Naviguer : Accueil > Analyses, Rumeurs > Blog article: Ferrari et les rumeurs de Flavio Briatore

Ferrari et les rumeurs de Flavio Briatore

Posté le 9 juin 2011 dans la catégorie : Analyses, Rumeurs

Selon le site F1Today.nl, Flavio Briatore serait de plus en plus proche de la Scuderia Ferrari pour remplacer Stefano Domenicali. Une indiscrétion sous forme de rumeur, rodant depuis plusieurs mois et qui serait confirmée par une source sérieuse.

Il semblerait que Flavio Briatore soit en pourparler avec la marque italienne pour un poste de « Team Manager. » Il est vrai que les indices sont forts depuis le début de saison, mais le poste de Domenicali reste encore ouvert. Notons que quelques détails remettent passablement en cause cette annonce.

L’homme n’a pas le droit d’exercer un poste direct en Formule 1 avant le 31 Décembre 2012, selon sa sanction annoncée par la FIA à la fin de l’année 2009, suite à l’affaire du SingapourGate. Aujourd’hui, l’homme d’affaire italien n’a plus vraiment de rapport avec la Formule 1. Sa société de management,  Massima Management Ltd (allais Flavio Briatore Management),  est désormais sous la coupe des frères Michel. Nous pensons que Briatore est toujours actif et qu’il a loué sa participation le temps de son exil. Ce qui expliquerait sa présence auprès de Fernando Alonso et Mark Webber, ses deux clients.

L’homme est souvent du coté de Maranello, pour s’assurer des intérêts de Fernando Alonso. Un poste de consultant, avec l’assurance en 2013 d’être Team Manager de Ferrari peut-être envisagé. Toutefois, depuis quelques mois, un sérieux doute sur l’envie de Flavio Briatore d’avoir un rôle actif en Formule 1 est visible. Il existe beaucoup de bruits autour du personnage depuis quelques semaines. Ce qui signifie que cette rumeur est une des nombreuses qui entourent l’italien aujourd’hui.

Une méthode pour ne pas perdre le fil de la médiatisation…

Articles connexes :

9 Commentaires pour “Ferrari et les rumeurs de Flavio Briatore”

  1. Walda dit:

    J’ajouterais que, en mettant de côté l’odeur de souffre qui entoure Briatore, je me refuse à croire que Montezemolo fasse la même erreur que Renault, à savoir de placer à la tête d’une écurie un homme qui est aussi agent de pilotes et qui a été et sera systématiquement en conflit d’intérêts quant à la gestion des pilotes, avec comme exemple notamment les cas de Trulli et Piquet Jr.


  2. PATATRICE dit:

    En embauchant Flavio, la Scuderia se tire une balle dans le pieds.
    Ils n’avancent pas, mais je ne les crois pas perdus au point de tenter cette dernière chance très hasardeuse…. :lol:


  3. Davibell dit:

    Ce n’est pas Flavio qu’il faut à Ferrari mais des ingénieurs capables de construire une voiture supérieur avec les contraintes des essais privés interdits. Concernant de tram manager, l’erreur de la scuderia est d’avoir laissé partir Ross Brawn pour une année sabbatique fin 2006. Même si les résultats actuels de Mercedes ne me donnent pas raison.


  4. Le_Fan dit:

    Je suis assez d’accord avec Davibell mais je compléterais en disant que l’erreur de Ferrari c’est son nationalisme exacerbé, en ne voulant s’entourer que d’italien, ils se sont tiré une balle dans le pied, se limitant dans les possibilité de recrutement.

    Les dernières grandes réussite de Ferrari sont à mettre au profit de Ross Brawn, Rory Byrne et Jean Todt qui ne sont pas des italiens…

    Ferrari montrait ces derniers mois, des signes d’ouvertures (ou de réouverture plutôt), avec l’arrivée de Pat Fry notamment, j’espère qu’ils ne retomberont pas dans leurs travers en embauchant Briatore parce qu’il est italien…


  5. Le_Fan dit:

    La période pro-italienne de Ferrari est intervenu au départ de J. Todt, c’est bien ce que je dis dans mon post précédent.

    L’organigramme après le départ de J. Todt ça à donné ça en gros:

    Président ==> L. Montezemolo (italien)
    Team manager ==> Stefano Domenicali (italien)
    Directeur technique ==> Aldo costa (italien)
    Directeur des opérations ==> Mario Almondo (italien)
    Responsable production ==> Corrado Lanzone (italien)
    Responsable moteur (arrivé 1 an après le départ de J. todt je crois) ==> Luca Marmorini (italien)

    Et pour les pilotes on a vu qu’ils ont favorisé les italiens pour remplacer Massa, que se soit Fisichella ou Badoer qui ont fait d’excellente prestation …

    Bref je suis peut être parano mais je pense qu’il s’agit bien d’une période pro-italienne pour Ferrari et que celle ci n’a pas fonctionné.


  6. Massa dit:

    Aldo Costa était chez Ferrari depuis un bail, il était l’assistant de Rory Byrne.

    On s’en tape de la nationalité, en plus ce que tu dis est completement faux vu que des gens important niveau aéro comme Tombazis ou John Iley étaient chez Ferrari et ils ne sont pas italiens. ( pour le cas d’Iley viré en 2009 ).

    La plupart des mécanos des ingénieurs étaient italiens du temps de Jean Todt, faut arrêter de croire qu’il n’y à besoin que deux 3-4 personnes pour construire une voiture rapide.


  7. Walda dit:

    @Massa : J’irai dans le même sens que Le_Fan, il y a vraisemblablement eu de la part de Montezemolo une volonté de privilégier une italianisation de la scuderia. L’apparition de drapeau plus proéminents qu’avant sur la carrosserie.
    Marmorini, ancien Ferrari et parti chez Toyota, a été rappelé. Certains éléments italiens de Toro Rosso ont été débauchés.
    Il y a eu de la promotion interne au détriment d’éléments anglo-saxons également. Nombres de postes clé autrefois confié à des non-italiens, parce qu’ils étaient justes bons et/ou connus de Brawn/Byrne chez Benetton, ont soudainement été confiés à des italiens. L’affaire d’espionnage avec Nigel Stepney, apparemment frustré de voir ses collègues italiens être promus en découlait par exemple.
    Oui, on ne peut faire la meilleure équipe du monde avec uniquement une nationalité nous sommes bien d’accord et la direction de Ferrari en a parfaitement conscience, mais la propension à engager de bons éléments essentiellement italiens a été flagrante ses dernières années.


  8. Massa dit:

    Vous dites ça uniquement parce que vous voyez le drapeau italien sur la voiture ( quoi de plus normal pour une équipe à 100% italienne ? ) et que Domenicali, Marmorini ( ancien de Ferrari tout de même ) et d’autres ont obtenus des postes.

    C’est anormal ? A vous entendre, dès qu’un italien prend un poste dans cette équipe c’est uniquement parce qu’il est italien, c’est n’importe quoi. Comme si les italiens ne savaient pas construire des voitures rapides.

    Des employés qui bossent depuis des années dans une écurie ont encore le droit d’obtenir une promotion, et si ce sont des italiens, c’est du au fait que la Scudéria Ferrari a toujours été en grande majorité composé d’Italiens, même du temps de Todt. Et c’est normal que des employés qui étaient là depuis des années, aient le droit d’accéder à ces postes là, voilà ce que je dis.

    Quand tu dis que certains éléments de Toro Rosso ont été débauchés, mais ça a toujours été comme ça chez Ferrari, pendant plus de 20 ans les meilleurs éléments de l’équipe Minardi ont été débauchés par la Scudéria, Aldo Costa en est l’exemple le plus flagrant.

    C’est quand même dingue ce procès à deux balles sur le ton du  » Ferrari recrute que des italiens,  » dès qu’un employé arrive à une responsabilité, alors que les postes les plus importants de l’équipe ( concernant la voiture en elle même ) sont tenus par des étrangers en plus. ( Tombazis, Fry )


  9. Walda dit:

    @Massa, relis avec attention mon poste et celui de Le_Fan, tu verras personne ne dis rien de tel.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu