Naviguer : Accueil > Business News F1, Grand Prix, Politique > Blog article: GP de France, la réalité économique et politique

GP de France, la réalité économique et politique

Posté le 30 mars 2012 dans la catégorie : Business News F1, Grand Prix, Politique

Alors qu’une annonce (peu probable d’après plusieurs sources d’informations à notre dispositions) du retour du Grand Prix de France dès aujourd’hui pour 2013 et en alternance avec le GP de Belgique est attendu de la voix du premier ministre François Fillon. La réalité économique du projet semble toutefois encore à définir.

Selon le quotidien local, La Provence, les chiffres prévisionnels de l’organisation du prochain Grand Prix de France est désormais fixé à 35 millions d’euros. Dans ce prix, la licence d’organisation est désormais fixée à 20 millions d’euros, en vertu d’une réduction accordée par Bernie Ecclestone lors des dernières négociations. Mais, le Groupement d’Intérêt Public (GIP) ne couvre que 11 millions d’euros de ce projet. Neuf millions d’euros complémentaires sont estimés via la billetterie et les partenariats annexes. Une base auxquelles il faut ajouter 15 autres millions d’euros pour l’infrastructure technique et les frais d’organisations du circuit Paul-Ricard et la possible location de la piste de Spa-Francorchamps les années paires.

L’affaire est aussi politique. Car si le projet est extrêmement ambitieux pour le département du Var, il subit les affres des promesses électorales, qui peuvent avoir un effet plus qu’important dans l’avenir du Grand Prix de France. Car, il s’avère que si le contrat définitif pour l’organisation du Grand Prix de France au Paul-Ricard n’est pas très rapidement signé, selon le résultat de la présidentielle, le circuit pourrait bien perdre son avantage au profit de Magny-Cours. Dans les coulisses du pouvoir de droite et de gauche, la piste de la Nièvre pourrait revenir sérieusement dans la course en cas de victoire socialiste en Mai prochain. Retardant ainsi d’une, voir deux années le retour du Grand Prix de France dans le calendrier de la Formule 1.

Articles connexes :

10 Commentaires pour “GP de France, la réalité économique et politique”

  1. lpf dit:

    Je ne vois pas en quoi Magny-Cours retarderait « d’une voire deux années le retour du Grand Prix de France dans le calendrier de la Formule 1″

    Magny-Cours peut accueillir un Grand Prix de F1 dès demain et l’autoroute est désormais en service. A l’inverse, tout reste à reconstruire au Paul Ricard en ce qui concerne l’accueil du public, et l’accessibilité de ce circuit est pire que Magny-Cours avant l’autoroute !


  2. Limacher Marc dit:

    C’est que tu n’as pas compris que c’est politique…


  3. F1 only dit:

    « Car, il s’avère que si le contrat définitif pour l’organisation du Grand Prix de France au Paul-Ricard n’est pas très rapidement signé. »…
    Manque pas quelque chose pour rendre cohérent la phrase?? De même un peu plus haut dans le texte…


  4. Walda dit:

    @F1 only
    A force de lire Marc, j’ai fini par comprendre comment il écrit. L’objet de la phrase se trouve après le point dans la phrase suivante.
    En fait il faut lire « Car, il s’avère que si le contrat définitif pour l’organisation du Grand Prix de France au Paul-Ricard n’est pas très rapidement signé, selon le résultat de la présidentielle, le circuit pourrait bien perdre son avantage au profit de Magny-Cours. »


  5. F1 only dit:

    @ Walda
    oui c’est bien comme ça que je fais aussi…
    Mais bon, ce serait quand même bien de faire le « travail » correctement dés la rédaction de l’article…
    Le contenu est intéressant mais l’écriture à revoir…suffit d’un petit effort.


  6. lpf dit:

    @Limacher Marc

    Non, ce n’est pas politique. Bernie Ecclestone favorise un circuit détenu pour partie par son ex-femme. Rien à voir avec la politique, c’est du business (d’ailleurs à la limite de la légalité).


  7. Limacher Marc dit:

    @ IPF
    On va dire que tu as raison… mais c’est pas vraiment le rapport..enfin bon

    @ F1 Only
    Ben alors pourquoi tant de haine ? t’as pas eu ton bisou ce matin ? :mrgreen:


  8. F1 only dit:

    @ Marc: non non surtout pas de haine!!! :grin:
    Et pour les bisous tout va bien !!!
    Pour le reste je ne change rien.
    Pour revenir au sujet, je n’ai rien entendu ou lu aujourd’hui sur la CONFIRMATION.


  9. Limacher Marc dit:

    Parce qu’il n’y aura pas de confirmation… :???:


  10. SchumiForEver dit:

    Habitant tout près de la zone, ayant un sous-traitant juste à coté du circuit, je peux vous faire quelques confidences.

    La route est la même depuis ma petite enfance où mon père me menait au circuit pour voir ces monstres et me rincer les oreilles, rencontrer les pilotes…Une période révolu où on pouvait rencontrer les pilotes et discuter tranquillement avec eux ( et récupérer des vieux pneu pour en faire des pouf).

    Si les accès a Magny-cours sont jugées lamentable, alors rendez-vous sur go**le earth et suivez Aubagne Zone commerciale et vous filez tout droit. Il y à 25ans de ça, déjà les embouteillages étaient massif, alors maintenant…

    Cependant, ce circuit est un vrai fantasme pour tout le paddock. Pourquoi ? Simple, aéroport – circuit – hôtel à pieds ! ( Au fait Marc, on oublie souvent l’hôtel de Madame, et il est grand, très grand et normalement très vide, ce cinq étoiles…)

    Voila, après que vous dire d’autre, que ceci n’est qu’un jeu politique déplorable, tout comme toutes ces interpellations massives hautement médiatisées…Lamentable.



  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu