Naviguer : Accueil > Grand Prix, Politique > Blog article: GP de Bahreïn – La pression des équipes

GP de Bahreïn – La pression des équipes

Posté le 10 avril 2012 dans la catégorie : Grand Prix, Politique

Une bombe artisanale a fait 7 victimes dans les rangs de la police de Bahreïn. Selon l’agence Reuters, les manifestants ont jeté des cocktails Molotov sur la police anti-émeute, hier Lundi, afin d’attirer ses agents dans le village chitte de Eker, à l’extérieur de la capital ou la bombe a explosée.

Suite à cette flambée de violence d’une rare intensité par rapport à l’an dernier, Bernie Ecclestone a indiqué qu’il y avait des raisons commerciales pour lesquelles les équipes devraient prendre part au Grand Prix, mais il a admis qu’il ne pouvait forcer les pilotes et les équipes à participer à la course.

La pression monte et la FIA prendra une décision vendredi. L’annulation est déjà programmée. Dans l’attente, les équipes ont préparé un « plan B ». Selon le journal The Times, les équipes ont anticipé une annulation en donnant deux billets d’avion à leur personnel en partance pour la Chine. Un billet aller-retour à partir de Shanghai dimanche, pour le royaume de Bahreïn et l’autre pour un retour à la maison.

Articles connexes :

10 Commentaires pour “GP de Bahreïn – La pression des équipes”

  1. Kékémaniak dit:

    La plaisanterie n’a que trop duré: C’est la FIA qui devrait activer son « plan B » (si elle en a un) et illico! :evil:
    Quand je pense que tonton Bernie préfère abandonner les courses européennes pour se lancer dans ce genre de projets aventureux, à l’échelle mondiale, je me demande si l’argent et la politique ne vont tout simplement pas tuer la F1 à moyen terme… :sad:


  2. Giuly_PSG77 dit:

    un plan B c’est faisable je pense, 2 courses à Shanghai. Mais Bernie le fera pas, trop d’argent en jeu.
    Il fut en temps (en 2000 et avant) où il y avait un GP de réserve en cas d’annulation prêt à accueillir un GP à n’importe quel moment.


  3. Absolument! dit:

    Dans les années 80, la F1 s’est déjà produite dans des pays en conflit ouvert (voir l’Argentine du temps de la guerre des Malouines), où la répression faisait rage (Afrique du Sud) ou à la politique douteuse (Hongrie dans les années). Paradoxalement, la médiatisation du GP permettrait de reparler de ce qui se passe là-bas, largement passé sous silence depuis des mois, hormis précisément dès que l’on évoque cette course… Tout n’est pas si simple.


  4. Super Alonso dit:

    100% d’accord avec @Absolument.

    J’avoue ne pas comprendre l’hypocrisie auour de Bahrein, alors que d’autres pays (à commencer par la Chine) violent allégrément les droits de l’homme et accueillent un Grand Prix sans problème.

    Comme le disait Bernie l’an passé, si la F1 ne se produisait que dans les pays qui respectent à 100% les droits de l’homme, il n’y aurait que 2 grand-prix: au Luxembourg et en Suisse.

    Por moi, le pragmatisme s’impose: si la sécurité des pilotes, des équipes et des spectateurs est assurée, je ne vois pas pourquoi on renoncerait à Bahrein.


  5. Absolument! dit:

    « Pour moi, le pragmatisme s’impose: si la sécurité des pilotes, des équipes et des spectateurs est assurée, je ne vois pas pourquoi on renoncerait à Bahrein » : on est d’accord !


  6. Fan de F1 dit:

    Tout à fait d’accord! Sinon pourquoi faire un GP aux Etats-Unis? Ce pays applique la peine de mort et possède une population carcérale de plus de 2 millions de personnes (soit largement plus que n’importe quel autre pays, même nettement plus peuplé comme la Chine ou l’Inde).
    La F1 c’est un événement sportif, pas un débat pseudo-politique stérile.


  7. Fan de F1 dit:

    @ Giuly_PSG77:

    2 course à Shanghai? Faut pas rêver :mrgreen:


  8. Kékémaniak dit:

    Le pragmatisme? Je suis pour!
    1) Il est écrit dans l’article: « Suite à cette flambée de violence d’une rare intensité par rapport à l’an dernier,… »
    2) Il me semble que le GP Bahreïn a déjà été annulé l’année passée, pour des raisons similaires…
    En toute logique, il me semble donc y avoir encore moins de raisons que ce grand prix ait lieu en 2012.
    Ce n’est que mon sentiment, basé sur pas grand chose… Une analyse des risques (quelles menaces? quelles vulnérabilités? quelles probabilités d’occurrence? quels impacts? etc.) poussée serait nécessaire pour se décider. Qu’attend la FIA pour se prononcer? Possède-t-elle des informations qui laisse à penser que la situation aura radicalement changé le 20 avril 2012? Les critères de pragmatisme énumérés par Super Alonso sont-ils les seuls qu’il faille prendre en compte? Je n’en suis malheureusement pas sûr… Mon seul souhait, c’est que la F1 reste un sport qui divertisse. Mais comme le dit si justement Absolument: « Tout n’est pas si simple. »
    @Fan de F1: Sans ouvrir un débat qui n’a pas lieu d’être ici, j’aimerai faire un rectifictif: sur les 50 Etats américains, 34 conservent la peine de mort. Il ne s’agit donc pas des Etats-Unis dans leur intégralité.
    2 courses à Shanghaï? Et pourquoi pas après-tout! :mrgreen:


  9. Limacher Marc dit:

    Le débat est toujours aussi riche et c’est tant mieux.
    Concernant le pragmatisme, regardons avec un autre angle :

    Si un pays dégrade ton image et que ce pays utilise ton GP désormais comme principal vecteur économique pour faire pression, alors que sa population se révolte dans les rues et que finalement tu es manipuler vous faites quoi ?

    La Chine, la Malaisie (avec ses soucis de nationalisme), voir la Hongrie ou les USA (le Texas est pour la peine de mort), la Corée qui subit son voisin avatar méchant, ou le Brésil qui n’a pas les moyens avec un circuit proche des bidonvilles en forme de carte postale pour pauvre et cette Russie en proie à des violences politiques futures, l’Inde qui n’est pas à l’abris etc…il y a à dire c’est sur je suis d’accord.

    Mais ici, c’est la réalité. Bahrein est entrain de faire croire à la F1 entière que ses actes dans ses rues sont l’équivalent de ce que nous avons eu il y a quelques années dans nos banlieu…un peu léger non ?


  10. Kékémaniak dit:

    Pour aller dans ton sens Marc, il n’est qu’à regarder les recommandations du DFAE (Département Fédéral des Affaires Etrangères, du gouvernement suisse) pour ses ressortissants qui voyagent: « Des barrages de certaines routes et des affrontements entre des manifestants et les forces de sécurité ont lieu pratiquement quotidiennement. Dès lors, une dégradation soudaine de la situation est possible. ».
    Lien: http://www.eda.admin.ch/eda/fr/home/reps/asia/vbhr/rhbah.html
    Pas rassurant… :sad: J’imagine que des informations similaires sont disponibles sur d’autres sites gouvernementaux.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu