Naviguer : Accueil > Tomorrow TV > Blog article: GP Australie 2012 – TomorrowLine – Episode 1

GP Australie 2012 – TomorrowLine – Episode 1

Posté le 18 mars 2012 dans la catégorie : Tomorrow TV

(Cliquez sur le titre pour un meilleur confort de lecture)

Articles connexes :

8 Commentaires pour “GP Australie 2012 – TomorrowLine – Episode 1”

  1. Shogun_971 dit:

    J’aime Bien le concept de cet accord secret. Une chose est sur, il faut assurer un financement stable à toute les équipes. Que chacune aient un budget annuel limitée (à disons 100 millions contrôler par un cabinet indépendant fonctionnant sous les ordres de la FIA avec des sanctions sportives en cas d’infractions). Il faut autoriser les équipes qui n’ont pas les moyens à avoir un nombre limité d’éléments d’autres constructeurs (genre la carrosserie seule, ou alors le moteur + kers + boîtes, ou des éléments aéros ou mécaniques spécifiques). La troisième voitures pour des guest star avec une autorisation de ce genre d’évènements limitée par équipes et par saisons ne comptant pas pour le championnat. Il faudrait mettre fin à un certain nombre de règles stupides (comme le drs ou la façon de défendre sa position). Avec tout ça, la F1 redeviendrait potable.


  2. Absolument! dit:

    Bon retour à TomorrowLine :)

    Sinon, pour en revenir à la course en elle-même, on prend les mêmes et on recommence :

    http://bit.ly/zUoDix


  3. Zdek69 dit:

    Pas d’accow’ Shogun ;D

    Ce genre d’accord m’exaspère … Pour ce que j’ai pu en comprendre avec mes deux neurones de pseudo pilooouuute de kart et d’Iway, pour moi ce n’est rien d’autre que du Diviser pour mieux régner made in Bernie …

    Le fond est plein de promesses qui me parlent ; à l’arrivée on se retrouve avec du magouille et cie, qui ne fait pas avancer notre discipline préférée ;D


  4. samyy dit:

    BONNE VIDEO MAIS BON PAS UN MOT SUR LA COURSES DOMMAGE !!!!


  5. Shogun_971 dit:

    Je veux dire. C’est bien que les équipes aient un financement stable sous forme de dividende (ds une discipline qui sans leur volonté d’entreprendre ne serait rien), ensuite une part fonction du résultat et le reste de l’autofinancement (revenue marketing, etc) dans une limite de 100-150 millions.
    On peut imaginer 40 millions de dividende, 0 à 20 modulable selon les perd, le reste en marketing jusqu’à 100-150 millions au total. Pour ce qui est des partenariat en nature, il devrait aussi y avoir une limite.
    Il n’est pas juste que des équipes soient condamnées à végéter parce qu’elles n’auront jamais les sous se Ferrari. De même avoir des sous ne signifie pas être le meilleur (Renault, Ferrari et Mercedes sont de pures exemples -au travers des dernières années).


  6. Limacher Marc dit:

    @ Sammy
    La nouvelle saison ne parlera plus de la course, mais plus axé sur le côté coulisse de la course.


  7. Nagita dit:

    Je rejoins ton analyse Shogun _971, quand on voit la volonté des petites équipes, leur progression d’année en année et la difficulté de faire vivre une équipe de F1 au quotidien.
    Un budget stable leur permettrait de s’assurer une base solide pour se développer


  8. samyy dit:

    salut a tous
    merci MARC je ne savais pas !!!
    au week end prochain alors ;)



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu