Naviguer : Accueil > Analyses > Blog article: FIA – le consensus mou logique

FIA – le consensus mou logique

Posté le 9 septembre 2010 dans la catégorie : Analyses

FIA Pas de sanctions supplémentaires, tel est le résultat de la longue attente du Conseil Mondial de la FIA. Un résultat qui soulage Ferrari (qui de toute manière s’était préparé pour la suite), et qui soulage la Fédération Internationale sur cette question trop épineuse. Un coté consensuel qui reste logique.

Ce matin, la FIA annonce qu’elle modifiera le règlement sur les consignes d’équipes le plus tôt possible. La moindre des choses, après l’annonce d’hier soir. Mais la crainte d’entendre encore le fameux : « bidule ? Il y a truc qui est plus rapide que toi ….c’est bien bidule, bon garçon. » Dans les télévisions du monde entier pour le reste de la saison, voir même des années à venir,  reste troublant. Hier, la FIA a donc autorisée officiellement (sous couvert d’aménagements) les ordres d’équipes.

Le premier échec de Jean Todt ?

Les mauvaises langues ne se sont pas trompées. Mais les faits semblent bien différents. Les commissaires du GP d’Allemagne ont infligé une amende à Ferrari et ont transmis la sanction,  pour validation,  au Conseil Mondial. Imaginons que si, les commissaires avaient soumis le résultat en suspend et demander une décision au CMSA, le résultat aurait probablement été différent. Cette procédure devra probablement aussi changé à l’avenir. Toutefois une interrogation : il est déjà arrivé,  par le passé,  que le Conseil Mondial conteste les décisions des commissaires de courses… ce qui démontre une réelle volonté de tourner la page.

La décision d’hier ne sera pas à mettre au crédit de Jean Todt, l’actuel et discret président de la FIA. Son premier échec, selon plusieurs fans dans les forums, vraiment ? non cela ressemble à un consensus mou.

Le consensus mou

Finalement tout le monde est content : Ferrari qui n’a pas été sanctionnée, la FIA qui évite un autre scandale, Ecclestone qui évite les foudres de la Scuderia en coulisse, la FOTA qui risquait de faire une action. Bref, cette décision symbolise l’ère Jean Todt : pas de vague. La Formule 1 ne doit faire les gros titres que par les exploits de ses pilotes et non par ses scandales. La chose est entendue et reste logique. Mais cela se réalise au détriment d’une logique sportive qui dérange un peu. L’affaire du GP d’Allemagne n’est qu’un épiphénomène, il ne restera qu’un vague souvenir de l’histoire, mais pas un fait marquant.

D’ailleurs, publier un communiqué dans la nuit, signifie que la page doit et va être rapidement tournée. D’ici ce soir, l’information d’hier sera recouverte par celle d’aujourd’hui. C’est ainsi. Une nouvelle ère débute bien dans les couloirs de la FIA. C’est une évidence désormais.

Tags:

Articles connexes :

2 Commentaires pour “FIA – le consensus mou logique”

  1. bigcprod dit:

    desole’, je ne suis pas d’accord


  2. f1only dit:

    Bon puis Jean Todt (ancien boss de Ferrari…) pourra se promener sans probléme à Monza ce WE !!! :lol:



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu