Naviguer : Accueil > Grand Prix, Politique > Blog article: GP Bahrein – la FIA et le marchand d’influence

GP Bahrein – la FIA et le marchand d’influence

Posté le 12 avril 2012 dans la catégorie : Grand Prix, Politique

Malgré les inquiétudes concernant la situation de Bahreïn, le président de la FIA, Jean Todt indique qu’il est rassuré de la situation du royaume…

Avant la réunion entre les équipes et les patrons de la Formule 1 demain à Shanghai afin de discuter si oui ou non la course aura lieu, le président de la FIA, Jean Todt a indiqué que la situation à Bahreïn n’est pas si mauvaise que certains l’ont décrit.

Selon Autosport, une lettre que lui a envoyé, John Yates, ancien responsable de la lutte anti-terrorisme du Royaume-Unis, indique qu’il n’y pas de souci majeur dans le royaume. Précisons que l’homme est conseillé du ministère de l’intérieur de Bahreïn, son rôle est d’être un marchand d’influence positive.

Pour simplifier les choses, Yates indique que les incidents existent dans le pays, mais qu’ils sont isolés. Précisant qu’il se sent plus en sécurité dans la capitale Manama, avec sa famille, que lorsqu’il était à Londres.

Cette lettre est arrivée avant la déclaration publiée par la Maison Blanche qui indique ceci :

« Les Etats-Unis continuent d’être profondément préoccupés par la situation à Bahreïn et nous exhortons toutes les parties à rejeter la violence sous toutes ses formes. Nous condamnons la violence dirigée contre les institutions de police et du gouvernement, y compris les récents incidents qui ont entraîné de graves blessures à des agents de police. Nous demandons également à la police d’exercer un maximum de retenue, et nous condamnons le recours excessif à la force et l’utilisation sans discernement des gaz lacrymogène contre les manifestants, ce qui a entraîné des pertes civiles. « 

En France, sur le site Diplomatie. Gouv, est indiqué ceci :

  • Après les événements de février et mars 2011, la sécurité a été rétablie sur l’ensemble du territoire. Il convient toutefois d’être particulièrement vigilant aux abords et dans certains villages à l’ouest et au centre-ouest du pays, comme indiqué sur la carte ci-dessous. Ces localités sont susceptibles d’être affectées par des manifestations de manière régulière, notamment dans l’après-midi et en soirée. Certains quartiers de la capitale Manama et de l’île de Muharraq peuvent faire également l’objet de rassemblements ponctuels. Dans la mesure du possible, les manifestations annoncées sont indiquées sur le site de l’ambassade de France à Bahreïn.
  • L’accès à l’extrême sud de l’île est interdit. Il ne faut pas emprunter les routes signalées par un panneau « private road ».
  • Enfin, il est à noter que la délinquance quotidienne est peu développée.
  • La menace terroriste à Bahreïn est relativement peu importante mais le contexte régional doit inciter à adopter un comportement prudent et vigilant.

Articles connexes :

Un Commentaire pour “GP Bahrein – la FIA et le marchand d’influence”

  1. Nenel Simtek dit:

    Que l’on fasse comme en 1985 pour le GP d’Afrique du Sud , Au choix mais a vos risques et périls. Mais si il y a un problème que la course soit virée et remplacé par la Turquie ou bien l’Afrique du Sud justement.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu