Naviguer : Accueil > Actualités, Analyses, Rumeurs > Blog article: GP de France – le Paul Ricard pour 35 millions

GP de France – le Paul Ricard pour 35 millions

Posté le 18 mars 2009 dans la catégorie : Actualités, Analyses, Rumeurs

Alors que le projet du Grand Prix de France tarde à devenir concret de manière définitive. Un épisode datant de 2007 opposant Bernie Ecclestone et François Fillon, notre premier ministre, est à relater, et a été étudié.

24 Juillet 2007, Bernie Ecclestone à rendez vous à l’Hôtel Matignon avec François Fillon pour discuter du GP de France. L’argentier se fait entendre que l’Etat Français ne garantira pas d’argent pour l’avenir d’un circuit. La conversation se prolonge et notre premier ministre se lance dans une proposition aventureuse : « Pourquoi ne pas envisager le GP de France en 2010 sur le Castellet ? » Amusé et concerné Ecclestone a simplement répondu : « Parce que ça vous couterait trop cher ». Les deux hommes ayant un sourire entendu sur ce point.

Toutefois la réponse d’Ecclestone est un appel à la proposition. En effet, le « Paul- Ricard » a été acheté en 1997 pour 15 millions d’euros et l’argentier a invertit, en tout, près de 200 millions pour sa refonte. Hors l’affaire n’est pas rentable. L’idée d’en faire le circuit ultime de test des F1 n’a pas abouti, des solutions ont donc été chercher.

Quelques jour plus tard, le cabinet du premier ministre demande de faire une évaluions de cette possibilité de louer le Paul Ricard pour l’organisation du GP de France. Les fonctionnaires évaluent cette possibilité à 20 millions d’euros par an. Un calcul erroné qui sera vite oublié lorsque, après consultation, Ecclestone a signifié que ce projet couterait environ 30 à 35 millions d’euros par an.

Dix à quinze millions de différence ? Oui car le cabinet du premier ministre a, semble t’il, estimé que les tribunes devaient être financés par Bernie Ecclestone et que la location du circuit ne couterait que quelque millions d’euros. Hors l’argentier a lui estimé, en plus d’une augmentation relative du plateau, qu’il fallait co-financé les tribunes et loué la piste environ 10 millions d’euros par an.

Choqué par la méthode, le projet sera abandonné par le ministère des sports et le cabinet du premier ministre.

Articles connexes :

Commentaires fermés.


  • Rejoindre la nouvelle version de Tomorrownewsf1.com En cliquant ici

    News FanaticF1.com



    Pour tout savoir des évolutions techniques de la saison 2012 découvrez ici

    > Envie de vous prendre pour le nouveau Christian Honer ou Eric Boullier ? F1TeamBoss France Ce nouveau nouveau jeu de management vous offre une autre sensation de la course.

    Businessbookgp2012


    News F1 Dernière Minute

  • RSS Flux inconnu