Naviguer : Accueil > Actualités, Analyses > Blog article: GP Corée : Météo et les alternatives d’Ecclestone

GP Corée : Météo et les alternatives d’Ecclestone

Posté le 16 août 2010 dans la catégorie : Actualités, Analyses

GP CoréeLa période de trêve a été très chaude pour Bernie Ecclestone. L’objet du problème reste l’organisation du Grand Prix de Corée du Sud. Discrètement, l’argentier de la Formule 1 a contacté les propriétaires du circuit d’Aragon.

Sauf que depuis ce week end, les négociations sont rompues. Les promoteurs du circuit espagnol après avoir accepter l’intérêt de reprendre le contrat Coréen, ont été surpris par le prix demandé par Bernie Ecclestone pour une course : 22 millions d’euros. « Nous avons décliné l’offre parce que les chances que nous avons de sortir un bénéfice est nul. Pour le moment nous sommes donc satisfait d’organiser la course de MotoGP » lance un représentant au journal El Periodico.

Pendant ce temps, le circuit coréen prend du retard à cause de la météo. La piste n’est pas encore terminée. L’organisation d’un Festival Asiatique de vitesse prévue pour fin Aout a été reportée d’un mois et des doutes sur l’inauguration le 5 Septembre se font encore sentir.

Même si la piste dispose de retards essentiellement provoqués par la météo et non techniques, a quoi bon organiser un Grand Prix aussi tard dans la saison 2010 en saison des pluies ? Un doute que Bernie Ecclestone semble mesurer, en cherchant une nouvelle alternative. Mais à quel prix ?

Tags:

Articles connexes :

4 Commentaires pour “GP Corée : Météo et les alternatives d’Ecclestone”

  1. redstorm59 dit:

    22 millions d’euros il a peur de rien le pere ecclestones!!! :shock: :razz:


  2. Walda dit:

    @redstorm59 :
    Pour certains circuits on parle même de 30 M$…


  3. luc-de-3 dit:

    Il est plus étanche papy, la sénilité guette! :smile:


  4. Walda dit:

    @ luc-de-3 : Bah pas tant que ça. Dans un précédent post, j’avais donné des sources montrant que les retombées au niveau de la région d’un circuit organisant un GP de F1 se chiffraient à bien plus que ce que réclame Bernie. Bernie estime que si le circuit ne fait pas de bénéfices avec sa billetterie, la Région/l’État en font et devraient soutenir les promoteurs. C’est drôle, mais Bernie prône l’interventionniste étatique pour justifier sa dîme et là-dessus il n’a pas tort. Si la France veut un GP, l’État ou la Région du circuit devront faire comme les pays émergeant, c’est-à-dire subventionner tout ou partie.
    Oui c’est cher mais ça vaut le coup, sinon les candidats ne se bousculeraient pas aux portillons (Inde, Mexique, Corée, Russie, Majorque, États-Unis (2 GP à terme) Afrique du Sud, Maroc, …).



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu