. « A ce moment, si nous étions allez voir LOLA, ou une société comme elle, pour construire notre voiture, je pense que nous aurions été d’accord. Mais la base de notre équipe était d’être nationale et donc de construire notre monoplace sur le sol américain. Je pense que si nous avions eu une année de plus, cela aurait été possible… »

Le retard cumulé par USF1 était aussi dû au caractère et aux menaces de Ken Anderson qui « voulait tuer toute l’équipe si USF1 ne construisait pas sa propre monoplace. Il préférait faire notre propre machine plutôt qu’elle soit réalisée par quelqu’un d’autre. Je ne suis pas d’accord avec cela. » Lance Windsor.

Les liens entre LOLA et USF1 ont été réels et dévoilé en Février dernier (voir ici pour en savoir plus).

Articles connexes :

Un Commentaire pour “F1 – USF1 : LOLA avec des si…”

  1. Sebastien dit:

    J’ai une interrogation suite à la liquidation de l’équipe USF1. Depuis le départ, l’équipe avait de grosses incertitudes pour boucler son budget. On a tous remarqué sur les vidéos de présentations et lors de la vente des biens aux enchères qu’USF1 avait investit des sommes importantes en matériel d’usinages (machines outils, matières premières, etc…) et équipements pour la fabrication des pièces composites.

    Ces sommes investies devait être très importantes. Étant donné le budget limité, pourquoi les responsables n’ont pas choisi de privilégier la sous-traitance de la fabrication des pièces ? Est-ce par mégalomanie, un pari inconscient ?

    L’équipe aurait conservé son bureau d’étude et se serait occupé des développements techniques, du montage, etc…

    A mon sens l’investissement de départ aurait été réduit et peut être qu’usf1 aurait pu participer au championat 2010. Dans la foulée l’équipe aurait potentiellement pu intéresser des investisseurs.

    J’aimerai avoir votre avis sur la question !

    A+

    Sébastien



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu