Naviguer : Accueil > Actualités, Analyses > Blog article: GP Bahreïn 2011 annulé – récit de ces dernières 24h

GP Bahreïn 2011 annulé – récit de ces dernières 24h

Posté le 10 juin 2011 dans la catégorie : Actualités, Analyses

Le ridicule d’une situation. Cette nuit, le royaume de Bahreïn  a finalement décidée de ne pas valider son  Grand Prix  dans le calendrier 2011. Après une semaine assez tendue, la journée du jeudi 9 juin restera un modèle du genre.

En milieu d’après midi, la FIA publie une réponse à la FOTA dans un document qui n’existait pas sur le site de la FIA, empêchant ainsi sa diffusion durant de longues heures. Dans la foulée, la Fédération précise que selon ses informations (fournies par les autorités), les rumeurs  sur l’arrestation de 24 salariés travaillant pour le Bahreïn International Circuit (BIC) auraient été arrêtés et roués de coups. Selon le rapport de Carlos Garcia, vice-président de la FIA, ses affirmations sont fausses. La raison officielle était que durant 15 jours, ses personnes n’avaient pas donnés signe de vie et ont donc été licencié.

Une heure plus tard environ, la FIA laisse entendre qu’elle peut désinscrire la course du 30 Octobre et renvoie la responsabilité sur Bernie Ecclestone,  qui aurait soumis le nouveau calendrier 2011 qui a été voté par le Conseil Mondial la semaine dernière.

La pression monte d’un cran quelques temps après, avec Ecclestone qui,  au micro de la BBC, lance un espoir d’annulation de la course de Bahreïn. Dans le royaume, ont cri à l’hypocrisie estimant que « c’est un recul » ou encore » c’est une décision scandaleuse qui est une pure hypocrisie de M. Ecclestone » pouvait t’on lire dans les médias locaux hier en fin d’après midi. Pourtant, aucune décision n’a été encore prise.

L’ombre de Max Mosley est visible dans ce dossier. Acteur influent du Senat de la FIA, l’ex président de la Fédération a présenté des arguments légaux irréfutables durant toute la semaine. Tout le monde attend désormais la décision de Jean Todt.

La situation devient t’elle durant la soirée de Jeudi 9, que tout le monde est immobilisé et par d’un seul homme. FIA, FOTA et Bernie Ecclestone poussent le royaume et ses dirigeant à la démissions de ses ambitions pour 2011. Dans la nuit, vers 1h du matin, Zayed Rasched al-Zayan, le président du BIC a indiqué qu’il respectait finalement que le retour de Bahreïn dans le calendrier 2011 ne fonctionne pas.

Finalement c’est Bahrein qui annule son propre Grand Prix sous la pression médiatique d’une semaine assez folle, avec une large bataille de communication de toutes les parties. La décision du royaume est importante car cela empêche Bernie Ecclestone de rembourser les 30 millions d’euros de la taxe 2011, déjà versées. Le Conseil Mondial doit désormais re valider un nouveau calendrier pour 2011, afin de rétablir le GP d’Inde le 30 Octobre 2011. Ce qui signifie que la saison 2011 aura 19 courses. Cette décision est aussi un tacle envers Carlos Gracia, dont la tête pourrait tomber dans quelques temps.

Reste une question, le président du Bahreïn International Circuit espère être présent en 2012,  ce qui signifie que rien n’est encore fait. Eric Boullier, ce matin donne e fond de sa pensé en estimant que « cette saga aura été nuisible pour l’image de la Formule 1. »

Suivre toute la saga du GP de Bahrein en cliquant ici

Articles connexes :

4 Commentaires pour “GP Bahreïn 2011 annulé – récit de ces dernières 24h”

  1. Lotus62 dit:

    Encore u ne grande sortie traditionelle de Jean TODT: on annonce, on discute et on rétracte…

    Entendons-nous bien, je trouvais scandaleux d’aller à Bahrein mais TODT s’est une nouvelle fpois ridiculosé: comme d’habitude, on fait des annoncess, promet une ligne de conduite ferme pour ensuite tout annuler.

    Il m’étonnerait fort que le moteur 2013 ne subisse pas le même sort (comme la 13° équipe, la suppression des échappements soufflés,…)

    Il faudrait peut-être réfléchir AVANT de lancer des idées, de faire des déclarations et puis de tout annuler.

    MOSLEY était un dictateur mais il arrivait à faire passer ses décisions (les 3 nouvelles équipes, par exemple, qui ne sont pas une grandissime réussite mais qui, pour deux en tout cas, donnent des espoirs d’avenir plus radieux).

    J’en viens à regretter MOSLEY… c’est tout dire!


  2. Nagita dit:

    +1 Lotus62


  3. disk dit:

    Le nom du vice president FIA espagnol cést Carlos GRACIA, pas Garcia.

    Salut!


  4. Walda dit:

    Quant à Carlos Garcia, c’est drôle (enfin façon de parler) son récit de sa visite (balader par des officiels dans des lieux contrôlés par le pouvoir) me fait penser à celui du député français Édouard Herriot à l’issue de sa visite en Ukraine pendant la famine de 1932-33 causée par Staline :

    « À l’invitation de Staline, Édouard Herriot se rend en 1933 à Moscou. Ce voyage s’inscrit dans la tentative de rapprochement franco-soviétique qui débouchera sur le pacte franco-soviétique de 1935. À cette occasion, Herriot visite l’Ukraine, où sévit alors une famine dramatique. Abusé par la propagande soviétique et les figurants se dressant sur son passage, Édouard Herriot ne se rend pas compte de la famine qui sévit dans le pays et déclare n’avoir vu que « des jardins potagers de kolkhozes admirablement irrigués et cultivés » dans son récit de voyage publié l’année suivante, « Orient »(…). »

    famille ukrainienne -> des millions de morts
    (http://fr.wikipedia.org/wiki/Holodomor)



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu